La boîte à magie (Camilla Läckberg, Henrik Fexeus)

vendredi 27 janvier 2023

41xTro-fpbL._SL500_.jpgPrésentation de l'éditeur :

Gröna Lund, parc d'attraction incontournable de Stockholm. Entre manèges à l'arrêt et obscurité angoissante, une boîte transpercée d'épées contenant un corps de femme est retrouvée. Pour la nouvelle enquêtrice Mina Dahbiri, l'affaire dépasse les compétences de la police. Vincent Walder, expert en mentalisme et en communication non verbale, accepte de lui prêter main-forte.
S'agit-il d'un tour de magie qui a mal tourné ou d'un tueur machiavélique ? En complément de leurs talents, une visite dans les archives policières devrait aider le duo à trouver des réponses...

***

Quelles belles retrouvailles avec la plume de Camilla Läckberg ! Ici en binôme avec le mentaliste Henrik Fexeus pour le premier volet d'une nouvelle série policière.
J'ai d'emblée adhéré à l'univers de La boîte à magie et adoré le duo Mina/Vincent. La construction est maîtrisée, tout est bien pensé jusqu'à la toute fin et j'ai retrouvé ici une qualité d'écriture équivalente à celle de la série précédente.
J'ai passé un excellent moment avec ce thriller captivant et je me réjouis à l'avance de lire la suite.

Texte intégral lu par Odile Cohen
Durée totale d'écoute : 21h43
Actes Sud, 2022

Les MacCoy T5 et T6 (Alexiane Thill)

lundi 23 janvier 2023

011116685.jpgPrésentation de l'éditeur :

Pendant près de trente ans, Lachlan O'Connor a été le garant de l'ordre en Écosse, le défenseur du Code auquel les Clans se soumettent pour éviter que leurs conflits ne dégénèrent en bains de sang. Mais alors que l'affrontement entre Campbell et MacLeod s'intensifie, le Trèfle doit admettre qu'il est dépassé par les évènements. Son autorité remise en question, il voit l'œuvre de sa vie au bord de l'effondrement. Et ça, c'est sans compter un nouveau problème qui vient s'ajouter à la longue liste de ceux qu'il doit gérer : le retour de Megan MacCoy à Édimbourg...
Megan a laissé le système clanique et son titre d'héritière derrière elle pour offrir à sa fille, Catherine, une vie stable. Mais quand son passé la rattrape jusqu'à Londres, elle n'a pas d'autre choix pour protéger sa famille que de se tourner vers Lachlan, dans l'espoir qu'il lui vienne une nouvelle fois en aide afin de disparaître.
Cependant, ces retrouvailles rouvrent de nombreuses blessures, et déclenchent une série de conséquences que ni Megan ni Lachlan n'auraient pu anticiper. Alors que l'Écosse vacille au bord du chaos, échapperont-ils au pire ?

***

Ce cinquième tome m'a laissé sensiblement la même impression que le précédent. A savoir, le plaisir de retrouver cet univers particulier, mais un sentiment de frustration concernant l'intensité du récit. C'est comme si la trilogie du départ formait une histoire à part. Les tomes 4 et 5 sont différents et moins centrés sur l'aspect romance.
Autre différence notoire dans ce cinquième opus, le cliffhanger de fin qui appelle immédiatement le tome suivant, là où les précédents pouvaient se lire indépendamment les uns des autres.
J'ai passé un bon moment de lecture même si je n'ai que moyennement accroché avec les personnages de Lachlan et Megan. Peut-être se révèleront-ils plus attachants dans le dernier volume de la série.

Les MacCoy T5 - Le trèfle et l'agneau
Hugo (Poche), 358 pages, 2022

011116628.jpgPrésentation de l'éditeur :

Le Code n'est plus.
Par la faute d'Henry Campbell, l'Écosse a basculé dans le chaos. Rien ne semble plus pouvoir entraver la marche du duc d'Argyll vers le pouvoir... Rien, sinon des tentatives désespérées.
Mais Phèdre et Caleb sont au pied du mur : la guerre doit connaître une issue. Ils n'ont plus d'autre choix que de braver tous les dangers, pour sauver ceux qu'ils aiment, pour offrir à leur fils Xander l'avenir radieux dont ils osent encore rêver.
Alors que leurs terres se gorgent de sang, le Clan MacCoy se prépare pour son dernier combat.

***

Ce dernier tome s'avère bien différent des précédents dans sa construction. Comme il clôt la série, il met en scène l'ensemble des personnages rencontrés depuis le début. On les passe donc tous en revue successivement au fil des chapitres. En a résulté un sentiment de frustration pour ma part car, de fait, on ne passe que peu de temps avec chacun/chacune.
Par ailleurs, il me faut avouer que j'ai ressenti un certain ennui lors de cette lecture. L'enchaînement des scènes de bataille ne m'a pas intéressée outre mesure. A vrai dire, je n'ai rien retrouvé des éléments qui m'ont fait aimer - que dis-je, adorer - la série des MacCoy dans les trois premiers volumes.
Un final sympa, mais sans plus.

Les MacCoy T6 - La reine et le clan
Hugo (Poche), 396 pages, 2022

Ceux qui restent (Jean Michelin)

mercredi 18 janvier 2023

511-2gAnruL._SL500_.jpgPrésentation de l'éditeur :

Comme chaque matin, l'aube grise se lève sur l'immuable routine de la garnison. Mais cette fois, Lulu manque à l'appel. Lulu, le caporal-chef toujours fiable, toujours solide, Lulu et son sourire en coin que rien ne semblait jamais pouvoir effacer, a disparu. Aurélie, sa femme, a l'habitude des absences, du lit vide, du quotidien d'épouse de militaire. Elle fait face, mais sait que ce départ ne lui ressemble pas.
Quatre hommes, quatre soldats, se lancent alors à sa recherche. Ils sont du même monde et trimballent les mêmes fantômes au bord des nuits sans sommeil. Si eux ne le retrouvent pas, personne ne le pourra.
D'une actualité brûlante, cette intrigue intensément déroulée par la plume de Jean Michelin et porté par la voix de Pierre Hancisse, suit l'enquête de ces frères d'armes. Histoire poignante de camaraderie, de celle qui lie les êtres sous les vestes de treillis, ce roman sans concession se penche sur ce que la guerre fait à ceux qui partent, à ceux qui reviennent. À ceux qui restent.

***

En toute franchise, ce roman est une légère déception. Une fois n'est pas coutume, je me suis laissée influencer par les avis dithyrambiques des lecteurs, et je m'attendais donc à un livre génial, magistral.
Or, ce n'est pas ce que j'ai ressenti à sa lecture. J'ai trouvé la construction de l'histoire bien ficelée, l'écriture plaisante, l'émotion présente. J'ai aimé découvrir cet univers, la vie des militaires, les frères d'armes. C'était bien écrit et intéressant.
J'ai trouvé ce roman réussi, mais pas transcendant ni marquant.
Et puis je n'ai pas saisi le sens - et l'intérêt - de la révélation finale qui a mon sens gâche la fin du récit. Si quelqu'un qui a lu ce livre veut bien me donner son interprétation, ce serait fort aimable !

Texte intégral lu par Pierre Hancisse
Lizzie, 2022
Durée totale d'écoute : 05h51

Am Stram Gram (M. J. Arlidge)

vendredi 13 janvier 2023

61FOHFYq2JL._SL500_.jpgPrésentation de l'éditeur :

Deux jeunes gens sont enlevés et séquestrés au fond d'une piscine vide dont il est impossible de s'échapper. À côté d'eux, un pistolet chargé d'une unique balle et un téléphone portable avec suffisamment de batterie pour délivrer un terrible message : "Vous devez tuer pour vivre." Les jours passent, la faim et la soif s'intensifient, l'angoisse monte. Jusqu'à l'issue fatale.

Les enlèvements se répètent. Ce sont les crimes les plus pervers auxquels le commandant Helen Grace ait été confrontée. Si elle n'avait pas parlé avec les survivants traumatisés, elle ne pourrait pas y croire. Helen connaît les côtés sombres de la nature humaine, y compris la sienne ; pourtant, cette affaire et ces victimes apparemment sans lien entre elles la laissent perplexe. Rien ne sera plus terrifiant que la vérité.

***

Je ne me souviens pas vraiment de la raison pour laquelle j'ai eu envie de lire ce livre. Bien qu'appréciant ce genre, je lis peu de romans policiers. Celui-ci a été une bonne pioche.
L'intrigue est bien ficelée, l'enquête intéressante et les personnages qui campent l'histoire sont attachants. 
L'écriture est somme toute assez classique, mais le scénario imaginé par l'auteure est original et j'ai embarqué de suite.
Sans aller jusqu'à dire que c'est un page-turner, c'est un bon polar que j'ai pris plaisir à retrouver lors de chaque séance de lecture.

Titre original : Eeny Meeny
Texte intégral lu par Valérie Muzzi, Fabienne Loriaux, Audrey d'Hulstere et Aurélien Ringelheim
Durée totale d'écoute : 8h48
Lizzie, 2019

Une enquête de Beatrice Hyde-Clare T1, T2 et T3 (Lynn Messina)

mercredi 11 janvier 2023

41wLwqufitL._SL500_.jpgPrésentation de l'éditeur :

Entre Jane Austen et Les Chroniques de Bridgerton, une enquête haute en couleurs au temps de la Régence anglaise menée tambour battant par une héroïne malicieuse et attachante.
Rien ne gâche mieux une fête qu'un meurtre sanglant dans la bibliothèque...
Beatrice Hyde-Clare détonne au sein de la noblesse anglaise : orpheline sans mari, elle dépend de la générosité de son oncle et de sa tante. Elle s'efforce donc de rester docile, respectueuse et à sa place.
Mais quand Bea trébuche sur le corps sans vie du pauvre monsieur Otley dans la bibliothèque de la demeure des Skeffington, elle oublie aussitôt de se comporter en véritable lady et se lance en quête de la vérité, quitte à manquer de respect aux autres invités... et au divin Duc de Kesgrave.

***

En cherchant quel prochain livre audio j'allais écouter, je suis tombée un peu par hasard sur cette série, et je me suis dit "pourquoi pas ?".
Au début de mon écoute, j'étais dubitative, je trouvais le récit un peu niais, trop léger. Et puis, le temps passant, je me suis laissée prendre au jeu et j'ai commencé à vraiment apprécier cette ambiance à la croisée entre roman victorien, roman policier et romance.
Au final, j'ai beaucoup apprécié cette lecture rafraichissante.

T1 -  Une insolente curiosité
Titre original : A Brazen Curiosity
Texte intégral lu par Natacha Muller
Durée : 8h15
Audible, 2022

41SJwSelQBL._SL500_.jpgPrésentation de l'éditeur :

Beatrice Hyde-Clare, détective malgré elle au temps de la Régence anglaise, se retrouve à enquêter sur un nouveau meurtre... au côté du Duc de Kesgrave !
Miss Beatrice Hyde-Clare est bien décidée à ne plus jamais se mêler de ce qui ne la regarde pas. Donc, quand un dandy s'écroule raide mort à ses pieds, elle ne ressent aucune envie d'enquêter. Vraiment aucune.
Sauf que l'arme du crime lui est étrangement familière... Voilà Bea en route pour le British Museum pour confirmer ses soupçons ! Et, surprise : le Duc de Kesgrave apparaît comme par magie à ses côtés.

***

Quel plaisir de retrouver Beatrice Hyde-Clare au cœur d'une nouvelle enquête improbable, en compagnie du charmant Duc de Kesgrave !
Ce deuxième tome ne manque pas de qualités. L'humour est omniprésent, le rythme enlevé, les dialogues croustillants, bref, un super opus. Cerise sur le gâteau, la relation entre nos deux enquêteurs en herbe s'étoffe ! 
Beaucoup aimé cette suite.

T2 -  Une scandaleuse supercherie
Titre original : A Scandalous Deception
Texte intégral lu par Natacha Muller
Durée : 8h00
Audible, 2022

417NZoWWhkL._SL500_.jpgPrésentation de l'éditeur :

Beatrice Hyde-Clare est unique : sous la Régence anglaise, les jeunes filles de son âge sont rares à être encore célibataires... Et encore moins nombreuses à enquêter sur des meurtres.
Beatrice a désespérément besoin de détourner ses pensées du séduisant mais inaccessible Duc de Kesgrave.
Miracle : monsieur Skeffington surgit du passé avec une demande peu orthodoxe. Il voudrait que ce soit Bea qui enquête sur la mort suspecte de l'amant de sa future belle-mère, plutôt que de faire appel aux autorités.
La jeune femme est soulagée : voilà qui devrait chasser le charmant Kesgrave de son esprit. Sauf que ce dernier est une nouvelle fois déterminé à l'aider dans son enquête. Bea se retrouve alors face à un défi de taille : démasquer le meurtrier sans dévoiler ses sentiments...

***

J'ai trouvé ce troisième volet encore plus réussi que les précédents. Cette série possède un charme certain avec son univers qui est un savant mélange entre la comédie romantique, les romans d'Agatha Christie et ceux de Jane Austen. C'est ultra agréable à lire, un vrai moment-doudou réconfortant. Le rapprochement entre Beatrice et le Duc qui s'est fait attendre est jubilatoire.
C'était délicieux !

T3 -  Une infâme trahison
Titre original : An Infamous Betrayal
Texte intégral lu par Natacha Muller
Durée : 8h53
Audible, 2022

Les Brumes de Cendrelune (Georgia Caldera)

lundi 9 janvier 2023

51KsBYH7U0L._SL500_.jpgPrésentation de l'éditeur :

Dans le royaume de Cendrelune, les dieux épient les pensées des hommes, et leur Exécuteur, l'Ombre, veille à condamner tous ceux qui nourriraient des envies de rébellion.

Or, il semble que certaines failles existent. À l'âge de 17 ans, Céphise ne vit en effet que pour se venger. Depuis qu'on l'a amputée d'une partie d'elle-même et privée de sa famille, elle ne rêve plus que d'une chose : s'affranchir de la tyrannie du tout-puissant Orion, Dieu parmi les dieux. Et contre toute attente, il se pourrait qu'elle ne soit pas seule...

***

C'est la première fois que je lisais un roman de Georgia Caldera, aussi ne savais-je pas à quoi m'attendre. J'ai d'emblée adoré cet univers unique et original, indéfinissable, sorte de croisement entre mythologie et steampunk.
Les personnages sont atypiques et fascinants, l'intrigue est maîtrisée, le rythme de l'histoire soutenu même s'il n'y a pas énormément de scènes d'action. Et puis surtout, il y a cette ambiance incroyable.
Bref, j'ai passé un excellent moment de lecture avec le premier tome des Brumes de Cendrelune pour lequel j'ai eu un vrai coup de cœur.

T1 -  Le jardin des âmes
Texte intégral lu par Bénédicte Charton et Benoît Berthon
Durée : 8h34
Audible, 2021

51M-roQtk3S._SL500_.jpgPrésentation de l'éditeur :

Propulsée au poste de Premier Violon de l'orchestre impérial par un concours de circonstances, Céphise se voit contrainte d'intégrer la cour de Cendrelune. Elle y découvre un univers où règne un danger permanent, où faux-semblants et complots de toutes sortes rythment la vie quotidienne des courtisans.

En parallèle, les prémices de la dissidence se propagent au cœur de la Cité d'Acier, et la légion censée mater la révolte à Achéron tarde à revenir au palais. Céphise saura-t-elle déjouer les pièges de cette nouvelle vie et reconnaître ses véritables alliés - ceux qui partagent son vœu le plus cher...?

***

Ce volume souffre du syndrome habituel des seconds tomes qui se révèlent souvent moins réussis que les premiers. En effet, une fois la découverte d'un univers, l'effet de surprise n'est plus, et l'intérêt chute.
La symphonie du temps m'a fait cet effet.  Je n'ai donc pas eu de coup de cœur, mais j'ai toutefois passé un très bon moment en compagnie de Céphise et Verlaine. L'intrigue s'étoffe et l'univers est toujours aussi immersif.
Une suite réussie.

T2 -  La symphonie du temps
Texte intégral lu par Bénédicte Charton et Benoît Berthon
Durée : 11h21
Audible, 2021

51MXb9aQoCS._SL500_.jpgPrésentation de l'éditeur :

Quand Eldriss, la Vestale, et les rebelles enferment Verlaine, Céphise proteste : il n'est pas le monstre qu'ils imaginent ! La jeune fille se voit alors emmenée par un dragon d'acier dans un temple en ruines, où Eldriss lui fait de nombreuses révélations sur son passé, sur son identité et sur le rôle qu'elle a joué dans la réalité de l'Outre-Monde. La Vestale, grâce à son don de clairvoyance, lui explique que tout peut être reconstruit si les dieux sont tués. Mais le prix à payer est élevé, car Céphise devra renoncer à ses sentiments pour Verlaine...

***

Cette série m'aura fait passer par une palette d'émotions variées. Coup de cœur pour le premier volet, très bon moment de lecture avec le deuxième, et légère déception avec cette fin.
Dans ce troisième tome, deux éléments m'ont gênée. D'une part, un problème de rythme dans la narration qui souffre notamment de trop longs moments d'introspection. D'autre part, une intrigue qui ne tient plus tout-à-fait la route et se disperse, part dans tous les sens.
Si les qualités que j'ai appréciées dès le début de la série étaient toujours présentes, en revanche cette fin ne m'a pas paru à la hauteur des tomes précédents.
Au final, une série qui démarre très fort mais va décroissant.

T3 -  Les ombres célestes
Texte intégral lu par Bénédicte Charton et Benoît Berthon
Durée : 8h54
Audible, 2021

Gardiens des cités perdues T1, T2 et T3 (Shannon Messenger)

vendredi 6 janvier 2023

Cela fait plusieurs années que mon grand matelot me vante les mérites de cette saga chère à son cœur et que je me dis qu'il faudrait que je tente.
L'arrivée de la version audio sur Audible en a été l'occasion, et j'ai donc pu écouter les trois premiers tomes de la série.

51Te9zUAyuL._SL500_.jpgPrésentation de l'éditeur :

Vous rêvez de visiter l'Atlantide ou la mythique cité de Shangri-la ? Suivez le guide !
Sophie sait qu'elle n'est pas comme tout le monde : depuis toujours, elle entend les pensées des gens autour d'elle. Un matin, un étrange garçon l'aborde et lui apprend qu'elle n'est pas humaine. Elle doit rejoindre l'univers qu'elle a quitté douze ans plus tôt. De retour parmi les siens, une question l'obsède : pourquoi l'a-t-on cachée si longtemps dans le monde des humains ?

***

Ce premier tome de mise en route est pas mal du tout ! Je n'avais pas d'attente particulière quant à cette lecture, et j'ai passé un fort agréable moment.
Il n'y a pas vraiment d'originalité dans ce premier opus, que ce soit au niveau de l'univers développé, des personnages ou encore de l'intrigue, rien d'extraordinaire, mais un tome bien pensé, bien ficelé. Pour un lecteur féru du genre fantastique/fantasy, je crains qu'il n'y trouve pas son compte, mais pour ma part, bien qu'ayant lu beaucoup d'ouvrages dans ce genre, j'ai tout de même apprécié la balade. 
Pour le moment, ce début de saga est résolument orienté jeunesse, et je me demande ce qu'il en sera de la suite, si elle prendra de l'épaisseur comme la saga d'Harry Potter par exemple.
Dans tous les cas, je prendrai plaisir à la découvrir.

T1 -  Gardiens des cités perdues
Titre original : Keeper of the  lost cities
Texte intégral lu par Aaricia Dubois
Durée : 12h04
Audible, 2022

51lXYW1UvoL._SL500_.jpgPrésentation de l'éditeur :

Depuis qu'elle a quitté sa famille pour vivre parmi les elfes, Sophie attire tous les regards sur elle... et l'agitation soulevée par son enlèvement n'a rien arrangé ! La jeune Télépathe fait alors une découverte extraordinaire : elle tombe nez à nez avec une alicorne. La créature fabuleuse, symbole d'espoir pour tous les elfes, pourra-t-elle apaiser les esprits ? Rien n'est moins sûr. Car bientôt Sophie va devoir prendre un risque immense pour protéger l'un de ses proches d'une mort certaine...

***

Je m'interrogeais à l'issue du premier tome sur le chemin qu'allait suivre cette série, à savoir, si elle resterait orientée plutôt jeunesse ou non. Sans aller jusqu'à parler de noirceur, il est vrai que dans ce second volume des aventures de Sophie, l'intrigue est un peu plus sombre et moins légère.
Là encore, pas de coup de coeur, mais une lecture plaisante. J'ai particulièrement apprécié les liens que tisse Sophie avec les différentes personnages, ses amis en particulier. J'affectionne notamment Keefe et sa malice omniprésente.

T2 -  Exil
Titre original : Exile
Texte intégral lu par Aaricia Dubois
Durée : 13h07
Audible, 2022

519NuqH1zCL._SL500_.jpgPrésentation de l'éditeur :

Cela fait plusieurs semaines que Sophie est sans nouvelles du Cygne Noir. La jeune Télépathe redoute le pire : la présence d'un traître dans les rangs de l'organisation... Accompagnée de Keefe, Dex, Fitz et Biana, Sophie est entraînée dans un tourbillon de révélations et de rebondissements menaçant la paix du monde des elfes...

***

Dans ce troisième volet de la saga, l'histoire suit son cours et l'intrigue s'étoffe. Des révélations, du suspense, de l'action, bref, c'est un bon opus que j'ai pris plaisir à écouter. L'humour est toujours présent, spécialement dans les dialogues avec Keefe que j'aime toujours autant.
Sophie m'agace un tantinet, elle a une tendance à la pleurnicherie qui est assez pénible...
Mais je suis tout de même curieuse de lire la suite.

Titre original : Everblaze
Texte intégral lu par Aaricia Dubois
Durée : 13h52
Audible, 2022

2022 en livres

lundi 2 janvier 2023

Voici venu le temps de faire le bilan de mes lectures de l'année 2022 et de partager avec vous mes coups de cœur. 

Et vous, quels sont les vôtres ?

ROMANS

511mPe8GVwL._SL500_.jpg

Les désarrois de Ned Allen (Douglas Kennedy)

Outlander.jpg

Outlander #9.1 - L'adieu aux abeilles, Partie 1 (Diana Gabaldon)

91QT67XqsTL.jpg

Tobie Lolness (Timothée de Fombelle)

9791035406424-001-T.jpeg

Sang trouble (Robert Galbraith)

331.jpg

Mon désir le plus ardent (Pete Fromm)

M02352041406-source.jpg

Deux petits pas sur le sable mouillé (Anne-Dauphine Julliand)

ALBUMS

9782378881184.jpg

La fougère et le bambou (Marie Tibi, Jérémy Pailler)

010090019.jpg

Entre mes branches (Nicolas Michel)

009767493.jpg

Bibi (Jo Weaver)

Les désarrois de Ned Allen (Douglas Kennedy)

vendredi 30 décembre 2022

511mPe8GVwL._SL500_.jpgCoupDeCoeur2016.pngPrésentation de l'éditeur :

New York. Ses tours gigantesques, son fourmillement perpétuel. Ned Allen, et son extraordinaire bagout, s'y est fait une place. Si sa femme et lui vivent un peu au-dessus de leurs moyens, ils ne s'en inquiètent pas : le talent permet tout.

La situation de Ned, responsable de ventes publicitaires, ne peut que s'améliorer. Mais le destin ne ménage pas ses coups. Quand une vague de licenciements tombe, Ned est du nombre. À la rue, il ne peut qu'accepter la proposition malhonnête d'un ami d'enfance. Quitte à emprunter, entre les tours, un chemin qui a tout d'une impasse...

***

Décidément, avec Douglas Kennedy, on n'est pas à l'abri d'une bonne surprise. Le dernier titre de lui que j'ai lu m'a déçue, et celui-ci s'est révélé être un coup de cœur !
J'ai embarqué d'emblée dans ce récit hypnotique. On assiste entre incrédulité et horreur à la descente aux enfers d'un type qui nous semble proche et suscite une profonde empathie.
La spirale infernale et implacable dans laquelle Ned Allen se retrouve pris au piège est proprement effrayante, et en même temps elle a quelque chose de fascinant. On se demande quand et si cela va s'arrêter, comment Ned va rebondir et s'il va seulement s'en sortir.
L'écriture est ultra prenante et immersive, la lecture se fait en apnée.
Magistral.
Mon dernier coup de cœur de 2022.

Titre original : The Job
Texte intégral lu par Adrien Larmande
Durée totale d'écoute : 13h05

Lizzie, 2019

Blackwater

lundi 19 décembre 2022

B1.jpgPrésentation de l'éditeur :

Pâques 1919, alors que les flots menaçant Perdido submergent cette petite ville du nord de l’Alabama, un clan de riches propriétaires terriens, les Caskey, doivent faire face aux avaries de leurs scieries, à la perte de leur bois et aux incalculables dégâts provoqués par l’implacable crue de la rivière Blackwater.
Menés par Mary-Love, la puissante matriarche aux mille tours, et par Oscar, son fils dévoué, les Caskey s’apprêtent à se relever… mais c’est sans compter l’arrivée, aussi soudaine que mystérieuse, d’une séduisante étrangère, Elinor Dammert, jeune femme au passé trouble, dont le seul dessein semble être de vouloir conquérir sa place parmi les Caskey.

***

Premier tome, celui de la découverte de cette série hors normes. Je pense n'avoir jamais rien lu de tel jusqu'à présent. Blackwater est une sorte d'OVNI littéraire qui flirte avec plusieurs genres. Une saga familiale sur fond historique avec un soupçon de surnaturel et d'horreur.
Sans aller jusqu'à crier au coup de cœur, ce premier volet a su capter mon attention et me donner pleinement envie de lire la suite. 

T1 - La crue
Titre original : The Flood
Traduit de l'anglais par Yoko Lacour avec la participation de Hélène Charrier
Monsieur Toussaint Louverture, 260 pages, 1983 pour l'édition originale et 2022 pour l'édition française

B2.jpgPrésentation de l'éditeur :

Tandis que la ville se remet à peine d’une crue dévastatrice, le chantier d’une digue censée la protéger charrie son lot de conséquences : main d’œuvre incontrôlable, courants capricieux, disparitions inquiétantes.
Pendant ce temps, dans le clan Caskey, Mary-Love, la matriarche, voit ses machinations se heurter à celles d’Elinor, son étrange belle-fille, mais la lutte ne fait que commencer.
Manigances, alliances contre-nature, sacrifices, tout est permis. À Perdido, les mutations seront profondes, et les conséquences, irréversibles.

***

Dans ce second tome, on approfondit les liens de la famille Caskey et on en découvre davantage sur la personnalité d'Elinor, bien qu'elle reste relativement insondable. 
Cette suite est bien écrite et efficace, elle nous surprend et nous hypnotise.
J'ai apprécié La digue même si, une fois l'effet de surprise passé, j'ai été moins emballée que par le premier tome.

T2 - La digue
Titre original : The Levee
Traduit de l'anglais par Yoko Lacour avec la participation de Hélène Charrier
Monsieur Toussaint Louverture, 260 pages, 1983 pour l'édition originale et 2022 pour l'édition française

B3.jpgPrésentation de l'éditeur :

1928 à Perdido. Alors que le clan Caskey se déchire dans la guerre intestine et sans merci que se livrent Mary-Love et sa belle-fille, et tandis que d’autres crises – conjugales, économiques, existentielles – aux répercussions défiant l’imagination se profilent, dans les recoins sombres de la maison d’Elinor, la plus grande de la ville, les mauvais souvenirs rôdent et tissent, implacables, leurs toiles mortelles.

***

Un troisième opus prenant également, à l'instar des deux précédents. J'adore le côté diabolique d'Elinor et ses présages funestes ! Le récit est encore une fois parsemé de surnaturel et de scènes horrifiques, le tout savamment dosé pour rendre la lecture addictive.
Ce volume se lit tout seul et donne envie de se plonger dans la suite.

T3 - La maison
Titre original : The House
Traduit de l'anglais par Yoko Lacour avec la participation de Hélène Charrier
Monsieur Toussaint Louverture, 240 pages, 1983 pour l'édition originale et 2022 pour l'édition française

B4.jpgPrésentation de l'éditeur :

La guerre est finie, vive la guerre ! Une nouvelle ère s’ouvre pour le clan ­Caskey : les années d’acharnement d’Elinor vont enfin porter leurs fruits ; les ennemies d’hier sont sur le point de devenir les amies de demain ; et des changements surviennent là où personne ne les attendait.
Le conflit en Europe a fait affluer du sang neuf jusqu’à Perdido, et désormais les hommes vont et viennent comme des marionnettes sur la propriété des Caskey, sans se douter que, peut-être, leur vie ne tient qu’à un fil.

***

Dans ce volume, le personnage d'Elinor prend encore plus - si cela est possible ! - d'importance. Son ascendant sur les autres membres de la famille Caskey s'accroit au fil du temps.
La guerre est déclarée et finit pas impacter Perdido sans pour autant bouleverser le quotidien des habitants. On est dans un coin reculé du monde et l'on a le sentiment que rien ne peut atteindre ce qui vivent là.
Encore un tome réussi qui donne envie de découvrir la suite.

T4 - La guerre
Titre original : The War
Traduit de l'anglais par Yoko Lacour avec la participation de Hélène Charrier
Monsieur Toussaint Louverture, 260 pages, 1983 pour l'édition originale et 2022 pour l'édition française

B5.jpgPrésentation de l'éditeur :

Le clan Caskey se développe et se transforme. Certaines branches font face à la mort, d’autres ­accueillent la vie. Entre rapprochements inattendus, haines sourdes et séparations inévitables, les relations évoluent. ­Miriam, ­désormais à la tête de la scierie et noyau dur de la famille, continue à faire grandir la richesse. Suite à une découverte surprenante et miraculeuse – excepté pour une personne –, c’est la ville entière qui va bientôt prospérer. Mais la soudaine fortune suffira-t-elle alors que la nature commence à ­réclamer son dû ?

***

Le temps passe, l'histoire s'étend sur plusieurs décennies depuis le premier tome et l'on suit à présent davantage la nouvelle génération de personnages.
L'imagination de l'auteur est foisonnante, il nous entraîne sur un autre terrain.
La narration est toujours aussi maîtrisée, presque hypnotique par moments.
Un tome qui se lit tout seul et nous pousse encore une fois vers la suite.

T5 - La fortune
Titre original : The Fortune
Traduit de l'anglais par Yoko Lacour avec la participation de Hélène Charrier
Monsieur Toussaint Louverture, 260 pages, 1983 pour l'édition originale et 2022 pour l'édition française

B6.jpgPrésentation de l'éditeur :

Le poids des années pèse sur le cœur du clan ­Caskey. Pourtant, comme autrefois et comme un leitmotiv cruel, des machinations surgissent et des mots qu’on n’attendait plus sont enfin prononcés. Depuis les hauteurs, résonne le chant inexorable d’une menace dont on pressent les effets dévastateurs.

***

Dernier volume de la série, Pluie est à la hauteur des précédents tomes. Les éléments qui font la force de cette saga (un soupçon d'horreur, de l'humour noir, un univers étrange, des personnages hypnotiques, une narration ciselée) sont présents du premier au dernier, sans exception.
J'ai apprécié la lecture de l'intégralité et j'ai trouvé que cette fin était bien amenée. La boucle est bouclée, l'auteur tire sa révérence avec intelligence, ce n'était pas évident d'achever cette histoire et pourtant il s'en sort avec brio.

T6 - Pluie
Titre original : Rain
Traduit de l'anglais par Yoko Lacour avec la participation de Hélène Charrier
Monsieur Toussaint Louverture, 260 pages, 1983 pour l'édition originale et 2022 pour l'édition française

- page 1 de 159