Mot-clé - ❤ Coups de coeur ❤

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 14 octobre 2022

La vague des albums #181

81Vzh_slCRL.jpg

Présentation de l'éditeur :

Avez-vous ce lapin ? Il est suspecté des faits suivants : vol de romans - chapardage de dictionnaires – recel de poésies - disparition de BD et livres de cuisine. Vu pour la dernière fois dans la maison d'Arthur. Répond au nom de Gabin (parfois !). Approchez-le avec précaution (ou avec une laitue et des carottes). Pouvez-vous nous aider à le retrouver ? Ensemble, nous arrêterons le voleur de livres ! Contacter l'agent Pujol à l'antenne de police.

Forcément, lorsqu'on aime les livres, on aime les livres qui parlent des livres ! 
Cet album est une petite pépite. Il est drôle, malicieux, regorge de détails qui invitent à la relecture.
J'ai particulièrement apprécié toutes les références littéraires transposées dans l'univers des lapins.
Un superbe album pour les amoureux des livres.

Recherché ! Gabin le lapin, voleur de livres
Emily MacKenzie
Thomas Jeunesse, 2022

9782378881184.jpg

CoupDeCoeur2016.pngPrésentation de l'éditeur :

Au soir de sa vie, un vieil homme lègue deux graines à ses fils : à l’aîné, une graine de fougère ; au cadet, une graine de bambou. « Plantez-les dans la forêt en souvenir de moi. » Si la fougère recouvre vite le sol, rien ne pousse de la graine de bambou, au grand désespoir du plus jeune des frères…

Immense coup de cœur pour cet album qui m'a énormément touchée.
D'une part, esthétiquement parlant, car les illustrations de Jérémy Pailler sont absolument sublimes. Chaque page est un enchantement pour les yeux.
D'autre part, pour son histoire, belle et profonde.
A la manière d'un conte initiatique (et philosophique), Marie Tibi nous raconte l'expérience de ces deux jeunes orphelins à la suite du décès de leur père.
Le récit, touchant, dispense au fil des mots de véritables leçons de vie.
La métaphore finale est superbe.
Un bijou, à ne manquer sous aucun prétexte.

La fougère et le bambou
Marie Tibi, Jérémy Pailler

L'école des loisirs (Kaléidoscope), 2022

grand_inventaire_plaisirs_luchien_cv_jpg_ok.jpg

Présentation de l'éditeur :

Luchien est un tout petit chien qui s’y connait en plaisirs de la vie. Par exemple, Luchien adore sauter dans les flaques. C’est bien la boue, parce qu’après il y a le bain, puis la serviette chaude et douce. Tous ces plaisirs donnent faim, et Luchien est gourmand, juste ce qu’il faut bien sûr ! Il y a aussi les plaisirs partagés comme faire la fête avec les amis ou encore, le préféré de Luchien, le câlin du soir.

Cet album, c'est la mignonitude incarnée ! La douceur des traits associée à une certaine malice font de cette histoire un petit délice à savourer, tout comme les plaisirs de son héros.
Ce Luchien a une bouille irrésistible à laquelle j'ai bien évidemment succombé. Comment ne pas fondre ?!
Un hymne à la vie et aux petits plaisirs, un livre-doudou.

Le grand inventaire des petits plaisirs de Luchien
Frédéric Stehr
L'école des loisirs (Pastel), 2022

9782378881160.jpg

Présentation de l'éditeur :

Un poisson qui n’aime pas nager ! A-t-on jamais vu cela ? Contrairement à tous ses copains, Ulysse déteste tourner en rond dans les eaux claires du lagon. « Pfff… Virer, tournailler, tournicoter, encore et encore et encore… quel ennui ! » se lamente le petit poisson. Soudain, lui vient une idée folle…

Aux commandes de cet album, on retrouve le génial duo Marianne Barcilon/Christian Jolibois qui fonctionne à merveille.
Dans la même série que Petite marmotte à la bougeotte ou Pourquoi, moi, j'ai jamais de câlins ?, J'aime pas nager met en scène Ulysse, un mignon petit poisson qui n'aime pas... nager !
Dans un univers aquatique, cette histoire se révèle malicieuse comme les précédentes. Les illustrations sont toujours aussi jolies, le camaïeu de bleus employé pour cet album est particulièrement réussi.
De belles retrouvailles avec ces deux auteurs que j'affectionne.

J'aime pas nager !
Marianne Barcilon, Christian Jolibois
L'école des loisirs (Kaléidoscope), 2022

petite_poule_volait_perles_RVB-270x382.jpg

Présentation de l'éditeur :

Lorsque le paon Peacock l’engage dans sa boutique de perles, une petite poule grise ne croit pas sa chance. Elle qui ne rêve que de belles choses va pouvoir créer de fabuleux bijoux. Un soir, elle découvre une perle abandonnée sur le sol. Sans réfléchir, elle s’en empare. Un premier vol qui en entraînera d’autres. Occupé par ses nombreux clients, son patron ne remarque rien. Mais un jour, le prince leur confie sa couronne. La petite poule profite du sommeil de Peacock pour la dérober. À son réveil, le paon croit à un cambriolage et part alerter la police. Sa jeune apprentie comprend que sa convoitise l’a menée trop loin. Réussira-t-elle à réparer ses erreurs avant qu’il ne soit trop tard ? Une jolie fable illustrée qui offre aux jeunes lecteurs la joie de lire par eux-mêmes.

Je triche un peu pour ce titre, car il ne s'agit pas d'un album, mais d'un roman illustré pour les jeunes lecteurs.
D'ailleurs, au départ, je croyais que c'était un nouvel album d'Axel Scheffler, mais je me trompais.
Il s'agit d'un conte animalier qui reprend les codes de plusieurs classiques du genre. 
L'écriture est agréable et soignée, la langue est légèrement soutenue, ce que je trouve appréciable pour ce niveau de lecture. L'histoire est mignonne avec une jolie morale.
Les dessins d'Axel Scheffler sont toujours aussi chouettes, je suis fan !
Un bon roman que je recommande pour les premières lectures.

La petite poule qui volait des perles
Axel Scheffler
La joie de lire  (Hibouk), 2022

lundi 10 octobre 2022

Outlander #9.1 - L'adieu aux abeilles, Partie 1 (Diana Gabaldon)

Outlander.jpgCoup De CoeurPrésentation de l'éditeur :

En l’an 1779, Claire et Jamie savourent leurs retrouvailles avec leur fille Brianna, Roger, le mari de celle-ci, et leurs enfants, à Fraser’s Ridge. Il y a peu, ce rêve leur paraissait encore inaccessible.

Mais même dans ce coin isolé de Caroline du Nord, les effets de la guerre se font sentir. La tension dans les Colonies ne cesse de croître et la colère des habitants monte chaque jour d’un cran. Jamie a conscience que ses fermiers connaissent des conflits de loyauté et que le danger est à leur porte.

Lorsque les Colonies du Sud se soulèvent, la Révolution se rapproche encore davantage de Fraser’s Ridge. En sa qualité de soignante, Claire se demande combien de ceux qu’elle aime vont encore devoir verser leur sang…

***

Trois ans que j'attendais cette suite ! Un peu d'appréhension au moment de démarrer la lecture... déjà le neuvième tome, la crainte que la sauce ne prenne plus.
J'avais tort, et c'est tant mieux !
Coup de cœur pour ces retrouvailles avec Claire et Jamie. J'ai adoré ce volume. J'y ai tout aimé. Le rythme, les liens familiaux, l'amour et l'amitié, l'humour, les descriptions somptueuses, les dialogues, le contexte historique. 
La relation entre Claire et Jamie est vraiment belle, je trouve d'ailleurs qu'elle a embelli avec le temps. 
C'était extra de passer ces quelques heures à leurs côtés avec les leurs.
Que du bonheur.

Titre original : Go tell the bees that I am gone
Traduit de l'anglais par Philippe Safavi
J'ai lu, 800 pages, 2021 pour l'édition originale et 2022 pour l'édition française

vendredi 8 juillet 2022

Tobie Lolness (Timothée de Fombelle)

A62945.jpgPrésentation de l'éditeur :

Courant parmi les branches, épuisé, les pieds en sang, Tobie fuit, traqué par les siens... Tobie Lolness ne mesure pas plus d'un millimètre et demi. Son peuple habite le grand chêne depuis la nuit des temps. Parce que son père a refusé de livrer le secret d'une invention révolutionnaire, sa famille a été exilée, emprisonnée. Seul Tobie a pu s'échapper. Mais pour combien de temps ?

***

Ce premier volet de l'histoire m'a d'emblée fait penser aux romans jeunesse de Roald Dahl, mais avec davantage de profondeur et de "sérieux".
L'écriture est belle et poétique, la création de cet arbre-univers est bien pensée et le récit très riche de ce point de vue.
J'ai beaucoup aimé ce début d'histoire, les réflexions sous-jacentes, les différents thèmes abordés, l'humour, le rythme.
Un excellent premier tome qui donne envie de se plonger dans la suite.

T1 - La vie suspendue
Gallimard Jeunesse (Folio Junior), 400 pages, 2010

91QT67XqsTL.jpgCoupDeCoeur2016.pngPrésentation de l'éditeur :

Le grand chêne où vivent Tobie et les siens est blessé à mort. Les mousses et les lichens ont envahi ses branches. Léo Blue règne en tyran sur les Cimes et retient Elisha prisonnière. Les habitants se terrent. Les Pelés sont chassés sans pitié. Dans la clandestinité, Tobie se bat, et il n'est pas le seul. Au plus dur de l'hiver, la résistance prend corps. Parviendra-t-il à sauver son monde fragile ? Retrouvera-t-il Elisha ?

***

Si j'avais été assez séduite par le premier volume, celui-ci a été un véritable coup de cœur. J'ai trouvé l'écriture de Timothée de Fombelle absolument magnifique. Il y a une poésie folle dans ce récit empli d'émotions.
Tour à tour drôle ou tragique, l'histoire de Tobie prend une toute autre dimension dans ce second volet. Le rythme est plus effréné, l'intrigue plus dense.
Une suite éblouissante qui m'a énormément touchée.
Un bijou.

T2 - Les yeux d'Elisha
Gallimard Jeunesse (Folio Junior), 432 pages, 2010

vendredi 3 juin 2022

La vague des albums #179

010090019.jpg

CoupDeCoeur2016.pngPrésentation de l'éditeur :

Connaissez-vous la vie d’un arbre ? Entre mes branches donne voix à cette figure mystérieuse et mutique en apparence. De son état de jeune pousse à sa fin sous les dents d’une scie, un arbre raconte les animaux qui s’abritent sous ses feuilles, les intempéries qui le font trembler jusqu’à ses racines ou encore les cabanes qui sont construites dans ses branches. Au fil des pages finement illustrées, le lecteur comprend l’essentiel : nature et animaux évoluent dans une harmonie à laquelle l’humain reste trop souvent aveugle et sourd. Une belle incitation à réfléchir à considérer la nature… à hauteur d’arbre !

Coup de cœur pour cet album beau et émouvant. J'ai tout aimé dans ce livre. Les superbes illustrations réalisées à l'encre de Chine, le contraste entre le noir des dessins et le rouge du texte, la simplicité et la poésie des mots, la qualité de l'objet-livre. 
C'est une douce incursion dans la vie d'un arbre, une invitation à un voyage immobile et pourtant tellement riche d'expériences variées.
Conquise par ce magnifique hommage aux arbres.

Entre mes branches
Nicolas Michel
La joie de lire, 2022

9782378881108.jpg

Présentation de l'éditeur :

Arsène et Bartoli sont deux frères taquins et inséparables qui se préoccupent peu de ce qui les entoure : ils adorent se rouler dans les fleurs sauvages, tendre des pièges aux lapins et piétiner allègrement les vers de terre en comptant les points. Les coquins sont maîtres de ces bois… Après tout, qui pourrait défier deux ours ? Mais la forêt qui les a vus grandir leur réserve quelques surprises…

La toute petite maison est un magnifique petit album. Tout y est joli et soigné. Le petit format relié est superbe, les dessins adorables, la mise en page pensée jusque dans les moindres détails, les couleurs douces.
L'histoire est belle, elle aborde de nombreux sujets et se révèle à la fois drôle et touchante.
Cette toute petite maison est vraiment un bijou, un presque coup de cœur qu'il ne faut pas hésiter à offrir autour de soi.

La toute petite maison
Michaël Escoffier, Clotilde Perrin
L'école des loisirs (Kaléidoscope), 2022

mackay_le-petit-faon_couv-hd.png

Présentation de l'éditeur :

Cette petite fille est déçue de rater les bonnes choses : les étoiles filantes parce qu’elle va se coucher tôt, les premières pommes, trop hautes sur l’arbre. Et ce matin, parce qu’elle s’habillait dans sa chambre, elle n’a pas pu voir la biche qui passait dans le jardin. Son courage et sa ténacité sont plus forts que sa déception. Elle se faufile dehors, décidée à suivre la biche à la trace. Cette fois, elle ne sera pas déçue !

Autre joli album poétique, cette histoire d'une rencontre entre une fillette et un faon. Les illustrations sont toutes douces, dans des coloris pastels. La morale est jolie, à l'image des dessins. En faisant preuve de patience, on peut profiter des bonnes choses, tout vient à point à qui sait attendre. 

Le petit faon
Kallie George, Elly MacKay
L'école des loisirs, 2022

ohmura_tous-rescousse_couv-hd.png

Présentation de l'éditeur :

La crevette appelle gentiment à l’aide. Sans même demander pourquoi, une cinquantaine d’animaux marins arrive aussitôt en ribambelle pour lui donner un coup de main, de pince, de patte ou de nageoire. De l’ange de mer à l’orque en passant par le poisson démon, le concombre de mer, le poisson-globe et le dauphin, ils sont bientôt tous là. On va y arriver ! Mais au fait, qui a besoin d’aide ? Surprise !

J'aime particulièrement les albums de cette auteure japonaise. Ses dessins bien sûr, mais aussi l'originalité de ses histoires, ses récits en accordéon.
Celui-ci nous plonge dans le monde marin à la rencontre d'une multitude d'animaux qui se rassemblent pour venir en aide... à qui, c'est le mystère jusqu'à la dernière page !
Joli, coloré, cet album fait mouche auprès des jeunes lecteurs.

Tous à la rescousse !
Tomoko Ohmura
L'école des loisirs, 2022

9782211313339.jpg

Présentation de l'éditeur :

Maya et sa mère vont à la librairie. La fillette a un rendez-vous un peu spécial. La libraire l’accompagne et la rassure : « Ne t’inquiète pas, c’est un vrai gentil. Il ne faut pas croire tout ce qu’on lit… » Quand Maya entre dans le salon de thé, l’ogre tourne la tête, encore plus intimidé qu’elle. Puis de sa voix moussue et douce, il se met à raconter une histoire d’ogre.

Un beau voyage au pays des livres pour les amoureux des livres. L'aventure d'une fillette, en visite à la librairie. Une librairie pas comme les autres où l'on vit les histoires par procuration en écoutant un personnage raconter son propre récit. En l'occurrence ici, c'est un ogre qui raconte. Les dessins sont sublimes et créent un effet d'immersion.
Un très bel album autour d'une thématique des plus séduisantes.

L'ogre de la librairie
Céline Sorin, Célia Chauffrey
L'école des loisirs (Pastel), 2022

010191325.jpg

Présentation de l'éditeur :

Sandrine Thommen a imaginé un livre promenade pour raconter en images tout ce qui se passe au cours d’une journée au Japon. Chaque double page de cet album grand format développe une nouvelle scène. Le petit lecteur se promène au gré de son imagination entre les rizières, le marché, le temple aux renards ou l’école. On suit de page en page des personnages qu’il faut retrouver. Certains remonteront la piste de la petite fille au chapeau jaune, d’autres débusqueront un yokai et d’autres encore préfèreront prendre un bain de soleil avec le petit chien.
Un livre foisonnant de détails à découvrir et d’histoires à inventer !

Si vous êtes attiré/intéressé par le Japon, en particulier par sa culture au quotidien, cet album est fait pour vous. Chaque double-page met en scène un élément de la vie de tous les jours des japonais. Les dessins sont superbes, j'adore ce style graphique qui fait penser aux films d'animation des studios Ghibli. 
C'est dépaysant à souhait et tellement joli, un vrai régal pour les yeux.

Une journée au Japon
Sandrine Thommen
Picquier Jeunesse, 2022

mercredi 1 juin 2022

Sang trouble (Robert Galbraith)

9791035406424-001-T.jpegCoupDeCoeur2016.pngPrésentation de l'éditeur :

Cormoran Strike est en visite dans sa famille en Cornouailles quand une inconnue l'approche pour lui demander de l'aide. Elle aimerait retrouver sa mère, Margot Bamborough, disparue dans des circonstances jamais éclaircies en 1974.
Strike n'a encore jamais travaillé sur une affaire classée, et en l'occurrence, 40 ans se sont écoulés depuis les faits. Intrigué, il accepte, malgré le peu de chances de résoudre l'affaire et la longue liste des cas sur lesquels lui et son associée Robin Ellacott travaillent déjà. Cette dernière est embourbée dans un divorce déjà compliqué, ses sentiments pour Strike n'arrangeant rien.
Petit à petit, l'enquête apparaît comme extraordinairement complexe. Sur leur chemin, Robin et Strike rencontrent des témoins peu fiables, s'interrogent sur des jeux de tarots, tout en poursuivant des pistes qui semblent mener vers un serial killer psychopathe. Ils apprendront bientôt, à leurs dépens, que même des affaires classées peuvent se révéler dangereuses...
Ce cinquième volume de la série des Cormoran Strike, épique et labyrinthique à souhait, nous offre une lecture haletante. Incontestablement le meilleur roman de Robert Galbraith à ce jour.

***

Quel bonheur que ces retrouvailles avec Cormoran Strike ! Je l'attendais de pied ferme ce cinquième volet, et je dois dire que l'auteure m'a une fois de plus conquise. 
L'intrigue n'est pas simple mais extrêmement bien ficelée et amenée. 
Les différentes rencontres dans le cadre de l'enquête sont passionnantes, les dialogues entre les protagonistes aux petits oignons, le ton toujours mordant.
Le personnage du détective de plus en plus attachant, je crois que je suis entrain de tomber amoureuse...!
C'est bien simple, j'ai tout aimé dans ce roman. 
C'était intelligent, drôle, prenant.
C'était parfait. ♥♥♥♥♥

Texte intégral lu par Philippe Résimont
Traduit de l'anglais par Florianne Vidal
Audiolib, mars 2022
Durée totale d'écoute : 33h02

lundi 30 mai 2022

Mon désir le plus ardent (Pete Fromm)

331.jpgCoupDeCoeur2016.pngPrésentation de l'éditeur :

Maddy s’était juré de ne jamais sortir avec un garçon du même âge qu’elle, encore moins avec un guide de rivière. Et puis elle rencontre Dalt, et plus rien ne compte. À vingt ans, Maddy et Dalt s’embarquent dans une histoire d’amour absolue et explosive. Mariés sur les berges de la Buffalo Fork, dans le Wyoming, ils vivent leur passion à cent à l’heure et partent créer leur entreprise de rafting  dans l’Oregon. Très vite, ils décident de fonder une famille. Mais l’enfant qu’ils désirent de tout leur cœur tarde à venir. Un jour, alors que Dalt est en expédition en Mongolie, Maddy apprend une nouvelle qui bouleverse son existence.

***

Deuxième roman que je lis de l'auteur, et deuxième coup de cœur après ma découverte bouleversante de La vie en chantier.
Ici aussi, un thème difficile, mais traité là encore avec pudeur et intelligence. Un récit poignant qui ne peut que toucher le lecteur. Pete Fromm a cette incroyable capacité à créer des personnages forts et terriblement humains, proches de nous.
J'ai refermé ce roman le cœur en miettes mais une nouvelle fois émerveillée par le talent de cet auteur.

Titre original : If not for this
Traduit de l'anglais par Juliane Nivelt
Gallmeister (Totem), 288 pages, 2014 pour l'édition originale et 2019 pour la présente édition française

lundi 7 mars 2022

La vague des albums #178

9782092494233.jpg

C'est une nouvelle collection qui a vu le jour chez Nathan en ce début d'année. Dédiée aux tout petits, elle propose des imagiers en pop-up. Ce qui est particulièrement original, c'est que les scènes en pop-up peuvent s'appréhender à 360°, on peut regarder les illustrations au recto comme au verso.
L'imagier des animaux familiers présente quatre animaux : le chat, le chien, le cochon d'Inde et le poisson rouge.
Les dessins sont adorables, très colorés, bref une manière ludique d'apprendre du lexique pour les plus jeunes.

Pop Pop Pop : Les animaux familiers
Géraldine Cosneau
Nathan, 2022

Acheter Pop Pop Pop : Les animaux familiers sur Les Libraires.fr

9782092494240.jpg

Cet imagier appartient lui aussi à la collection Pop pop pop et se compose de quatre scènes de vie, chacune consacrée à un personnage et une pièce de la maison : salon, cuisine, salle de bain et chambre. Il y a également une scène finale qui reprend différents éléments vus dans les pages précédentes.
L'imagier de la maison est aussi joli et attractif que celui des animaux. Il y a, à chaque double-page, un encadré "cherche et trouve" pour prolonger encore le jeu et l'observation.
Un petit format bien pensé et conçu pour les petits.

Pop Pop Pop : La maison
Géraldine Cosneau
Nathan, 2022

Acheter Pop Pop Pop : La maison sur Les Libraires.fr

009767493.jpg

CoupDeCoeur2016.pngDans la même série - de la même auteure -, j'avais lu Petite baleine qui m'avait fait grande impression.
Comme le laisse deviner la couverture, cette fois-ci c'est un récit sur les flamands roses. Bibi, en est la doyenne, elle guide le groupe, en particulier les plus jeunes. Nous la suivons dans un long périple à la recherche de l'eau.
Les dessins sont sublimes, chaque scène est magistrale.
Un album pour les amoureux de la nature, un bijou.
Très envie à présent de découvrir les deux autres titres de la série que je ne connais pas encore.

Bibi
Jo Weaver
Kaléidoscope, 2022

Acheter Bibi sur Les Libraires.fr

C'est dans le cadre d'un projet humanitaire en Côte d'Ivoire que cet album a vu le jour. A cette occasion, Camille Lavoix a recueilli des contes qu'elle a ensuite transposés à l'écrit.
Ces contes ivoiriens sont des contes sur les animaux, chacun donnant une explication sur l'apparence ou le comportement d'un animal en particulier.
La restitution de ces récits est une réussite, l'écriture est vivante et s'inspire de la culture orale. C'est extrêmement plaisant à lire, on entend les mots qui chantent dans sa tête.
Les illustrations regorgent de couleurs vives et chaudes et achèvent de nous plonger dans ces histoires de Côte d'Ivoire.
Un bel ouvrage à tout point de vue, tant au niveau de sa génèse que de sa réalisation finale.

Misé Misé - 11 contes ivoiriens de la Comoé
Camille Lavoix, Vyara Boyadjieva
La joie de lire, 2022

Acheter Misé Misé sur Les Libraires.fr

lundi 7 février 2022

Deux petits pas sur le sable mouillé (Anne-Dauphine Julliand)

M02352041406-source.jpgCoupDeCoeur2016.pngPrésentation de l'éditeur :

Une femme, un homme, deux enfants. Un bonheur ordinaire.

Brusquement, une maladie orpheline se déclare. Thaïs, 2 ans, est condamnée. Alors ? Il y a encore de l’amour à donner et à recevoir.

Il faut ajouter de la vie aux jours, lorsqu’on ne peut plus ajouter de jours à la vie.

***

Pour démarrer cette année, un premier coup de cœur particulier. Particulier, parce que c'est un témoignage, et que le sujet est particulièrement difficile.
Pour autant, ce texte, bien que bouleversant, reste lisible. Alors bien sûr, ce n'est pas une lecture facile, mais le ton pudique de l'auteure permet d'instaurer une distance protectrice bienvenue.
J'ai évidemment été touchée - comment ne pas l'être ? - par cette histoire terrible. J'ai lu d'une traite le récit de ce que je pensais être une descente aux enfers, et qui, finalement, se révèle être une leçon de vie et d'espoir. Curieusement, j'ai ressenti beaucoup de calme et de paix en lisant ces pages, et j'y ai même puisé du courage.
C'était beau et singulier, fort et marquant. 

Les Arènes, 230 pages, 2011

Acheter Deux petits pas sur le sable mouillé sur Les Libraires.fr

jeudi 30 décembre 2021

Anne de Redmond (Lucy Maud Montgomery)

009600454.jpgCoupDeCoeur2016.pngPrésentation de l'éditeur :

Anne Shirley, qui a désormais 18 ans, poursuit ses rêves d’études supérieures et d’envolées créatives. Et c’est en compagnie de Gilbert Blythe, Charlie Sloane et Priscilla Grant qu’elle découvre Redmond, l’Université de Kingsport en Nouvelle-Écosse. Au programme : cours, écriture, nouvelles rencontres et surtout, toutes sortes de mésaventures ô combien romantiques. Sans oublier les retours à Green Gables pour se ressourcer, entretenir les vieilles amitiés, garder sur le droit chemin un turbulent petit garçon… et recevoir sa première demande en mariage ! 

***

Comment terminer l'année en beauté ? En poursuivant la série de Lucy Maud Montgomery ! De nouveau un coup de cœur (et je pressens que ce ne sera pas le dernier !) avec ce troisième tome.
Anne est désormais adulte, mais elle conserve sa personnalité exaltée et enthousiaste. Le récit est tour à tour drôle, sérieux, lyrique, romantique, émouvant. Le quotidien d'Anne est constitué de multiples petites histoires qui englobent plusieurs personnages secondaires, certains connus, d'autres nouveaux. Il ne se passe rien d'extraordinaire, et pourtant c'est passionnant. Les pages se tournent à la vitesse de l'éclair, on est bien dans cet univers, on aurait envie d'y rester et de ne jamais en partir. C'est le roman-doudou par excellence, le livre anti-déprime qui met du baume au cœur et à l'âme.
C'est beau, tout simplement.
Et que dire, une nouvelle fois, du travail éditorial concernant ce dernier opus, encore plus beau que les précédents (si, c'est possible !). Le livre est sublime et j'ai pris un plaisir fou à le contempler à chaque fois que je reprenais ma lecture.

Titre original : Anne of Redmond
Traduit de l'anglais par Laure-Lyn Boisseau-Axmann
Monsieur Toussaint Louverture (Monsieur Toussaint Laventure), 341 pages, 1915 pour l'édition originale et 2021 pour la présente édition française

Acheter Anne de Redmond sur Les Libraires.fr 

lundi 6 décembre 2021

Les aventuriers de la mer (Robin Hobb)

Dans ce billet, je présente le cycle de la série des Aventuriers de la mer, à savoir neuf tomes (neuf tomes dans la version française qui correspondent à trois tomes dans la version originale).
ATTENTION, ne lisez que ce qui est relatif au premier tome si vous n'avez pas lu la série et projetez de le faire. Enfin, si vous êtes entrain de lire la série, ne lisez que ce qui concerne les tomes que vous connaissez déjà. Certains éléments, notamment dans la présentation de l'éditeur, dévoilent l'intrigue.

51dnYbFrAIL._SL500_.jpgPrésentation de l'éditeur :

Dans ce premier volume d'une nouvelle série, Les Aventuriers de la mer, Robin Hobb se penche sur l'histoire d'une famille de grands propriétaires terriens, désormais ruinés, dont la seule richesse ne réside plus que dans un magnifique navire construit en bois-sorcier, La Vivacia. Mais son capitaine va mourir, ne laissant que deux filles. L'une est mariée et mère de famille, l'autre, Althéa, véritable garçon manqué, a grandi sur le bateau et a toujours vécu parmi les matelots, le visage fouette par les embruns de ses longues courses en mer et de ses innombrables voyages.

Follement attachée au vaisseau, elle entretient avec lui une complicité étroite, persuadée qu'elle sera bientôt son unique maître. Pourtant, c'est à son gendre que le vieux capitaine, à toute extrémité, lègue le navire... Erreur funeste ? Désespérée, mais passionnément résolue, Althéa jure alors de le reconquérir coûte que coûte. 

***

Après mon coup de cœur pour le premier cycle de L'assassin royal, j'avais bien entendu dans l'idée de poursuivre ma découverte de l'univers de l'auteure. Suivant les conseils des fans, j'ai enchaîné avec le cycle des Aventuriers de la mer dont la lecture est préconisée avant celle du second cycle de L'assassin royal.
Dès les premières lignes j'ai été littéralement envoûtée par cet univers fantastico-maritime. Quelle originalité ! L'auteure prouve encore une fois combien son imagination est débordante et j'ai adoré la suivre dans ce nouveau "monde". L'écriture est délectable, le récit proprement fascinant. Dans ce premier opus, Robin Hobb ne fait que poser les bases de son univers et il ne se passe pas énormément de choses (encore une fois, les éditeurs français seraient avisés de ne pas procéder à un découpage arbitraire des œuvres étrangères...), mais l'on sent déjà les prémices de ce que sera la suite.
Enchantée par ce début Ô combien prometteur.

T1 - Le vaisseau magique
Titre original : Ship of Magic
Texte intégral lu par Vincent de Boüard
Durée : 11h52
Audible, 2017

Acheter Le vaisseau magique sur Les Libraires.fr

51BKrHvOtuL._SL500_.jpgPrésentation de l'éditeur :

Dans ce deuxième volume des Aventuriers de la mer, La Vivacia, le dernier bateau qui subsiste dans la famille des Vestrit, est désormais confiée à Kyle, qui compte en faire un transport d'esclaves afin de restaurer la fortune d'antan. Pour parvenir à ses fins, celui-ci entend soumettre chacun des siens à sa volonté de fer : son propre fils Hiémain, qui s'est destiné à des études humanistes, est condamné contre son gré à travailler à bord du navire ; son épouse Keffria, à élever ses enfants d'une façon qu'elle réprouve ; Brashen, le second choisi par son beau-père avant de mourir, à plier bagage et à se faire embaucher sur un navire abattoir. Quant à l'indomptable Althéa, sa belle-sœur, elle doit se cacher pour subsister tant bien que mal, portée par la conviction que La Vivacia, avec laquelle elle a tissé des liens complices, lui reviendra un jour.

Kyle est-il assez puissant pour contrer ainsi tous les siens ? Comment ose-t-il, en outre, renier un vieux serment qui le lie à une famille du Désert des Pluies, où règne la magie ? Son aveuglement et son entêtement néfastes seront lourds de conséquences.

***

Je sens que je ne vais pas être très originale et que je vais souvent me répéter dans cette chronique... Ce tome est remarquablement écrit (et traduit) et sa lecture fût un vrai délice. Dans ce deuxième opus, l'histoire s'attache plus particulièrement à certains personnages (je pense en particulier à Brashen, Malta et Hiémain chez les humains, et à la vivenef Parangon). L'intrigue prend de l'épaisseur, les personnalités se dessinent, ainsi que les légendes et l'origine des familles. 
Chaque information concernant le passé, les us et coutumes des marchands ou des pirates est passionnante. Par moment, on se croirait dans un vrai livre d'Histoire tant l'écriture est réaliste et enlevée.
J'ai commencé à m'attacher davantage à certains, à détester d'autres (tout en me délectant de les trouver odieux !), j'ai passé quelques heures entre mer et terre, essuyé des tempêtes, assisté à des complots, bref je suis ressortie de ce tome enchantée et ai directement enchaîné avec le suivant.

T2 - Le navire aux esclaves
Titre original : Ship of Magic
Texte intégral lu par Vincent de Boüard
Durée : 12h46
Audible, 2017

Acheter Le navire aux esclaves sur Les Libraires.fr

61howD9ODjL._SL500_.jpgPrésentation de l'éditeur :

Privé de liberté après avoir tenté de s'échapper, le jeune Hiémain ouvre son cœur au douloureux apprentissage de la compassion. Tandis que le capitaine Kyle, son père, continue de l'humilier sans relâche, il se préoccupe de porter secours aux malheureux esclaves de la Vivacia, bravant le cruel lieutenant qui a mission de le surveiller.

Les hommes de l'équipage, ployant sous la férule d'une direction implacable, ne songent plus qu'à se mutiner. Rien, bientôt, ne pourra arrêter le déferlement de leur haine. Hélas, sans qu'ils le soupçonnent, le pirate Kennit guette dans les parages l'occasion de s'emparer d'un navire en état de faiblesse. La Vivacia lui apparaît vite comme une proie désignée.

C'est donc dans une atmosphère de plus en plus dramatique que s'ouvre ce troisième volume des Aventuriers de la mer. Avec cet art qui lui a désormais acquis des milliers de lecteurs, Robin Hobb réussit à distiller dans son récit un suspense et une tension qui ne cessent de croître au fil des minutes. Que va devenir l'infortuné Hiémain contre lequel le destin semble s'acharner ? Et les pirates vont-ils réussir à s'approprier la Vivacia tant convoitée ?

***

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Robin Hobb n'épargne pas ses personnages ! Dans ce troisième opus, plusieurs d'entre eux endurent des événements pour le moins éprouvants. L'occasion pour eux d'affirmer leur personnalité malgré la dureté des situations qu'ils affrontent.
Je me suis délectée de cet excellent tome dans la continuité des deux précédents. On croit deviner ce qui se dessine dans un avenir proche, et puis chaque fois on est surpris par le tournant que prend l'histoire. De rebondissement en rebondissement, on suit - parfois en apnée - ces héros, avide de savoir ce que leur réserve le sort.
Brillant.

T3 - La conquête de la liberté
Titre original : Ship of Magic
Texte intégral lu par Vincent de Boüard
Durée : 12h18
Audible, 2017

Acheter La conquête de la liberté sur Les Libraires.fr

51wy6GlcoDL._SL500_.jpgPrésentation de l'éditeur :

Dispersés, les membres de la famille Vestrit affrontent les épreuves les plus redoutables.

À bord de La Vivacia, les esclaves révoltés souhaitent s'approprier le navire. Galvanisés par leur chef fanatique, ils veulent juger le capitaine Kyle, tandis que Kennit, à la tête des pirates, doit être amputé d'une jambe. Quant à Althéa, elle s'est embarquée sur L'Ophélie qu'un vaisseau chalcidien prétend arraisonner, au cours du voyage de retour vers son port d'attache. La jeune fille qui, malgré ses dénégations, ne cesse de penser à Brashen, réussira-t-elle à regagner sa patrie ? Et, si elle y parvient, le retrouvera-t-elle ? Car le pays est maintenant envahi par les Nouveaux Marchands et leurs esclaves. Seules pour gérer les vestiges de leurs propriétés, Ronica et Keffria se rongent d'inquiétude en assistant, impuissantes, à l'inéluctable décadence de leur glorieuse maison.

Ce quatrième volume des Aventuriers de la mer emporte l'auditeur dans des aventures plus captivantes les unes que les autres. Leurs héros frôlent constamment la mort et abandonnent peu à peu leurs espoirs devant un monde qui s'écroule. Parviendront-ils à renaître ?

***

Dans ce quatrième tome, des liens commencent à se former entre les différents personnages que l'on suit depuis le début du cycle. Certains plus inattendus que d'autres, surprenants, même. Comme une araignée tisse sa toile, l'auteure construit son intrigue avec minutie. Petit-à-petit, on voit les premières pièces du puzzle s'assembler et l'image finale se précise. Une fois encore ce fût un immense plaisir que de découvrir cette suite. L'écriture est toujours aussi belle et soignée jusque dans les moindres détails. Le récit est passionnant, on ressent de l'empathie, voire carrément de la sympathie pour des personnages que l'on a appris à connaître au fil du temps.
Une aventure épique et passionnante.

T4 - Brumes et tempêtes
Titre original : Mad Ship
Texte intégral lu par Vincent de Boüard
Durée : 11h26
Audible, 2017

Acheter Brumes et tempêtes sur Les Libraires.fr

51qA439XekL._SL500_.jpgPrésentation de l'éditeur :

Entre Jamaillia et les Marchands, le torchon brûle : le Gouverneur décide d'entreprendre le voyage jusqu'à Terrilville avec sa cour et ses Compagnes de Cœur pour mater les rebelles. Alors que Brashen, enfin rentré au pays, fait part aux femmes de la famille Vestrit des nouvelles consternantes de la capture de la Vivacia, la révolte gronde dans le port. Ne trouvant aucun appui auprès de ses pairs, Althéa accepte, pour sauver son navire bien-aimé, d'adopter le plan proposé par Brashen et Ambre, la mystérieuse fabricante des perles : réarmer le Parangon, le navire fou, et le remettre à la mer. Mais l'argent fait cruellement défaut et, pour délivrer son père, la jeune Malta est prête à s'unir à Reyn, du désert des Pluies.

Sur la Vivacia, le capitaine Kennit poursuit ses agissements de forban, sous le regard épouvanté et fasciné de Hiémain. Le pirate a découvert un moyen diabolique de se débarrasser de Kyle Havre et du prêtre fanatique, et il s'achemine petit à petit vers la réalisation de son rêve : être reconnu comme le roi des pirates.

***

Avec ce cinquième tome sur neuf, on a dépassé la moitié du cycle des Aventuriers de la mer, et la série ne faiblit pas, elle conserve une qualité constante. J'ai pris un plaisir fou à lire ce nouvel opus, à explorer plus en profondeur la personnalité de certains personnages, à en apprendre davantage sur les vivenefs, à assister à la formation de nouveaux nœuds complexes au niveau de l'intrigue. Une fois encore, l'imagination débordante de Robin Hobb nous emmène très loin, et l'histoire se révèle toujours plus passionnante, tome après tome. 

T5 - Prisons d'eau et de bois
Titre original : Mad Ship
Texte intégral lu par Vincent de Boüard
Durée : 10h33
Audible, 2017

Acheter Prisons d'eau et de bois sur Les Libraires.fr

516VAfb0YYL._SL500_.jpgPrésentation de l'éditeur :

Peu avant que le Gouverneur ne débarque à Terrilville avec ses galères chalcédiennes, le Parangon réarmé prend enfin la mer pour accomplir sa mission de sauvetage de la Vivacia avec Brashen, Ambre et Althéa à son bord. Les difficultes qu'ils affrontent sont innombrables. Le capitaine Kennit, dont les ambitions se précisent, voudrait faire du Jeune Hiéman son prophète. Tous ignorent que, pendant ce temps, des événements tragiques se déroulent dans leur port d'attache : la ville est attacquée et incendiée. Keffira est obligée de s'enfuir avec ses enfants. Quant à la témérarie Malta, fascinée par la cité des Anciensat et attirée par la voix du dragon, elle s'aventure dans la ville souterraine où elle se trouve surprise par un tromblement de terre...

Avec ce nouveau volume, Robin Hobb entraîne ses héros dans des aventures imprévisibles et extraordinaires.

***

Que de rebondissements dans ce nouveau tome ! Certains personnages sont sacrément mis à mal, et l'histoire monte d'un cran. C'est là que l'on ne peut qu'admirer le talent de Robin Hobb ; on sent que son intrigue est maîtrisée de bout en bout, rien n'est laissé au hasard, et les fils n'en finissent pas de se croiser pour former une trame bien serrée. La construction du récit relève de la virtuosité et c'est extrêmement jouissif de découvrir au fur et à mesure de la série qu'un à un, les différents éléments s'emboîtent. Et puis, d'un autre côté, le suspense est toujours là, et je suis bien incapable à ce stade, de prédire comment ce cycle des Aventuriers de la mer se terminera.
Du grand art.

T6 - L'éveil des eaux dormantes
Titre original : Mad Ship
Texte intégral lu par Vincent de Boüard
Durée : 14h34
Audible, 2017

Acheter L'éveil des eaux dormantes sur Les Libraires.fr

51juSe7mz6L._SL500_.jpgPrésentation de l'éditeur :

À la suite du tremblement de terre qui a détruit la cité des Anciens, Malta, le Gouverneur et sa compagne dérivent sur le fleuve du Désert des Pluies jusqu'à ce qu'ils soient recueillis par un vaisseau chalcidien qui les emmène vers une destination inconnue.

Pendant ce temps, à Terrilville, la situation demeure très confuse : les navires chalcidiens font le blocus du port, la guerre civile réduit à néant l'unité de la cité, l'interruption du commerce, les incendies et les pillages ruinent la ville. La Compagne Sérille, sous l'emprise de l'inquiétant Roed Caern, devient une menace pour Ronica Vestrit, qui se voit contrainte de chercher asile auprès d'une famille de pêcheurs. À bord de la Vivacia, puis sur l'île des Autres, Hiémain se remet lentement de ses épreuves et finit par dévoiler à Kennit le terrible secret des vivenefs.

Aux prises avec des destins contrariés, les héros de Robin Hobb continuent de lutter de toute leur énergie.

***

Dans ce septième volume, on sent qu'on approche de la fin de la série. La tension augmente encore et les liens entre les différents protagonistes de l'histoire se resserrent. Même si certaines trajectoires se précisent, difficile pour autant de deviner comment sera la fin. Dans ce volume, j'ai aimé en découvrir enfin davantage sur les dragons, leurs origines et leur rôle dans cette histoire. J'ai également apprécié que la partie politique - passionnante - soit plus développée.
Un excellent tome.

T7 - Le seigneur des trois règnes
Titre original : Ship of Destiny
Texte intégral lu par Vincent de Boüard
Durée : 11h03
Audible, 2017

Acheter Le seigneur des trois règnes sur Les Libraires.fr

51L4FWjdpxL._SL500_.jpgPrésentation de l'éditeur :

L'affrontement était inévitable entre l'équipage du Parangon et le flamboyant Kennit. Mais quels liens, quels terribles secrets unissent la vivenef des Ludchance au roi des pirates ? Grâce à la Vivacia, devenue hostile à Althéa, et aux serpents qui la servent, Kennit va-t-il enfin atteindre son but : couler Parangon ?

De leur côté, les Chalcidiens, qui ont lancé une attaque contre Terrilville, sont repoussés par le dragon. À l'issue d'une réunion houleuse de tous les représentants de la ville en ruine, Tintaglia passe un marché avec les nouveaux dirigeants et Reyn Khuprus : elle s'engage à protéger les habitants de Terrilville et à aider Reyn dans ses recherches pour retrouver Malta. Mais le prix qu'elle exige en retour est lourd...

Quant à Malta et au Gouverneur, d'otages des Chalcidiens qu'ils étaient, ils deviennent prisonniers des pirates qui convoitent une forte rançon pour les rendre à la liberté...

***

Je disais concernant le tome 7 que l'on sentait la fin approcher et cette impression est encore renforcée dans ce volume. J'ai frôlé le coup de cœur avec Ombres et flammes. Il se passe tant de choses, c'est à peine croyable. Le récit est riche d'événements, les fils de l'intrigue se dénouent de plus en plus vite et l'on va de rebondissement en rebondissement. Les personnages n'en finissent pas de m'étonner, certains prennent des directions totalement inattendues, bref le suspense est à son comble ! 
C'était brillant et haletant, un huitième opus magistral à la hauteur de cette série magique.

T8 - Ombres et flammes
Titre original : Ship of Destiny
Texte intégral lu par Vincent de Boüard
Durée : 12h21
Audible, 2018

Acheter Ombres et flammes sur Les Libraires.fr

51pH-z5RUWL._SL500_.jpgCoupDeCoeur2016.pngPrésentation de l'éditeur :

À Terrilville, on panse les plaies tandis que le Trône de Perle est ébranlé par les luttes intestines. Opiniâtre, Tintaglia poursuit sa mission de sauvetage après s'être inclinée, bien malgré elle, devant les exigences de Reyn. Quant au redoutable Kennit, persuadé d'avoir envoyé par le fond Parangon et son équipage, il abandonne toute prudence. Il se croit désormais le maître du monde : c'est compter sans la détermination d'Althéa, la flotte de guerre jamaillienne, la méfiance des serpents et... la chance qui, enfin, lui tourne le dos.

Entre les vaisseaux pirates et jamailliens, les combats font rage et entraînent dans leurs remous tous les protagonistes du drame : vivenefs, capitaines, otages, prisonniers. Les vérités éclatent et les destins s'accomplissent tandis que, mystérieusement, les prophéties d'Ambre prennent vie.

***

Ce neuvième tome clôt d'une façon incroyable la série des Aventuriers de la mer. Après huit tomes - certes excellents - je ne m'attendais pas à terminer cette épopée par un coup de cœur. Ce volume est un véritable feu d'artifice. La multitude d'événements conjuguée aux révélations donne une lecture palpitante. J'étais avide d'en savoir davantage, tour à tour amusée et horrifiée, émue très souvent. C'était beau, intense, complexe et passionnant. Quelle aventure ! J'ai adoré ces neuf tomes et je vous recommande chaudement ce cycle.

T9- Les marches du trône
Titre original : Ship of Destiny
Texte intégral lu par Vincent de Boüard
Durée : 12h52
Audible, 2018

Acheter Les marches du trône sur Les Libraires.fr

- page 1 de 23