Le syndrome du spaghetti (Marie Vareille)

vendredi 23 février 2024

41b3GiLYdfS._SL500_.jpgCoupDeCoeur2016.pngPrésentation de l'éditeur :

Quand la vie prend un virage aussi terrible qu'inattendu, comment se réinventer et garder espoir dans l'avenir ?
Léa a 16 ans, un talent immense et un rêve à réaliser. Entraînée par son père, qui est à la fois son modèle, son meilleur ami et son confident, elle avance avec confiance vers cet avenir tout tracé.
À 17 ans, Anthony, obligé de faire face à l'absence de son père et aux gardes à vue de son frère, ne rêve plus depuis longtemps.
Ils se sont croisés une fois par hasard ; ils n'auraient jamais dû se revoir.
Pourtant, lorsque la vie de Léa s'écroule, Anthony est le seul à pouvoir l'aider à se relever.
Leurs destinées s'en trouvent à jamais bouleversées.

***

C'est le quatrième roman que je lisais de Marie Vareille, et mon premier coup de cœur pour un livre de cette auteure.
Les autres titres que j'ai lus m'ont plu, mais celui-ci m'a bouleversée.
Je ne saurais dire objectivement ce qui a fait que j'ai eu un coup de cœur, ce qui m'a touchée à ce point dans ce texte. J'ai embarqué dès les premiers mots aux côtés de Léa, et j'ai vibré avec elle, j'ai ressenti une empathie totale pour ce qu'elle traversait, pour les épreuves qu'elle affrontait.
C'est un récit qui n'a pourtant rien d'extraordinaire, avec une écriture simple et sans fioriture. Et pourtant, j'ai adoré Le syndrome spaghetti, que j'ai englouti d'une traite.
C'était beau et poignant. 

Texte intégral lu par Helena Coppejans
Durée : 06h35
Lizzie, 2021

Ma vie sans gravité (Thomas Pesquet)

lundi 19 février 2024

41L7cZUyVmL._SL500_.jpgCoupDeCoeur2016.pngPrésentation de l'éditeur :

Comment devient-on le plus jeune Français à partir vers la Station spatiale ? Comment passer de sa Normandie natale aux pas de tir de Baïkonour et de Cap Canaveral ? Pour la première fois, Thomas Pesquet se raconte sans détour, dans un récit très personnel aussi drôle que surprenant. Il nous entraîne des coulisses de l’école des astronautes jusqu’au frisson du décollage, partage le quotidien de ses 396 jours à bord de l’ISS et l’émerveillement de découvrir, flottant dans le vide intersidéral, notre planète si fragile.
Une autobiographie aux allures de roman d’aventures, dont le héros est devenu l’une des personnalités préférées des Français.

***

Comme beaucoup de gens, j'ai suivi de loin les deux séjours de Thomas Pesquet dans l'ISS et me suis intéressée à la personne qu'il est.
J'ai néanmoins entamé cette lecture sans attente particulière, avec, même, la légère crainte d'être déçue.
Je ne m'attendais donc absolument pas à apprécier autant ce livre-témoignage, qui plus est à avoir un vrai coup de cœur.
C'est une autobiographie passionnante, instructive, drôle (je ne soupçonnais pas que Thomas Pesquet avait un tel sens de l'humour), inspirante et fascinante.
J'ai appris quantité de choses sur la préparation pour devenir astronaute, sur le fonctionnement de l'ISS, et, évidemment sur la vie de Thomas Pesquet. Un personnage incroyable, qui force l'admiration.
Une lecture fabuleuse.

Texte intégral lu par Loïc Corbery
Durée : 11h49
Gallimard (Ecoutez Lire), 2023

Maydala Express (Davide Morosinotto, Pierdomenico Baccalario)

vendredi 16 février 2024

couvmorosinottomaydalaexpressplat1bd.pngPrésentation de l'éditeur :

Imaginez une ville grise, avec ses cheminées d’usines et ses nuages de charbon. Imaginez une gare gigantesque. Imaginez que dans cette gare une seule personne possède tous les trains, sauf un. Imaginez que, parmi tous les gens dans cette gare, il y a une petite orpheline qui survit en faisant le ménage sur les quais et s’accroche à son rêve de devenir mécanicienne. Elle s’appelle Finally. Elle a dix ans. Et aujourd’hui, elle trouve dans sa poche un étrange billet qui lui permet d’accéder au mystérieux quai 1001 et de monter à bord du rutilant Maydala Express. Où va-t-il ? Personne ne le sait vraiment. Mais c’est une occasion unique pour Finally de fuir la Ville Grise… et le début d’un voyage incroyable, semé de surprises et de dangers, jusqu’à la Gare la Plus Lointaine du Monde.

***

Retrouvailles avec la plume de Davide Morosinotto, mais dans un ouvrage écrit à quatre mains avec son comparse Pierdomenico Baccalario.
Une aventure fantastique dans tous les sens du terme avec un brin de steampunk, des personnages étonnants et un voyage en train qui n'en finit pas.
C'était exaltant et prenant, ou plutôt surprenant. J'ai passé un incroyable moment à bord du Maydala Express dont j'ai savouré chacun des détails fantaisistes. C'était une lecture extra, tout simplement.

Traduit de l'italien par Marc Lesage
L'école des loisirs (Médium ), 412 pages, 2022

La vague des BD #37

mercredi 14 février 2024

91iKAs3-UbL._SL1500_.jpg

Présentation de l'éditeur :

Isaïe et Marcellin, deux frères, vivent depuis toujours dans leur bergerie familiale au sein de la montagne. Tout semble pourtant les opposer. Isaïe, marqué par un grave accident d'alpinisme lui ayant laissé des séquelles, vit pour s'occuper de ses moutons. À l'opposé, Marcellin rêve de quitter la monotonie de ce quotidien pour rejoindre la ville et ouvrir son magasin. Un jour, un avion s'écrase au sommet de la montagne. On raconte qu'il abrite de l'or. Prêt à tout pour arriver à ses fins, Marcellin propose à Isaïe une dangereuse expédition à la recherche de l'épave, quitte à mettre en péril leur relation fraternelle.

Je ne connaissais pas le roman d'Henri Troyat, ce fût donc une totale découverte que celle de cette histoire.
Je ne savais pas à quoi m'attendre et je dois dire que j'ai été saisie et glacée par ce récit très sombre et bouleversant.
Les dessins de Dominique Monféry contribuent à poser cette atmosphère étouffante et glauque.
Je ne saurais dire si c'est une bonne adaptation du roman, mais c'est à mon sens un album réussi.

La neige en deuil
Dominique Monféry (d'après le roman d'Henri Troyat)
Rue de Sèvres, 2023

niOCTJwMKu6f_bXZNLVw2MP-OOtOWlX0QMElgAT_xma34xLBPX2nMQ-cover-large.jpg

Présentation de l'éditeur :

Scarlett O'Hara, jeune fille d'une riche famille d'Atlanta au sud des Etats-Unis, connait une vie douce et confortable, menée au rythme de son caractère déterminé et audacieux. Lorsque la Guerre de Sécession débute en 1861, ses repères s'écroulent, et de lourdes responsabilités s'imposent à elle. Au milieu de la destruction et de la mort, Scarlett rêve pourtant d'amour : celui pour Ashley Wilkes, pourtant promis à une autre, et qu'elle porte secrètement depuis toujours. L'arrivée de Rhett Butler, homme sans foi ni loi, aussi immoral que séduisant, rebattra de nouveau les cartes dont la jeune fille dispose pour atteindre le bonheur.
Avec son adaptation du célèbre roman de Margaret Mitchell et la formidable mise en images de ses personnages cultes, Pierre Alary signe une œuvre prenante et magnifie ce récit intemporel.

J'étais très curieuse de découvrir l'adaptation BD de ce classique (dont je ne connais que le film au moment où j'écris ce billet). 
Etonnamment, alors que l'histoire est longue et dense, il s'agira en BD d'un dytique. Ce premier volume m'a beaucoup plu. Je l'ai trouvé très fidèle au film, l'ambiance bien rendue, les personnages bien campés. Je l'ai lu d'une traite, ce qui donne un indice sur le degré de mon plaisir de lecture !
Hâte de lire la suite.

Gone with the wind
Pierre Alary (d'après le roman de Margaret Mitchell)
Rue de Sèvres, 2023

arton1391.jpg

Présentation de l'éditeur :

Les sœurs Brontë ont marqué, avec leurs romans, l’histoire du XIXe siècle.
Plus exactement Emily et Charlotte Brontë sont célébrées et mondialement reconnues. Leur cadette, Anne, est souvent oubliée, au mieux décrite comme la plus sensible des trois.
Prisonnière d’un monde qui a toujours attendu d’elle quiétude et douceur, Anne a pourtant fait fi des mises en garde de ses aînées, prenant le risque d’écrire et de laisser jaillir sa propre voix...
Biographie fictionnelle, Brontëana donnera une belle place à l’imaginaire des sœurs, qui s’inventaient des mondes parallèles à travers des jeux de rôles d’écriture.

Depuis l'adolescence et ma découverte marquante des romans Les hauts de Hurlevent et Jane Eyre, je m'intéresse au destin des sœurs Brontë. Cette BD me faisait donc de l'œil.
Déjà, il y a les illustrations qui sont sublimes - elles me font penser au style de Gauguin - et m'en ont mis plein les yeux.
Et puis, le travail scénaristique qui n'est pas en reste. Pas évident de retracer une vie en seulement quelques pages, et surtout, d'en restituer l'essence même, les évènements marquants.
Cette lecture s'est révélée passionnante, elle m'a donné l'envie de me pencher à présent sur les autres œuvres de la fratrie. 

Brontëana
Paulina Spucches
Steinkis, 2023

blacksad-tome-6-alors-tout-tombe-premiere-partie.jpg

Présentation de l'éditeur :

Chargé de protéger le président d'un syndicat infiltré par la mafia à New York, John Blacksad va mener une enquête qui s'avèrera particulièrement délicate... et riche en surprises. Dans cette histoire pour la première fois conçue en deux albums, nous découvrons à la fois le quotidien des travailleurs chargés de la construction du métro dans les entrailles de la ville, mais également la pègre et le milieu du théâtre, contraste absolu entre l'ombre et la lumière, le monde d'en bas et celui d'en haut incarné par l'ambitieux Solomon, maître bâtisseur de New York. Le grand retour de la série star de la bande dessinée !

Retrouvailles avec Blacksad, série que j'ai découverte il y a maintenant six ans. Je n'ai pas chroniqué sur Oceanicus l'intégralité des tomes que j'ai lus, même s'ils m'ont tous conquise.
Ce sixième volume constitue la première partie d'un diptyque. Retour aux sources ici avec une nouvelle enquête qui se déroule intégralement à New York. J'ai d'ailleurs apprécié ce décor et le fait de reconnaître des lieux visités.
L'intrigue est multiple, elle aborde plusieurs thématiques politiques et sociales qui donnent de la profondeur au récit.
Je sais que je me répète tome après tome, mais les dessins sont incroyables.
Un superbe album qui donne envie d'enchaîner directement avec la suite, ce que j'ai fait !

Blacksad T6 - Alors, tout tombe - Première partie
Juan Díaz Canales, Juanjo Guarnido
Dargaud, 2021

blacksad-tome-7-alors-tout-tombe-seconde-partie.jpg

Présentation de l'éditeur :

En enquêtant sur Solomon, le maître bâtisseur de New York à l'origine de l'immense pont en construction, Blacksad découvre que l'empire du faucon est bâti sur un monceau de cadavres dont Iris Allen, la directrice de théâtre, n'est pas la première victime.
Piégé par Solomon, Weekly est alors accusé du meurtre. Une véritable course contre la montre débute pour Blacksad afin de réunir les preuves innocentant son ami et permettant de faire tomber l'architecte tout en renouant avec son amour, Alma, dont le rôle dans cette affaire sera déterminant.
Suite et fin du diptyque réalisé de mains de maîtres par Juanjo Guarnido et Juan Diaz Canales !

Et donc, un septième tome qui constitue la suite et fin du précédent. Une histoire haletante, une enquête complexe, un Blacksad fascinant, bref, j'ai adoré ce volume !
La mise en scène est toujours aussi bluffante, on oublie qu'on lit un livre inanimé, on est embarqué dans un véritable film.
Du grand art.
Vivement le tome huit !

Blacksad T7 - Alors, tout tombe - Seconde partie
Juan Díaz Canales, Juanjo Guarnido
Dargaud, 2023

Magic Charly (Audrey Alwett)

jeudi 18 janvier 2024

IMG_20230514_154947.jpg

CoupDeCoeur2016.pngPrésentation de l'éditeur :

On peut avoir un chat doué de capacités hors du commun et tout ignorer de l'existence des magiciers. C'est le cas de Charly Vernier, jusqu'à ce qu'il découvre que sa grand-mère pourrait être un membre éminent de cette société. Mais elle court un grave danger. S'il veut la sauver -et se sauver lui-même- Charly n'a pas le choix, il lui faut devenir apprenti magicier.

Audrey Alwett nous plonge dans une aventure de grande fantaisie, à la croisée des univers de Terry Pratchett, J.K. Rowling et Miyazaki.

***

Cela faisait un bon moment que j'hésitais à me plonger dans cette série. Je ne sais plus trop ce qui m'a convaincue d'ouvrir ce premier tome, mais ce que je peux vous dire, c'est que j'ai regretté ensuite de ne pas l'avoir fait avant !
Coup de cœur pour ce premier tome de la trilogie Magic Charly. Un univers original, fantaisiste, du rythme, de l'action, des personnages aussi particuliers qu'attachants, de la magie, bref tous les ingrédients pour un roman réussi et passionnant.
Si vous cherchez de la bonne - que dis-je, de l'excellente - littérature de jeunesse dans les genres de l'imaginaire, et que, comme moi, vous êtes passés à côté de Magic Charly, je vous conseille chaudement de lire ces trois volumes. Cerise sur le gâteau, l'auteure est française.

Magic Charly T1 - L'apprenti
Gallimard Jeunesse, 409 pages, 2019

IMG_20230718_165520.jpg

CoupDeCoeur2016.png

Présentation de l'éditeur :

Saint-Fouettard! C'est dans cette sinistre institution pour jeunes magiciers indisciplinés que sont envoyés Charly et Sapotille. Alors que des forces malfaisantes œuvrent pour prendre le contrôle de la magie, les deux amis sont plus que jamais déterminés à agir. Mais comment lutter quand on n'a aucun sortilège sous la main ? 

***

Coup de cœur également pour ce tome deux qui se hisse à la hauteur du premier opus. Bien que ce ne soit pas le tome de la découverte, il recèle quantité de trouvailles qui m'ont enchantée.
L'univers de Saint-Fouettard n'est pas très gai, certes, mais l'ambiance n'est pas plombante pour autant. On retrouve un récit plein d'humour et de fantaisie. Bien entendu, je me suis attachée davantage encore à nos héros, et j'ai pris plaisir à retrouver d'autres personnages déjà rencontrés précédemment. J'ai également apprécié les "petits nouveaux", bons ou mauvais, ils sont admirablement campés par Audrey Alwett.
Un superbe tome.

Magic Charly T2 - Bienvenue à Saint-Fouettard
Gallimard Jeunesse, 522 pages, 2021

IMG_20230718_165535.jpg

CoupDeCoeur2016.png

Présentation de l'éditeur :

Thadam est en danger: les pannes de magie se multiplient, les gens disparaissent mystérieusement et perdent la mémoire. Sapotille, June et Césaria tentent de déjouer les plans machiavéliques du juge Dendelion qui cherche à accaparer tous les pouvoirs. Seul Charly peut agir, mais il s'est perdu dans un autre monde. Sapotille et ses amis réussiront-ils à le retrouver pour contrer l'Académie et qu'enfin justice soit faite?

***

Troisième tome, et troisième coup de cœur. Il est rarissime que j'apprécie autant les différents tomes d'une série. 
Magic Charly m'aura enchantée du début à la fin.
Ce dernier volet était l'apothéose de cette histoire magique, une fin magnifique.
Un tome riche, intense, qui m'aura fait passer par toute une palette d'émotions, du rire aux larmes.
Des personnages toujours plus attachants, de l'humour, de l'originalité, de la fantaisie, des réflexions sur des sujets profonds, de l'action, des rebondissements... Ce final était complet et... parfait !

J'ai terminé cette trilogie à regrets, avec un petit coup de blues post-lecture, du mal à quitter cet univers.

Magic Charly T3 - Justice soit faite !
Gallimard Jeunesse, 531 pages, 2022

Mémoires de la forêt - L'esprit de l'hiver (Mickaël Brun-Arnaud, Sanoe)

vendredi 12 janvier 2024

51tvZim1ETL._SY445_SX342_.jpgCoupDeCoeur2016.pngPrésentation de l'éditeur :

L’hiver et son manteau se sont posés sur la forêt, et le jeune Bartholomé Renard ne saurait être plus impatient : dans quelques jours, ses parents, Pimprenelle et Séraphin, reviendront de leur périple dans le Grand Nord pour les festivités de Yule ! Mais, une fois sur le quai de la gare et la foule dispersée, nulle trace du couple d’explorateurs. Déterminés à les retrouver, Bartholomé et son oncle Archibald s’embarquent à bord du mythique train à vapeur l’Étoile de Bellécorce. D’inquiétantes légendes circulent à propos de son terminus, qu’un esprit sanguinaire hanterait… Alors que les événements étranges se succèdent, le détective en herbe fait la connaissance d’un mystérieux passager clandestin. Or, celui-ci pourrait bien détenir des informations cruciales sur le sort de Pimprenelle et Séraphin… 

***

Troisième opus de la série, et deuxième coup de cœur. Ce tome hivernal était la lecture idéale pour entamer cette nouvelle année.
De la douceur, des émotions, de l'aventure, un voyage en train, de l'amitié, des mystères. Il y a tout cela et bien d'autres choses encore, dans ce superbe roman.
C'était une lecture douillette et touchante, un moment de pur plaisir.
Je ne saurais dire entre le deuxième et le troisième tome, lequel a ma préférence, mais en tant qu'objet-livre, l'esthétique de celui-ci surpasse celle des précédents. Ces derniers étaient déjà magnifiques, mais L'esprit d'hiver est encore un cran au-dessus. Sanoe nous offre des illustrations toujours plus belles, c'est un bonheur pour les yeux.
Un roman beau à l'intérieur et à l'extérieur.
Vivement le prochain !

L'école des loisirs (Neuf), 330 pages, 2023

co_1_co_brun-arnaud_pzl_memoires_pack_3127020501083.jpg

Et pour prolonger le plaisir, sachez qu'il existe un puzzle dans l'univers des Mémoires de la forêt dont l'illustration est également réalisée par l'illustratrice Sanoe.
Il s'agit d'un puzzle de 500 pièces qui représente le village de Bellécorce. 
J'ai réalisé ce puzzle - mais je ne retrouve plus les photos que j'ai prises, snif ! - avec un grand plaisir. Il regorge de détails et j'ai trouvé l'image particulièrement jolie.
Je tiens aussi à souligner la grand qualité de ce puzzle. Amatrice de puzzles, je sais maintenant reconnaître la qualité quand elle est au RDV. Ici, les pièces sont très agréables au toucher et lisses des deux côtés, elles n'émettent donc pas de poussière de papier comme c'est souvent le cas avec les puzzles du commerce. Le carton des pièces et de la boîte est épais, les pièces sont rangées dans un pochon en textile, bref, autant de détails qui font de ce puzzle un "beau" puzzle.

L'école des loisirs, 500 pièces, 2023 


Mythiques - Héroïnes de légende (Françoise Rachmühl, François Roca)

mercredi 10 janvier 2024

9782080292674.jpgPrésentation de l'éditeur :

Héléne, Andromaque, Ariane ou Pénélope… toutes ont marqué de leur empreinte les récits de la mythologie. Découvrez le destin de dix héroïnes de légende.

***

Lors d'un passage en librairie, la couverture de cet ouvrage a retenu mon attention. Quelle meilleure combinaison que la mythologie grecque et l'illustrateur François Roca ?!
J'ai donc acheté ce recueil, et j'ai fort bien fait car il s'est révélé de grande qualité.
Il s'agit d'un format album qui rassemble les histoires de dix héroïnes de la mythologie grecque : Hélène, Andromaque, Pénélope, Euryclée, Antigone, Ariane, Antiopé, Médée, Alceste et Electre.
Chaque récit est précédé d'une courte introduction qui resitue le mythe dans les arts et la littérature au fil des siècles.
Les illustrations (un portrait pour chaque héroïne) sont sublimes. Le texte est très bien écrit, la lecture en est très agréable.
Que ce soit pour les passionnés de mythologie grecque, pour se remettre en mémoire certains mythes, ou par simple curiosité, voilà un livre superbe que je vous recommande chaudement.

Flammarion Jeunesse, 93 pages, 2023 pour la présente édition

La fileuse d'argent (Naomi Novik)

lundi 8 janvier 2024

59_9782290232705_1_75.jpgPrésentation de l'éditeur :

Déterminée à sauver sa famille du naufrage financier, Miryem reprend avec succès l’activité de prêteur de son père, mais elle attire rapidement l’attention du roi des Staryk, une créature effroyable qui exige d’elle l’impossible. Wanda, fille de ferme miséreuse aux prises avec un père violent et alcoolique, lutte pour sa survie et celle de ses deux frères. Et quoiqu’elle vive dans les ors du château, Irina connaît un sort à peine plus enviable : son père, le duc, entend la marier sous peu à un homme connu pour son extrême cruauté. Trois femmes, trois destins mêlés dans le blizzard surnaturel d’un hiver qui menace de geler toute vie sur son passage.

***

Si j'avais beaucoup aimé Déracinée de la même auteure, j'ai encore plus apprécié La fileuse d'argent.
Ici, on est dans le conte hivernal par excellence. Immersion totale, monde original, narration maîtrisée de bout en bout, style poétique et écriture magnifique.
C'était une lecture unique, étonnante, prenante et magique. J'ai adoré.

Et soudain, nous avons franchi un passage étroit entre deux troncs et nous sommes retrouvées sur une autre route, dont la surface était aussi pâle et lisse qu'une pellicule de glace, d'un blanc étincelant. Les patins du traîneau ont raclé au moment où nous sommes montés dessus, puis ils n'ont plus fait aucun bruit. Les sabots lourdement ferrés de la jument battaient la glace à vive allure, et le traîneau glissait derrière elle. Autour de nous, les arbres se sont allongés et ont pris une teinte opaline, leurs feuilles bruissaient ; il n'y en avait pas de tels dans notre forêt, et ils auraient dû être nus à cette période de l'année. J'ai vu des oiseaux et des écureuils blancs filer entre les branches. La clochette du traîneau produisait une étrange musique, aiguë, enjouée et froide.

Titre original : Spinning Silver
Traduit de l'anglais par Thibaud Eliroff
J'ai lu, 541 pages, 2018 pour l'édition originale et 2020pour la traduction française

Harry Potter - Une année de magie (J. K. Rowling)

vendredi 5 janvier 2024

J04203.jpgPrésentation de l'éditeur :

366 citations tirées des sept romans, les meilleures répliques de vos personnages préférés, les anniversaires, les grandes dates et les grands moments... Un voyage enchanteur, rythmé par les illustrations mythiques de Jim Kay, ainsi que des dessins préparatoires inédits!

***

Voilà un beau livre à offrir et à s'offrir qui m'a accompagnée tout au long de l'année 2023.
Ce RDV était chaque jour un plaisir renouvelé, un rituel enchanteur.
Il s'agit donc d'un éphéméride composé exclusivement de courts extraits des romans Harry Potter et illustré par Jim Kay. L'ouvrage en lui même est superbe ; couverture reliée, papier de qualité, signet. Le contenu l'est tout autant.
Les extraits sont judicieusement choisis pour coller au mois, à la période, à la saison. Ils sont tour à tour drôles et émouvants. 
Pour les amoureux d'Harry Potter, c'est un "must have", comme on dit. J'ai adoré.

Titre original : Harry Potter - A Magical Year
Traduit de l'anglais par Jean-François Ménard
Gallimard Jeunesse, 240 pages, 2006 pour l'édition originale et 2022 pour l'édition française

2023 en livres

lundi 1 janvier 2024

Voici mes coups de cœur pour l'année 2023. 

Quels sont les vôtres ?

ROMANS

41EkxsrZ61L._SY445_SX342_.jpg

Les correspondants (Grand Corps Malade, Ben Mazué)

9782211321174.jpg

Mémoires de la forêt - Les carnets de Cornélius Renard (Mickaël Brun-Arnaud, Sanoe)

IMG_20230425_100620.jpg

La malentendue (Yolaine Destremau)

51xtzEgJ4XL._SL500_.jpg

Outlander T9.2 - L'adieu aux abeilles, Partie 2 (Diana Gabaldon)

ALBUMS

411yQwSLiBL._SY445_SX342_.jpg

Quelque part dans la neige (Linde Faas)

BD

9782203228641.jpg

Le petit frère (Jean Louis Tripp)

61lSbbDAkuL.jpg

L'arabe du futur T6 (Riad Sattouf)

- page 1 de 164