Mot-clé - ❤ Coups de coeur ❤

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 31 mars 2021

La vague des BD #26

006938313.jpg

Présentation de l'éditeur :

En ces temps fort lointains habitait dans la ville de Solidor Illian, jeune apprenti sculpteur. Son habileté ravissait l'impitoyable Maître Koppel, délesté ainsi de la plupart des tâches de sculpture. Les habitants de Solidor avaient développé une passion pour les oiseaux exotiques, et chaque maison comportait au moins une cage en bois, avec au moins un oiseau. Les écouter enchantait Illian. Un soir, tandis qu'il fignolait un petit rossignol sculpté dans un rebut de bois, Maître Koppel surgit, furieux, avant d'être apaisé par sa fille, émerveillée par la sculpture. Une sculpture dont ils étaient, à cet instant, loin d'imaginer les répercussions sur toute la ville...

J'ai souhaité lire cet album parce que le scénariste était Hubert, auteur du génial Peau d'homme.
Le style et les illustrations de Gaëlle Hersent sont incontestablement un point fort dans cette BD, d'ailleurs l'objet-livre est superbe, mais le scénario est également de qualité. 
J'ai trouvé cette histoire originale et belle, ce premier tome donne envie de découvrir la suite. Malheureusement, le scénariste n'étant plus de ce monde, il faudra se contenter de cet opus. Cela dit, il forme déjà un récit en soi, et peut se lire pour lui-même. 
Le boiseleur possède un univers poétique et onirique, avec une teinte de médiéval-fantastique. J'ai particulièrement apprécié cette ambiance.
Une jolie découverte que je recommande.

Le boiseleur T1 - Les mains d'Illian
Hubert, Gaëlle Hersent
Soleil (Métamorphose), 2019

Acheter Le boiseleur T1 - Les mains d'Illian sur Les Libraires.fr

008719109.jpg

Présentation de l'éditeur :

En fermant une dernière fois les volets de sa maison, Yvonne, 80 ans, abandonne 40 ans de vie pour intégrer un EHPAD. Le changement est rude pour cette femme indépendante, d’autant qu’elle a encore toute sa tête. Elle a du mal à s’acclimater à cette nouvelle vie, qui la rapproche douloureusement de la mort. Prise dans le tourbillon inéluctable de la vie, l’octogénaire décide de s’offrir une dernière parenthèse enchantée.

J'ai déjà rencontré deux fois dans mes lectures le binôme Séverine Vidal/Victor L. Pinel, et une fois encore ce duo fonctionne à merveille.
Le plongeon, c'est une histoire douce-amère, à la fois triste et porteuse d'un peu d'espoir. Le sujet est difficile, pour ma part cette lecture s'est révélée douloureuse mais non moins belle. 
Il y a beaucoup de délicatesse et de pudeur dans l'écriture et de beauté dans les dessins.
Un récit touchant, poignant.
Un album magnifique.

Le plongeon
Séverine Vidal, Victor L. Pinel
Bamboo (Grand Angle), 2021

Acheter Le plongeon sur Les Libraires.fr

005596264.jpg

CoupDeCoeur2016.pngPrésentation de l'éditeur :

L'histoire vraie d'Hakim, un jeune Syrien qui a dû fuir son pays pour devenir « réfugié » . Un témoignage puissant, touchant, sur ce que c'est d'être humain dans un monde qui oublie parfois de l'être. L'histoire vraie d'un homme qui a dû tout quitter : sa famille, ses amis, sa propre entreprise... parce que la guerre éclatait, parce qu'on l'avait torturé, parce que le pays voisin semblait pouvoir lui offrir un avenir et la sécurité. Un récit du réel, entre espoir et violence, qui raconte comment la guerre vous force à abandonner votre terre, ceux que vous aimez et fait de vous un réfugié. 

Pas évident de vous parler de cette trilogie tant mon ressenti fut intense à sa lecture. Fabien Toulmé, au-delà d'un style graphique en apparence naïf, possède un vrai talent de conteur et parvient à nous faire vivre par procuration l'odyssée d'Hakim. Au fil des pages, on s'attache à lui, on devient lui. C'est totalement bouleversant  de découvrir les obstacles qu'il a rencontrés dans son périple incroyable, les événements dramatiques qu'il a traversés. Ca pourrait être vous ou moi, sauf que j'ai la chance de vivre dans un pays stable qui ne connaît pas la guerre. Néanmoins, le sentiment d'identification est puissant et j'ai été profondément touchée par cette histoire vraie.
A découvrir de toute urgence si vous ne connaissez pas encore Hakim. 

L'odyssée d'Hakim T1 - De la Syrie à la Turquie
Fabien Toulmé
Delcourt (Encrages), 2018

Acheter L'odyssée d'Hakim T1 - de la Syrie à la Turquie sur Les Libraires.fr

008647830.jpgL'odyssée d'Hakim T2 - De la Turquie à la Grèce
Fabien Toulmé
Delcourt (Encrages), 2019

Acheter L'odyssée d'Hakim T2 - de la Turquie à la Grèce sur Les Libraires.fr


008657548.jpgL'odyssée d'Hakim T3 - De la Macédoine à la France
Fabien Toulmé
Delcourt (Encrages), 2020

Acheter L'odyssée d'Hakim T3 - de la Macédoine à la France sur Les Libraires.fr

006060359.jpg

CoupDeCoeur2016.pngPrésentation de l'éditeur :

L'histoire vraie d'Hakim, un jeune Syrien qui a dû fuir son pays pour devenir « réfugié » . Un témoignage puissant, touchant, sur ce que c'est d'être humain dans un monde qui oublie parfois de l'être. L'histoire vraie d'un homme qui a dû tout quitter : sa famille, ses amis, sa propre entreprise... parce que la guerre éclatait, parce qu'on l'avait torturé, parce que le pays voisin semblait pouvoir lui offrir un avenir et la sécurité. Un récit du réel, entre espoir et violence, qui raconte comment la guerre vous force à abandonner votre terre, ceux que vous aimez et fait de vous un réfugié. 

Après mon immense coup de cœur pour L'odyssée d'Hakim, j'ai eu envie de lire d'autre titres de l'auteur et je me suis tournée vers ce récit autobiographique. Deuxième lecture, donc, de Fabien Toulmé, deuxième claque et deuxième coup de cœur.
Dans cet album, l'auteur se met à nu et livre ses pensées les plus intimes, cet élan de vérité est absolument bouleversant. 
Poignant de sincérité, d'humanité aussi. Comment ne pas éprouver d'empathie pour cet homme qui reçoit l'arrivée de sa fille trisomique comme une épée de Damoclès qui viendrait lui fracasser le crâne.
Fabien Toulmé a un talent incroyable pour raconter et exprimer à travers ses dessins une large palette d'émotions.
Un magnifique témoignage.

Ce n'est pas toi que j'attendais
Fabien Toulmé
Delcourt (Encrages), 2014

Acheter Ce n'est pas toi que j'attendais sur Les Libraires.fr

vendredi 5 février 2021

Anne de Green Gables (Lucy Maud Montgomery)

007835281.jpgCoupDeCoeur2016.pngPrésentation de l'éditeur :

Cheveux désespérément roux, visage constellé de taches de rousseur, Anne Shirley est une petite fille curieuse, pleine d’énergie, souvent perdue dans ses pensées, parfois d’une gravité solennelle, sans aucun doute intemporelle. Difficile de résister à ce petit bout d’humanité de onze ans parfaitement imparfait, héroïne d’une série de romans qui a su conquérir des millions de lecteurs à travers le monde, Anne de Green Gables, écrit par Lucy Maud Montgomery, et dont le premier tome parut en 1908. Orpheline à l’esprit vif, à l’imagination sans bornes et qui adore employer de « grands mots », Anne se retrouve par erreur chez Marilla et Matthew Cuthbert qui attendaient un garçon pour les aider à la ferme. Féministe involontaire, romantique impénitente, elle est impulsive, dramatique, maline, drôle, et telle une authentique naïve, elle va bousculer le calme et la monotonie de la vie à Green Gables, en semant partout joies et rêveries, en dénichant la beauté dans les moindres recoins, en ne s’exprimant qu’en points d’exclamation, même dans « les affres du désespoir ». Parce que l’existence d’Anne a aussi une face sombre, hantée par la mort de ses parents et les abandons, qui lui donne son énergie folle, parfois hallucinée, et qui rend son idéalisme et son indignation si poignants et si convaincants. Si le regard d’Anne transcende le monde sur lequel il se pose, Anne de Green Gables, c’est la transformation magique, presque mystique, que seul l’amour peut opérer sur les hommes et les femmes. C’est l’histoire d’une petite fille qui parvient à se faire aimer de tous (Josie Pye exceptée), et de nous les premiers.

***

J'ai lu pour la première fois ce roman en 2017. Chose étrange, je n'en avais pas parlé ici. Depuis, j'ai vu la géniale adaptation réalisée par Netflix et j'ai eu envie de relire ce premier tome pour poursuivre ma découverte de la série. La sortie de cette - sublime - nouvelle édition chez Monsieur Toussaint Louverture et, parallèlement, d'une nouvelle traduction du texte, m'on fait opter pour cette parution.
Il y a quatre ans, j'avais attribué la "note" de 4 étoiles sur 5 sur Goodreads. Je crois, que, pour la première fois, j'ai davantage apprécié ma relecture puisque ce fut un véritable coup de cœur.

Âme de feu et de rosée, elle ressentait les plaisirs et les peines de la vie avec une intensité décuplée.

Cette (re) lecture a été un vrai moment doudou, le plaisir inextinguible de retrouver mon exemplaire tous les soirs pour une parenthèse enchantée. Je pensais régulièrement à Anne durant la journée, et au moment du coucher, je la retrouvais enfin, comme une récompense. Anne et ses envolées lyriques, Anne et sa joie de vivre, ses idées étranges, ses bêtises, ses idéaux. Quel bonheur de croiser le chemin de ce genre de personnage ! Ce roman est une véritable pépite, il vous emporte, vous amuse, vous attendrit, vous enveloppe de douceur.
La nouvelle traduction d'Hélène Charrier est excellente, elle a aussi sans-doute contribué à faire de cette relecture un coup de cœur. Et que dire que cette incroyable édition ? Magnifique serait un euphémisme. Les couleurs, la qualité de la reliure, du papier, tout a été peaufiné avec le plus grand soin et cet ouvrage est un bijou, ni plus, ni moins.
La bonne nouvelle, c'est que l'éditeur a prévu de rééditer l'intégralité de la série et que le second volume paraît le mois prochain. Que j'ai hâte !

Titre original : Anne of Green Gables
Traduit de l'anglais par Hélène Charrier
MonsieurToussaint Louverture (Monsieur Toussaint Laventure), 381 pages, 1908 pour l'édition originale et 2020 pour la présente édition française

Acheter Anne de Green Gables sur Les Libraires.fr 

lundi 25 janvier 2021

La vague des albums #168

61popUWDbUL.jpg

Vous avez sans doute déjà vu ces hamsters au rayon jeunesse, et pour cause, Lola est un personnage récurrent dans les albums de Carl Norac et Claude Dubois.
Ici, on la retrouve dans une histoire qui a déjà de l'ancienneté, rééditée dans la collections des Lutins, format poche des albums de L'école des loisirs.
Comme le titre et les illustrations le suggèrent, c'est un récit empli de douceur et de mignonitude qui a comblé mes petits élèves.
Personnellement je fonds littéralement devant les illustrations de Claude Dubois. Sous son trait, les personnages s'animent et semblent prendre vie.
Un album adorable.

Les mots doux
Carl Norac, Claude K. Dubois
L'école des loisirs (Les lutins), 2021

Acheter Les mots doux sur Les Libraires.fr

008191335.jpg

Restons dans la douceur avec cet album petit format tout cartonné. La petite boîte rappelle le conte classique La moufle, avec, toutefois une fin quelque peu différente. C'est un récit simple mais efficace, drôle et mignon à la fois. Les dessins sont très chouettes, un brin malicieux et amusants.
C'est typiquement le genre d'album à proposer aux tout petits, succès garanti !

La petite boîte
Yuichi Kasano
L'école des loisirs, 2021

Acheter La petite boîte sur Les Libraires.fr

004768244.jpg

CoupDeCoeur2016.pngLes éditions Sarbacane ont une collection qui s'intitule Grands classiques illustrés. Ces rééditions sont de toute beauté et permettent de découvrir ou relire des classiques dans un format album. Le hic, quand il s'agit de romans, c'est que les textes sont abrégés, mais ici avec ces deux nouvelles, le texte est intégral.
Depuis bien longtemps, j'ai l'envie de découvrir l'ensemble du canon Holmésien dont je ne connais qu'un seul roman (Le signe des quatre). L'univers de Sherlock Holmes me fascine de manière générale, et lorsque j'ai appris la parution de cet album, je me le suis procuré de suite. Et comme j'ai bien fait !
Coup de cœur pour ce magnifique ouvrage extrêmement soigné. Les illustrations de Christel Espié sont grandioses, le papier de qualité, la mise en page superbe, bref, quel bonheur de lire ces deux nouvelles dans ce contexte.
J'ai beaucoup aimé ces deux textes dans lesquels tout fan de Sherlock retrouve les caractéristiques de ses récits. 
Un album sublime, premier coup de cœur de cette nouvelle année !

Deux enquêtes de Sherlock Holmes : L'aventure du ruban moucheté / Le diadème de Béryls
Arthur Conan Doyle, Christel Espié
Sarbacane, 2016

Acheter Deux enquêtes de Sherlock Holmes : L'aventure du ruban moucheté / le diadème de Béryls sur Les Libraires.fr

008643199.jpg

Après ma lecture de l'album ci-dessus, j'ai consulté la liste des ouvrages de la collection des Grands classiques illustrés chez Sarbacane, et découvert qu'une autre nouvelle mettant en scène Sherlock Holmes en faisait partie. Ni une ni deux, j'ai commandé ce titre !
Celui-ci n'est pas un coup de cœur comme le précédent, mais toutefois un superbe album que je vais conserver dans ma bibliothèque.
C'est un grand format, encore davantage que celui de L'aventure du ruban moucheté et du Diadème de Béryls, avec, là encore, des illustrations somptueuses (même si je préfère le style de Christel Espié, raison pour laquelle l'autre album est un coup de cœur). 
Si vous êtes fans de Sherlock Holmes, voici un ouvrage à vous procurer. J'espère que les éditions Sarbacane rééditeront d'autres nouvelles du célèbre détective !

Les enquêtes de Sherlock Holmes : L'homme à la lèvre tordue
Arthur Conan Doyle, Anton Lomaev
Sarbacane, 2020

Acheter Les enquêtes de Sherlock Holmes : L'homme à la lèvre tordue sur Les Libraires.fr

mercredi 30 décembre 2020

La vague des albums #167

Dernière vague d'albums et dernière chronique de l'année !

008275533.jpg

CoupDeCoeur2016.pngL'Atlas des explorateurs est un coup de cœur, comme les deux précédents ouvrages de l'auteure que j'ai lus. Après s'être intéressée aux Requins puis aux Aventuriers, Sarah Sheppard propose une incursion dans le monde des plus grands explorateurs de tous les temps.
L'approche est originale puisque le livre est découpé selon des zones "géographiques" : les océans, les pôles, l'origine du Nil, la Lune, etc. Chaque thématique est présentée sur une double page avec toujours la même dynamique que précédemment (de nombreuses rubriques, cartes, dessins, encadrés...). 
Cet Atlas est passionnant à lire, il regorge d'informations et nous fait voyager par procuration. J'ai été totalement absorbée par ce documentaire et je ne doute pas que les plus jeunes lecteurs le seront tout autant.
Génial, tout simplement.

Atlas des explorateurs
Sarah Sheppard
L'école des loisirs, 2020

Acheter Atlas des explorateurs sur Les Libraires.fr

007042894.jpg

Noël est certes passé, mais vous aurez peut-être envie de noter ce titre pour l'année prochaine ! Il s'agit d'un recueil de nouvelles autour de Noël, neuf très exactement. Les histoires sont différentes les unes des autres, mais ont toutes en commun d'évoquer la magie de cette période si spéciale. L'hiver, la neige, les paquets en-dessous du sapin, la crèche... entre traditions et émotions, Corinna Bille nous invite dans son univers particulier. Il ne s'agit pas vraiment de contes, mais bien de nouvelles comme je l'annonçais en préambule. Certaines flirtent avec l'absurde, d'autres sont plus classiques.
Chaque récit est illustré avec talent par Hannes Binder. Des dessins en noir et blanc, sobres et beaux à la fois.
Un bel ouvrage pour célébrer cette fin d'année.

Petits contes de Noël
S. Corinna Bille, Hannes Binder
La joie de lire, 2019

Acheter Petits contes de Noël sur Les Libraires.fr

train_rvb-270x173.jpg

Avec cet album, j'ai appris un nouveau mot : leporello, autrement dit livre-accordéon. C'est en réalité bien plus qu'un livre que l'on découvre en dépliant ses segments, mais un gigantesque train qui se déroule sous nos yeux, wagon après wagon. Après avoir embarqué, suivez les pérégrinations des deux jeunes enfants qui sont également à bord. Chaque voiture est plus incroyable que la précédente et recèle une surprise... wagon-zoo, wagon-aquarium et j'en passe, le voyage à bord de ce train hors normes n'est pas banal !
Il paraît qu'en dépliant l'intégralité de l'accordéon, le livre fait sept mètres de long, je n'ai pas vérifié, mais il occupait une bonne partie de mon salon !
Un livre-jeu pour rêver, s'émerveiller. Une jolie trouvaille.

Le train
Hubert Poirot-Bourdain
La joie de lire, 2020

Acheter Le train sur Les Libraires.fr

000490723.jpg

Cet album fait partie d'une série sur les saisons (il existe aussi un cinquième volume, Le livre de la nuit) dans laquelle évoluent les mêmes personnages. 
L'appellation livre-promenade donnée par l'éditeur décrit bien ce que l'on trouve dans ces grands formats tout cartonnés. Au fil des pages, on suit les personnages dans leur quotidien et on observe tous les détails, les changements inhérents à la saison concernée et au temps qui passe. D'un ouvrage à l'autre, on retrouve donc les mêmes personnages, mais aussi les mêmes décors/paysages. 
Pour le moment je n'ai lu que celui-ci, mais j'ai décidé d'acheter et de lire les suivants au moment des changements de saisons pour explorer la série au fil du temps. Vous l'aurez compris, j'ai beaucoup aimé cet album aux détails foisonnants. 
A offrir aux jeunes enfants (ou aux grands enfants, qui, comme moi, aiment les albums de jeunesse !), un vrai bijou.

Le livre de l'hiver
Rotraut Suzanne Berner
La joie de lire, 2020 pour la présente édition

Acheter Le livre de l'hiver sur Les Libraires.fr

vendredi 18 décembre 2020

Mon automne cosy (Caroline Millet)

55713668._SX318_.jpgCoupDeCoeur2016.pngPrésentation de l'auteure :

A mi-chemin entre le journal, l'almanach, l'herbier, le livre de recettes et le manuel de bricolage, Mon automne cosy vous permettra de profiter pleinement de cette saison douce et magique.
A lire sous un plaid accompagné d'une boisson chaude et de petites gourmandises de saison.

Cette présentation vous donnera une petite idée de ce que vous trouverez dans cet ouvrage même s'il est difficile de le décrire. J'ai d'ailleurs hésité au moment d'écrire ce billet quant à la catégorie à lui attribuer, puis j'ai opté pour "développement personnel" car c'est un livre qui fait du bien.
Le format est petit mais l'ouvrage superbe, relié avec un dos toilé, entièrement illustré et mis en pages par l'auteure. Il s'agit d'une auto-édition, pour se procurer Mon automne cosy il faut donc passer directement par la boutique de Caroline Millet (qui vend d'ailleurs d'autres choses comme des cartes postales...). Toutefois, sachez que pour l'heure il est épuisé et je ne sais si un autre tirage est prévu.
Mon automne cosy est divisé en quatre parties : Home sweet home (la décoration de son intérieur, des DIY, des suggestions de lectures/films de saison...), Automne gourmand (avec essentiellement des recettes), L'automne dehors (faire un herbier, cueillir des champignons...) et enfin Halloween.
Comme je le disais en préambule, c'est un livre qui fait du bien. C'est un plaisir pour les yeux et aussi une source d'inspiration. J'ai adoré la balade, totalement conquise par les superbes illustrations et la philosophie de vie qui réside en ces pages.
Une pépite.

Auto-édition, 88 pages

Crédit photo : https://www.carofromwoodland.com/

mercredi 25 novembre 2020

La vague des albums #165

008246460.jpg

CoupDeCoeur2016.pngPrésentation de l'éditeur :

Fille du Bonhomme Hiver et de la Fée Printemps, toute de glace et de flocons, Fleur de Neige grandit dans les forêts gelées du Nord de la Russie. Sa beauté mystérieuse envoûte tous ceux qui croisent son regard. Mais, par une malédiction du Soleil, son cœur de glace ne peut s’embraser qu’au péril de sa vie. Néanmoins, l’amour d’un jeune marchand vaincra tous les obstacles…

Coup de cœur pour cet album hivernal dont la seule couverture m'a fait l'acheter. Entre mythologie nordique et conte russe, le talent époustouflant de Delphine Labedan saute littéralement aux yeux. Chaque illustration est un éblouissement. Les couleurs, les traits, tout est sublime et j'ai découvert en ces pages une illustratrice que je ne connaissais pas. C'est ma grande découverte de cette fin d'année.
Une jolie histoire dans un écrin somptueux, un album à offrir.

Fleur de neige
Claude Clément, Delphine Labedan
Albin Michel Jeunesse, 2020

Acheter Fleur de neige sur Les Libraires.fr

008414972.jpg

Présentation de l'éditeur :

Passez les fêtes en compagnie du facétieux Milton ! À la veille de Noël, Milton regarde la neige tomber. Contraint de rester entre les quatre murs du chalet, il se met en quête d’une proie à chasser. Pauvre Milton ! À l’intérieur, les choses ne sont pas les mêmes qu’à l’extérieur. Ce qu’il croit être un oiseau perché sur le sapin du salon s’avère être un simple ornement pour l’arbre de Noël. Même déception avec les souris sur l’emballage du cadeau qui lui est destiné. Ce dernier ne contient d’ailleurs qu’une souris mécanique. Rien à se mettre sous la dent. Et pourtant… dans la cuisine, d’appétissantes crevettes reposent sur un plateau. Enfin quelque chose à grignoter !
Le chat préféré des enfants revient dans une nouvelle aventure sur fond de neige, de boules de Noël et de guirlandes. Quelles nouvelles facéties Milton pourra-t-il bien inventer ?

Je ne connaissais pas Haydé, artiste d'origine iranienne, et j'ai découvert son style unique en son genre. Des dessins en noir et blanc à l'encre de Chine et au feutre, un trait qui rappelle celui de certains auteurs humoristes mais avec une empreinte qui lui est propre. 
Le chat Milton est un personnage qui revient dans plusieurs albums, ici en l'occurrence à la période de Noël. 
Un album mini format mais de grande qualité. Un chat facétieux, des gags en cascade et un style graphique qui m'a beaucoup plu.

Le Noël de Milton
Haydé
La joie de lire, 2020

Acheter Le Noël de Milton sur Les Libraires.fr

008214663.jpg

Présentation de l'éditeur :

Fête la nouvelle année avec petit dragon !5 doubles pages pour suivre petit dragon dans la parade du nouvel an chinois :

- Enfile le costume de dragon.
- Trouve petit dragon caché dans la foule !
- Fais danser petit dragon.
- Tire le feu d’artifice dans le ciel.
- La parade est terminée : à l’année prochaine petit dragon !

Les lecteurs de ce salon savent que j'aime particulièrement la collection Kididoc chez Nathan et ses différentes déclinaisons. Ici, il s'agit d'une collection qui s'adresse aux bébés lecteurs avec des albums tout carton et qui propose une première découverte des cultures du monde.
Bonne année petit dragon ! est consacré au nouvel an chinois.
Une réussite pour ce petit livre coloré à souhait aux illustrations adorables.
Une jolie collection.

Bonne année petit dragon !
Nathalie Choux
Nathan (Mes 1res histoires animées), 2020

Acheter Bonne année petit dragon ! sur Les Libraires.fr

008191337.jpg

Présentation de l'éditeur :

Joey l’écureuil vit avec sa famille dans un grand parc à New York. Rapide et agile, il aime son travail malgré les risques. Joey est laveur de vitres ! Du haut des immeubles, Joey rêve de voyages et de mariage avec Léna, son amoureuse. Tous les deux travaillent dur pour que leur rêve devienne réalité. Se laisseront-ils rattraper par les aléas de la vie ou la chance de Lucky Joey finira-t-elle par tourner ?

Changement radical de format par rapport aux deux précédents titres car cet ouvrage est immense ! Et de nouveau, la découverte d'un artiste incroyable. Dans Lucky Joey, nous suivons la vie de Joey, un écureuil qui vit à New York. Au fil des pages, à travers les superbes illustrations de Stéphane Poulin, nous évoluons dans la ville cosmopolite pour suivre les pérégrinations de Joey.
Un album magnifique et saisissant, une idée de cadeau pour Noël.

Lucky Joey
Carl Norac, Stéphane Poulin
L'école des loisirs (Pastel), 2020

Acheter Lucky Joey sur Les Libraires.fr

vendredi 30 octobre 2020

Nevermoor T1 - Les défis de Morrigane Crow (Jessica Townsend)

41639045._SY475_.jpg CoupDeCoeur2016.pngPrésentation de l'éditeur :

Morrigane Crow est née le jour du Merveillon, ce qui signifie deux choses :
1. Elle est maudite.
2. Elle est condamnée à mourir à minuit le jour de ses onze ans.
Son cercueil l’attend.
Elle est sauvée in extremis par un homme étrange qui l’emmène dans le royaume magique de Nevermoor…

***

Quelle magnifique découverte que cette série ! En entamant la lecture de ce tome 1, j'avais le sentiment de celui qui a fait une véritable trouvaille, qui se trouve en présence d'un trésor.

Depuis Harry Potter, je n'ai, je crois, rien lu d'aussi fantaisiste et original dans ce genre littéraire jusqu'à Nevermoor. Et si je fais cette comparaison avec la saga du célèbre sorcier, c'est à dessein, car, comme d'autres lecteurs, je trouve une ressemblance entre les deux séries. Mais, pour autant, et malgré les similitudes, Jessica Townsend a su créer un univers qui lui est propre. Et que j'ai aimé son monde ! Que de trouvailles, de fantaisies, de gadgets, de personnages incroyables... C'est typiquement ce que je cherche dans un roman fantastique de ce type. Nevermoor, c'est une histoire à la croisée des univers de J. K. Rowling et de Roald Dahl, entre autres, mais c'est clairement une nouvelle empreinte dans le monde de l'imaginaire, celle de son auteure.
Ce premier tome, c'est l'illustration parfaite de l'influence que la littérature peut avoir sur l'écriture d'un auteur, mais sans que ce soit négatif. Il ne s'agit pas en effet d'un facsimilé, mais de la subtile restitution d'influences dans une œuvre littéraire inédite.
Tout cela pour dire que j'ai adoré ce récit dans lequel j'ai plongé avec délice.
Un bijou du genre. 

Titre original : The Trials of Morrigane Crow
Traduit de l'anglais par Juliette Lê
PKJ, 476 pages, 2017 pour l'édition originale et 2018 pour l'édition française

Acheter Nevermoor T1 - Les défis de Morrigane Crow sur Les Libraires.fr

vendredi 23 octobre 2020

La vague des BD #24

007590380.jpg

Présentation de l'éditeur :

Un Irlandais bercé pendant toute sa jeunesse du rêve américain, se voit pour la énième fois expulsé des USA pour non renouvellement de sa carte de séjour.
Il va s’imposer, en guise d’exorcisme, le Pacific Crest Trail, un trail de 4 240 km qui coure de la frontière mexicaine à la frontière canadienne, du désert à la glace en traversant 25 parc nationaux.
La manière la plus radicale de se confronter à soi et à l’Amérique loin de tous les fantasmes et les rêves d’enfance.
Une sorte d’Into the Wild « secure », mais qui n’en égratigne pas moins tous les paradoxes et les zones d’ombre de la société américaine contemporaine avant l’élection de Trump.

J'ai lu ce roman graphique sur la (judicieuse) recommandation de ma libraire, et ce fut une superbe découverte. D'autant que, de moi-même, je ne serais probablement pas allée vers cette BD. 
C'est un petit format compact (plus de 300 pages) avec une alternance de dessins dans des tons de bleu et de rose, et de textes. Un voyage par procuration, dans les pas de ce jeune auteur qui s'est lancé dans ce pari fou de faire le Pacific Crest Trail. Je n'avais jamais entendu parler de ce trail, à présent j'en sais davantage sur ce parcours difficile qui traverse trois états américains et une grande diversité de paysages. 
Ce récit de voyage à pied est tout-à-fait fascinant, et le temps de quelques heures, j'étais aux côtés de Luke Healy, je vivais sa soif et sa faim, sa peur, son épuisement physique, mais aussi son envie de continuer à marcher malgré tout, la beauté du décor, les rencontres humaines.
Comme une sorte de récit initiatique, un long sentier qui réconcilie (ou pas) avec soi-même, une parenthèse pour se mettre à l'épreuve et réfléchir.
Passionnant.

Americana
Luke Healy

Casterman, 2020

Acheter Americana sur Les Libraires.fr

006971066.jpg

Présentation de l'éditeur :

Et vous, quel est le truc le plus idiot que vous ayez fait dans votre vie ?
Au début c’est à cause de son nom rigolo que Julie s’est intéressée à son nouveau voisin. Mais très vite, il y a eu tout le reste : son charme, son regard, et tout ce qu’il semble cacher…
Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques de plus en plus délirants…

Il s'agit ici de l'adaptation en BD du roman éponyme de Gilles Legardinier. Comme j'avais adoré Demain j'arrête !, lorsque j'ai découvert l'existence de cet album, j'ai eu envie de le lire et de me replonger dans l'histoire un peu folle de Julie. Et c'était très chouette !
J'ai beaucoup apprécié le style graphique de Laetitia Aynié qui me fait penser à celui de Margaux Motin. 
Ayant lu le roman il y a déjà un bye, je n'en avais plus grand souvenir, si ce n'est celui d'une lecture drôle et réconfortante. Cette adaptation est dans la même veine et restitue bien cet esprit de légèreté.
Un fort agréable moment.

Demain j'arrête !
Laetitia Aynié, Véronique Grisseaux

Michel Lafon, 2019

Acheter Demain j'arrête ! sur Les Libraires.fr

007780038.jpg

Présentation de l'éditeur :

Ys, est une ville d’une beauté merveilleuse avec son palais et ses jardins aux milieux des mers.
Leur souveraine, Malgven, « Reine du Nord » a utilisé sa magie pour maîtriser les monstres marins et ériger de grands murs qui protègent la cité des eaux tumultueuses. Après son inexplicable mort, ses filles s’éloignent l’une de l’autre. Rozenn, l’héritière du trône, passe son temps sur les landes à communier avec les animaux sauvages, tandis que Dahut, la plus jeune, jouit des splendeurs de la vie royale et tue sans regret ses amants au petit matin. Plus leurs destinées s’opposent et plus Ys se fragilise. Les écluses ne protègent plus la cité confrontée aux assauts de la mer, quel secret cachait la Reine ? Telle l’Atlantide, Ys est-elle condamnée à sombrer dans les abysses ?

Il existe une grande variété de versions de la célèbre légende de la Ville d'Ys et je me souviens, enfant, avoir été charmée par une version audio et fascinée par l'image de cette cité engloutie.
Dans Sœurs d'Ys, la légende est centrée sur les deux filles du roi Gradlon et de Malgven. Deux filles, qui après le décès de leur mère, vont suivre deux chemins distincts et s'éloigner l'une de l'autre. 
C'est une histoire sombre et somme toute effrayante, un conte fantastique comme je les aime. 
Le scénario est parfaitement réussi et l'ouvrage est de grande qualité, l'aspect esthétique est particulièrement soigné.
Malheureusement, je n'ai pas du tout apprécié le style graphique de l'illustrateur, ce qui a un peu gâché mon plaisir de lecture. 
Un très beau livre si l'on aime les dessins de Jo Rioux.

Soeurs d'Ys
M. T. Anderson, Jo Rioux

Rue de Sèvres, 2020

Acheter Soeurs d'Ys sur Les Libraires.fr

007468429.jpg

CoupDeCoeur2016.pngPrésentation de l'éditeur :

Dans l’Italie de la Renaissance, Bianca, demoiselle de bonne famille, est en âge de se marier. Ses parents lui trouvent un fiancé à leur goût : Giovanni, un riche marchand, jeune et plaisant. Le mariage semble devoir se dérouler sous les meilleurs auspices même si Bianca ne peut cacher sa déception de devoir épouser un homme dont elle ignore tout. Mais c’était sans connaître le secret détenu et légué par les femmes de sa famille depuis des générations : une « peau d’homme » ! En la revêtant, Bianca devient Lorenzo et bénéficie de tous les attributs d’un jeune homme à la beauté stupéfiante. Elle peut désormais visiter incognito le monde des hommes et apprendre à connaître son fiancé dans son milieu naturel. Mais dans sa peau d’homme, Bianca s'affranchit des limites imposées aux femmes et découvre l'amour et la sexualité. 

La morale de la Renaissance agit alors en miroir de celle de notre siècle et pose plusieurs questions : pourquoi les femmes devraient-elles avoir une sexualité différente de celle des hommes ? Pourquoi leur plaisir et leur liberté devraient-ils faire l’objet de mépris et de coercition ? Comment enfin la morale peut-elle être l’instrument d’une domination à la fois sévère et inconsciente ?

À travers une fable enlevée et subtile comme une comédie de Billy Wilder, Hubert et Zanzim questionnent avec brio notre rapport au genre et à la sexualité… mais pas que. En mêlant ainsi la religion et le sexe, la morale et l’humour, la noblesse et le franc-parler, Peau d’homme nous invite tant à la libération des mœurs qu’à la quête folle et ardente de l’amour.

Le texte de l'éditeur présente bien mieux que je ne m'apprête à le faire cette sublime bande dessinée.
On assimile souvent ce genre littéraire à du simple divertissement, et bien ce titre à lui seul nous prouve, si cela était nécessaire, à quel point la BD mérite l'appellation de neuvième art.
Peau d'Homme est une superbe histoire rocambolesque, drôle, entraînante. Mais elle est bien plus que cela et questionne un thème essentiel de la vie : la sexualité. Au-delà du récit de Bianca et Giovanni, le lecteur découvre dans Peau d'Homme une réflexion quasi philosophie sur l'identité sexuelle, sur la liberté en la matière, sur la sexualité des femmes.
Concernant l'aspect esthétique, car il est important quand il s'agit de bande dessinée, je tiens à préciser que l'image de la couverture ne rend absolument pas justice à la beauté du livre.
Un ouvrage incroyable à lire et relire.

Peau d'Homme
Hubert, Zanzim

Glénat (1000 feuilles), 2020

Acheter Peau d'Homme sur Les Libraires.fr

mercredi 21 octobre 2020

Les MacCoy (Alexiane Thill)

Lorsque j'ai découvert et commencé à lire cette série, je pensais qu'il s'agissait d'une trilogie, d'où la préparation de ce billet unique pour les trois premiers tomes. J'ai, depuis, appris que la série des MacCoy n'est pas terminée, et c'est tant mieux !!

2019_PCH_LesMacCoy_T1_PLAT1_RVB_FC-488x800.jpg

CoupDeCoeur2016.pngPrésentation de l'éditeur :

Et si les clans d’Écosse n’avaient jamais disparu ? Et s’ils continuaient à diriger les Highlands à l’insu du reste du monde ? Quand Phèdre arrive à Édimbourg pour respecter les dernières volontés de son père, elle se retrouve malgré elle entraînée dans ce monde de clans et de querelles sanglantes qui lui est inconnu. Recueillie par le fougueux et irascible Caleb, chef du clan MacCoy, elle se révèle bientôt être une pièce maîtresse sur l’échiquier du pouvoir…

Ce premier tome - découverte de l'univers oblige - fut un coup de cœur. Je n'avais pas lu de romance depuis bien longtemps et j'ai totalement embarqué dans celle-ci. J'ai adoré le concept, un mix entre l'Ecosse traditionnelle historique et l'époque actuelle. Au départ, cela surprend et peut perturber un peu, mais j'ai choisi de passer au-dessus des incohérences du récit pour l'accepter tel quel. Je crois, pour être parfaitement honnête, que j'ai tout aimé dans ce premier opus. Des scènes d'action, des personnages attachants (principaux et secondaires), un univers fascinant, un décor de rêve (oui, des vieilles pierres sur une île écossaise, ça me fait rêver !). Bref, l'auteure a su rassembler dans L'ogre et le chardon tout ce que j'apprécie dans ce genre de livre. 

Les MacCoy T1 - L’ogre et le chardon
Hugo (Poche), 615 pages, 2019

Acheter L'ogre et le chardon sur Les Libraires.fr

2019_PCH_LesMacCoy_T2_PLAT1_RVB_FC-488x800.jpg

Présentation de l'éditeur :

Après avoir découvert le terrible secret de Caleb MacCoy, Phèdre a rejoint le château de Dunvegan pour enfin prendre possession de l’héritage de son père. Désormais à la tête des MacLeod, elle découvre la vie de chef de clan… Mais sa position est fragile : depuis son fief d’Inveraray, le bourreau de son enfance, Henry Campbell, est à l’affût de la moindre opportunité pour la faire chuter… Et pour cela, il est prêt à se servir de Caleb. Car aux yeux des clans, Phèdre est toujours la Pupille de ce dernier, et elle est donc censée respecter ses ordres…

Après le cliffhanger de malade sur lequel s'achève le premier tome, je me suis directement jetée sur la suite. Comme je connaissais à présent l'univers de la série des MacCoy, j'ai été un peu moins séduite par ce deuxième volet qui n'a pas été un coup de cœur, mais que j'ai tout de même adoré.
On retrouve donc Phèdre et Caleb tous deux en fâcheuse posture, l'attente est longue pour qu'ils se retrouvent enfin, et j'avoue avoir ressenti un soupçon de déception au moment des retrouvailles. Je m'attendais à un véritable feu d'artifice et l'intensité n'était pas au rendez-vous.
Hormis cela, c'est une excellente suite avec, là encore, de nombreuses scènes d'action et une intrigue sympa. C'est aussi ce que j'apprécie dans cette saga, le fait que la romance ne soit pas l'alpha et l'oméga de l'histoire.

Les MacCoy T2 - L’ours et le taureau
Hugo (Poche), 729 pages, 2019

Acheter L'ours et le taureau sur Les Libraires.fr

9782755649031.jpg

Présentation de l'éditeur :

Après plusieurs années de voyage autour du monde, Elisabeth MacCoy est de retour à Inchkeith, l’île de son Clan, bien décidée à prendre la place qui lui revient de droit en tant que soeur du Chef. Écartée de l’action depuis son plus jeune âge, elle veut enfin avoir son mot à dire, surtout alors que le spectre d’une guerre à venir plane sur les siens… Mais revenir à Inchkeith implique pour Elisabeth de devoir se confronter à Duncan, son premier amour, dont un fossé d’amertume la sépare désormais… Devenu le bras droit de son frère, il a toujours placé sa loyauté envers le Clan MacCoy au-dessus de toute autre considération, y compris son propre bonheur. Cependant, face à la femme qu’il n’a jamais pu oublier, qu’adviendra-t-il de ses allégeances ?

Ce troisième tome est consacré à un autre couple, à savoir Elisabeth MacCoy, la soeur de Caleb, et Duncan, le bras droit de ce dernier.
Si l'on a fait la connaissance du personnage de Duncan dès le premier tome, en revanche, on découvre celui d'Elisabeth dans ce tome-ci. La demoiselle n'a pas un caractère facile, le moins que l'on puisse dire, c'est que ce n'est pas la douceur qui l'incarne le mieux ! Finalement, Duncan est bien plus conciliant et délicat, et on a donc affaire à deux personnalités bien différentes. 
Je me suis moins attachée à ce couple qu'à celui formé par Phèdre et Caleb mais j'ai pourtant beaucoup apprécié ce volume.
Vivement la suite !!

Les MacCoy T3 - La louve et le glaive
Hugo (Poche), 683 pages, 2020

Acheter La louve et le glaive sur Les Libraires.fr

Et pour celles et ceux que ça intéresse, il existe un tome intermédiaire, Dans les yeux de Caleb, qui reprend dans une version courte le tome premier du point de vue de Caleb. Très sympa à lire aussi ! A ma connaissance, il n'est disponible qu'en format électronique et il est gratuit.

lundi 20 avril 2020

Oh happy day (Jean-Claude Mourlevat, Anne-Laure Bondoux)

007409043.jpgCoupDeCoeur2016.pngLorsque j'ai lu, il  y a un peu plus de quatre ans de cela, Et je danse, aussi, je n'imaginais pas qu'il aurait une suite. Je n'imaginais pas non plus que j'aurais un coup de cœur pour cette suite.
En réalité, bien qu'il s'agisse d'une suite, il est tout-à-fait possible de lire chacun des deux tomes indépendamment l'un de l'autre.
Oh happy day démarre quatre années (tiens, même temps qu'entre mes deux lectures !) après Et je danse, aussi. Quatre années de silence après lesquelles Pierre-Marie et Adeline vont reprendre leur correspondance.
D'emblée j'ai retrouvé le style et le ton d'écriture que j'avais tant aimés dans le premier volume. C'est à la fois drôle et poignant, émouvant. Les deux personnages sont toujours aussi attachants, même si je conserve depuis le début une affection toute particulière pour Pierre-Marie.
Les échanges épistolaires plein de vie rythment cette lecture qui se dévore à la vitesse grand V.
Bref, de merveilleuses retrouvailles, un nouveau titre à rajouter au panthéon de ma doudouthérapie !

Fleuve Editions, 322 pages, 2020

Acheter Oh happy day sur Les Libraires.fr

Existe aussi en version numérique

- page 1 de 21