Les secrets de Nil (Lynne Matson)

mercredi 22 février 2017

e5b76822-b700-415f-b9f9-f91e86738b26.jpgJ'ai tardé un peu à lire cette suite, craignant, comme toujours, d'être déçue, d'autant que le premier tome de cette série avait été un coup de cœur.
Encore une fois, l'effet de surprise en moins, Les secrets de Nil n'est pas un coup de cœur mais se révèle toutefois être un très bon tome.
Je me demandais comment l'auteur allait pouvoir rebondir après Nil, dont l'histoire est parfaitement bouclée.

Pour ce deuxième opus, il ne s'agit pas uniquement de Nil puisque une petite partie de l'histoire se déroule en dehors. 
Depuis des années, le père de Skye, un scientifique, enquête sur Nil et tente de localiser cette île mystérieuse. Depuis que son frère y a séjourné et réussi à en revenir, laissant un journal dans lequel il a consigné cette expérience, trouver Nil est devenu pour lui une obsession. C'est donc dans ce contexte que sa fille a été élevée, préparée, au cas où, à survivre si d'aventure elle se retrouvait là-bas un jour.
Du côté de Nil, Rives qui est à présent le leader de la cité, trouve que l'île a changé et que les règles semblent différentes. Quand Skye fait son apparition, un vent d'espoir souffle à nouveau.

On retrouve dans cette suite le même style narratif avec une écriture rythmée et addictive. L'idée d'introduire en la personne de Skye un personnage qui est venu sur Nil en en connaissant déjà l'existence et les principes crée une nouvelle dynamique dans l'histoire et relance l'intrigue. Habituellement les nouveaux sont timorés et perdus, cette fois avec Skye c'est l'inverse, elle incarne le savoir et l'espérance de sortir de cet enfer grâce aux informations qu'elle détient.
C'est donc un bon roman dans la continuité du premier, même s'il est un peu moins prenant.

Titre original : Nil unlocked
Traduit de l'anglais par Guillaume François
Pocket Jeunesse, 506 pages, 2016 pour l'édition française et 2015 pour l'édition originale

La vague des albums #106

samedi 18 février 2017

9791023507461FS.gif

Un tout-carton entre BD et album pour une histoire rigolote ! Quel est donc ce vilain monstre qui dévore les gâteaux et les bonbons dès qu'on a le dos tourné et qui éteint la télévision... ? Le jeune héros compte sur le courage de son papa pour démasquer le monstre, mais hélas, celui-ci demeure introuvable.
Un récit bourré d'humour qui plaira aux petits avec ses jolies couleurs et son ton coquin.

Vilain monstre !
Raphaël Fejto
Seuil Jeunesse, 2017

9791023508406FS.gif

J'ai déjà présenté ici plusieurs albums de Dedieu, et j'ai, à chaque fois dit combien j'admire cet artiste. Une fois encore, je suis bluffée par ce nouvel album issu du tandem Baum-Dedieu, le même que pour Le totem.
Un bébé abandonné dans une forêt, deux ogres qui le recueillent et l'élèvent avec amour. Devenue une petite fille, Blanche s'interroge... pourquoi ses parents ne mangent pas comme elle ? Que font-ils la nuit lorsqu'elle dort ?
Un album bouleversant qui m'a profondément remuée, et qu'il faut, à mon sens, réserver aux grands enfants. Plus ça va, et plus je trouve que certains albums n'ont finalement pas leur place au rayon jeunesse et sont davantage faits pour les adultes. 

D'entre les ogres
Thierry Dedieu, Gilles Baum
Seuil Jeunesse, 2017

9782732481210FS.gif

Je suis fan de cette collection de documentaires depuis fort longtemps et celui-ci, traitant d'un thème qui me passionne, me tentait tout particulièrement. Je m'attendais à un "pavé", or cet ouvrage est moins épais que je le croyais, mais permet de faire un tour d'horizon de ce vaste thème qu'est la mythologie grecque. A travers une succession de chapitres consacrés à des personnages (Zeus, Héraclès, Persée...), des lieux (les enfers, l'Atlantide...) ou encore des récits (La toison d'or, Le siège de Troie...), cet album résume les principales légendes des dieux. Bon nombre de ces récits sont à l'origine de nos connaissances et de notre culture, aussi cet ouvrage magnifique me semble indispensable dans toute bonne bibliothèque. 

La mythologie grecque racontée aux enfants
Jean-Christophe Piot
De La Martinière Jeunesse, 2017

9782732480749FS.gif

Aux commandes de ce petit bijou, Roxane Marie Galliez dont j'ai plusieurs fois vanté la qualité de son écriture, et Seng Soun Ratanavanh, découverte dans le superbe Fleurs de princesses
Miyuki, petite espiègle, tente par tous les moyens de repousser l'heure du coucher auprès d'un grand-père compréhensif.
Page après page, on la retrouve dans des décors tout droit sortis de l'imagination de l'illustratrice et plus enchanteurs les uns que les autres.
Un texte lancinant, comme une ritournelle, qui donne doucement envie d'aller dormir après avoir fait ce joli rêve éveillé.

Au lit Miyuki
Roxane Marie Galliez, Seng Soun Ratanavanh
De La Martinière Jeunesse, 2017

Tag "12 livres à lire en 2017"

vendredi 17 février 2017

12-livres-a-lire.jpg

Pour ce deuxième RDV "autour du livre" du mois, j'ai eu envie de répondre au tag 12 livres à lire en 2017 proposé par Pocket Jeunesse
J'aime bien leurs tags de manière générale, même si c'est forcément souvent orienté Pocket Jeunesse histoire de leur faire de la publicité au passage...

Le principe de ce tag est de présenter 12 livres que l'on aimerait lire en 2017 et qui entrent dans les catégories suivantes.
Pour ma part, pour répondre à ce tag, j'ai pioché des titres dans ma PAL, puisque par définition elle est constitué de livres que j'aimerais lire cette année !

* * *

Sans plus attendre, voici donc mes choix :

1) Le livre le plus attendu en 2017.
Là, je réponds sans hésiter Le voyage de Diana Gabaldon, car je brûle de lire enfin la suite de cette série que j'aime tant, sans jamais trouver le bon moment pour le faire.

2) Un livre de votre pile à lire que vous voulez absolument lire cette année.
Les singuliers d'Anne Percin, parce qu'il traîne dans ma PAL depuis trop longtemps.

3) Un roman PKJ.
Le serment (Marjane tome 2) de Marie Pavlenko, parce qu'il faut que je lise cette suite, le premier tome m'avait beaucoup plu.

4) Un livre d'un auteur que vous aimez beaucoup.
Bonheur fantôme d'Anne Percin, un de mes auteurs chouchoux, d'ailleurs je la cite deux fois dans ce tag, c'est un signe !

5) Un livre d'un auteur que vous n'avez jamais lu auparavant.
Gabrielle (Le goût du bonheur tome 1) de Marie Laberge, parce qu'il séjourne depuis trop longtemps sur mes étagères alors qu'il me fait très envie !

6) Un livre que vous êtes sûr d'aimer.
Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens de Becky Albertalli ; je suis certaine de l'aimer car des amis avec lesquels je partage en général les mêmes goûts en matière de lecture l'ont adoré.

7) Le livre qui vous intrigue le plus.
La reine du Tearling d'Erika Johansen, je ne sais pas de quoi ça parle, je sais juste qu'il est apprécié des lecteurs et j'ai choisi de conserver cette aura de mystère autour de ce roman pour le découvrir.

8) Une suite de série.
L'amant des ombres de J. R. Ward, chaque année je lis le dernier tome sorti, j'aime cette série-détente, c'est mon petit plaisir coupable.

9) Une fin de série.
Je vais devoir tricher un peu car je n'ai pas de fin de série dans ma PAL... Donc j'ai choisi Les épées de glace d'Olivier Gay dont je possède un tome-intégrale !

10) Un livre que vous avez envie de lire mais dont vous ne savez presque rien.
Le fil des souvenirs de Victoria Hislop, parce que j'aime énormément ses romans et que j'ai donc acheté celui-ci les yeux fermés, sans même savoir de quoi il s'agissait.

11) Un livre d'un auteur de votre nationalité.
Colomb de la lune de René Barjavel. Depuis ma lecture éblouissante de La nuit des temps, je me suis toujours promis que je lirai d'autres livres de l'auteur. Mieux vaut tard que jamais, j'en ai enfin un dans ma PAL !

12) Un livre avec une narration proposant des points de vue multiples.
Génération K (Tome 1) de Marine Carteron. J'ai dû aller feuilleter les ouvrages de ma PAL pour trouver !

* * *

Et vous, quels sont les livres que vous aimeriez lire cette année ? 
Si vous avez déjà repris ce tag, dites-le moi, je suis curieuse d'aller lire vos réponses !

Les petites reines (Clémentine Beauvais)

mercredi 15 février 2017

Couv_Les-petites-reines.jpgCoupDeCoeur2016.pngDepuis trois ans, Mireille Laplanche est élue Boudin d’Or de son lycée. Or, cette année, immense déception, elle n'obtient que la troisième place, Boudin de Bronze, derrière Hakima (Boudin d'Argent) et Astrid (Boudin d'Or). 
Les trois jeunes filles se rencontrent, et, par un concours de circonstances, décident de se lancer dans un projet un peu fou, celui de se rendre au palais de l'Elysée à Paris pour le 14 juillet à vélo... et en vendant du boudin !

Premier coup de cœur de cette année, Les petites reines confirme que, décidément, j'aime la plume de Clémentine Beauvais. Après Songe à la douceur, c'est donc le deuxième roman que je lis d'elle, et mon deuxième coup de cœur. Inutile de vous dire que j'ai bien l'intention de lire ses autres romans !

C'est un roman qui part d'une situation triste et écœurante, mais qui, curieusement, se révèle lumineux. A travers le personnage haut en couleur de Mireille, l'histoire, qui, au début, fait frémir, prend un tournant inattendu et drôle. L'auteur parvient à nous faire rire tout en dénonçant et en traitant un sujet grave. L'idée de départ est originale et donne l'impression au lecteur de découvrir un roman unique du genre, qui se démarque du lot.

Les petites reines, c'est un roman atypique et bourré d'humour, à la plume virevoltante. Un tourbillon de bonne humeur pour un thème sensible et sérieux.

Sarbacane (Exprim'), 270 pages, 2015

Terre des hommes (Antoine de Saint-Exupéry)

samedi 11 février 2017

51Zd02AR2GL.jpgOserais-je avouer, alors que Le petit prince occupe une place toute particulière dans ma vie, que je n'avais encore rien lu d'autre de l'auteur ?

Terre des hommes est un ensemble de récits et de réflexions nés de ses nombreux voyages et expériences en tant que pilote. Dans ce recueil, il rend également hommage à deux de ses amis, les célèbres aviateurs Mermoz ,et Guillaumet dont il rappelle les paroles : 

Ce que j'ai fait, je le jure, jamais aucune bête ne l'aurait fait.

Je ressors un peu mitigée, je dois le dire, de cette lecture. Autant certains passages m'ont éblouie, autant, par moment les considérations et pensées de Saint-Exupéry me sont passées au-dessus. Peut-être n'étais-je pas assez disponible, ou bien ai-je manqué de concentration par moment, je ne sais.

Je retiens de cette lecture qu'Antoine de Saint-Exupéry était un grand Monsieur. Quand il relate des incidents de vol et des moments où il a frôlé la mort, c'est très impressionnant. Il a vécu des choses extraordinaires et est allé au bout de lui-même. Sa passion pour l'aviation n'avait d'égale que celle qu'il vouait à la planète et au genre humain. On sent à travers ses mots son humanisme, sa soif et sa curiosité du monde, son émerveillement presque naïf.

Un superbe témoignage d'une vie hors normes d'un autre temps qui ramène le lecteur à l'essentiel.

Concernant cette lecture audio, la lectrice Marie Christine Barrault à la voix délicieusement rocailleuse met particulièrement en valeur le texte. Son interprétation est juste parfaite.

Pour écouter un extrait, consulter la page consacrée à l'ouvrage sur le site de l'auteur.

Texte intégral lu par Marie Christine Barrault
Durée totale d'écoute : 5h30
Gallimard (Ecoutez lire), 2008

La vague des BD #5

mercredi 8 février 2017

A l'occasion du salon La baie des livres 2016, je suis allée rencontrer Séverine Vidal pour me faire dédicacer son superbe roman Quelqu'un qu'on aime.
Sur le stand, mon regard a été attirée par ces albums. Il s'agit d'une série qui s'intitule Les petites marées, dont chaque tome est dessiné par un illustrateur différent et se centre sur un personnage en particulier. Les différents tomes peuvent se lire dans l'ordre que l'on souhaite puisqu'ils sont indépendants les uns des autres. Un quatrième et dernier tome devrait clore la série en faisant se rencontrer les trois personnages, Mona, Jules et Rose.

J'ai beaucoup aimé ces histoires qui traitent de l'adolescence au sens large. Prise d'indépendance, rapports à la famille et aux parents en particuliers, transmission ; ce sont autant de thèmes que l'on retrouve d'un tome à l'autre avec, pourtant, des récits bien différents.
J'ai aimé les dessins, ces tons de bleu, cette douceur. J'ai aimé ces récits de vie, pénétrer dans l'intimité de ces personnages. Un ton doux-amer mais pas pessimiste, un moment d'évasion délicat et beau.

couverture-test-site.jpg

Mona, 16 ans, revient à Saint-Malo pour l'enterrement de sa grand-mère Suzanne dont elle était très proche. Ce retour dans la cité des corsaires la fait replonger en enfance, lors des vacances d'été auprès de son ex-amoureux Gaël. Mais il faut aussi composer avec le présent, faire son deuil et soutenir son père dans cette douloureuse épreuve.

Les petites marées #1 - Mona (2014)
Scénario : Séverine Vidal
Dessin : Mathieu Bertrand
Editeur : Les enfants rouges

9782354190903FS.gif

Jules, 15 ans, va passer à contre-cœur ses vacances d’été avec ses parents sur la petite île de Groix, dans le Morbihan. Après quelques jours d'ennuis, il va se rapprocher d'Héloïse, la fille de la propriétaire des chambres d'hôtes.

Les petites marées #2 - Jules (2016)
Scénario : Séverine Vidal
Dessin : Israel Parada
Editeur : Les enfants rouges

9782354190897FS.gif

Rose a une relation forte mais compliquée avec sa mère qui souffre de sévères troubles psychiques. Sa rencontre avec Tristan et ses amis va marquer un tournant dans sa vie, alors qu'elle s'apprête à embarquer avec eux pour un tour du monde.

Ce tome est adapté du roman Lâcher sa main de l'auteur.

Les petites marées #3 -  Rose (2016)
Scénario : Séverine Vidal
Dessin : Victor L. Pinel
Editeur : Les enfants rouges

Pour en savoir plus, la page consacrée à la série sur le site de l'éditeur.

Sauveur & fils ~ Saison 2 (Marie-Aude Murail)

samedi 4 février 2017

index.jpgLe premier tome figurant dans mes coups de cœur de 2016, je me réjouissais à l'idée de lire cette suite. C'est rejointe par mon acolyte Claicile que j'ai donc replongé dans le monde de Sauveur avec délice.

Premier bon point : au début de l'ouvrage on trouve un résumé du précédent tome, détail fort apprécié.
Deuxième bon point : le troisième tome sortira au printemps prochain, j'aime les série avec parution rapprochée !

A présent, entrons dans le vif du sujet. Sauveur Saint-Yves tente de gérer en parallèle son travail, l'éducation de son fils Lazare et sa relation naissante avec Louise Rocheteau. Pas évident, d'autant que ses patients sont souvent envahissants...

Même si je n'ai pas eu de coup de cœur pour cette suite (sans-doute l'effet de surprise en moins), j'ai pris beaucoup de plaisir à la lire. C'est décidé, je suis officiellement amoureuse de Sauveur, ce grand gaillard, merveilleux psychologue et papa génial. Son humour, sa patience, sa vision des choses font de lui un personnage extrêmement attachant et presque réel. L'essentiel du roman repose sur ses solides épaules mais les personnages secondaires ne sont pas non plus en reste ; mention spéciale dans cette deuxième saison à l'institutrice et au SDF !
Marie-Aude Murail m'a une fois de plus séduite avec son écriture tellement vivante et intelligente. Un pur régal ! 

Feuilleter les premières pages sur le site de l'éditeur...

Ecole des loisirs (Médium), 313 pages, 2016 

Les "classiques" qu'on lira un jour...

vendredi 3 février 2017

books-and-art-an-evening-at-home-1888-sir-edward-john-poynter-1452798458_org.jpg

An evening at home - Sir Edward John Poynter (1888)

Depuis longtemps (je n'ose dire depuis toujours, car il a d'abord fallu que j'apprenne à lire, puis que je découvre l'univers des livres...!) dans ma vie de lectrice, je me promets mentalement à intervalles réguliers de lire certains titres, universellement connus et reconnus, qu'on pourrait qualifier de "classiques". Je précise que le but de cette discussion n'est pas pour moi de disserter sur la notion de "classique" mais libre à vous d'en parler en commentaires si vous le jugez utile. Pour ma part, et dans le cadre de ce billet, je considérerais comme oeuvre classique une oeuvre dont la publication a dépassé les frontières de son pays et de sa langue, connue mondialement ou presque, et dont le "succès" perdure à travers le temps.

Mon expérience de lecture en matière de classiques est relativement pauvre me semble-t-il, et j'aimerais peu à peu combler cette lacune. Non pas comme un devoir, mais par envie. Aussi, de temps en temps je note (mentalement ou pour de bon dans des carnets) des titres d'ouvrages que j'aimerais lire un jour. Comme il s'agit d'envie, je sélectionne et je m'établis au fil du temps une liste forcément très subjective.

Pourquoi j'ai l'intention de lire ces livres ? Parce que j'ai le sentiment de passer à côté de chefs-d'oeuvres, de potentiels coups de cœur. Parce que certains d'entre eux ont été lus par des personnes qui me sont chères et que je veux partager cela avec elles. Parce que j'ai soif de connaissance, parce que je suis curieuse, que je veux enfin savoir quelles histoires et personnages se cachent derrières des titres qui me sont familiers depuis l'enfance.

Pour illustrer mon propos, j'ai établi une liste en ligne qui regroupe une partie de ces fameux-titres-que-je-lirai-un-jour. Si cela vous intéresse, je vous invite à la consulter et éventuellement à la commenter (quels sont ceux que vous avez lus/aimés ?).

A présent, j'ouvre la discussion : Avez-vous, vous aussi, des titres de "classiques" que vous avez l'intention de lire un jour ? Et si oui, pour quelle(s) raison(s) ? Ou bien, au contraire, trouvez-vous cette idée absurde et éloignée de vos préoccupations de lecteur ?

Miss Peregrine et les enfants particuliers (Ransom Riggs)

mercredi 1 février 2017

15723988.jpgÇa a été une étrange expérience de lecture que celle de ce roman, non pas en raison de son format singulier, mais parce que lorsque je l'ai entamé, je venais de voir le film. Habituellement, voir le film avant de lire le livre ne me gêne pas même si je préfère procéder à l'inverse. Cette fois-ci, cela m'a perturbée, car durant la première moitié de ma lecture, j'ai mélangé livre et film et ai eu bien du mal à les séparer ; les images du film étaient omniprésentes dans ma tête et ont un peu "pollué" ma lecture. Comme par ailleurs l'adaptation cinématographique diffère quelque peu de l'histoire originale, imaginez un peu l'imbroglio dans mon cerveau ! Je pense que j'aurais davantage apprécié ma lecture si elle avait précédé le film ou au moins été faite à distance dans le temps.

Ceci étant, j'ai aimé ce premier tome qui pose les jalons de cette histoire étonnante et particulière. A celles et ceux qui ne connaîtraient pas le livre, il faut savoir que c'est un roman parsemé de photographies étranges à partir desquelles est construite l'intrigue. Texte et photos se complètent donc et l'un ne va pas pas sans l'autre. 
Jacob Portman est très proche de son grand-père qui lui raconte des histoires fabuleuses depuis sa plus tendre enfance. Des récits fantastiques qui fascinent Jacob et l'intriguent d'autant plus depuis que le vieil homme est mort. Il décide ainsi de remonter dans le passé de son grand-père pour tenter de démêler le vrai du faux et il va découvrir un monde très particulier.

Pour une fois, comme cela est lié directement au contenu, je précise que l'objet-livre est de toute beauté et place le lecteur dans une ambiance étrange. Les photos choisies sont vraiment étonnantes et trouvent leur place de manière naturelle dans le récit. J'ai trouvé que c'était un bon premier tome avec une histoire intéressante et une écriture très fluide. Cependant, les choses se mettent en place trop lentement et le roman souffre de quelques longueurs. Je suis curieuse de voir comment évoluera l'histoire par la suite, maintenant que l'introduction à l'univers des enfants particuliers est faite.
Un début de série agréable et prometteur.

Titre original : Miss Peregrine's Home for Peculiar Children
Traduit de l'anglais par Sidonie Van den Dries
Bayard Jeunesse, 431 pages, 2016 pour la présente édition française et 2011 pour l'édition originale

All I want for christmas (Emily Blaine)

mardi 31 janvier 2017

511NfHTymFL.jpgVous allez me dire que ce n'est plus tellement la période de Noël, et vous avez raison... Mais aujourd'hui c'est mon anniversaire alors je me fais plaisir en vous présentant cette romance que j'ai lue pendant la période des fêtes et qui m'a fait du bien.

D'Emily Blaine, j'ai lu la série Dear you (ne cherchez pas, je ne l'ai pas chroniquée) que j'ai trouvée addictive mais imparfaite et bourrée de clichés. Dans All I want for christmas, j'ai retrouvé ce que j'avais apprécié dans son écriture, et en prime j'ai beaucoup aimé l'histoire. 
A l'approche de Noël, Emma s'interroge sur sa vie sentimentale désespérément vide, heureusement comblée par la présence de ses amis. Ce qu'elle ignore, c'est que l'amour va débarquer là où elle ne l'attend pas.

D'emblée, ce roman m'a fait penser à Soutien-gorge rose et veston noir de Rafaële Germain. J'ai retrouvé cette connivence entre les personnages, le même genre d'atmosphère au sein d'une bande d'amis. On a envie de faire partie du groupe, on est plongé dans leur quotidien, leurs préoccupations, leurs rigolades, leurs délires. Il y a de la complicité, de l'amitié, de l'amour, de l'humour, bref on explore les multiples facettes de l'être humain avec bonheur et on referme le livre avec un léger pincement au coeur. 
Alors, certes, ce n'est pas une romance révolutionnaire, mais j'ai passé un super moment et j'ai particulièrement aimé l'histoire, la façon dont l'auteur construit cette belle relation d'amour. 

Harlequin, 234 pages, 2016 pour la présente édition

LivreDoudou.jpg

- page 1 de 146