Vampyria (Victor Dixen)

dimanche 31 décembre 2023

51bdq_5CGZS._SL500_.jpgPrésentation de l'éditeur :

"Tu vas t'épanouir à Versailles telle une fleur exotique. Les vampyres du palais raffolent de tout ce qui sort de l'ordinaire. Mais attention : la Cour des Ténèbres a ses codes, ses pièges mortels, et le moindre faux pas s'y paye au prix du sang…"
En l'an de grâce 1715, le Roy-Soleil s'est transmuté en vampyre pour devenir le Roy des Ténèbres. Depuis, il règne en despote absolu sur la Vampyria : une vaste coalition à jamais figée dans un âge sombre, rassemblant la France et ses royaumes vassaux. Un joug de fer est imposé au peuple, maintenu dans la terreur et littéralement saigné pour nourrir l'aristocratie vampyrique.
Trois siècles plus tard, Jeanne est arrachée à sa famille de roturiers et catapultée à l'école formant les jeunes nobles avant leur entrée à la Cour. Entre les intrigues des morts-vivants du palais, les trahisons des autres élèves et les abominations grouillant sous les ors de Versailles, combien de temps Jeanne survivra-t-elle ?

Je me suis plongée dans cette série sans a priori, en me disant "pourquoi pas ?". Avec Victor Dixen, ça passe ou ça casse, je n'aime pas tous ses livres mais je lui reconnais une belle écriture immersive.
Ce premier volet de la trilogie Vampyria m'a beaucoup plu. J'ai aimé l'univers original campé par l'auteur, son appropriation très personnelle du mythe vampirique. J'ai également apprécié les personnages qui sont tout sauf manichéens, en particulier celui de notre héroïne qui opère parfois des choix surprenants.
L'histoire en elle-même est intéressante, il y a du rythme et de l'action, on ne s'ennuie pas un instant.
Je n'ai pu m'empêcher de faire un petit parallèle avec la série Phobos concernant l'école des futurs écuyers du roi et les épreuves qu'ils disputent, cela m'a fait penser dans une certaine mesure aux prétendants et prétendantes à la mission pour Mars.
En résumé un excellent début, très prometteur.

Vampyria T1 - La Cour des Ténèbres
Texte intégral lu par Marie du Bled
Durée : 11h10
Lizzie, 2021


51xfWeiQIjL._SL500_.jpgPrésentation de l'éditeur :

"À la Cour des Miracles, les rêves les plus merveilleux prennent vie… les cauchemars les plus effroyables aussi."
Aux yeux de Versailles, Diane de Gastefriche a la faveur de Louis XIV l'Immuable, le vampyre suprême qui depuis trois cents ans impose son joug sanglant à la France et à l'Europe. En réalité, elle se nomme Jeanne Froidelac : elle appartient à la Fronde, organisation secrète œuvrant au démantèlement de l'empire du Roy des Ténèbres.
Dans le ventre de Paris apparaît une mystérieuse vampyre renégate, régnant sur une cour souterraine peuplée de goules et d'abominations. Louis charge ses meilleures lames de capturer cette rivale insaisissable et de s'approprier son armée : celle-ci le rendrait plus puissant que jamais. Jeanne parviendra-t-elle à éliminer la Dame des Miracles avant que le Roy des Ténèbres la capture ?

Pour ce second opus, comme l'indique le titre, on s'éloigne un peu de Versailles puisque l'essentiel de l'action se déroule dans les bas-fonds de Paris, en particulier à la cour des Miracles.
J'ai retrouvé les principales qualités du premier tome, l'originalité de l'univers en moins, puisque ce n'était plus le tome de la découverte.
J'ai aimé en apprendre davantage sur les principaux personnages et sur le monde des ténèbres. J'ai aussi apprécié le souci du détail dans l'écriture, cet aspect toujours très visuel.
Une suite réussie.

Vampyria T2 - La Cour des Miracles
Texte intégral lu par Marie du Bled
Durée : 12h07
Lizzie, 2021

61yfi9jundL._SL500_.jpgPrésentation de l'éditeur :

"À la Cour des Ouragans, les navires se fracassent et les cœurs se brisent."
Un océan à feu et à sang.
Le commerce avec les Amériques, qui depuis des siècles assure la richesse de la vieille Europe vampyrique, est menacé par des hordes de pirates. Le plus sinistre d'entre eux, le capitaine Pâle Phoebus, sème un vent de terreur sur toute la côte atlantique. Louis XIV l'Immuable ordonne à sa protégée Diane d'épouser ce flibustier sanguinaire afin d'en faire un corsaire à la solde de la France.
Un cœur à la dérive.
Diane se nomme en réalité Jeanne : c'est une roturière qui sert secrètement la Fronde. L'organisation rebelle lui demande elle aussi de séduire Pâle Phoebus, mais pour l'enrôler dans la lutte contre le joug des vampyres. Quelle que soit l'issue, le destin de la jeune fille ne lui appartient plus. Est-elle Diane ? Est-elle Jeanne ? À moins que les ouragans n'emportent tous ses masques, pour révéler un terrifiant visage qu'elle n'a jamais osé regarder en face...

Un troisième volet qui m'a plu, mais moins que les autres. J'ai trouvé le récit moins bien construit et l'intrigue moins bien ficelée que précédemment. Ca part un peu dans tous les sens et pour le coup, j'ai été moins happée par ce que je lisais (écoutais !).
Peut-être est-ce dû, aussi, au fait que l'action se situe en mer principalement, loin de Versailles. Je trouvais le mélange gothico-historique des deux premiers tomes intéressant, cet aspect m'a manqué.
Un bon tome, mais en-deçà des deux autres. 

Vampyria T3 - La Cour des Ouragans
Texte intégral lu par 
Marie du Bled
Durée : 15h44
Lizzie, 2022

Le fléau (Stephen King)

51_elKMTZYL._SL500_.jpgPrésentation de l'éditeur :

Il a suffi que l’ordinateur d’un laboratoire ultra-secret de l’armée américaine fasse une erreur d’une nanoseconde pour que la chaîne de la mort se mette en marche. Le Fléau, inexorablement, se répand sur l’Amérique avec un taux de contamination de 99,4 % et, de New York à Los Angeles, transforme un bel été en cauchemar. Dans ce monde d’apocalypse émerge alors une poignée de survivants hallucinés. Ils ne se connaissent pas, pourtant chacun veut rejoindre celle que, dans leurs rêves, ils appellent Mère Abigaël. Quels seront les chemins pour échapper à ce virus, pour trouver le salut de Mère Abigaël dont le monde en a tellement besoin ?

Les deux volumes de cette histoire ont séjourné bien longtemps dans ma PAL avant que je ne me décide à les lire. En réalité, cela faisait plusieurs années que j'en avais envie, j'avais d'ailleurs failli passer à l'acte en 2020, mais fort heureusement, je m'étais ravisée. Trois ans après, je suis contente d'avoir attendu, car très clairement, en pleine pandémie de Covid, je pense que j'aurais bien flippé avec ce roman !
Un premier tome assez remarquable, mené de mains de maître. Les éléments fantastiques s'insèrent progressivement dans le récit, de manière insidieuse. Dans un premier temps, c'est le réalisme qui prédomine et contribue à instaurer cette ambiance de fin du monde.
Un volume exigeant avec de nombreux personnages et autant de récits secondaires comme aime à le faire Stephen King.
C'était une superbe lecture, totalement immersive et fascinante, efficace.

Le fléau T1
Texte intégral lu par Philippe Sollier
Durée : 23h28
Audiolib, 2023

51f6DHfa-aL._SL500_.jpgPrésentation de l'éditeur :

L’homme sans visage, l’homme noir aux étranges pouvoirs, Randall Flagg, est l’incarnation des fantasmes les plus diaboliques, et essaye de semer la terreur dans ce monde nouveau. Il a choisi Las Vegas comme quartier général pour son entreprise maléfique.
Un groupe d’inconnus et Mère Abigaël reconstruisent le futur depuis la petite ville de Boulder, Colorado. La menace d’un affrontement est imminente.
C’est la fin des Temps, et le dernier combat entre le Bien et le Mal peut commencer.

J'ai beaucoup aimé cette seconde partie. A l'image du premier volume, le récit est dense. King aborde la "reconstruction" du monde, l'envisage sous plusieurs angles, politique, éthique, sociologique. Certains dialogues entre les protagonistes de l'histoire sont passionnants et donnent à réfléchir.
Il y a aussi - c'est même l'idée centrale du bouquin - cette lutte entre le "bien" et le "mal", ce dernier incarné par le mystérieux homme noir. Par moments on nage dans un délire mystico-fantastique auquel j'adhère un peu moins, mais ce n'est pas grave, j'ai adoré cette lecture pour tout ce que l'auteur nous apporte.
C'était magistral.

Le fléau T2
Texte intégral lu par Philippe Sollier
Durée : 23h38
Audiolib, 2023

La vague des albums #186

vendredi 22 décembre 2023

Vague d'albums de Noël

81fsl5w86SL._SL1500_.jpg

Présentation de l'éditeur :

Et si les animaux hibernaient dans un hôtel au lieu de rejoindre leur tanière ?  
L’hiver approche. Les animaux de la forêt vont bientôt hiberner et venir passer l’hiver en paix dans l’Hôtel des Trois Lapins. 
Comme chaque année, les lapins sont sur le pont pour préparer l’arrivée de leurs hôtes ! Après un bon repas, l’ourse, le blaireau et l’écureuil regagnent leur chambre douillette.
Un long repos commence… et quand ils se réveillent, surprise ! 
Deux petits oursons sont nés !

J'ai craqué pour les dessins de cet album, c'est ce qui m'a fait l'ouvrir et le lire. J'avais envie d'une ambiance douillette - comme le titre - hivernale et j'ai été servie.
C'est joli, attendrissant, chaleureux. Bref, un superbe album pour célébrer la saison de l'hiver et la période de Noël

Un hôtel douillet pour l'hiver
Akiko Kameoka
Minedition, 2022

co_comment_le_pere_noel_cv_jpg_ok_9782211318969.jpg

Présentation de l'éditeur :

Vous est-il déjà arrivé de vous demander comment le Père Noël arrive jusqu’au pied de votre sapin pour y déposer vos cadeaux ? Est-ce qu’il se rétrécit pour passer par la cheminée ? Y va-t-il la tête la première ou les pieds en avant ? Mais s’il n’y a pas de cheminée ? Se glisse-t-il sous la porte ? Et s’il y a des chiens ? Comment peut-il bien se débrouiller ?! 

Un album sur un sujet cocasse, traité avec un humour très pince-sans-rire. C'est drôle mais fin, facétieux. La mise en page et les perspectives des illustrations donnent un aspect très visuel, cinématographique. On a le sentiment de lire un véritable documentaire sur le Père-Noël et ce côté décalé est résolument drôle. 

Comment le Père Noël descend par la cheminée
Mac Barnett, Jon Klassen
L'école des loisirs (Pastel), 2023

co_sapi_le_sapin_cv_jpg_ok_9782211332057.jpg

Présentation de l'éditeur :

Sapi le Sapin n’a pas eu la chance de naître dans la montagne, il a vu le jour dans une sapinière au bord d’une route. Les arbres y grandissent les uns sur les autres. Sapi rêve de lumières et de paillettes. Si seulement il pouvait sentir ses branches ployer sous le poids des boules et des guirlandes. Pour devenir sapin de Noël, il n’a qu’une solution : s’évader. 

La trombine de ce sapin sur la couverture est désopilante, et c'est ce qui m'a fait ouvrir cet album.
Si j'aime profondément le style d'Olivier Tallec, cette histoire m'a déroutée, et pour être honnête, je ne l'ai pas trop appréciée.
Je n'ai pas saisi l'intention de l'auteur, j'ai trouvé le récit triste (de mon point de vue de lectrice adulte) et désabusé, et je ne comprends pas trop ce qu'il peut apporter à un enfant.
Les illustrations sont superbes, pour le fond j'étais moins emballée.

Sapi le sapin
Olivier Tallec
L'école des loisirs (Pastel), 2023

411yQwSLiBL._SY445_SX342_.jpg

Présentation de l'éditeur :

CoupDeCoeur2016.pngC’est bientôt Noël. Derrière chaque fenêtre, on rit, on s’amuse. C’est la fête ! Mais pas chez Sophie. Son papa est trop occupé. Quand un élan majestueux apparaît au milieu du blizzard, Sophie décide de le suivre jusqu’au plus profond de la forêt… 

Coup de cœur pour cet album de Noël. Les illustrations sont très belles, on est plongé dans la nature et les paysages hivernaux, la neige, le froid. L'histoire est emplie de tendresse. C'est une bulle de douceur, un album-bijou.

Quelque part dans la neige
Linde Faas
L'école des loisirs (Kaléidoscope), 2023

Jefferson se fâche (Jean-Claude Mourlevat)

lundi 18 décembre 2023

71ewP7wuuwL._SY445_SX342_.jpgPrésentation de l'éditeur :

Ce matin-là, Jefferson est surpris par le silence qui règne dans la maison. Pas un bruit au-dehors, et pour cause: le pays des animaux est sous la neige. Alors qu'il aide son ami Gilbert, le cochon, à déblayer l'accès à son garage, Jefferson aperçoit une botte qui dépasse du tas de neige. Dans la botte: une chaussette de laine. Dans la chaussette: un pied. Au bout du pied: le chat Émile, gelé. Une nouvelle enquête démarre.

***

Une nouvelle aventure avec Jefferson, qui plus est hivernale, hop, elle a filé directement dans ma PAL d'hiver (En réalité je l'ai lu en novembre, mais bon, on ne va pas chipoter...).
J'ai aimé retrouver cet univers animalier construit par Jean-Claude Mourlevat. Pourtant, ce n'est en principe pas ma tasse de thé, mais avec lui, ça fonctionne. J'aime la bonté qui transpire de ses mots, son regard bienveillant (bien que traitant de sujets sérieux et difficiles).
Ce roman était réussi, à l'instar des précédents, et j'ai passé un bon moment de lecture.

Gallimard Jeunesse, 274 pages, 2023

Mon tour de manège (Gilles Legardinier)

vendredi 15 décembre 2023

51RkJM2-IJL._SL500_.jpgPrésentation de l'éditeur :

C’est bien connu, on ne choisit pas sa famille. On ne choisit pas non plus les lettres que l’on reçoit. Amandine va en recevoir une, une seule, qui va l’obliger à se demander qui elle est, ce qu’elle attend de la vie, ce qu’elle tient de ses parents, ce qu’elle espère des hommes, ce qu’elle doit à ses amies, si la couleur citrouille lui va bien, où vivent réellement les écureuils, si elle croit aux fantômes, combien de temps elle peut tenir dans l’eau glacée, ce que l’on gagne lorsqu’on passe la barre des 100 contraventions, quel est le vrai goût des croquettes pour chat, et surtout ce qu’elle est prête à endurer pour avoir une chance de se construire une vie qui lui ressemble vraiment. Une seule lettre pour choisir son destin, car elle le devine, il n’y aura pas de deuxième tour de manège.

***

Un nouveau roman de Gilles Legardinier, c'est toujours  pour moi la promesse d'une lecture-doudou.
Ce Tour de manège n'a pas fait exception à la règle et j'ai trouvé cette lecture fort agréable.
On retrouve dans ce livre les ingrédients propres à l'auteur, à savoir un grain de folie, de l'humour, de la générosité, et aussi de la bienveillance. Quelle que soit l'histoire qu'il propose, l'écriture de Legardinier m'apporte à chaque fois du réconfort.
Un chouette tour de manège qui m'a divertie et fait passer un super moment.

Texte intégral lu par Elise Moussion
Gallimard Audio, 2023
Durée totale d'écoute : 11h59

Seul sur la mer immense (Michael Morpurgo)

mercredi 13 décembre 2023

51FoJVq7VTL._SY445_SX342_.jpgPrésentation de l'éditeur :

En 1947, le tout jeune Arthur, séparé de sa sœur Kitty, est embarqué comme des milliers d'autres orphelins sur un bateau pour l'Australie. Sa vie est désormais là-bas, jalonnée d'épreuves, de rencontres extraordinaires et illuminée par sa passion de la mer. Des années plus tard, Allie, la fille d'Arthur, s'apprête à accomplir une traversée en solitaire. Son but: franchir les océans pour gagner l'Angleterre et retrouver sa tante Kitty.

***

Michael Morpurgo est de ces auteurs qui possèdent un vrai talent de conteur. Dès les premières pages, on est plongé dans leurs histoires, on voyage par procuration.
Petit-à-petit, je continue de découvrir la bibliographie de Michael Morpurgo, tranquillement, au fil du temps.
Le dernier en date que j'ai lu était donc Seul sur la mer immense. Un récit avec une double temporalité, deux univers différents mais qui se croisent. C'était prenant, émouvant et dépaysant.
Beaucoup aimé cette aventure. 

Titre original : Alone on a Wide Wide Sea
Traduit de l'anglais par Diane Ménard
Gallimard Jeunesse (Folio Junior), 286 pages, 2006 pour l'édition originale et 2012 pour la présente édition française

Rilla, ma Rilla (Lucy Maud Montgomery)

lundi 11 décembre 2023

Anne8.jpgPrésentation de l'éditeur :

Pour Rilla, dernière-née d’Anne Shirley et Gilbert Blythe, pas question d’études comme ses frères et sœurs, la vie ne devrait être qu’un ­délicieux tourbillon de robes et de premiers baisers.
Malheureusement pour ses aspirations, la Grande Guerre va jeter un voile sombre sur Glen St. Mary:: départ des fils et des frères, nouvelles angoissantes, amours empêchées…
Rilla devra faire face à des responsabilités aussi ­désagréables que nécessaires. Avec Rilla, ma Rilla, Lucy Maud ­Montgomery clôt de la plus belle des façons une série merveilleuse:: en tissant un roman comme un sortilège pour conjurer la noirceur du monde.

***

Dernier tome de la série Anne rééditée dans ces merveilleuses éditions par Monsieur Toussaint Louverture. Pour être tout-à-fait exacte, il y en aura un neuvième, seulement ce ne sera pas un roman mais un recueil d'histoires courtes.
Rilla, ma Rilla m'a déroutée au départ, car le ton n'est pas le même que dans les volumes précédents. Celui-ci se déroule sur plusieurs années durant la première guerre mondiale et l'essentiel du roman tourne autour de ce thème. En effet, la famille d'Anne est impactée par le conflit et l'on est donc loin de la période insouciante de la jeune orpheline. 
Un tome parfois triste, très émouvant, mais très beau. L'écriture est toujours aussi superbe et touchante.

Titre original : Rilla of Ingleside
Traduit de l'anglais par Patricia Barbe-Girault
Monsieur Toussaint Louverture (Monsieur Toussaint Laventure), 375 pages, 1921 pour l'édition originale et 2023 pour la présente édition française

La vague des albums #185

vendredi 8 décembre 2023

51je2QBC60L._SX342_SY445_.jpg

Présentation de l'éditeur :

Original, voici donc le portrait d’un… arbre, le ginkgo biloba, qui a tout d’une grande figure. Cette espèce a traversé le temps et les âges puisqu’elle aurait été recensée sur Terre il y a plus de 250 millions d’années, bien avant l’apparition des dinosaures. Mémoire des hommes et du monde, cet arbre sait s’adapter pour résister aux pollutions. Sa couleur dorée, ses feuilles singulières, ses vertus médicinales en font un objet d’admiration.
Il peut vivre plus de 3 000 ans ou refleurir après Hiroshima… Un résistant et un vrai sage !

Un album que j'ai acheté pour sa thématique (le ginkgo est un arbre qui me fascine) et son illustrateur. Rencontrer l'artiste Zaü lors du salon du livre de jeunesse de Morlaix, La baie des livres, a été un moment intense, très émouvant.
Avec un pinceau et de l'encre, il donne vie à de magnifiques scènes sur le papier.
J'ai trouvé cet album à la fois intéressant et beau. 

Le ginkgo
Alain Serres, Zaü
Rue du monde (Grands portraits), 2011

co_iwamura_la_fete_d_automne_de_la_famille_souris_couv_bd_9782211334198.jpg

Présentation de l'éditeur :

Dans la forêt, toute la famille Souris cherche Pierrot qui a disparu. Mais quel est ce vacarme ? C'est la grande parade d'automne des champignons !
Retrouvez les aventures de la Famille Souris dans les 10 autres albums parus à l'école des loisirs !

Une réédition en format album relié de cet ancien titre a été l'occasion pour moi de le découvrir. J'aime beaucoup l'univers de Kazuo Iwamura, en particulier celui de sa famille de souris. C'est tendre et délicat, coloré.
Cette aventure en automne m'a séduite comme les autres.
Un joli album.

La fête d'automne de la famille souris
Kazuo Iwamura
L'école des loisirs, 2023

91FxdDZpPjL._SL1500_.jpg

Présentation de l'éditeur :

Pascaline et sa maman vont faire des courses au supermarché du grand chêne. Sucettes à la limace, grillons-chips, vernis fluo pour les ailes, Pascaline veut tout, mais Maman dit non : trop sucré, trop gras, trop cher. À force de baver d’envie, la pipistrelle devient gluante et visqueuse et un merle la prend pour une proie… Au cours de son aventure, elle va découvrir que le top du top... c’est relatif. 

J'ai découvert cette auteure-illustratrice et son héroïne chauve-souris avec son premier album Même pas en rêve ! A l'époque, Pascaline (la petite chauve-souris) ne voulait pas faire sa rentrée des classes. Cette fois-ci, l'histoire se déroule pendant la séance de courses avec sa maman. Pascaline se montre un tantinet capricieuse et l'histoire se termine avec une jolie morale.
De beaux dessins et un chouette album.

Le top du top !
Beatrice Alemagna
L'école des loisirs, 2023

151237_couverture_Hres_0.jpg

Présentation de l'éditeur :

Persuadé que son physique de gringalet est responsable de tous ses malheurs, d’autant plus que sa belle princesse Cornélia semble le délaisser pour un certain Cornélius tout en muscles, notre petit dragon se laisse abattre.
Une cinquième aventure trépidante de Charles le dragon, pour apprendre à devenir grand, véritablement !

Quelle magnifique surprise que ces retrouvailles avec Charles le dragon !!! Je ne m'y attendais pas, je pensais que la série était terminée, aussi cet album est pour moi un superbe bonus.
Le voyage fantastique de Charles n'est pas juste une nouvelle aventure du dragonet, c'est un album de qualité égale aux précédents. Les illustrations sont toujours aussi époustouflantes, le texte est formidablement écrit. On retrouve l'humour et la sensibilité des premiers tomes, bref ce sont des retrouvailles plus que réussies.
J'ai adoré.

Le voyage fantastique de Charles
Alex Cousseau, Philippe-Henri Turin
Seuil Jeunesse, 2023

Le prince bâtard (Robin Hobb)

vendredi 27 octobre 2023

51mmTZ7MHDL._SL500_.jpgPrésentation de l'éditeur :

Une des légendes les plus sombres du royaume des Six Duchés raconte l'histoire du prince Pie, doué du Vif, qui fut jeté à bas du trône par les actions de nobles courageux afin que la lignée des Loinvoyant demeure sans tare. Aujourd'hui, la vérité qui se cache derrière le mythe se dévoile grâce au récit de Félicité, compagne roturière de la princesse Prudence de Castelcerf : avec celle-ci à ses côtés, Prudence devient une reine-servante au fort tempérament mais, quand elle donne le jour à un bâtard qui porte sur le corps la robe pie du cheval de son père, c'est Félicité qui se charge de l'élever. Et, lorsque le prince Pie arrive au pouvoir, les intrigues politiques propagent de dangereux discours sur le Vif qui changeront à jamais le royaume...

Après avoir lu le prélude à la série des Aventuriers de la mer, je me suis penchée sur celui de L'assassin royal.
Là aussi, c'est un tome indépendant qui peut se lire avant ou après les différents cycles de L'assassin royal.
Malgré sa brièveté, j'ai trouvé ce roman passionnant. Remarquablement écrit à l'instar des tomes suivants, il nous éclaire sur la magie du vif et sur le personnage du Prince Pie.
J'ai adoré cette incursion dans le passé, ce récit fascinant et terrible à la fois.
Du grand Robin Hobb.

Texte intégral lu par Sylvain Agaësse
Durée : 4h01
Audible, 2020

Retour au pays (Robin Hobb)

lundi 23 octobre 2023

51aaXAc77mL._SL500_.jpg

Présentation de l'éditeur :

Un bateau vogue vers les Rivages Maudits avec, à son bord, des hommes et des femmes condamnés à l'exil sur des terres lointaines pour avoir trahi le Gouverneur Esclépius. Leur destination : le désert des Pluies - un pays à la végétation monstrueuse, aux eaux corrosives et aux sols fangeux. A peine débarqués, les passagers tentent d'organiser leur survie. Bientôt, la découverte d'une ville souterraine, peuplée d'apparitions extraordinaires et de sons envoûtants, les plonge dans un monde inconnu et pourtant étrangement familier... Des robinsonnades aux récits de civilisations perdues, Retour au pays emprunte à de nombreuses traditions littéraires pour bâtir, sous la forme d'un journal intime, une épopée captivante.

Depuis que j'ai découvert - récemment dans ma vie de lectrice - l'œuvre de Robin Hobb, j'ai décidé de lire tout ce qu'elle écrit. 
Retour au pays est le tome 0.5 de la série des Aventuriers de la mer, un prélude qui peut se lire indépendamment des autres volumes. Ce très court texte se révèle de grande qualité et permet au lecteur d'en apprendre davantage sur les origines du peuple du désert des pluies.
La narration à la première personne sous forme de journal intime est originale et n'enlève rien à l'aspect passionnant du récit.
Un superbe récit qui ravira les fans de Robin Hobb.

Texte intégral lu par Garance Thénault
Durée : 3h09
Audible, 2021

- page 2 de 164 -