Mot-clé - Marine Carteron

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 8 juillet 2019

Dix (Marine Carteron)

006250696.jpgDix, c'est une adaptation moderne du roman d'Agatha Christie version télé-réalité. 
L'histoire se déroule sur une île où dix personnes (7 adolescents et 3 adultes) vont se trouver réunis dans un manoir sous prétexte d'un jeu littéraire pour un show télévisé. 
La vérité est toute autre, et à peine sont-ils arrivés sur l'île que la mort commence à frapper.

N'ayant guère apprécié le roman original, ce classique si célèbre, je n'avais pas énormément d'attentes par rapport au roman de Marine Carteron, aussi ai-je été plutôt agréablement surprise.
L'ambiance est glauque à souhait, les personnages bien campés, la psychologie de chacun finement travaillée.
L'ensemble est cohérent et offre un bon moment de lecture même s'il faut garder à l'esprit que ce roman qui cible un public adolescent est moins abouti qu'un thriller pour adulte. 

NB : j'adore la couverture !

Rouergue (doado noir), 302 pages, 2019

Acheter Dix sur Les Libraires.fr

lundi 18 février 2019

Génération K #2 et #3 (Marine Carteron)

005060582.jpgJ'en aurai mis du temps à poursuivre cette série ! Et pourtant, ce n'est pas faute d'avoir aimé le premier tome, car il m'avait fait grande impression !

Présentation de l'éditeur :

Toujours traqués pour leurs redoutables pouvoirs, Kassandre, Mina et Georges sont enfin parvenus à se réunir. Leur ADN mutant fait d’eux des génophores, des êtres aux pouvoirs terrifiants. Mafieux et scientifiques essayent de les capturer pour cette raison. Mais bientôt tout cela n’aura plus d’importance car Le Maître arrive… 

Nous retrouvons donc les personnages où nous les avons laissés, et dès les premières pages on replonge aussi sec dans l'action.
L'effet de surprise passé, ce deuxième tome a eu légèrement moins de saveur pour moi que le premier, celui de la découverte. Pourtant, j'ai passé un excellent moment avec ce nouvel opus qui s'est révélé hautement addictif. L'univers et les personnages campés par l'autrice sont d'une originalité folle. En résulte une expérience de lecture totalement immersive et dépaysante à souhait. 
Une série incontournable du genre.

Rouergue (épik), 384 pages, 2017

Acheter Génération K #2 sur Les Libraires.fr

(existe aussi en ebook)


005060635.jpgAu cours de ma lecture du deuxième tome, j'ai regretté d'avoir autant attendu avant de poursuivre cette série, aussi ai-je enchaîné dans la foulée avec le dernier volet de la trilogie. Finalement, je me dis que j'aurais dû lire les trois tomes d'affilée pour coller au rythme de l'écriture. J'ai en effet réalisé - tardivement - au cours de cette lecture, que l'essentiel du récit, c'est-à-dire l'action qui se déroule au temps présent, s'étale sur une très courte période, un mois à peine. Et donc, à l'image de cette course incroyable contre le temps, il me semble qu'il est préférable de lire la série d'une traite.
Dans ce dernier tome, l'histoire de départ s'étoffe et prend de nouvelles dimensions. On notera entre autres, un message écologique fort sous-jacent à l'intrigue du roman. L'aspect "mystique" (que je qualifie ainsi faute de mieux) prend aussi de l'importance, et curieusement, alors même que depuis le début, ce côté de l'histoire m'intéresse moins et me lasse un peu, j'ai trouvé qu'il y avait un parfait équilibre dans la construction du récit.
A plusieurs reprises, lors de ma lecture, j'ai repensé à la série Apocalypsis d'Eli Esseriam qui présente des similitudes avec Génération K
J'ai beaucoup aimé cette fin. Génération K est une très bonne série qui se démarque de ce que l'on peut lire habituellement dans ce genre. 
Et maintenant, il me reste à me pencher sur l'autre trilogie de Marine Carteron, Les autodafeurs !

Rouergue (épik), 368 pages, 2017

Acheter Génération K #3 sur Les Libraires.fr

(existe aussi en ebook)

mercredi 5 décembre 2018

L'attaque des cubes (Marine Carteron)

9782812616785FS.gifMa découverte de la plume de Marine Carteron dans le premier tome de Génération K (série que je n'ai pas encore terminée, d'ailleurs, il serait temps que je m'y replonge...) m'ayant fait grande impression, j'ai eu envie de lire ce titre davantage orienté jeunesse.
J'ai partagé cette lecture avec mon petit matelot, et, fait amusant, nous avons trouvé dans ce livre une multitude de points communs entre le héros et lui, c'était assez étonnant !!!

Antoine et Vénus, deux collégiens fans de Minecraft, sont totalement excités par la prochaine ouverture du mystérieux magasin Cubetout dont le design rappelle leur jeu préféré. Très vite, des événements étranges vont survenir dans le quartier, et nos deux héros vont se retrouver malgré eux embarqués dans une aventure incroyable.

Mon petit matelot et moi-même avons passé un excellent moment en compagnie d'Antoine et Vénus. L'histoire est originale et bien menée, il y a du rythme, énormément d'humour et de nombreuses références au fameux jeu vidéo qui passionne des foules de jeunes.
Bien que n'y jouant pas moi-même et étant très éloignée de ce monde-là, j'ai beaucoup aimé ce roman et la façon dont l'autrice aborde un sujet qui plaît aux jeunes lecteurs tout en prenant de la distance et de la hauteur, ce qui offre une lecture à plusieurs niveaux.
J'ai aussi apprécié la mise en page très dynamique du livre avec, pour chaque en-tête de chapitre, une barre de progression, et l'utilisation de différentes polices de caractères tout au long du texte pour mettre en relief des bruits dans les scènes d'action ou encore signaler des commentaires. Tout cela confère, avec l'écriture enlevée, un aspect très vivant au roman qui se lit d'une traite.
Une chouette lecture à offrir aux accros de Minecraft, mais pas que. 

Rouergue (dacodac), 334 pages, 2018

Acheter L'attaque des cubes sur Les Libraires.fr

mercredi 24 janvier 2018

Génération K #1 (Marine Carteron)

9782812611087FS.gifDéjà, il y a cette superbe couverture rouge intrigante. Rien que pour cette raison, j'aurais pu succomber. 
La trilogie Génération K (les trois tomes sont déjà parus) est écrite par l'auteur de la célèbre série des Autodafeurs (toujours pas lue, honte à moi !), Marine Carteron. Publiée dans la collection épik (qui a pour slogan "Les voyages dans l'imaginaire") au Rouergue, cette histoire démarre sur les chapeaux de roues avec ce début totalement génial.

Dans ce premier tome, nous suivons trois jeunes personnages dont les destins vont se croiser. Kassandre, fille de la noble famille Báthory de Kapolna, 16 ans, fan de metal et révoltée, vit en Suisse. Mina, 16 ans également, est la meilleure amie de Kassandre, elle est la fille d'une employée des Báthory de Kapolna. Georg, 20 ans, est un délinquant placé dans un centre de détention à Roanne.
Tout les oppose, et pourtant ils ont un point commun, celui d'appartenir à la génération K, des personnes dont l'ADN a muté.

Je ne veux pas vous en dire davantage, je crois que le mieux, avec ce genre de bouquin, c'est d'en découvrir l'univers directement en le lisant.
Une chose est sure, une fois que vous en aurez démarré la lecture, difficile de le reposer !
L'écriture de Marine Carteron (que je découvre, donc) est vraiment incroyable, elle nous happe dès les premières pages et plonge le lecteur dans un tourbillon, un doux vertige. Tout dans ce livre est original, rien de banal, que ce soit au niveau de l'intrigue, de son déroulement, des personnages. Marine Carteron a un style particulier qui rend ce début de série unique et plus que prometteur.
J'ai adoré cette immersion dans son monde et je brûle à présent de lire la suite.

Une pépite.

Rouergue (épik), 302 pages, 2016