Mot-clé - Chris Riddell

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 16 septembre 2017

Lili Goth #2 et #3 (Chris Riddell)

Depuis que j'ai découvert son univers et ses dessins dans la génialissime série Apolline (et c'est là que je m'aperçois que je n'ai pas chroniqué ici les tomes 3 et 4, pourtant excellents...), je suis tombée amoureuse du style de Chris Riddell.
Lili Goth est également une très belle série, même si je dois confesser avoir une préférence pour Apolline. En réalité, les deux se ressemblent : chacune met en scène une enfant comme héroïne principale et se déroule dans un monde à la fois onirique et étrange, flirtant avec l'absurde. A cela, il conviendrait sans doute d'ajouter que la série Lili Goth s'adresse à des lecteurs plus âgés, Apolline ayant un côté résolument "jeunesse". Cela étant, je me suis régalée avec les deux.

Ce bref billet est donc consacré aux tomes 2 et 3 de la série Lili Goth, que je vous présente de manière brève, simplement pour vous donner (j'espère !) envie de les lire, ou peut-être de commencer la série, si ce n'est déjà fait.

9782745975300FS.gif

Lili Goth, Une fête d'enfer !

Dans ce deuxième opus, une fête spéciale se prépare au manoir des Frissons frissonnants, La grande Fête annuelle de la Pleine Lune. Tandis que les préparatifs avancent, Lili a un étrange pressentiment et suspecte Maltravers de mauvaises intentions. Les amis du club du grenier doivent enquêter.
A l'instar du premier tome, celui-ci regorge de détails, d'humour et de curiosités. L'occasion d'en découvrir davantage sur la vie de Lili au manoir ainsi que sur ses amis.

Titre original : Goth girl and the Fete Worse Than Death
Traduit de l'anglais par Amélie Sarn
Milan jeunesse, 216 pages, 2014 pour l'édition originale, 2015 pour la traduction française

9782745977779FS.gif

Lili Goth, Les Hauts de Hurlefrousse

Bien entendu, ce troisième tome m'a enthousiasmée. Avec ses multiples références littéraires et ses détournements des classiques, il ne pouvait en être autrement ! Au manoir des Frissons frissonnants est organisé un concours littéraire... canin ! Et oui, une fois encore Chris Riddell repousse les limites de son imagination et l'histoire prend une tournure délicieusement loufoque. Evidemment, la thématique y est pour beaucoup, mais j'ai adoré cette nouvelle aventure de Lili. 

Titre original : Goth girl and the Wuthering Fright
Traduit de l'anglais par Amélie Sarn
Milan jeunesse, 218 pages, 2015 pour l'édition originale, 2016 pour la traduction française

En résumé, deux excellentes suites pour une série originale et pétillante. Si vous recherchez une lecture qui change, un intermède récréatif entre deux lectures plus "sérieuses", n'hésitez pas et évadez-vous en compagnie de Lili Goth, dépaysement assuré !!

mercredi 14 juin 2017

La vague des albums #113

A1Drzj6C4CL.jpg

J'ai hésité avant de présenter cet ouvrage dans une vague d'albums, car, si son format est celui d'un album, son texte est assez dense et exigeant. Il sera à réserver aux grands enfants (expression à comprendre au premier et second degré). J'ai découvert l'immense talent d'illustrateur de Chris Riddell avec la série Apolline que j'adore, et lorsque j'ai vu qu'il illustrait ce conte écrit par Gaiman, j'ai eu très envie de le lire. 
Ce conte, donc, est une réécriture quelque peu particulière de La belle au bois dormant. Cette version moderne casse les codes classiques des contes, et propose au lecteur de replonger, en apparence, dans les histoires qu'il connaît  déjà, pour, ensuite, suivre de nouvelles directions.
J'ai certes, aimé ce récit fort original, mais force est de reconnaître qu'il doit beaucoup aux sublimes illustrations de Chris Riddell. La belle et le fuseau est un superbe livre, un bijou qui se contemple avec émerveillement.

La belle et le fuseau
Neil Gaiman (texte), Chris Riddell (illustrations)
Albin Michel, 2015

Electre_978-2-211-23186-2_9782211231862.jpg

Dans la collection toute cartonnée Loulou & Cie de L'école des loisirs, je vous présente le nouveau titre de Matthieu Maudet !
L'oiseau a repéré un loup dans les parages et c'est la panique ! Un par un, il prévient les autres animaux, et tous ensemble, ils vont aller vérifier que le loup est bien là.
Je suis totalement fan du style de Matthieu Maudet, et, dans cet album, il a encore réussi à me faire rire. Avec un texte minimaliste, il parvient à bâtir une histoire décalée et très drôle. Ses dessins sont vraiment géniaux, y a pas à dire ! 

Y a un loup !
Matthieu Maudet
L'école des loisirs (Loulou & Cie), 2017

9791023508840FS.gif

Un très bel album que le dernier-né d'André Bouchard. Dans des tons de bleu et un format à l'italienne, ce livre raconte à travers plusieurs épisodes très courts les nuits de Lison, une petite fille qui a du mal à trouver le sommeil. Chaque épisode aborde un des nombreux subterfuges dont la fillette use pour réveiller ses parents en pleine nuit. Car c'est bien connu, il n'y qu'un seul endroit où l'on soit en sécurité, le lit parental !
Des planches façon BD, un style graphique qui capte le regard, voilà un album réussi entre humour et tendresse.

Les nuits de Lison
André Bouchard
Seuil Jeunesse, 2017

9782732481616FS.gif

Voilà un documentaire qui ne passera pas inaperçu avec ses sublimes photos. Destiné aux tout petits cet imagier cartonné montre comment les animaux dorment. Pour chacun, l'occasion d'observer sa position pendant le sommeil (debout, allongé, yeux ouverts, ...) et l'emplacement qu'il choisit (au sol, dans un arbre...). Ce qui est intéressant ici, c'est que les animaux choisis (une vingtaine) sont variés ; on trouvera des espèces aisément identifiables (éléphant, lion, ours polaire...) aux côtés d'autres bien plus rares. Autre bon point pour ce documentaire, l'exceptionnelle qualité des photos. 
Un très joli support pour aborder un thème qui passionnera les petits. Testé et approuvé dans une classe de petits, ils étaient tous subjugués par les images !

Au dodo ! 
Juliette Einhorn (textes), Naturagency (photographies)
De La Martinière Jeunesse 
(Mon imagier des animaux), 2017

samedi 20 décembre 2014

Lili Goth et la souris fantôme (Chris Riddell)

9782745968159FS.gif

De Chris Riddell, je connaissais jusqu'à présent sa génialissime série Apolline. J'avais alors découvert un formidable univers que j'espérais retrouver avec Lili Goth. Mes souhaits ont été largement exaucés.
Il s'agit, comme pour la série Apolline, d'un roman illustré. Si je précise cela, c'est parce que le texte et les illustrations sont indissociables et parfaitement complémentaires, l'un ne va pas sans l'autre. En revanche, à la différence d'Apolline, ce roman s'adresse à de jeunes lecteurs déjà confirmés. 
L'histoire se déroule au sein du manoir des Frissons frissonnants où la jeune Lili vit en compagnie de son père. Sa mère est morte, et, depuis, Lord Goth impose à sa fille de porter de grosses chaussures bruyantes. Ainsi, lorsque Lili est à l'approche, il l'entend et peut prendre la fuite ! Lili s'ennuie donc ferme, mais l'arrivée de nombreux invités au manoir va tout changer. 
J'ai retrouvé absolument tout ce que j'aime chez l'auteur dans ce livre. Les illustrations tout d'abord ; j'aime énormément ces dessins avec toujours le souci du détail. L'histoire aussi, déjantée, drôle, originale. Chris Riddell possède un imaginaire illimité et il embarque le lecteur dans ses délires. C'est délicieusement loufoque. 
Enfin, il faut signaler, même si c'est de moindre importance, que ce livre est très beau. Couverture reliée, tranche brillante, mise en page soignée, bref, on a là un ouvrage superbe qui peut être déposé sous le sapin et enchantera son destinataire.

Titre original : Goth girl and the Ghost of a Mouse
Traduit de l'anglais par Amélie Sarn
Milan jeunesse, 223 pages, 2013 pour l'édition originale, 2014 pour la traduction française

mercredi 30 mars 2011

Apolline et le chat masqué ~ Apolline et le fantôme de l'école (Chris Riddell)

Gros coup de coeur pour cette merveilleuse découverte que je dois à Clarabel (chère amie, que ne serais-je sans toi !).
Chris Riddell est britannique, et indéniablement, l'humour "so british" se révèle être le point fort de la série Apolline. A cet humour décalé et totalement délirant, il faut ajouter des dessins absolument géniaux et des personnages hauts en couleur. Vous l'aurez compris, cette série est à découvrir de toute urgence si ce n'est déjà fait.

Apolline est une petite fille qui vit seule car ses parents voyagent beaucoup, mais elle bénéficie de l'aide d'un personnel aussi nombreux qu'efficace qui assure l'ensemble des tâches quotidiennes. En outre, la fillette n'est pas totalement délaissée car elle partage l'immense maison familiale avec M. Munrore, son ami de toujours, une créature poilue trouvée dans un marécage de Norvège. Apolline aime concevoir des plans habiles, collectionner les chaussures orphelines et les cartes postales que ses parents lui envoient du monde entier et patauger dans les flaques d'eau. Quand elle a besoin de réfléchir, elle aime aussi peigner son ami qui, lui, n'aime pas du tout ça. Voilà l'univers de ces romans si particuliers dont le texte et l'image sont étroitement mêlés et indissociables.
C'est un délice à chaque page, à la fois pour les yeux et pour l'esprit. Mon grand matelot a lu ces deux premiers tomes de son côté et y a vu une histoire rigolotte avec une intrigue intéressante. Pour ma part, je ne me suis guère penchée sur l'intrigue, me passionnant surtout pour les décors et les personnages. Bref, une lecture jubilatoire pour petits et grands.
A ma connaissance, trois tomes sont parus en VO et déjà traduits en français.
Je m'en vais bientôt lire le tome 3 ! 

* * * 

Les billets de Clarabel sur le tome 1 et le tome 2

Le site de l'auteur sur lequel vous pourrez feuilleter quelques pages des ouvrages et vous faire une idée plus précise du style graphique.
A noter que le prénom original de l'héroïne est Ottoline, dommage que la version française ne l'ait pas conservé...

Tome 1 ~ Apolline et le chat masqué
Titre original : Ottoline and the yellow cat
Traduit de l'anglais par Amélie Sarn
Milan jeunesse, 175 pages, 2007 pour l'édition originale, 2008 pour la traduction française
 
Tome 2 ~ Apolline et le fantôme de l'école
Titre original : Ottoline goes to school
Traduit de l'anglais par Amélie Sarn
Milan jeunesse, 174 pages, 2008 pour l'édition originale, 2009 pour la traduction française