Mot-clé - Séverine Vidal

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 4 septembre 2020

Collection Court toujours (Vincent Cuvellier, Fabrice Colin, Gaël Aymon, Rachel Corenblit, Séverine Vidal, Florence Hinckel)

C'est la rentrée des classes, la fin de l'été, des grandes vacances pour certains, du retour au boulot... Bref, c'est une période avec parfois le moral un peu en berne et pas toujours le temps ou l'envie de lire. L'occasion de découvrir une collection inédite de petits livres qui se liront en un clin d’œil.

Court Toujours
Des récits courts 
A lire partout,
Tout le temps !

La collection Court Toujours éditée par Nathan est une collection de romans très courts (une soixantaine de pages) à lire ou écouter d'une traite. L'idée, s'est de s'adresser aux 15/25 ans et de leur proposer de la "vraie" littérature et de leur (re)donner le goût de lire, ou en tout cas de leur permettre avec ces livres courts de trouver du temps pour lire.
Chaque roman est disponible simultanément sous trois formats : audio, écrit numérique et écrit papier. Lorsque vous achetez un roman de la collection, il vous suffit de télécharger l'application Nathan Live, et à partir de celle-ci de scanner la première page du roman qui vous donnera accès aux formats numériques. Pour 8 €, le lecteur a donc un petit roman et trois supports possibles de lecture.
Pour la naissance de la collection, sont parus six premiers titres écrits par des auteurs français renommés. Les thématiques sont variées, elles traitent de sujets forts.

J'ai lu les six premiers titres de cette collection, et je voulais donc vous en parler ici. J'ai lu les romans en format papier, mais j'ai écouté et lu des extraits en format numérique pour tester l'application Nathan Live avant de vous présenter la collection Court Toujours. Son utilisation est très simple et l'on accède très facilement aux formats audio et ebook. En ce qui concerne le format audio, il y a différents lecteurs et parfois c'est l'auteur(e) lui-même qui lit son roman. 

* * *

Court_toujours_Aux_ordres_du_coeur.jpg

Aux ordres du cœur est le premier titre que j'ai lu dans cette nouvelle collection et il m'a énormément touchée. On suit une jeune fille - Johanne - et sa mère malade en partance pour Londres, un voyage-pèlerinage. 
L'écriture de Fabrice Colin est très belle, mais je suppose que si ce roman m'a autant remuée, c'est parce que la mère de Johanne est atteinte de démence sénile, et que mon père souffrait d'Alzheimer à la fin de sa vie. Je me suis donc totalement retrouvée dans ce récit. L'auteur fait preuve d'une grande pudeur et de beaucoup de délicatesse pour traiter ce sujet difficile.
Un fort joli texte.

Aux ordres du cœur
Fabrice Colin

Nathan (Court Toujours), 57 pages, 2020

Acheter Aux ordres du cœur sur Les Libraires.fr

Court_toujours_Le_plus_mauvais_livre_du_monde.jpg

Si j'étais cynique, je dirais que ce titre est bien trouvé... En effet, je n'ai pas du tout aimé Le plus mauvais livre du monde
Par ennui, Paul décide de partir de chez lui ; il n'a pas de plan, il se rend à la gare pour prendre le premier train venu. Dans une boîte à livres, il trouve un roman qu'il commence à lire pour tuer le temps. Le hasard va lui faire rencontrer l'auteur du roman qu'il trouve mauvais et ennuyeux (le roman, pas l'auteur !).
Je n'ai pas apprécié l'écriture de l'auteur (pourtant scénariste de la géniale série d'albums "Emile") ni son ton que j'ai trouvé suffisant. Je n'ai d'ailleurs pas compris où il voulait en venir, quel était le message de ce roman (peut-être n'y en a-t-il pas ?). 
Bref, cette lecture n'étais pas plaisante.

Le plus mauvais livre du monde
Vincent Cuvellier

Nathan (Court Toujours), 54 pages, 2020

Acheter Le plus mauvais livre du monde sur Les Libraires.fr

Court_toujours_Silent_boy.jpg

Silent Boy m'a bluffée ; aborder autant de sujets importants dans un texte si court et le faire intelligemment, c'était un pari osé. Il y est question d'identité sexuelle, de harcèlement scolaire, d'adolescence... L'auteur nous plonge dans le quotidien d'un lycée réputé difficile. On suit Anton qui est interne dans cet établissement et narrateur de l'histoire. C'est un récit touchant, immersif, sensible. Gaël Aymon a su restituer les pensées et les préoccupations des jeunes gens avec brio.
Une belle histoire émouvante.

Silent Boy
Gaël Aymon

Nathan (Court Toujours), 62 pages, 2020

Acheter Silent Boy sur Les Libraires.fr

Court_toujours_Les_potos_d__abord.jpg

C'est l'histoire de deux lycéens, deux meilleurs potes, Nathan et Ihmed, qui partent en vacances sans leurs parents pour la première fois. Le camping est moyen, bien plus éloigné de la mer que prévu, le menu (pâtes tous les soirs) n'est pas très varié, Nathan débute le séjour en oubliant de mettre de la crème solaire, bref, ce ne sont pas les vacances de rêve qu'ils avaient envisagées. Et puis bientôt, c'est la dispute qui éclate.
J'ai beaucoup aimé ce texte plaisant à lire, proche des ados, sensible, réaliste. Un beau récit sur l'amitié. Touchant.

Les potos d'abord
Rachel Corenblit

Nathan (Court Toujours), 63 pages, 2020

Acheter Les potos d'abord sur Les Libraires.fr

Court_toujours_Son_heroine.jpg

Je préfère ne pas vous dire quel est le thème de ce roman afin de vous laisser l'entière surprise, comme ce fut le cas pour moi. Pour des romans aussi courts que ceux de cette collection, je préfère en savoir le moins possible avant de me lancer dans la lecture. Et pour ce titre en particulier, cela me semble important de ne rien connaître de l'histoire avant de la commencer.
Ce que je peux vous dire en revanche, c'est que l'intensité monte crescendo et que suspense et mystère sont bien entretenus jusqu'à la toute fin.
J'ai trouvé le récit bien écrit et prenant.

Son héroïne
Séverine Vidal

Nathan (Court Toujours), 60 pages, 2020

Acheter Son héroïne sur Les Libraires.fr

Court_toujours_Comme_un_homme.jpg

La scène de départ a un effet immersif immédiat. Ethan marche dans la neige, il est en pleurs et porte une carabine. Où se rend-t-il et pour quelle raison ? Il fait froid, le jeune homme souffre physiquement et psychiquement. Son chagrin et sa rage sont immenses. 
Un texte choc, poignant mais sans pathos. Un sujet épineux, Ô combien difficile à traiter. Florence Hinckel s'en sort avec brio.
J'ai bien aimé ce récit, y compris la fin qui n'était pas si évidente. 

Comme un homme
Florence Hinckel

Nathan (Court Toujours), 57 pages, 2020

Acheter Comme un homme sur Les Libraires.fr

mercredi 12 février 2020

La vague des albums #154

007213611.jpg

Voici un album engagé et émouvant qui ne sera pas forcément facile à aborder avec les jeunes enfants mais qui devrait pourtant l'être tant son message est essentiel.
Lison rêve de pouvoir porter le manteau rouge de sa grande sœur, mais elle est encore trop petite. Le jour où elle peut enfin l'avoir, elle va croiser une petite fille sur le chemin de l'école. Une fillette qui mendie dans le froid aux côtés de sa mère. 
Lison envisage alors de lui donner le manteau auquel elle tient tant.
J'ai été profondément touchée, même bouleversée, par cette histoire toute simple mais tellement forte.
Un album sur l'entraide et la solidarité, beau et juste.

Le manteau
Séverine Vidal, Louis Thomas
Gallimard Jeunesse, 2020

Acheter Le manteau sur Les Libraires.fr

007074549.jpg

Dans un genre radicalement différent, ce grand et bel album aux illustrations somptueuses nous invite à un merveilleux voyage.
L'histoire se déroule dans un pays fait de banquise et de bleu, probablement le pôle nord. Anna et Nils écoutent au coin du feu le récit de leur père au sujet d'une immense baleine. Nils rêve de la voir à son tour et part à sa recherche, entraînant malgré lui sa petite sœur dans l'aventure.
Un moment de contemplation, un hymne à la beauté animale. Superbe.

La mystérieuse baleine
Daniel Frost
L'école des loisirs, 2020

Acheter La mystérieuse baleine sur Les Libraires.fr

006915004.jpg

Ici il s'agit d'un recueil rassemblant huit histoires de Rita et Machin : Rita et Machin, Rita et Machin à la plage, Rita et Machin à l'école, Rita et Machin à la piscine, Rita et Machin à Paris, Le Noël de Rita et Machin, Le pique-nique de Rita et Machin et Les courses de Rita et Machin.
De plus, l'ouvrage comprend en bonus un DVD avec le film d'animation des aventures de Rita et Machin.
On ne présente plus ces personnages devenus célèbres sous le trait de crayon du talentueux Olivier Tallec, et la parution de ce recueil sera l'occasion de se replonger dans leurs histoires toujours loufoques et drôles. Rita et Machin, c'est un univers extra pour les enfants, pas gnan-gnan pour un sou, avec deux héros au caractère bien trempé. Entre humour et tendresse, une série de qualité à découvrir de toute urgence si ce n'est déjà fait.

Les aventures de Rita et Machin
Jean-Philippe Arrou-Vignod, Olivier Tallec
Gallimard Jeunesse, 2020

Acheter Les aventures de Rita et Machin sur Les Libraires.fr

007123062.jpg

Nouvel album de cette auteure japonaise dont j'affectionne particulièrement les publications. Tous sur le chantier ! nous invite sans surprise dans l'univers des engins de chantier (ce qui déjà en soi, est une garantie de succès auprès des jeunes lecteurs), mais ce qui est tout bonnement génial, c'est la chute de l'histoire à laquelle on ne s'attend nullement. J'ai beaucoup aimé cette lecture pour le moins originale, et voir la bouille ébahie de mes petits élèves à la fin du récit !
Un super album que je recommande vivement.

Tous sur le chantier !
Tomoko Ohmura
L'école des loisirs, 2020

Acheter Tous sur le chantier ! sur Les Libraires.fr

vendredi 25 octobre 2019

La vague des BD #15

006368546.jpg

On retrouve aux commandes de cet album le même duo que celui de Rose, que j'avais aimé. 
Ce sont à la fois la couverture et le nom de Séverine Vidal qui m'ont attirée vers cette BD. Un petit format mais plutôt dense avec ses presque 160 pages. Une histoire de famille et de maison de vacances, d'étés au bord de la mer. Sous une apparente légèreté, on  découvre pourtant un récit empreint de tristesse et de nostalgie, mais contrebalancé par des moments chaleureux. C'est une jolie famille qui se réunit dans la maison de la plage, on ressent la solidité des liens entre les différents personnages et leur complicité.
C'est à la fois beau et touchant, avec une pointe de mystère.
Une lecture plaisante.

La maison de la plage
Séverine Vidal, Victor L. Pinel
MARAbulles

Acheter La maison de la plage sur Les Libraires.fr

004683993.jpg

Dans un genre radicalement différent, Bleu pétrole raconte une petite histoire inspirée par la grande. Cette fiction très largement inspirée par le dramatique naufrage du pétrolier l'Amoco Cadiz aux larges des côtes bretonnes en 1978 est aussi d'une certaine manière une sorte de récit familial. En effet, c'est le grand-père de Gwénola Morizur, la scénariste de cette BD, qui, au moment du naufrage, était maire de la commune de Ploudalmézeau (au large de laquelle s'échoua le navire). Alphonse Arzel s'illustra en jouant un rôle important dans la défense des communes touchées par le désastre.
J'ai trouvé cette bande dessinée passionnante et bien documentée. J'en ai aussi apprécié les illustrations, et le temps de cette lecture, j'ai été transportée dans le temps. Les pages documentaires en fin d'ouvrage sont également fort intéressantes et complètent le récit.
Un superbe album.

Bleu pétrole
Gwénola Morizur, Fanny Montgermont
Bamboo (Grand Angle), 2017

Acheter Bleu pétrole sur Les Libraires.fr

006323072.jpg

Nouveau virage à 90° avec cet album plutôt inclassable.
Open Bar, c'est avant tout un humour acéré portant sur notre quotidien. Des situations de vie sont décortiquées et remises en perspective sous un angle loufoque et drôle.
Le style graphique reste rigoureusement le même tout au long des pages. Un trait minimaliste, des tons gris, l'ensemble est assez austère, et finalement cela met en valeur le texte, les images étant assez vite oubliées.
C'est parfois trash, d'autres fois plus léger, mais toujours désopilant. J'ai littéralement éclaté de rire à plusieurs reprises surant cette lecture. A découvrir.

Open Bar 1ère tournée
Fabcaro
Delcourt (Pataques), 2019

Acheter Open Bar 1ère tournée sur Les Libraires.fr

006335708.jpg

Autre style avec cet ouvrage autobiographique. Il fallait que je vous le dise est un album en deux parties qui nous parle de l'IVG. De l'expérience intime et douloureuse de Aude Mermillot, et de celle du médecin (et auteur) Martin Winckler.
Traiter d'un tel sujet n'est pas aisé, pourtant l'auteure s'en sort avec brio. Tout en nous exposant ses ressentis à la fois psychologiques et physiques sans tabou, elle conserve une certaine pudeur, un juste équilibre pour ne pas mettre mal à l'aise le lecteur. La seconde partie consacrée à l'expérience de Martin Winckler est très intéressante et montre sans complaisance les réactions suscitées par l'IVG.
L'ensemble nous apporte une réflexion nécessaire sur l'interruption volontaire de grossesse, mais présentée avec douceur et bienveillance.

Il fallait que je vous le dise
Aude Mermilliod
Casterman, 2019

Acheter Il fallait que je vous le dise sur Les Libraires.fr

mercredi 8 février 2017

La vague des BD #5

A l'occasion du salon La baie des livres 2016, je suis allée rencontrer Séverine Vidal pour me faire dédicacer son superbe roman Quelqu'un qu'on aime.
Sur le stand, mon regard a été attirée par ces albums. Il s'agit d'une série qui s'intitule Les petites marées, dont chaque tome est dessiné par un illustrateur différent et se centre sur un personnage en particulier. Les différents tomes peuvent se lire dans l'ordre que l'on souhaite puisqu'ils sont indépendants les uns des autres. Un quatrième et dernier tome devrait clore la série en faisant se rencontrer les trois personnages, Mona, Jules et Rose.

J'ai beaucoup aimé ces histoires qui traitent de l'adolescence au sens large. Prise d'indépendance, rapports à la famille et aux parents en particuliers, transmission ; ce sont autant de thèmes que l'on retrouve d'un tome à l'autre avec, pourtant, des récits bien différents.
J'ai aimé les dessins, ces tons de bleu, cette douceur. J'ai aimé ces récits de vie, pénétrer dans l'intimité de ces personnages. Un ton doux-amer mais pas pessimiste, un moment d'évasion délicat et beau.

couverture-test-site.jpg

Mona, 16 ans, revient à Saint-Malo pour l'enterrement de sa grand-mère Suzanne dont elle était très proche. Ce retour dans la cité des corsaires la fait replonger en enfance, lors des vacances d'été auprès de son ex-amoureux Gaël. Mais il faut aussi composer avec le présent, faire son deuil et soutenir son père dans cette douloureuse épreuve.

Les petites marées #1 - Mona
Séverine Vidal (
scénario)
Mathieu Bertrand (
dessin) 
Les enfants rouges, 2017

9782354190903FS.gif

Jules, 15 ans, va passer à contre-cœur ses vacances d’été avec ses parents sur la petite île de Groix, dans le Morbihan. Après quelques jours d'ennuis, il va se rapprocher d'Héloïse, la fille de la propriétaire des chambres d'hôtes.

Les petites marées #2 - Jules
Séverine Vidal (scénario)
Israel Parada 
(dessin) 
Les enfants rouges, 2016

9782354190897FS.gif

Rose a une relation forte mais compliquée avec sa mère qui souffre de sévères troubles psychiques. Sa rencontre avec Tristan et ses amis va marquer un tournant dans sa vie, alors qu'elle s'apprête à embarquer avec eux pour un tour du monde.

Ce tome est adapté du roman Lâcher sa main de l'auteur.

Les petites marées #3 -  Rose
Séverine Vidal (scénario)
Victor L. Pinel 
(dessin) 
Les enfants rouges, 2016

Pour en savoir plus, la page consacrée à la série sur le site de l'éditeur.

vendredi 23 décembre 2016

Quelqu'un qu'on aime (Séverine Vidal)

Couv-Quelquun-quon-aime-620x987.jpgMatt a le projet fou de partir avec son grand-père Gary pour un road-trip à travers les Etats-Unis sur les traces de Pat Boone, un chanteur des années 50. L'idée est de rattraper les souvenirs de Gary, atteint de la maladie d'Alzheimer, en lui faisant revivre une période de sa jeunesse quand il suivait la tournée de son chanteur favori. Juste avant son départ, Matt découvre qu'il est papa d'une fillette de 18 mois et qu'il va devoir la garder quelques semaines. Qu'à cela ne tienne, il embarquera Amber avec lui ! Bien entendu, rien ne va se dérouler comme prévu et deux autres personnages vont faire partie du voyage. Luke, adolescent en fugue, et Antonia, une trentenaire qui se rend à un entretien d'embauche.

J'ai adoré ce roman qui, malgré son sujet difficile, enveloppe le lecteur dans un cocon de douceur. Les personnages sont extrêmement attachants, et très vite on se sent appartenir au groupe, comme si l'on faisait le voyage avec eux. Ce sont des êtres imparfaits, avec leurs failles, mais ensemble ils forment une équipe avec une véritable cohésion. L'amitié et l'entraide transpirent de ces pages et m'ont émue. C'est une belle balade dont on a du mal à tourner la dernière page.

(Et la couverture est superbe !)

Sarbacane (Exprim'), 202 pages, 2015