Une petite princesse (Frances Hodgson Burnett)

mercredi 3 mai 2017

9782013226943FS.gifDepuis quelques temps j'ai envie de me replonger dans des romans de mon enfance, de ceux qui m'ont marquée durablement au point que j'en garde encore aujourd'hui un beau souvenir. 
Enfant, j'ai en particulier adoré les trois célèbres romans de Frances Hodgson Burnett : Le jardin secret, Le petit Lord Fauntleroy et Une petite princesse. Ayant vu récemment une adaptation cinématographique d'Une petite princesse, j'ai éprouvé le désir de relire le roman.

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas ce classique de la littérature de jeunesse, quelques mots sur l'histoire... Sarah Crew est la fille d'un riche anglais installé aux Indes. Inscrite dans un pensionnat de Londres pour y parfaire son éducation, sa vie bascule brutalement le jour de ses onze ans alors qu'elle apprend la mort de son père qui la laisse sans un sou.

Si la première partie me semble un peu longue, par la suite le récit devient passionnant et j'ai retrouvé ce qui m'avait émerveillée petite fille. Sarah est une héroïne à laquelle les enfants peuvent facilement s'identifier. Elle fascine par son courage et son imagination. Elle parvient à transformer un quotidien terrible en une vie presque gaie. L'atmosphère étrange et féerique qui se dégage de ce livre est très forte et lui donne tout son charme.

J'ai aimé replonger dans cette histoire et retrouver un pan de mon enfance.

Titre original : Sara Crewe
Traduit de l'anglais par Michel Laporte
Le Livre de Poche Jeunesse, 347 pages, 2006 pour la présente édition française et 1888 pour la version originale

Sauveur & fils ~ Saison 3 (Marie-Aude Murail)

samedi 29 avril 2017

9782211232395.jpgCoupDeCoeur2016.pngMes retrouvailles avec Marie-Aude Murail et sa série Sauveur & fils se sont soldées par un nouveau coup de cœur après celui que j'avais eu pour le premier tome. Le deuxième m'avait beaucoup plu, mais tout de même moins que le précédent. Celui-ci m'a happée et je n'en ai fait qu'une bouchée !

Troisième saison donc, dans laquelle nous retrouvons ce cher Sauveur, homme au grand cœur, toujours prêt à sauver la veuve et l'orphelin. Dans son cabinet de thérapeute, il continue de recevoir et d'aider des jeunes en souffrance, et parfois leurs parents avec eux. 

Le style unique de l'auteur lui permet d'aborder des sujets graves sans plomber l'atmosphère, en conservant une touche de cynisme et d'humour bienvenus. C'est drôle et touchant à la fois. Les personnages nous font hausser les sourcils ou sourire, impossible de rester insensible à la prose de Madame Murail ! Ce nouveau tome est un véritable feu d'artifice, ça pétille, ça vit, on avance entre larmes et rires jusqu'à la dernière page. Une lecture forte de laquelle se dégage un sentiment mêlé d'optimisme et de nostalgie.

Magnifique.

Ecole des loisirs (Médium), 317 pages, 2017

La vague des albums #110

mercredi 26 avril 2017

51ThgYFZFrL._SX456_BO1_204_203_200_.jpg

Quand la petite Charlotte demande une boîte de magie pour son anniversaire, les ennuis commencent... C'est qu'avec une baguette magique, on peut faire disparaître ses parents pour vivre en totale liberté ! Bien entendu, une fois que l'on a transgressé tous les interdits et repoussé les limites, la situation n'est plus aussi attrayante... 
Une histoire mi-amusante, mi-effrayante, qui fera frissonner de plaisir les petits. Et si on réussissait à faire disparaître les parents, que deviendrait le monde ?!

Disparais !
Michaël Escoffier, Matthieu Maudet
L'école des loisirs, 2017

61g8YeZo4cL._SX398_BO1_204_203_200_.jpg

Par les créateurs du célèbre Gruffalo, un album qui m'a de suite fait penser à Un peu perdu de Chris Haughton. Le principe est le même, un petit animal (ici un singe) qui cherche sa maman. Un papillon va l'aider à la retrouver, non sans mal. Petit singe décrit à ce dernier sa mère, mais le papillon se trompe à chaque fois !
Un fort joli album qui traite avec humour de la différence et de l'identité.

Où est ma maman ?
Julia Donaldson, Axel Scheffler
Gallimard Jeunesse, 2017

41vlTF7rXEL._SX400_BO1_204_203_200_.jpg

Chaque nouvel album de Stephanie Blake est toujours un moment de plaisir et celui-ci ne déroge pas à la règle. 
Simon a un copain un peu tyrannique qui lui fait faire ses quatre volontés. Mais d'abord, est-ce que Ferdinand est un véritable ami ? Est-ce que Simon a vraiment envie de jouer avec lui ? 
Un sujet délicat traité tout en douceur qui pourra rassurer certains enfants en mal d'amitié.

Mais... C'est pas juste !
Stephanie Blake
L'école des loisirs, 2017

51P5sSdncuL._SY404_BO1_204_203_200_.jpg

Encore un nouveau titre du duo à l'origine de Gruffalo. C'est un album petit format tout cartonné avec de nombreux rabats-surprise qui séduira sans nul doute les jeunes lecteurs. Ours va distribuer les invitations pour sa fête d'anniversaire. Au fur et à mesure, on découvre, cachés, ses amis et les éléments de la fête qui se prépare.
Des illustrations toutes douces associées à une histoire très simple et ludique, la combinaison parfaite pour amuser les tout petits.

Je t'invite à ma fête
Julia Donaldson, Axel Scheffler
Gallimard Jeunesse, 2017

514ELh5mmqL._SY406_BO1_204_203_200_.jpg

Même concept et même format que pour Je t'invite à ma fête. Seule l'histoire diffère ; ici il s'agit de Lapinette qui veut faire la sieste mais est sans arrêt dérangée. Dès qu'elle s'installe confortablement pour dormir, un bruit l'en empêche car ses voisins sont du genre bruyants.
L'histoire est rigolote, agrémentée elle aussi de rabats-surprise, ce qui plaît toujours énormément aux enfants.
Succès garanti avec cet album. 

Je veux faire la sieste
Julia Donaldson, Axel Scheffler
Gallimard Jeunesse, 2017

Le groupe (Jean-Philippe Blondel)

samedi 22 avril 2017

9782330075521.jpgCela faisait bien longtemps que je n'avais pas lu Jean-Philippe Blondel... Mon regard a été attiré par cette couverture lors d'une escale en librairie, l'occasion de retrouver cette plume que j'aime tant.

François Roussel, professeur et écrivain, anime avec une collègue un atelier d'écriture qui va durer quelques mois. Une fois par semaine, dix élèves de terminale et les deux enseignants s'adonnent à l'écriture. Ces moments sont l'occasion de faire tomber des barrières et de livrer parfois des pans entiers de son intimité.

Avec Le groupe, Jean-Philippe Blondel nous livre un roman schizophrène dans lequel il est difficile de démêler la fiction de la réalité. Les similitudes avec son personnage dans la vie réelle sont nombreuses, et une fois encore, à travers une histoire fictive, il dévoile un peu de son moi profond.

A l'instar des précédentes rencontres, j'ai énormément aimé cette lecture à l'écriture envoûtante. A chaque fois que je lis cet auteur, c'est la sensibilité de son écriture à fleur de peau qui me touche. Dans ce roman, l'émotion est palpable, et au fil du récit des liens se tissent entre les différents protagonistes qui se mettent à nu à travers leurs écrits. 

Un beau roman qui plaira inévitablement aux fans de Jean-Philippe Blondel.

Actes Sud Junior, 125 pages, 2017

L'évolution du lecteur

vendredi 21 avril 2017

the-new-novel-winslow-homer.jpg

The New Novel - Winslow Homer

Je faisais le constat, l'autre jour, en relisant des romans qui m'ont enthousiasmée plus jeune, que je n'avais plus du tout le même ressenti en les lisant plusieurs années après. En l'occurrence, je parle en particulier de livres lus dans l'enfance et dont la lecture remonte à bien longtemps. Le contenu même des romans (dédiés donc, à un jeune lectorat), pourrait expliquer mon manque d'engouement en tant que lectrice adulte. Or, il s'avère qu'en parallèle de cela, j'ai aussi réalisé que mes goûts en matière de lecture changeaient, ou plutôt évoluaient. 
Certains genres m'ont lassée, d'autres, au contraire, qui ne m'attiraient guère auparavant, suscitent ma curiosité. Des romans qui ont été de vrais coup de cœurs peuvent me sembler bien moins bons aujourd'hui. Et bien sûr, au milieu de tout ce changement, il y a toujours des constantes, des valeurs sures, de ces livres qui me séduiront perpétuellement, du moins ai-je tendance à le penser.
Je m'interrogeais sur ces changements, essayant d'en comprendre la raison. Outre l'âge, je crois que cette évolution est largement due à mon activité de lectrice elle-même. Plus je lis, plus je dispose d'éléments de comparaison, plus je deviens exigeante.

A présent, j'ouvre la discussion : Est-ce que vous aussi, vous changez de goûts en matière de lecture ?  Si oui, pourquoi, selon vous ?  Est-ce inévitable de voir évoluer son profil de lecteur, et que pensez-vous de cette évolution ?

Autre Monde #1 - L'alliance des trois (Maxime Chattam)

mercredi 19 avril 2017

51g2rnSOH9L._SL300_.jpgL'alliance des trois est le premier tome de la série L'autre monde qui comprend sept tomes (et qui est, semble-t-il terminée).

L'histoire débute à New York au mois de décembre. Une violente tempête plonge soudainement le pays dans le noir. Plus étrange, au-delà de l'électricité, c'est la plupart des adultes qui a disparu ! Matt et Tobias, deux amis adolescents s'aventurent dehors pour découvrir que le monde a changé de bien curieuse façon. Comment vont-ils survivre sans adultes ?

Cela faisait bien longtemps que je voulais lire cette série dont j'ai entendu tant parler... Au début, j'ai été emballée, dès les premières lignes j'ai embarqué dans cet univers sombre, la tempête, le chaos qui en résulte, ces deux jeunes qui se retrouvent seuls... Une aura de mystère pesait sur chaque scène et j'adorais cela. Et puis, très rapidement hélas, j'ai déchanté et j'ai découvert une histoire qui ne me plaisait pas. L'écriture "scolaire" et répétitive ne m'a certes pas aidée à embarquer dans le livre, mais c'est surtout l'histoire elle-même qui ne m'a pas convaincue. J'ai trouvé l'intrigue bien maigre, la construction bancale avec tantôt de longues périodes passées sous silence (je pense par exemple à la transformation du monde pendant le "coma" de Matt), tantôt des passages dans lesquels l'auteur se croit obligé de tout expliciter au lecteur (qui est, semble-t-il, trop idiot pour comprendre l'implicite...). Enfin, les personnages, caricaturaux au possible et peu crédibles, ne m'ont pas convaincue une seconde.
En somme, j'ai trouvé ce premier tome maladroit et sans profondeur. Je m'arrête là dans la série, aucune envie de lire la suite. Mauvaise pioche, tant pis pour moi !

Texte intégral lu par Hervé Lavigne , Véronique Groux de Miéri
Durée totale d'écoute : 10h22
Audible, 2013

Emmy & Oliver (Robin Benway)

samedi 15 avril 2017

ob_84d03b_nathan-parutions-mars-avril-2017-litta.jpgDepuis qu'ils sont nés, Emmy et Oliver sont inséparables. Leurs parents sont amis et voisins, ils fréquentent la même classe et sont tout le temps ensemble. Jusqu'au jour où Oliver, sept ans, est enlevé par son père. Dix ans après, alors que tout espoir de le retrouver un jour était perdu, Oliver refait surface. Comment vont se passer les retrouvailles ?

J'ai lu ce roman par hasard, comme cela, dans un moment d'impulsion, pour voir. Et j'ai été agréablement surprise. J'ai passé un bon moment, ce qui finalement, n'est pas si fréquent en fin de compte, lorsque l'on lit. J'ai aimé l'ambiance de ce roman, l'amitié qui règne entre les principaux personnages, leurs doutes, leurs peines, leurs délires. J'ai retrouvé mon adolescence dans ces pages, j'ai ri aux côtés d'Emmy et Caro, j'ai été émue par la tendresse de Drew, j'ai assisté aux débuts en surf d'Oliver... Tous ces moments, ces petites choses qui font d'une histoire qu'elle prend le lecteur et l'emmène en voyage loin des turpitudes de la vie. Simplement cela, une jolie histoire sans prétention.

Titre original : Emmy & Oliver
Traduit de l'anglais par Anne Delcourt
Nathan, 436 pages pages, 2017 pour l'édition française et 2015 pour l'édition originale

La vague des albums #109

mercredi 12 avril 2017

Des documentaires et des livres-jeux pour cette 107ème vague des albums !

41AQGGFYyXL._SX372_BO1_204_203_200_.jpg

Nouvelle collection documentaire chez Gallimard Jeunesse, Bam ! propose des ouvrages au mini format sur des sujets variés. Il ne sera pas passé inaperçu auprès des lecteurs de ce salon que je suis passionnée par tout ce qui touche à la mythologie grecque, aussi je me suis intéressée tout naturellement à ce titre. Comme annoncé, ce sont donc 40 dieux et héros qui sont présentés, à raison d'un par double page. La mise en forme est résolument moderne, que ce soit à travers les illustrations au style particulier (personnellement, je n'accroche pas, mais tout est question de goût) ou dans la façon de disposer le texte. De nombreuses rubriques dispersées dans des cadres définissent chaque personnage avec des constantes comme la généalogie, les amours, ou encore la filiation. L'illustration quant à elle, est légendée, de manière à informer un peu plus encore (attributs, surnom, nom latin, etc.).
C'est un tout petit ouvrage mais précieux par son contenu, une sorte de mémo de la mythologie grecque que l'on peut emporter partout avec soi. 
Un tout petit bémol, il manque à ce documentaire un index ! 

Dieux, 40 dieux et héros grecs
Sylvie Baussier, Almasty
Gallimard Jeunesse (Bam !), 2017

004643974.jpgLa couverture attire le regard avec ces petits personnages étranges qui se promènent dans un labyrinthe. Voilà un Cherche et trouve qui sort de l'ordinaire et ravira petits et grands. Seize enquêtes à mener, à raison d'une par double page. Chaque illustration regorge de détails que le lecteur est invité à étudier attentivement pour trouver des éléments ou personnages et aboutir à la résolution de l'énigme. Joli, ludique, un album-jeu qui allie lecture et sens de l'observation, de quoi égayer un après-midi pluvieux !

Enquêtomania
Valérie Sansonnet, Daniel Sponton
De La Martinière Jeunesse, 2017

9782732480695FS.gif

Une rubrique de l'émission Wazup sur Gulli, L'incroyable savoir du jour, s'intéresse à différents domaines en les abordant de manière insolite. Cet ouvrage rassemble ces Incroyables savoirs. Un savoir par double page, illustré et documenté. Certains sujets sont étonnants : Le plus grand être vivant est un champignon, Le lait d'hippopotame est rose !, Un nuage pèse plusieurs tonnes !... Autant d'information insolites et rigolotes mais véridiques. Un album pour les curieux.

Les incroyables savoirs
Benjamin Josse
De La Martinière Jeunesse, 2017

9791023508413FS.gif

Troisième titre de cette collection sur l'art, celui-ci porte sur la mythologie grecque et romaine. Soixante œuvres permettent au lecteur de découvrir d'une autre manière héros et dieux. En regard de chaque reproduction, un texte explicatif qui porte à la fois sur l'oeuvre et sur le mythe qu'elle représente, ponctué par une question (observation, devinette...). A la fin de l'ouvrage, trois index viennent compléter l'ouvrage et répertorient les artistes, les œuvres et les personnages mis en scène.
C'est encore une fois un superbe documentaire à la mise en page soignée et de qualité.

Mon petit livre d'art pour raconter la mythologie
Aude Le Pichon
Seuil Jeunesse, 2017

PopUp.jpg

Une nouvelle collection a vu le jour chez Nathan, il s'agit de livres Pop-Up pas comme les autres. En effet, c'est le lecteur qui en devient l'auteur puisqu'il construit son propre livre et ses décors en volumes à partir d'une maquette pré-établie. Pour réaliser son Pop-Up, il suffit de s'armer d'une paire de ciseaux, de colle, de ruban adhésif et de feutres ou de crayons de couleur (le modèle sur le cirque nécessite aussi un peu de ficelle). L'album se présente sous la forme d'une pochette avec à l'intérieur le livre-support et un ensemble de fiches comprenant les instructions de montage et les éléments à découper. Les explications sont claires et précises, le montage se fait pas à pas. Il ne faut pas être pressé, c'est un atelier assez long (à titre indicatif, il a fallu environ 3/4 d'heure à mon matelot de 9 ans pour réaliser une page dans son intégralité, c'est-à-dire découpage, coloriage, collage) qu'il conviendra d'échelonner sur plusieurs séances. Le résultat est vraiment sympa et permet à l'enfant de comprendre les mécanismes de base du Pop-Up.
Voilà une collection intéressante pour les jeunes artistes bricoleurs.

Pop-Up Toi-même ! Une fusée dans les étoiles !
Lou Bast, Annabel Fournier
Nathan, 2017

Pop-Up Toi-même ! Quel cirque !
Lou Bast, Annabel Fournier
Nathan, 2017

Orages sur la plaine (Rosanne Bittner)

samedi 8 avril 2017

c87ff8f7-3b1e-4386-8b29-fa78e4490c3c.jpgJ'ai repéré ce roman chez Belledenuit. Son billet enthousiaste m'a de suite donné envie de lire Orages sur la plaine. Sur le papier, ce livre avait tout pour me plaire. Un récit qui se déroule dans le Far West, qui mêle saga familiale et roman historique avec, en son cœur, une histoire d'amour, que demander de plus ?!
J'ai donc plongé dans cette lecture en toute confiance et avec un a priori très positif. Or, si j'ai passé un bon moment, j'ai tout de même été déçue.

Au début du récit, Elsa a une quinzaine d'années. Elle accompagne son père, un richissime industriel qui souhaite  construire une ligne de chemin de fer reliant l'Illinois à la Californie en passant à travers les Rocheuses. Pour mener à bien son projet, Bob Landers recourt aux services d'un éclaireur, Nick Travis, un sang-mêlé d'origine indienne.
L'histoire s'étire sur plus de dix années au cours desquelles les protagonistes principaux (Elsa et Nick) vont tour à tour se croiser et s'éloigner, chaque fois rattrapés par leurs vies respectives. Issus de deux mondes radicalement opposés, ils ne peuvent se fréquenter et encore moins envisager une relation amoureuse alors qu'ils sont pourtant irrésistiblement attirés l'un par l'autre.

Il m'est difficile de mettre précisément le doigt sur ce qui m'a déplu dans ce roman. Disons que je suis restée en dehors, sans ressentir de véritable empathie pour les personnages. J'ai apprécié l'histoire, y compris sa construction, mais je n'ai pas ressenti grand chose des émotions qu'elle visait à provoquer. Finalement Nick et Elsa me sont restés relativement indifférent, à part dans la dernière partie où Elsa m'a profondément exaspérée !
Pourtant c'est un joli roman et certains passages sont particulièrement beaux et évocateurs, mais dans l'ensemble, c'est un rendez-vous un peu manqué. J'attendais tellement plus d'Orages sur la plaine... Des descriptions de paysages sublimes, des déchirements, de la tension, une véritable histoire d'amour intense et profonde. A chaque fois, l'auteur s'est rapproché de tout cela, sans jamais me convaincre et m'emporter. 
Un roman qui avait tout pour me plaire mais m'a laissée sur ma faim.

Titre original : Thinder on the Plains
Traduit de l'américain par Claude Robert
Archipoche, 473 pages, 2000 pour la traduction française et 1992 pour la version originale

Livrocolor #5

vendredi 7 avril 2017

Avec l'arrivée du printemps, je reprends ce RDV (pas très régulier, mais que j'aime bien !) avec une sélection en rose...

ROSE.jpg

La princetta et le capitaine d'Anne-Laure Bondoux
Je ne peux rien vous en dire, ne l'ayant pas encore lu !!

Derrière le masque de Louisa May Alcott
Un roman du célèbre auteur des Quatre filles du Docteur March.

Aphorismes d'Oscar Wilde
Un tout petit volume empli de bons mots, à transporter partout avec soi. 

La série des Blue Cerises de Cécile Roumiguière, Jean-Michel Payet, Maryvonne Rippert  et Sigrid Baffert (ici Lune bleue, tome 4) ♥
Une série génialissime !

La série Mathieu Hidalf de Christophe Mauri (ici La bataille de l'aube, tome 4)
Une excellente série jeunesse.

- page 2 de 150 -