Le groupe (Jean-Philippe Blondel)

samedi 22 avril 2017

9782330075521.jpgCela faisait bien longtemps que je n'avais pas lu Jean-Philippe Blondel... Mon regard a été attiré par cette couverture lors d'une escale en librairie, l'occasion de retrouver cette plume que j'aime tant.

François Roussel, professeur et écrivain, anime avec une collègue un atelier d'écriture qui va durer quelques mois. Une fois par semaine, dix élèves de terminale et les deux enseignants s'adonnent à l'écriture. Ces moments sont l'occasion de faire tomber des barrières et de livrer parfois des pans entiers de son intimité.

Avec Le groupe, Jean-Philippe Blondel nous livre un roman schizophrène dans lequel il est difficile de démêler la fiction de la réalité. Les similitudes avec son personnage dans la vie réelle sont nombreuses, et une fois encore, à travers une histoire fictive, il dévoile un peu de son moi profond.

A l'instar des précédentes rencontres, j'ai énormément aimé cette lecture à l'écriture envoûtante. A chaque fois que je lis cet auteur, c'est la sensibilité de son écriture à fleur de peau qui me touche. Dans ce roman, l'émotion est palpable, et au fil du récit des liens se tissent entre les différents protagonistes qui se mettent à nu à travers leurs écrits. 

Un beau roman qui plaira inévitablement aux fans de Jean-Philippe Blondel.

Actes Sud Junior, 125 pages, 2017

L'évolution du lecteur

vendredi 21 avril 2017

the-new-novel-winslow-homer.jpg

The New Novel - Winslow Homer

Je faisais le constat, l'autre jour, en relisant des romans qui m'ont enthousiasmée plus jeune, que je n'avais plus du tout le même ressenti en les lisant plusieurs années après. En l'occurrence, je parle en particulier de livres lus dans l'enfance et dont la lecture remonte à bien longtemps. Le contenu même des romans (dédiés donc, à un jeune lectorat), pourrait expliquer mon manque d'engouement en tant que lectrice adulte. Or, il s'avère qu'en parallèle de cela, j'ai aussi réalisé que mes goûts en matière de lecture changeaient, ou plutôt évoluaient. 
Certains genres m'ont lassée, d'autres, au contraire, qui ne m'attiraient guère auparavant, suscitent ma curiosité. Des romans qui ont été de vrais coup de cœurs peuvent me sembler bien moins bons aujourd'hui. Et bien sûr, au milieu de tout ce changement, il y a toujours des constantes, des valeurs sures, de ces livres qui me séduiront perpétuellement, du moins ai-je tendance à le penser.
Je m'interrogeais sur ces changements, essayant d'en comprendre la raison. Outre l'âge, je crois que cette évolution est largement due à mon activité de lectrice elle-même. Plus je lis, plus je dispose d'éléments de comparaison, plus je deviens exigeante.

A présent, j'ouvre la discussion : Est-ce que vous aussi, vous changez de goûts en matière de lecture ?  Si oui, pourquoi, selon vous ?  Est-ce inévitable de voir évoluer son profil de lecteur, et que pensez-vous de cette évolution ?

Autre Monde #1 - L'alliance des trois (Maxime Chattam)

mercredi 19 avril 2017

51g2rnSOH9L._SL300_.jpgL'alliance des trois est le premier tome de la série L'autre monde qui comprend sept tomes (et qui est, semble-t-il terminée).

L'histoire débute à New York au mois de décembre. Une violente tempête plonge soudainement le pays dans le noir. Plus étrange, au-delà de l'électricité, c'est la plupart des adultes qui a disparu ! Matt et Tobias, deux amis adolescents s'aventurent dehors pour découvrir que le monde a changé de bien curieuse façon. Comment vont-ils survivre sans adultes ?

Cela faisait bien longtemps que je voulais lire cette série dont j'ai entendu tant parler... Au début, j'ai été emballée, dès les premières lignes j'ai embarqué dans cet univers sombre, la tempête, le chaos qui en résulte, ces deux jeunes qui se retrouvent seuls... Une aura de mystère pesait sur chaque scène et j'adorais cela. Et puis, très rapidement hélas, j'ai déchanté et j'ai découvert une histoire qui ne me plaisait pas. L'écriture "scolaire" et répétitive ne m'a certes pas aidée à embarquer dans le livre, mais c'est surtout l'histoire elle-même qui ne m'a pas convaincue. J'ai trouvé l'intrigue bien maigre, la construction bancale avec tantôt de longues périodes passées sous silence (je pense par exemple à la transformation du monde pendant le "coma" de Matt), tantôt des passages dans lesquels l'auteur se croit obligé de tout expliciter au lecteur (qui est, semble-t-il, trop idiot pour comprendre l'implicite...). Enfin, les personnages, caricaturaux au possible et peu crédibles, ne m'ont pas convaincue une seconde.
En somme, j'ai trouvé ce premier tome maladroit et sans profondeur. Je m'arrête là dans la série, aucune envie de lire la suite. Mauvaise pioche, tant pis pour moi !

Texte intégral lu par Hervé Lavigne , Véronique Groux de Miéri
Durée totale d'écoute : 10h22
Audible, 2013

Emmy & Oliver (Robin Benway)

samedi 15 avril 2017

ob_84d03b_nathan-parutions-mars-avril-2017-litta.jpgDepuis qu'ils sont nés, Emmy et Oliver sont inséparables. Leurs parents sont amis et voisins, ils fréquentent la même classe et sont tout le temps ensemble. Jusqu'au jour où Oliver, sept ans, est enlevé par son père. Dix ans après, alors que tout espoir de le retrouver un jour était perdu, Oliver refait surface. Comment vont se passer les retrouvailles ?

J'ai lu ce roman par hasard, comme cela, dans un moment d'impulsion, pour voir. Et j'ai été agréablement surprise. J'ai passé un bon moment, ce qui finalement, n'est pas si fréquent en fin de compte, lorsque l'on lit. J'ai aimé l'ambiance de ce roman, l'amitié qui règne entre les principaux personnages, leurs doutes, leurs peines, leurs délires. J'ai retrouvé mon adolescence dans ces pages, j'ai ri aux côtés d'Emmy et Caro, j'ai été émue par la tendresse de Drew, j'ai assisté aux débuts en surf d'Oliver... Tous ces moments, ces petites choses qui font d'une histoire qu'elle prend le lecteur et l'emmène en voyage loin des turpitudes de la vie. Simplement cela, une jolie histoire sans prétention.

Titre original : Emmy & Oliver
Traduit de l'anglais par Anne Delcourt
Nathan, 436 pages pages, 2017 pour l'édition française et 2015 pour l'édition originale

La vague des albums #109

mercredi 12 avril 2017

Des documentaires et des livres-jeux pour cette 107ème vague des albums !

41AQGGFYyXL._SX372_BO1_204_203_200_.jpg

Nouvelle collection documentaire chez Gallimard Jeunesse, Bam ! propose des ouvrages au mini format sur des sujets variés. Il ne sera pas passé inaperçu auprès des lecteurs de ce salon que je suis passionnée par tout ce qui touche à la mythologie grecque, aussi je me suis intéressée tout naturellement à ce titre. Comme annoncé, ce sont donc 40 dieux et héros qui sont présentés, à raison d'un par double page. La mise en forme est résolument moderne, que ce soit à travers les illustrations au style particulier (personnellement, je n'accroche pas, mais tout est question de goût) ou dans la façon de disposer le texte. De nombreuses rubriques dispersées dans des cadres définissent chaque personnage avec des constantes comme la généalogie, les amours, ou encore la filiation. L'illustration quant à elle, est légendée, de manière à informer un peu plus encore (attributs, surnom, nom latin, etc.).
C'est un tout petit ouvrage mais précieux par son contenu, une sorte de mémo de la mythologie grecque que l'on peut emporter partout avec soi. 
Un tout petit bémol, il manque à ce documentaire un index ! 

Dieux, 40 dieux et héros grecs
Sylvie Baussier, Almasty
Gallimard Jeunesse (Bam !), 2017

004643974.jpgLa couverture attire le regard avec ces petits personnages étranges qui se promènent dans un labyrinthe. Voilà un Cherche et trouve qui sort de l'ordinaire et ravira petits et grands. Seize enquêtes à mener, à raison d'une par double page. Chaque illustration regorge de détails que le lecteur est invité à étudier attentivement pour trouver des éléments ou personnages et aboutir à la résolution de l'énigme. Joli, ludique, un album-jeu qui allie lecture et sens de l'observation, de quoi égayer un après-midi pluvieux !

Enquêtomania
Valérie Sansonnet, Daniel Sponton
De La Martinière Jeunesse, 2017

9782732480695FS.gif

Une rubrique de l'émission Wazup sur Gulli, L'incroyable savoir du jour, s'intéresse à différents domaines en les abordant de manière insolite. Cet ouvrage rassemble ces Incroyables savoirs. Un savoir par double page, illustré et documenté. Certains sujets sont étonnants : Le plus grand être vivant est un champignon, Le lait d'hippopotame est rose !, Un nuage pèse plusieurs tonnes !... Autant d'information insolites et rigolotes mais véridiques. Un album pour les curieux.

Les incroyables savoirs
Benjamin Josse
De La Martinière Jeunesse, 2017

9791023508413FS.gif

Troisième titre de cette collection sur l'art, celui-ci porte sur la mythologie grecque et romaine. Soixante œuvres permettent au lecteur de découvrir d'une autre manière héros et dieux. En regard de chaque reproduction, un texte explicatif qui porte à la fois sur l'oeuvre et sur le mythe qu'elle représente, ponctué par une question (observation, devinette...). A la fin de l'ouvrage, trois index viennent compléter l'ouvrage et répertorient les artistes, les œuvres et les personnages mis en scène.
C'est encore une fois un superbe documentaire à la mise en page soignée et de qualité.

Mon petit livre d'art pour raconter la mythologie
Aude Le Pichon
Seuil Jeunesse, 2017

PopUp.jpg

Une nouvelle collection a vu le jour chez Nathan, il s'agit de livres Pop-Up pas comme les autres. En effet, c'est le lecteur qui en devient l'auteur puisqu'il construit son propre livre et ses décors en volumes à partir d'une maquette pré-établie. Pour réaliser son Pop-Up, il suffit de s'armer d'une paire de ciseaux, de colle, de ruban adhésif et de feutres ou de crayons de couleur (le modèle sur le cirque nécessite aussi un peu de ficelle). L'album se présente sous la forme d'une pochette avec à l'intérieur le livre-support et un ensemble de fiches comprenant les instructions de montage et les éléments à découper. Les explications sont claires et précises, le montage se fait pas à pas. Il ne faut pas être pressé, c'est un atelier assez long (à titre indicatif, il a fallu environ 3/4 d'heure à mon matelot de 9 ans pour réaliser une page dans son intégralité, c'est-à-dire découpage, coloriage, collage) qu'il conviendra d'échelonner sur plusieurs séances. Le résultat est vraiment sympa et permet à l'enfant de comprendre les mécanismes de base du Pop-Up.
Voilà une collection intéressante pour les jeunes artistes bricoleurs.

Pop-Up Toi-même ! Une fusée dans les étoiles !
Lou Bast, Annabel Fournier
Nathan, 2017

Pop-Up Toi-même ! Quel cirque !
Lou Bast, Annabel Fournier
Nathan, 2017

Orages sur la plaine (Rosanne Bittner)

samedi 8 avril 2017

c87ff8f7-3b1e-4386-8b29-fa78e4490c3c.jpgJ'ai repéré ce roman chez Belledenuit. Son billet enthousiaste m'a de suite donné envie de lire Orages sur la plaine. Sur le papier, ce livre avait tout pour me plaire. Un récit qui se déroule dans le Far West, qui mêle saga familiale et roman historique avec, en son cœur, une histoire d'amour, que demander de plus ?!
J'ai donc plongé dans cette lecture en toute confiance et avec un a priori très positif. Or, si j'ai passé un bon moment, j'ai tout de même été déçue.

Au début du récit, Elsa a une quinzaine d'années. Elle accompagne son père, un richissime industriel qui souhaite  construire une ligne de chemin de fer reliant l'Illinois à la Californie en passant à travers les Rocheuses. Pour mener à bien son projet, Bob Landers recourt aux services d'un éclaireur, Nick Travis, un sang-mêlé d'origine indienne.
L'histoire s'étire sur plus de dix années au cours desquelles les protagonistes principaux (Elsa et Nick) vont tour à tour se croiser et s'éloigner, chaque fois rattrapés par leurs vies respectives. Issus de deux mondes radicalement opposés, ils ne peuvent se fréquenter et encore moins envisager une relation amoureuse alors qu'ils sont pourtant irrésistiblement attirés l'un par l'autre.

Il m'est difficile de mettre précisément le doigt sur ce qui m'a déplu dans ce roman. Disons que je suis restée en dehors, sans ressentir de véritable empathie pour les personnages. J'ai apprécié l'histoire, y compris sa construction, mais je n'ai pas ressenti grand chose des émotions qu'elle visait à provoquer. Finalement Nick et Elsa me sont restés relativement indifférent, à part dans la dernière partie où Elsa m'a profondément exaspérée !
Pourtant c'est un joli roman et certains passages sont particulièrement beaux et évocateurs, mais dans l'ensemble, c'est un rendez-vous un peu manqué. J'attendais tellement plus d'Orages sur la plaine... Des descriptions de paysages sublimes, des déchirements, de la tension, une véritable histoire d'amour intense et profonde. A chaque fois, l'auteur s'est rapproché de tout cela, sans jamais me convaincre et m'emporter. 
Un roman qui avait tout pour me plaire mais m'a laissée sur ma faim.

Titre original : Thinder on the Plains
Traduit de l'américain par Claude Robert
Archipoche, 473 pages, 2000 pour la traduction française et 1992 pour la version originale

Livrocolor #5

vendredi 7 avril 2017

Avec l'arrivée du printemps, je reprends ce RDV (pas très régulier, mais que j'aime bien !) avec une sélection en rose...

ROSE.jpg

La princetta et le capitaine d'Anne-Laure Bondoux
Je ne peux rien vous en dire, ne l'ayant pas encore lu !!

Derrière le masque de Louisa May Alcott
Un roman du célèbre auteur des Quatre filles du Docteur March.

Aphorismes d'Oscar Wilde
Un tout petit volume empli de bons mots, à transporter partout avec soi. 

La série des Blue Cerises de Cécile Roumiguière, Jean-Michel Payet, Maryvonne Rippert  et Sigrid Baffert (ici Lune bleue, tome 4) ♥
Une série génialissime !

La série Mathieu Hidalf de Christophe Mauri (ici La bataille de l'aube, tome 4)
Une excellente série jeunesse.

Je peux très bien me passer de toi (Marie Vareille)

mercredi 5 avril 2017

51G-Vwoh5lL._SL300_.jpg

Je crois que je vais m'intéresser de plus près à l'éditeur Charleston car j'ai particulièrement apprécié cette lecture, tout comme j'avais aimé Tout est sous contrôle, également paru chez cette maison d'édition.

Présentation de l'éditeur :

Chloé, 28 ans et Parisienne jusqu'au bout des ongles, enchaîne les histoires d'amour catastrophiques. Un jour, elle conclut un pacte avec son amie Constance. Chloé devra s'exiler en pleine campagne avec l'interdiction d'approcher un homme et réaliser son rêve de toujours : écrire un roman. Constance, incorrigible romantique, s'engagera à coucher le premier soir avec un parfait inconnu.

De Paris aux vignobles du Bordelais en passant par Londres, cet étrange pari entraînera les deux amies bien plus loin que prévu... Réussiront-elles à tenir leur engagement ?

Je peux très bien me passer de toi est l'archétype selon moi du roman-doudou ou " feel good book ", le genre de roman qui se lit tout seul et plonge son lecteur dans un cocon de béatitude. 
Entre épisodes drôles et poignants, cette histoire toute simple possède tous les ingrédients nécessaires à une bonne lecture. Des personnages auxquels on s'identifie, plutôt réalistes, attachants. Un récit bien ficelé avec juste ce qu'il faut de rebondissements et de moments cocasses, des passages hilarants, des réflexions sur la vie et beaucoup de complicité et de tendresse entre les différents protagonistes. On remarquera en particulier la formidable amitié qui règne dans le trio Chloé-Constance-Charlotte ; des relations parfois tendues mais touchantes et sincères. 
Si vous avez envie d'une lecture-plaisir, sans prise de tête, d'un petit roman qui se lit vite et permet de s'aérer la tête quelques heures, n'hésitez pas, et partez à la rencontre de Chloé et sa bande, récréation assurée !

Texte intégral lu par Marie-Eve Dufresne
Durée totale d'écoute : 7h26
Audible, 2016

Robinson Crusoé (Daniel Defoe)

samedi 1 avril 2017

robinson-crusoe-daniel-defoe-litterature-audio-cd-mp3-et-telechargement.jpgDepuis quelques temps j'éprouve l'envie de lire davantage de classiques et de découvrir certains titres qui me semblent incontournables. J'en lis de temps à autre, et, à un rythme de croisière, ma liste  se réduit. Parfois la découverte est belle, d'autres fois non. Ainsi, je crains d'être passée à côté de Robinson Crusoé...

Nous sommes au XVIIème siècle, et le jeune Robinson Crusoé décide de quitter l'Angleterre et sa famille pour réaliser son rêve : naviguer et voir du pays. Après une terrible tempête, le navire à bord duquel il a embarqué fait naufrage et Robinson se retrouve seul sur une île déserte. 

Cette histoire, inspirée de la vie d'Alexandre Selkirk, un marin écossais qui vécut une aventure similaire au héros de Daniel Defoe, est donc considérée comme un classique de la littérature. Qui plus est, ce roman est l'un des premiers romans d'aventures. Il faut avoir à l'esprit qu'il fut publié en 1719, soit il y a près de trois siècles, et que la littérature a depuis vu grossir ses rangs de nombreux romans du genre.

En l'écoutant, puisque j'ai opté pour une lecture audio, j'ai donc essayé d'envisager ce récit en ayant cette perspective en tête. Pour autant, je me suis profondément ennuyée tout au long du livre que j'ai trouvé proprement indigeste. En fait d'aventure, il ne se passe quasiment rien. Je m'attendais au descriptif de la survie de cette homme isolé, or il s'avère que Robinson est un être de génie qui sait tout faire et parvient à se recréer une vie de confort sur une île déserte. La facilité avec laquelle il se sort du pétrin fait sourire... Au-delà de cet aspect, le côté moralisateur et empreint de bons sentiments m'a également très vite lassée... Robinson lit la Bible et est horrifié par les pratiques cannibales, mais nullement gêné par le fait de s'approprier un domestique en la personne du pauvre diable qu'il a sauvé, et de le nommer vendredi... J'avais beau essayer de me replacer dans le contexte (1719), c'en fut trop pour moi.

Seul point positif de cette histoire, la version audio avec la remarquable interprétation de Mathurin Voltz dont j'aime particulièrement le grain de voix. Sans lui, je crois que j'aurais jeté l'éponge bien avant la fin !

La page du livre sur le site de l'éditeur pour écouter un extrait.

Texte intégral lu par Mathurin Voltz
Durée totale d'écoute : 8h30
Editions Thélème, 2008

La vague des albums #108

mercredi 29 mars 2017

telechargement.jpg

Actualité oblige, à l'approche de l'élection présidentielle en France, vient de sortir ce nouveau titre dans la collection Questions, réponses ! destinée aux jeunes lecteurs dès 7 ans.
A travers une série de questions, cet album documentaire fait le tour de ce vaste sujet. Qu'est-ce qu'une élection ? Qui peut voter ? Comment sait-on qui a gagné ?... Autant de questions qui permettent d'expliquer le fonctionnement des élections.
Un ouvrage intéressant qui allie un texte simple mais bien construit à des illustrations modernes et agréables à regarder.

Les élections
Sylvie Baussier, Maud Riemann
Nathan, 2017

Splat.jpg

L'éditeur Nathan lance une nouvelle collection intitulée Mon premier livre en anglais pour initier les jeunes enfants dès l'âge de 5 ans à l'anglais.
Dans cette collection, on retrouvera des aventures du célèbre chat Splat. Les histoires sont simples, les textes construits à partir de courtes phrases sur des thèmes du quotidien. A la fin de chaque album, pour compléter l'histoire, la traduction du texte en français ainsi que de petits jeux. Une version audio (gratuite) de l'histoire est également disponible à partir de l'application  Nathan, Live, ou directement sur le site de l'éditeur.
Pour le lancement de la collection, deux titres sont proposés (Splat goes to the doctor, Splat a present for mom and dad), et deux autres sont prévus pour juillet prochain (Splat cleans up his room, Splat goes to the aquarium).
C'est une bonne idée de proposer des histoires en version originale aux jeunes lecteurs, qui plus est avec un personnage connu et déjà apprécié.
Des albums qui permettent d'apprendre une langue étrangère à partir de "vrais" textes de la littérature de jeunesse.

Splat goes to the doctor / Splat a present for mom and dad
Rob Scotton
Nathan, 2017

- page 1 de 148