La vague des albums #116

samedi 22 juillet 2017

Une vague sous le signe des vacances et des voyages, quelques titres pour occuper nos bambins, plus ou moins grands.

41fmu6Y1pbL.jpg

Je ne connaissais pas cette collection dont j'ai découvert le principe super sympa : présenter trois histoires sur un même thème, piochées dans le catalogue des titres jeunesse "classiques" de l'éditeur. Une collection qui compte déjà de nombreux titres et n'a pas fini de grandir.
J'aime l'idée du mini recueil (trois histoires et un petit format) que l'on peut emporter partout avec des œuvres variées et de qualité.
Concernant ce volume, on a trois styles vraiment différents et trois façons de traiter le thème du voyage : l'escargot voyage au bout du jardin, la famille Motordu fait le tour du monde en dirigeable, la baleine emmène l'escargote de mer vers de nouveaux horizons.
Une jolie anthologie.

3 histoires de voyage
Margot l'escargot (Antoon Krings), Le voyage en bras long de la famille Motordu (Pef), La baleine et l'escargot (Julia Donaldson, Axel Scheffler)
Gallimard Jeunesse, 2017

51onUt4yzNL.jpg

Pendant les vacances, on a souvent l'occasion de lire davantage, c'est aussi le cas des enfants. Mon petit matelot qui aime lire mais est un peu paresseux en la matière a trouvé une réelle motivation avec ce carnet de lecteur. Un ouvrage qui n'a donc pas complètement sa place au rayon albums, mais que j'inclus à cette vague, ne souhaitant pas le présenter tout seul.
Comme dans tout carnet qui se respecte, on peut y noter des choses, ici en l’occurrence, garder une trace de ses lectures. Le contenu est intéressant et ludique, de nombreuses incitations et suggestions permettent au lecteur de conserver ses souvenirs de lecture. Un petit format, une mise en page colorée et attractive, des rubriques rigolotes, voilà de quoi susciter l'envie de lire.
Un super carnet qui peut fonctionner à la manière d'un challenge. Superbe idée.

Mon carnet de lecteur et lectrice
Elisabeth Brami, Marlène Normand
Nathan, 2017

51gtdPZnlHL.jpg

Comme il n'y a pas que la lecture en vacances, on peut aussi s'occuper autrement, et pourquoi ne pas introduire dans l'emploi du temps estival quelques séances de méditation pour enfants ?!
En suivant le personnage de la petite Jeanne, elle-même accompagnée par un vieux sage, l'enfant s'initie au fil des pages à la méditation. A travers différents exercices (en format audio grâce au CD joint à l'ouvrage), il apprend à développer sa concentration et son attention, mais aussi à accueillir et gérer ses émotions. 
Un joli ouvrage pour une initiation à la méditation, parce que les enfants aussi, peuvent en faire !!

Je découvre la méditation
Sophie Raynal, Aurélie Guillerey
Nathan, 2017

51x16S0FOqL.jpg

Personnellement, je ne suis pas pour les cahiers de vacances, je trouve que c'est bien, l'été, de faire un vrai break avec l'école, et de proposer d'autres activités aux enfants. Ceci étant, certains en réclament sans que les parents les y incitent. J'ai trouvé que ce cahier d'activités était une chouette alternative aux "vrais" cahiers de vacances. Attention, c'est bien d'alternative dont il s'agit puisque ici, les activités proposées portent sur la croissance et l'évolution de l'enfant de manière générale. Celui-ci, peut en effet mesurer ses progrès entre 3 et 6 ans et son évolution vers l'autonomie. J'ai trouvé l'idée sympa. le contenu est joli et ludique, nul doute que ça plaît aux jeunes enfants.

Mon cahier d'activités pour grandir
Madeleine Deny, Etsuko Watanabe
Nathan, 2017

Le pays du nuage blanc (Sarah Lark)

mercredi 19 juillet 2017

9782352876342FS.gifPremier tome d'une saga familiale qui s'étend sur plusieurs générations et trois gros volumes, Le pays du nuage blanc nous invite à voyager en Nouvelle-Zélande au XIXème siècle.
L'histoire démarre à Londres en 1852 alors qu'Hélène, jeune préceptrice, décide de changer radicalement de vie en répondant à une annonce d'un genre particulier :

Eglise anglicane de Christchurch (Nouvelle-Zélande) recherche jeunes femmes honorables pour contracter mariage avec messieurs de notre paroisse bénéficiant tous d'une réputation irréprochable.

Lassée de sa situation, qui, semble-t-il, ne devrait guère évoluer, Hélène veut tenter sa chance à l'autre bout de la planète. A bord du paquebot, elle va rencontrer Gwyneira, jeune Lady issue d'une bonne famille, elle aussi promise à un inconnu.

Ce premier pan de la célèbre saga néo-zélandaise se déroule sur vingt-cinq années et quelques sept cents pages, de quoi s'imprégner largement des personnages et des lieux.
Il y a un vrai souffle romanesque dans ce récit captivant. A travers les deux héroïnes, on découvre la destinée extraordinaire de deux familles. Les événements plus ou moins tragiques se succèdent, les années passent et les personnages évoluent, vieillissent et laissent progressivement la place à d'autres. Hélène et Gwyneira restent toutefois au premier plan dans ce tome dont elles sont le fil conducteur.

Entre le dépaysement apporté par la découverte d'une contrée lointaine il y  a deux siècles et le charisme de ces deux femmes au destin incroyable, le lecteur embarque pour une aventure fascinante. Effet d'addiction garanti. 

Titre original : Im Land der weissen Wolke
Traduit de l'allemand par Jean-Marie Argelès
Archipoche, 754 pages pages, 2007 pour l'édition originale et 2013 pour la traduction française

La vague des albums #115

mercredi 12 juillet 2017

Après la dernière vague d'albums documentaires, une vague d'albums d'histoires, pour varier les plaisirs.

9791023508987FS.gif

Lapinou, assis sur un caillou, attend. Qui ou quoi, on ne le sait pas. Page après page, il est rejoint par plusieurs animaux qui aimeraient le savoir, mais Lapinou reste muet. Finalement, ils attendent tous ensemble en silence. Que va-t-il se passer ???
Une histoire toute mignonne, idéale pour emmener en douceur les enfants vers le sommeil au moment du coucher. Et les dessins sont à croquer !!

Le rendez-vous
Julie Colombet 
Seuil Jeunesse, 2017

134112_couverture_Hres_0.jpg

Quand j'ai commencé à lire cet album, j'ai de suite pensé à Où est ma maman ? et à Un peu perdu, deux histoires sur le thème de la recherche d'une maman par son petit égaré. Or, je me suis trompée, car si le début de l'histoire est semblable, la suite diffère quelque peu. Ici, en effet, on est davantage sur le thème de la maternité/adoption. 
Un matin en sortant de chez lui, un écureuil découvre une drôle de bestiole poilue sur le pas de sa porte. L'écureuil l'héberge quelques temps tout en cherchant à retrouver la maman du petit.... qui grandit à vue d’œil ! 
Beaucoup de tendresse dans cette histoire qui revêt aussi un aspect un peu mystérieux. Les dessins sont très jolis, j'aime énormément ce style.

Je ne suis pas ta maman
Marianne Dubuc
De La Martinière Jeunesse, 2017

135084_couverture_Hres_0.jpg

Dans la même veine que Il y a des règles, voici un album original qui tente d'apporter une définition de ce qu'est un bon élève. Finalement, le bon élève n'est pas nécessairement celui qu'on croit, et page après page on découvre qu'être élève n'est pas si évident... L'interaction entre les dessins et le texte confère à ce livre un ton humoristique mais aussi délicat et réaliste. Chacun s'y retrouvera, d'une manière, ou d'une autre.

C'est quoi être un bon élève ?
Emmanuelle Cueff et Laurence Salaün (texte), Gilles Rapaport (illustrations)
Seuil Jeunesse, 2017

Follow me #3 - Dernière Chance (Fleur Hana)

samedi 8 juillet 2017

9782755633283.jpgDernier tome de la trilogie Follow me, Dernière chance est consacré à Sofiane et Audrey, comme on s'en doutait à la lecture du tome 2.
Des trois garçons, Sofiane était jusqu'à présent le plus mystérieux, un personnage difficile à cerner. Il passe son temps à jouer à la console, arbore de nombreux tatouages, aime chambrer à tout va, mais ce sont là les seuls éléments que l'on possède sur sa personne. Audrey, quant à elle, apparaît comme une jeune femme sérieuse, avec une vie saine et bien rangée, un brin psychorigide peut-être. Evidemment, l'association de ces deux êtres est explosive et les dialogues fusent dès les premières pages !
Si j'avais trouvé le tome 2 un peu moins bon que le premier, j'ai trouvé celui-ci excellent. Cependant, cette lecture n'a pas été une lecture détente pour moi, car le thème (la schizophrénie) qui y est traité m'a mise mal à l'aise. Malheureusement cette terrible maladie a frappé mon entourage et j'ai donc eu du mal à me sentir bien dans ce roman. En réalité, j'ai trouvé presque déplacé le fait de traiter dans une romance d'un sujet si grave même si l'auteur y parvient avec brio. Elle va en profondeur et réussit à mêler cette thématique à l'histoire d'amour de manière pudique et intelligente.
Mis à part, donc, cette sensation désagréable (mais je n'exprime là qu'un sentiment très personnel), j'ai adoré ce dernier volet de Follow me. Sofiane est un garçon extraordinaire, d'un romantisme infini (quoiqu'il n'en laisse rien paraître !), attentionné, foncièrement bon. C'est une magnifique histoire qui se construit entre Audrey et lui, touchante et bouleversante. Pourtant, à l'instar des deux tomes précédents, il y a beaucoup d'humour dans ce roman, et on rit aussi énormément.
Une belle histoire avec de beaux personnages.

Hugo Roman (New Romance), 379 pages, 2017

La vague des BD #6

mercredi 5 juillet 2017

9782818940976FS.gif
Un one-shot dont l'histoire est librement inspirée de la vie de l'artiste Manrique, qui, à travers son art et sa célébrité, a protégé à sa manière son île, Lanzarote. 
Duhamel raconte ici la vie d'un homme dont l'action pour l'île qui le vit naître fut à double tranchant. Amoureux de sa terre natale, il décida de s'y consacrer et de l'embellir, mais parfois ses actions prirent un ton tyrannique.
Les planches et les couleurs sont superbes, on alterne entre le présent et le passé pour aller à la découverte de ce personnage fascinant. Le récit a une portée presque philosophique et pose des questions sur les actes d'une personne publique. En voulant bien faire, parfois on impose une vision qui n'est pas partagée par tous. Dès lors, est-ce un bien ou un mal ?
Un bel album qui fait réfléchir.

Le retour
Duhamel (dessin et scénario)
Grand Angle, 2017

91Pu6dCyKfL.jpg

Premier tome de la série jeunesse consacrée à l'héroïne Astrid, découvert par hasard grâce à mon petit matelot.  
Astrid vient de perdre une dent et son entourage veut lui faire croire que la petite souris existe vraiment, seulement la fillette n'est pas crédule... Devant l'obstination de ses aînés, elle décide de concevoir un piège pour prouver la non existence (ou l'existence ?!) de cette fameuse légende.
Les dessins sont tout mignons, l'univers est à la fois espiègle et mystérieux, dans un style naïf, mais pas trop. Je conçois que la description que j'en fait n'est pas claire, mais mon ressenti lors de cette lecture était particulier. D'un côté on a affaire à une BD résolument orientée jeunesse, de l'autre il y a une sorte de cynisme dans le récit qui a parlé à l'adulte que je suis. J'ai bien aimé !

Astrid Bromure - Comment dézinguer la Petite Souris
Fabrice Parme
Rue de Sèvres, 2015

712LcWywE3L.jpg

Cet album a été offert à mon petit matelot qui a beaucoup ri à sa lecture et me l'a chaudement recommandé. Je l'ai donc lu et j'ai passé un excellent moment. Dans ce petit mais épais  format (près de 200 pages), l'histoire d'un renard qui a la loose attitude. Il se voudrait féroce, effrayant, et au final il se retrouve maman de substitution d'une couvée de poussins !! Les dessins sont géniaux, le ton exquis et bourré d'humour. Drôle et tendre à la fois, ce one shot vous fera passer un délicieux moment. Détente et fou-rire garantis !

Le grand méchant renard
Benjamin Renner
Delcourt (Shampooing), 2015

La vague des albums #114

mercredi 28 juin 2017

Une grande vague d'albums documentaires pour aborder les grandes vacances d'été, de quoi s'occuper !

9782372730389FS.gif

Je commence par celui-ci qui est atypique dans sa forme. En effet, on découvre la baleine à travers les yeux d'un petit garçon, lui-même entrain de lire un album documentaire sur cet animal ! Je ne sais pas si je suis bien claire dans mon explication, mais j'ai trouvé le procédé intéressant. L'album est très grand et les illustrations saisissantes, la façon de présenter ce grand mammifère rend la lecture abordable avec de très jeunes lecteurs. Par exemple, on compare sa longueur à plusieurs véhicules alignés, son poids à 55 hippopotames, etc. Les données ne sont plus abstraites et l'enfant peut les visualiser et les comprendre.
C'est un album qui est beau mais aussi instructif, on y apprend des choses même en temps qu'adulte.

La baleine bleue
Jenni Desmond
Les éditions des éléphants, 2017

9782732482866FS.gif

Après la baleine, passons aux volcans ! Pour les étudier, on suit l'aventure de deux petits curieux, Louise et Louis, qui jouent les explorateurs et permettent au lecteur d'appréhender, là aussi, les données "scientifiques" de manière pragmatique. Pour compléter cette partie "fiction", quelques pages en fin d'ouvrage viennent approfondir certains aspects évoqués lors du voyage de Louise et Louis.  Un petit format pour un album bien fait et accessible aux jeunes lecteurs sur un sujet qui les passionne très souvent !

Explorons les volcans
Elisabeth de Lambilly (texte), Rémi Saillard (illustrations)
De La Martinière Jeunesse, 2017

9782732448336FS.gif

Après ma découverte du magnifique Au dodo ! (présenté dans la vague précédente), j'ai eu envie d'aller explorer cette collection d'imagiers photos.
Celui-ci, comme le nom l'indique, traite de l'alphabet à travers les animaux. Pour chaque double-page, une photo d'un animal dont le nom commence par la lettre indiquée. Dans un encart sur la page de gauche, la lettre en grand et en capitale, assortie d'une phrase apportant une information sur l'animal en question.
Les photos sont justes sublimes et font de ce documentaire un petit bijou.

Alphabet
Biosphoto (photographies)
De La Martinière Jeunesse (Mon imagier photo découverte), 2012

9782732453538FS.gif

Et dans la foulée, j'ai donc exploré les pages de ce volume. Les formes mises en valeur sont variées (points, vagues, traits, formes géométriques...). Le principe est de les repérer dans la nature (animaux, paysages). Là encore, on en prend plein les yeux, les photographies sont sublimes et captent immédiatement l'intérêt des tout petits. Un régal pour les yeux.

Formes
Judith Nouvion (textes), Biosphoto (photographies)
De La Martinière Jeunesse (Mon imagier photo découverte), 2013

9782732481258FS.gif

Dans la même collection que Petits animaux dans la nuit et Constellations, ce nouveau livre sur le Système solaire.
Par rapport aux deux titres que je viens de citer, celui-ci est plus dense et plus complexe, la partie texte plus longue. Il faudra donc, à mon sens, le réserver à des lecteurs plus aguerris. 
Si cet album est un documentaire, il conserve à l'instar des deux autres ouvrages de la collection, une grande part de poésie et les illustrations sont très belles. De nombreux éléments phosphorescents permettent de poursuivre la lecture dans le noir, succès garanti !

Système solaire
Anne Jankéliowitch (texte), Annabelle Buxton (illustrations)
De La Martinière Jeunesse, 2017

9791023507744FS.gif

La collection Cherche et trouve fête ses 10 ans chez Seuil Jeunesse cette année. Pour l'occasion, trois nouveaux titres ont été publiés (Autour du monde, Pharaons, Transports) et les couvertures sont relookées. 
Si vos bambins sont fans, sachez qu'une opération spéciale est ouverte depuis le 24 mai dernier. Jusqu'au 1er septembre 2017, pour l'achat d'un titre relooké, d'un Cherche et trouve géant ou d'un Mini Cherche et trouve, un cahier de coloriage est offert.
L'album que je vous présente fait donc partie des nouveaux titres. Il traite du thème des transports à travers six doubles pages : A l'aéroport, Dans les embouteillages, Sur le chantier, A la gare, Dans le port, Dans l'espace. Pour chaque thème, il faut chercher dans le tableau central des personnages, animaux ou objets dessinés sur les volets.
Même principe, donc, que dans les anciens titres de la collection, on retrouve les supers dessins de Thierry Laval et on passe de longues minutes à repérer tous les détails dans chaque illustration. Un must pour les jeunes lecteurs.

Cherche et trouve  Transport
Thierry Laval
Seuil Jeunesse, 2017

Follow me #2 - Nouvelle Chance (Fleur Hana)

samedi 24 juin 2017

9782755633276.jpgDeuxième tome de la série Follow me, Nouvelle chance est consacré au personnage d'Anthony, un des colocataires et ami d'Ange.
Dans la maison voisine, il y a une nouvelle occupante, Margaux, fille du couple gay Michel et David. La jeune femme est récemment revenue dans la région auprès de ses pères après avoir essuyé une déception amoureuse. 
Forcément, ces deux personnages vont se croiser et être attirés l'un par l'autre mais leur relation naissante est compliquée. Margaux aime toujours son ex, Anthony possède lui aussi ses propres blessures...

Si j'ai retrouvé avec plaisir le style de l'auteur, j'ai moins aimé cette histoire que celle d'Ange et Lise. La situation évolue peu durant tout le roman, les personnages piétinent et le lecteur avec eux. Sans pour autant m'ennuyer, je n'ai pas retrouvé l'intensité du tome 1.
Ce fut toutefois une lecture très agréable.

Hugo Roman (New Romance), 351 pages, 2017


Follow me #1 - Seconde Chance (Fleur Hana)

mercredi 21 juin 2017

9782755630558ORI-509x800.jpgCoupDeCoeur2016.pngA 17 ans, Lise et Ange étaient amoureux, ils étaient tout l'un pour l'autre. A 18 ans Lise est partie pour voir si l'herbe était plus verte ailleurs, mais elle n'a pas cessé de l'aimer. Lui, ne l'a jamais oublié même s'il a refait sa vie entre temps.
Des années plus tard, ils se retrouvent par hasard.

Coup de cœur pour ce premier tome de la série Follow me. J'ai aimé d'emblée l'écriture de Fleur Hana, directe, fluide et moderne. C'est une romance contemporaine qui change de ce que j'ai pu lire dans le genre. L'histoire est plausible, on n'est pas dans un conte de fées, et pourtant c'est beau et touchant. J'ai en particulier adoré Ange et sa vulnérabilité, son côté "anti-clichés". Ce n'est pas l'archétype du mâle dominateur, loin de là. Ici, c'est Lise qui mène la danse, en quelque sorte. J'ai également aimé le contexte, le milieu dans lequel évoluent les personnages, ce groupe d'infirmiers, leur quotidien, leur colocation. 

Un roman doudou pas prise de tête, une belle histoire qui donne des papillons dans le ventre et fait du bien.


Hugo Roman (New Romance), 334 pages, 2017


Marquer les ombres (Veronica Roth)

samedi 17 juin 2017

9782092574645FS.gifDe Veronica Roth, j'avais beaucoup aimé le premier tome de la série Divergent. Le deuxième m'avait moins convaincue et j'avais arrêté là ma lecture, ne poursuivant pas avec le dernier tome.
Malgré cette expérience en demi-teinte, j'ai toutefois eu envie de tester cette nouvelle série, Marquer les ombres.

Présentation de l'éditeur :

Dans une galaxie dominée par une fédération de neuf planètes, certains êtres possèdent un “don”, un pouvoir unique. Akos, de la pacifique nation de Thuvhé, et Cyra, soeur du tyran qui gouverne les Shotet, sont de ceux-là. Mais leurs dons les rendent, eux plus que tout autre, à la fois puissants et vulnérables. Tout dans leurs origines les oppose. Les obstacles entre leurs peuples, entre leurs familles, sont dangereux et insurmontables. Pourtant, pour survivre, ils doivent s’aider... ou décider de se détruire.

Premier constat au sortir de ce roman, l'imagination de Veronica Roth est immense. Et je crois bien que c'est ce que j'ai aimé dans ce premier tome. Parce que, dans le fond, l'histoire n'a en soi rien d'extraordinaire ; on retrouve une intrigue et un thème, certes bien maîtrisés, mais présents dans d'autres séries du genre. Par contre, là où l'auteur fait fort, c'est au niveau de l'univers qu'elle construit. Particulièrement riche et original, très visuel aussi, il enveloppe le lecteur dès les premiers mots et le plonge dans l'inconnu. Effet d'immersion et de dépaysement garantis. J'ai adoré y séjourner auprès de ces personnages mystérieux et dotés de dons étranges. 
Ceci étant, j'espère que le deuxième tome fera évoluer le récit plus rapidement, car l'effet de surprise ne sera plus, l'étrangeté de l'univers ne suffira pas à bâtir une histoire qui tienne la route.

Un bon premier tome.

Titre original : Carve the mark Volume 1
Traduit de l'anglais par Anne Delcourt
Nathan, 478 pages pages, 2017 pour l'édition française et originale

La vague des albums #113

mercredi 14 juin 2017

A1Drzj6C4CL.jpg

J'ai hésité avant de présenter cet ouvrage dans une vague d'albums, car, si son format est celui d'un album, son texte est assez dense et exigeant. Il sera à réserver aux grands enfants (expression à comprendre au premier et second degré). J'ai découvert l'immense talent d'illustrateur de Chris Riddell avec la série Apolline que j'adore, et lorsque j'ai vu qu'il illustrait ce conte écrit par Gaiman, j'ai eu très envie de le lire. 
Ce conte, donc, est une réécriture quelque peu particulière de La belle au bois dormant. Cette version moderne casse les codes classiques des contes, et propose au lecteur de replonger, en apparence, dans les histoires qu'il connaît  déjà, pour, ensuite, suivre de nouvelles directions.
J'ai certes, aimé ce récit fort original, mais force est de reconnaître qu'il doit beaucoup aux sublimes illustrations de Chris Riddell. La belle et le fuseau est un superbe livre, un bijou qui se contemple avec émerveillement.

La belle et le fuseau
Neil Gaiman (texte), Chris Riddell (illustrations)
Albin Michel, 2015

Electre_978-2-211-23186-2_9782211231862.jpg

Dans la collection toute cartonnée Loulou & Cie de L'école des loisirs, je vous présente le nouveau titre de Matthieu Maudet !
L'oiseau a repéré un loup dans les parages et c'est la panique ! Un par un, il prévient les autres animaux, et tous ensemble, ils vont aller vérifier que le loup est bien là.
Je suis totalement fan du style de Matthieu Maudet, et, dans cet album, il a encore réussi à me faire rire. Avec un texte minimaliste, il parvient à bâtir une histoire décalée et très drôle. Ses dessins sont vraiment géniaux, y a pas à dire ! 

Y a un loup !
Matthieu Maudet
L'école des loisirs (Loulou & Cie), 2017

9791023508840FS.gif

Un très bel album que le dernier-né d'André Bouchard. Dans des tons de bleu et un format à l'italienne, ce livre raconte à travers plusieurs épisodes très courts les nuits de Lison, une petite fille qui a du mal à trouver le sommeil. Chaque épisode aborde un des nombreux subterfuges dont la fillette use pour réveiller ses parents en pleine nuit. Car c'est bien connu, il n'y qu'un seul endroit où l'on soit en sécurité, le lit parental !
Des planches façon BD, un style graphique qui capte le regard, voilà un album réussi entre humour et tendresse.

Les nuits de Lison
André Bouchard
Seuil Jeunesse, 2017

9782732481616FS.gif

Voilà un documentaire qui ne passera pas inaperçu avec ses sublimes photos. Destiné aux tout petits cet imagier cartonné montre comment les animaux dorment. Pour chacun, l'occasion d'observer sa position pendant le sommeil (debout, allongé, yeux ouverts, ...) et l'emplacement qu'il choisit (au sol, dans un arbre...). Ce qui est intéressant ici, c'est que les animaux choisis (une vingtaine) sont variés ; on trouvera des espèces aisément identifiables (éléphant, lion, ours polaire...) aux côtés d'autres bien plus rares. Autre bon point pour ce documentaire, l'exceptionnelle qualité des photos. 
Un très joli support pour aborder un thème qui passionnera les petits. Testé et approuvé dans une classe de petits, ils étaient tous subjugués par les images !

Au dodo ! 
Juliette Einhorn (textes), Naturagency (photographies)
De La Martinière Jeunesse 
(Mon imagier des animaux), 2017

- page 1 de 150