Mot-clé - Wilfrid Lupano

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 29 décembre 2017

La vague des BD #8

Une mini vague pour clôturer cette nouvelle année de lecture...

9782505065425FS.gif

Je l'attendais avec impatience, ce dernier tome de la génialissime série des Vieux fourneaux, ma grande découverte BD de l'an passé !
Pas de coup de cœur cette fois-ci, mais un excellent album pour boucler la série.

Antoine a accompagné durant tout l'été Sophie sur la tournée théâtrale du "Loup en slip". A leur retour, ils trouvent le village en pleine effervescence. Un projet d'extension de l'entreprise Garan-Servier est menacé par la "magicienne dentelée", une espèce protégée de sauterelle. 

On retrouve dans ce tome tout ce qui fait le sel de cette histoire au style unique. Des dessins vivants qui croquent à merveille l'expression des personnages, toujours autant de cynisme et d'humour étroitement mêlés, et puis une intrigue qui continue de surprendre le lecteur.

J'ai passé un superbe moment de lecture, un pur régal.

Les vieux fourneaux Tome 4 - La magicienne
Lupano, Cauuet
Dargaud, 2017

9782302064928FS.gif

CoupDeCoeur2016.pngVoilà un autre cycle qui se termine avec ce cinquième opus des Carnets de Cerise, et je dois avouer que j'avais la gorge serrée en tournant la dernière page. 

Dans cet album, on revient aux sources puisque le voile sur le passé de Cerise est enfin levé. Nous apprenons pourquoi elle n'a plus son père, et pourquoi ses rapports avec sa mère sont si tendus.

Je ne pensais pas être encore surprise avec ce dernier tome, et pourtant ce fut un nouveau coup de cœur. Cette série m'aura éblouie du début à la fin, m'émerveillant davantage à chaque tome. Les sublimes dessins, l'atmosphère tout en douceur, l'histoire mystérieuse et l'héroïne font des Carnets de Cerise une série incontournable.

Les carnets de Cerise Tome 5 - Des premières neiges aux perséides
Joris Chamblain, Aurélie Neyret
Soleil (Métamorphose), 2017  

samedi 2 décembre 2017

La vague des BD #7

9782749308128FS.gif

Avec cet album, offrez-vous une plongée dans l'Angleterre victorienne sur les traces de Charles Dickens. Rodolphe et Griffo rendent hommage au célèbre écrivain à travers une fiction qui se déroule à Londres en 1852.
Depuis quelques temps, Charles Dickens se sent suivi et épié, il recherche donc de l'aide auprès d'un cabinet de détectives.
Ce premier tome est une jolie entrée en matière pour qui ne connaît pas Dickens (ce qui est mon cas) ou bien au contraire un agréable prolongement en BD pour ceux qui aiment ses romans. Les dessins nous emportent dans cette ambiance grisonnante des bas-fonds de Londres, cet aspect victorien mystérieux. On découvre dans ce récit fort bien documenté la vie de Charles Dickens tout en suivant l'intrigue que les auteurs ont créée.
Un bel album.

Dickens & Dickens - Tome 01 : Destins croisés
Rodolphe, Griffo
Vent d'Ouest, 2017

9782800169538FS.gif

J'aime par-dessus la série Yoko Tsuno que je lis depuis maintenant fort longtemps. J'ai d'ailleurs ouvert ce blog après ma lecture du roman qui retrace la vie de son héroïne, L'écume de l'aube, parce que je voulais partager ce coup de cœur.
Aussi, comme je suis une fan de la première heure et que je n'ai jamais manqué une seule sortie, je me sens légitime pour donner mon avis sincère sur ce 28ème opus.
Depuis quelques tomes déjà, je dois reconnaître que la série déclinait. Si les dessins sont toujours aussi superbes, l'histoire perdait de son intérêt. 
Malheureusement, Le temple des immortels, dont j'espérais qu'il relèverait le niveau, s'inscrit dans cette triste continuité. Cela me fend le coeur de devoir le dire, mais Yoko Tsuno n'est plus, il ne reste que les dessins, l'intrigue n'a plus aucune épaisseur, le récit est mal construit, superficiel et vide. Une grande déception, hélas.

Yoko Tsuno - Tome 28 : Le temple des immortels
Roger Leloup
Dupuis, 2017

9782756062105FS.gif

Depuis le temps que tout le monde me dit du bien de cet album, je n'avais toujours pas eu l'occasion de m'y plonger. C'est à présent chose faite.
Tous les matins, Monsieur part à la pêche. Un jour, un incident survient et c'est la collision avec un mastodonte des mers, un bateau-usine. Madame l'attend sur le quai, mais son homme ne revient pas. Elle part donc à sa recherche. 
C'est un véritable tour de force que cet album sans texte qui parvient à nous raconter une histoire émouvante et en prime à nous faire passer des messages uniquement pas le biais de dessins. Le récit, banal en apparence, de cette journée de pêche qui tourne mal, est touchant et beau. Il y a l'amour de ce couple, l'hommage rendu à l'océan, le message écologique aussi, en filigrane. Les dessins sont étonnants et dégagent une force incroyable, ils véhiculent tout un panel d'émotions.
Superbe.

Un océan d'amour
Wilfrid Lupano, Grégory Panaccione
Delcourt, 2014

9782205147261FS.gif

Cela fait quelques temps que je voulais découvrir cette série qui m'intriguait lorsque l'on m'a offert le premier tome.
D'ordinaire, il faut savoir que je n'apprécie pas particulièrement l'anthropomorphisme dans les BD ou les romans, habituellement ce procédé a tendance à me mettre mal à l'aise. 
Or ici, cela ne m'a pas dérangée outre mesure. J'ai trouvé que l'illustrateur parvenait à donner à chacun de ses personnages une personnalité propre et que les choix qui étaient faits étaient judicieux ; les caractéristiques d'un animal correspondent à celles du personnage qu'il incarne.
Dans ce premier tome qui pose les bases de cette série policière, on fait connaissance avec le héros John Blacksad qui est un détective privé. L'histoire se déroule aux Etats-Unis dans les années 50 et les sublimes dessins retranscrivent à merveille l'ambiance de cette époque. Le côté graphique est assez remarquable, certaines images font penser à de véritables prises de vue au cinéma. On a une impression de mouvement, on ressent les émotions des personnages. C'est une expérience déroutante que cette lecture, mais Ô combien intéressante.
Conquise par cette entrée en matière.

Blacksad - Tome 01 : Quelque part entre les ombres
Juan Díaz Canales, Juanjo Guarnido
Dargaud, 2013

9782845742604FS.gif

Ancien professeur des écoles, Jack Koch a ouvert il y a  une dizaine d'années  Danger Ecole, un blog illustré sur lequel il postait  quasiment quotidiennement des dessins sur son métier. Sous un trait humoristique et tendre à la fois, il croquait les petits bonheurs de l'école, mais aussi ses aspects parfois négatifs. Réactions des enfants et des parents, comportement des collègues... tout était passé au peigne fin et chaque dessin venait illustrer un instantané de son quotidien. En 2014 il a démissionné de l'Education Nationale pour se consacrer à plein temps à l'illustration. Il possède maintenant une boutique en ligne sur laquelle il vend différents vêtements et objets portant ses dessins.
En parallèle, il a sorti au fil du temps quatre albums rassemblant ses différents dessins sur l'école. 
Celui-ci est une intégrale qui regroupe l'ensemble.
Pour ma part, je suis son blog depuis des années et j'aime énormément son regard sur le métier de prof, sa vision réaliste et un peu "hors système". 
Tout instit/professeur des écoles devrait avoir cet ouvrage dans sa bibliothèque, ces dessins font sourire et relativiser.

Danger école - L'intégrale
Jack Koch
Le Verger éditeur, 2017

mardi 5 janvier 2016

La vague des BD #1

F6ukhfPf8JTTX6XNXfb28DXJSZOzP8UV-couv-1200.jpg

Coup De Coeur 2016Coup de cœur pour cette série que j'ai découverte l'an dernier et dont je viens de lire le dernier tome sorti. Pour l'instant, trois tomes ont été publiés, mais il semblerait qu'il y aura une suite, ce dont je me réjouis !

Pour vous présenter cette série, rien de mieux que la présentation de l'éditeur du tome 1 :

Pierrot, Mimile et Antoine, trois septuagénaires, amis d'enfance, ont bien compris que vieillir est le seul moyen connu de ne pas mourir. Quitte à traîner encore un peu ici-bas, ils sont bien déterminés à le faire avec style : un oeil tourné vers un passé qui fout le camp, l'autre qui scrute un avenir de plus en plus incertain, un pied dans la tombe et la main sur le coeur. Une comédie sociale aux parfums de lutte des classes et de choc des générations, qui commence sur les chapeaux de roues par un road-movie vers la Toscane, au cours duquel Antoine va tenter de montrer qu'il n'y a pas d'âge pour commettre un crime passionnel.

C'est une BD très jeune encore, car parue en 2014, mais qui devrait avoir de beaux jours devant elle, du moins je l'espère. Il faut savoir que je lis peu de BD, aussi je n'ai certes pas assez de recul pour vous parler de celle-ci, mais c'est sans conteste l'une des meilleures que j'ai lues à ce jour. Dès les premières pages, j'ai compris que j'allais passer un super moment de lecture, que j'allais me marrer, et c'est ce qui s'est produit. La relation entre ces trois "vieux" est absolument géniale, ils ont construit une véritable amitié qui perdure malgré les différends. Etre amis à 70 piges, c'est aussi se dire les choses en face, être capable de rire de tout, de la vie, de la mort, ne pas se prendre au sérieux mais défendre ses idées, bref, c'est vivre l'instant présent et s'assumer tel que l'on est. Les dialogues sont savoureux et désopilants, j'ai ri de nombreuses fois pendant ces trois tomes. Les trois compères n'ont pas la langue dans leur poche, les répliques fusent, c'est absolument jubilatoire. Le ton est caustique, ils ont la critique facile et la société en prend un coup, mais que c'est bon !

" Plutôt  crever ! Ils ont engraissé les banques toute leur vie comme des esclaves pour se payer leur petit pavillon de merde et leur piscine, qu'ils comptent pas sur moi pour venir leur racler la véranda ! "

Au-delà du style et des personnages, ce qui serait déjà suffisant pour faire de cette série une réussite, il y a aussi de vraies histoires dans chaque tome. Des histoires qui permettent de découvrir petit-à-petit le passé des trois personnages principaux. 
Dans le tome 1 consacré principalement à Antoine, on remonte le temps pour aller à la rencontre de son ancien amour. Le tome 2 est centré sur Pierrot et sa petite-fille marionnettiste. Le troisième tome revient sur le passé de Mimile, lorsqu'il a quitté la région pour aller vivre en Océanie et est devenu un pêcheur de trésors...

En l'espace de trois volumes, je me suis attachée à ces papys révolutionnaires. J'aime les retrouver, les suivre dans leurs délires, leurs colères, leurs idées folles. C'est vraiment une excellente série que je recommande chaudement.

Pour achever de vous convaincre, sur le site de l'éditeur, vous pourrez feuilleter les pages du tome 1, du tome 2 et du tome 3 !

VieuxFourneaux.png

Les vieux fourneaux
Scénario : Wilfrid Lupano
Dessin : Paul Cauuet
Couleurs : Paul Cauuet et Gom
Editeur : Dargaud

Tome 1 (2014) - Ceux qui restent
Tome 2 (2014) - Bonny and Pierrot
Tome 3 (2015) - Celui qui part