Mot-clé - Thierry Dedieu

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 22 décembre 2012

La vague des albums #17

9782021076905.jpg
Les lions ne mangent pas de croquettes
André Bouchard
Seuil Jeunesse, 2012

Le titre et le dessin de couverture donnent le ton, cet album fait dans l'humour noir. Les illustrations suggèrent ce que le texte ne dit pas franchement, les deux se complétant à merveille. Cette histoire qui séduira petits et grands est drolissime, tout simplement ! Bien qu'il soit dédié aux jeunes lecteurs, cet album mérite l'accompagnement de l'adulte car certaines scènes ne sont pas aisément compréhensibles sans explication. En effet, on est souvent dans l'implicite, et cela ne fonctionne pas à tout âge. Mais une fois que l'enfant a compris ce qui se passe, succès garanti ! Petit matelot a été tour à tour outré, ému et amusé, grand matelot a beaucoup apprécié aussi. Quant à moi, j'ai gloussé plus d'une fois, je dois bien l'avouer. Un bijou de drôlerie et de tendresse réunies.

Lion.jpg

* * * * * 


9782021084641FS.gif

Va-t-en-guerre
Dedieu
Seuil Jeunesse, 2012

Va-t-en guerre est l'histoire d'un roi bête et méchant qui ne rêve que de guerre. Il en rêve tellement, que n'ayant pas d'ennemi il va finir par diviser son armée en deux pour se battre contre lui-même ! La mise en page est sublime entre illustrations et mise en valeur du texte avec une police de caractères contemporaine  et épaisse. Les dessins en noir (avec un peu de jaune pour la couronne royale), savant mélange de caricature et d'esthétisme donnent une impression incroyable. L'histoire elle, n'est pas dénuée de morale et c'est tant mieux, de quoi faire réfléchir nos têtes blondes sur la guerre et la violence en général. Superbe.

Guerre.jpg

lundi 6 juin 2011

L'arche de Noé (Dedieu)

Deuxième album de Dedieu que je découvre et je crois que je ne vais pas m'arrêter là... Je suis totalement séduite par ce qu'il réalise, des ouvrages qui sortent de l'ordinaire dans le paysage de la littérature de jeunesse, et ça fait du bien !

Ici, Dedieu ne joue "que" le rôle de l'illustrateur puisque le texte est composé d'extraits du livre de la Genèse.
Chaque double page offre un décor en relief pour illustrer cette histoire universelle. La technique utilisée est différente de celle que l'on voit habituellement dans les livres animés, puisqu'ici il s'agit d'une superposition de différentes pages correspondant à autant de plans qui donnent au lecteur cette impression de profondeur. Cet effet, associé au choix des couleurs, offre un visuel qu'on a envie de toucher pour mieux en appréhender la construction. On plonge dans le bain coloré des images page après page, que c'est beau ! Un vrai plaisir pour les yeux, à la fois pour les grands et les petits. Testé et approuvé par mes matelots. Attention toutefois, c'est un beau livre fragile à ne pas mettre entre les petites mains indélicates !

Le blog de Dedieu

Seuil jeunesse, avril 2011

mardi 19 avril 2011

Un océan dans les yeux (Dedieu)

Que voilà un album étrange et décalé par rapport à ce que l'on trouve habituellement en jeunesse. Les images sont sombres mais sublimes, les traits de crayon emportent le lecteur dans un tourbillon à la fois terrifiant et hypnotisant. 
Georges est le gardien du phare des Roches Grises depuis une quarantaine d'années et l'heure de sa retraite a sonné. Mais le vieil homme ne l'entend pas ainsi et tel un capitaine, refuse de quitter son navire. Les lettres lui parviennent les unes après les autres, toutes porteuses du même message, mais Georges se contente de les réduire en petits morceaux qu'il disperse au vent.
Un récit troublant, émouvant, empreint de poésie. Un album, qui, assurément, séduira les aînés qui y trouveront une lecture à plusieurs niveaux. Dans Un océan dans les yeux, il est question de mer, mais pas seulement. Laissez-vous porter par les vagues et découvrez le destin peu commun de ce gardien de phare.

* * *

Les illustrations m'ont tellement marquée que cela m'a donné envie de démarrer une collection d'albums portant sur la mer.

Le billet de la tentatrice Clarabel

Seuil Jeunesse, mars 2011

page 2 de 2 -