Mot-clé - Régis Loisel

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 19 juin 2019

La vague des BD #14

000627578.jpg

J'ai repéré et lu le sixième tome du Retour à la terre dès sa sortie, et c'est en cours de lecture que je me suis aperçue que je n'avais pas lu le précédent ! Pour une raison obscure, j'avais totalement fait l'impasse sur le tome 5. J'ai donc enchaîné les deux tomes dans le désordre !

Présentation de l'éditeur :

Vive tension aux Ravenelles ! Manu, fragilisé par le départ de Mariette pour la fac, va t-il trouver dans l'opposition au maire Adrien Coquelot une issue à son mal de vivre? Rien de moins sûr quand on sait les pressions que font peser sur lui les hommes en noir du Krachdiscount, et la confirmation inquiétante par l'ermite que les atlantes rentrent la nuit par les chatières... Un tome 5 qui installe définitivement et avec drôlerie, le petit monde poétique et attachant du Retour à la terre.

Dans ce tome désopilant, on retrouve notre héros aux prises avec le quotidien d'homme au foyer. Obsédé par la réalisation d'une chatière pour son chat ou par sa nouvelle tenue vestimentaire (un poncho péruvien !), Manu en oublie parfois sa fillette qui grandit et s'émancipe !
Un très chouette album.

Le retour à la terre #5 - Les révolutions
Jean-Yves Ferri, Manu Larcenet
Dargaud, 2008

Acheter Le retour à la terre #5 sur Les Libraires.fr

006293428.jpg

Présentation de l'éditeur :

Voilà 10 ans que Manu Larssinet, Mariette et tout le petit monde du "Retour à la terre" n'avaient pas donné signe de vie... Mariette attend un deuxième enfant. Madame Mortemont a appris à utiliser un Samsong ® et envoie des emojis énigmatiques. Manu, lui, part à la recherche de son père sur Internet et décide d'arrêter la bande dessinée. Quant à Philippe, l'éditeur-adjoint, il se lance dans un voyage téméraire en direction des Ravenelles... Un 6e tome qui réserve bien des surprises !

J'ignore pourquoi ce dernier opus est sorti une décennie après le précédent, mais ce qui est certain, c'est qu'il est très réussi. J'ai beaucoup ri, en particulier des gags consacrés à Madame Mortemont et à sa découverte des smartphones. C'est une série qui a évolué au fil du temps mais a su conserver son humour et son ambiance bon enfant.
Un pur régal !

Un petit détail soit dit en passant, la couverture réelle de ce tome est de couleur vert clair et non pas bleu comme sur la photo (pourtant celle présentée sur le site de l'éditeur !).

Le retour à la terre #6 - Les métamorphoses
Jean-Yves Ferri, Manu Larcenet
Dargaud, 2019

Acheter Le retour à la terre #6 sur Les Libraires.fr

006260079.jpg

Ma précédente vague de BD était consacrée exclusivement à l'adaptation des série Ewilan et Ellana de Pierre Bottero. Avec la sortie de ce tome 5 d'Ellana, il est déjà temps de vous en reparler.

Présentation de l'éditeur :

Après avoir passés l'épreuve du Rentaï, Ellana et Nillem retrouvent leurs maîtres Marchombres. Alors que les deux apprentis reprennent leur formation, Ellana est en plein doute. Pourquoi le Rentaï lui a offert la greffe et non à Nillem qui est bien meilleur qu'elle dans bien des disciplines ? Menée par son maître sur une nouvelle facette de la Voie des Marchombres, Ellana doit passer de nouvelles épreuves qui mettent à mal son égo et ses certitudes. En apotéhose, Ellana se voit confier une importante mission de surveillance d'un groupe qui menace l'équilibre de l'Empire tout entier. Pendant le voyage qu'elle fait en compagnie de Nillem, la vérité éclate. Le jeune se révèle imbu de lui-même et jaloux d'Ellana.

Ce que j'aime dans cette adaptation en BD, c'est l'humilité des auteurs qui respectent l'oeuvre originale et ne font "que" la transposer au format BD en restant parfaitement fidèles aux romans de Bottero. Et ils le font très bien, en sublimant le récit avec des dessins somptueux et en impulsant une dynamique à l'histoire.
A l'instar des précédents, ce tome est donc un vrai plaisir de lecture. Au niveau de l'intrigue, l'action se situe au moment où les chemins d'Ellana et de Nillem commencent à diverger, un passage que j'aime tout particulièrement et qui marque aussi une nouvelle étape pour Ellana.
Superbe suite, qui plus est facile à lire avec le résumé des tomes précédents en préambule, une attention plutôt sympa pour le lecteur !

Ellana #4 - L'envol
D'après l'oeuvre originale de Pierre Bottero
Lylian, Montse Martin, Nicolas Vial
Glénat, 2019

Acheter Ellana #4 sur Les Libraires.fr

006329349.jpg

Présentation de l'éditeur :

Max, qui vient d’enterrer sa mère, se retrouve avec pour héritage deux photos d’elle et lui enfant quand ils vivaient au Brésil. Sur chacune d’elles, un homme différent. L’un d’eux serait-il son père ? Il plonge sur les traces de son passé, vers un camp forestier en Amazonie. Mais ses rêves d’aventure et d’exotisme buteront vite sur la réalité de cette jungle des années 70.  Il découvre un territoire gangréné par la violence, les réseaux de prostitutions, et la loi du plus fort. Il s’appuiera sur un joyeux trio déluré dont deux infirmières françaises, et surtout sur une jeune brésilienne muette, Baïa, indispensable guide.

Difficile de se prononcer après ce premier tome qui jette les bases de l'histoire, mais j'ai un ressenti plutôt positif au sortir de cette lecture. Les dessins sont chouettes, il y a un vrai travail de "mise en scène" qui m'a plu et qui rend le récit très vivant. L'intrigue est prometteuse, même si dans ce tome 1 elle avance finalement assez peu. 
Ce que j'ai surtout aimé, c'est l'aspect dépaysant et exotique du Brésil des années 70 et le côté "aventure dans la jungle".
Bien curieuse de lire la suite !

Un putain de salopard #1 - Isabel
Régis Loisel, Olivier Pont, François Lapierre
Rue de Sèvres, 2019

Acheter Un putain de salopard #1 - Isabel sur Les Libraires.fr

mercredi 27 janvier 2016

La vague des BD #2

9782203078338FS.gif

Adaptation du roman éponyme de Camilla Läckberg, deuxième volet de la série mettant en scène l'inspecteur Patrik Hedström. Ce nouveau tome est construit de la même manière que le précédent, avec, en préambule, la présentation de l'ensemble des personnages figurant dans l'histoire. Le travail d'adaptation est tout aussi réussi que pour La princesse de glace. Les dessins sont étonnants, pas évident de représenter certaines scènes macabres, et pourtant Léonie Bischoff relève le défi sans problème.
Pas de surprise avec ce tome 2 qui s'inscrit dans la continuité du premier et propose une adaptation réussie du roman. Il semble que le troisième tome devrait sortir dans le courant de l'année, j'ai hâte !

Le prédicateur 
D'après le roman de Camilla Läckberg
Olivier Bocquet (scénario), Léonie Bischoff (dessin), Sophie Dumas (couleurs), Guy Buhry (lettrage)
Casteman, 2015

9782365776950FS.gif

Cinquième tome de la série extraordinaire que j'ai découverte l'an dernier, et toujours au top !
Alana et Marko ont été séparés par la force des choses et chacun de son côté doit mener un combat pour sa survie. Leur fille est toujours le narrateur de l'histoire, elle apporte par moment un regard détaché et intéressant sur le monde, s'interrogeant sur l'existence. 
Côté dessin, on en prend encore plein les yeux, j'ai encore une fois été captivée par le style de Fiona Staples.
Encore un excellent tome.

Saga #5
Brian K. Vaughan (scénario), Fiona Staples (dessin), Fiona Staples (couleurs)
Urban Comics (Urban Indies), 2015

9782203062108FS.gif

J'avais totalement oublié de présenter ici ma lecture du dernier tome de cette série géniale qui m'aura fait passer de tellement bons moments... 
Pas vraiment de révélations inattendues, ici il s'agit davantage de boucler l'histoire avec, notamment, la naissance de l'enfant de Marie. On retrouve les personnages que l'on suit depuis le début, finalement si le village a subi un grand changement, ils restent eux-mêmes, c'est rassurant et réconfortant. 
A la fin du livre, des pages "bonus" avec un album photos réalisé par Marie, qui permet de découvrir comment chacun va évoluer après ce tome.
Une jolie fin pour une série qui m'aura enchantée.

Magasin général #9 
Régis Loisel, Jean-Louis Tripp (scénario et dessin), François Lapierre (couleurs)
Casterman, 2014

9782344006993-L.jpg

Troisième tome de la série adaptée de la trilogie La quête d'Ewilan. Au niveau du découpage, je ne sais plus trop où en en est, il s'agit soit du deuxième, soit du troisième roman. 
Le travail de Lylian est formidable, on retrouve encore une fois l'esprit de l'oeuvre de Bottero. La personnalité des personnages et l'intrigue sont totalement fidèles aux romans et cette bande dessinée se présente vraiment comme un complément.
Les dessins sont superbes, l'album se termine sur une double page magnifique. 
Un tome réjouissant à tout point de vue, vivement la suite !
Et pour information, le premier tome de l'adaptation en BD de la trilogie consacrée à Ellana va paraître bientôt, quelle bonne nouvelle !!! 

La quête d'Ewilan #3  - La passe de la goule 
D'après l'oeuvre originale de Pierre Bottero
Lylian (scénario), Laurence Baldetti (dessin), Loïc Chevallier (couleurs)
Glénat, 2015

mardi 4 mars 2014

Magasin Général T8 ~ Les femmes (Régis Loisel - Jean-Louis Tripp)

614cxs_nxdL._.jpgMisère ! J'aurais attendu plus d'un an pour lire cette suite ! Ne me demandez pas pourquoi, je ne le sais pas moi-même. Pourtant je suis une fan de la première heure, c'est l'une de mes séries chouchoux en BD, je n'ai manqué aucun tome depuis le départ... bref !

Les femmes, tout un programme ! Le curé a une crise de foi, Marie attend un bébé mais ne sait pas qui en est le père, les femmes du villages ont envies de s'acheter du tissu pour se faire de nouvelles robes et danser le Charleston...
A chaque fois que je lis un nouveau tome du magasin général, je suis bluffée et je retombe sous le charme de cette bande dessinée unique et tellement savoureuse. Avec une économie de mots et quelques plans à la perspective variable, les auteurs parviennent à plonger le lecteur dans un autre univers. C'est absolument fabuleux ! On s'y croirait, dans la campagne québécoise des années 20. Tenez, vous ne sentez pas le froid, la neige, les feux de cheminée ? Vous ne voyez pas les habitants du village rire, se disputer et s'aimer ? 
Déjà le huitième tome pour une série qui devait n'en compter que trois au départ, j'avais envie de dénoncer le trop gros appétit des auteurs, la série qui devient un filon commercial, et puis non, franchement, je ne sais pas pourquoi ils poursuivent cette série au juste, mais chaque nouveau tome continue de me plaire et de m'émerveiller, alors pourvu que ça dure encore ! D'ailleurs, si quelqu'un sait pourquoi il n'y a pas eu de nouveau tome fin 2013, je serais heureuse de le savoir...

MagasinGeneral.jpg

Le billet de Syl

Casterman, 64 pages, 2012 

samedi 10 mars 2012

Magasin Général T7 ~ Charleston (Régis Loisel - Jean-Louis Tripp)

Saperlipopette ! Déjà le septième tome ! Quand on songe qu'il sort un nouvel album chaque année, cela ne me rajeunit pas (vous non plus, soit dit en passant !)... Bref ! 

Depuis que Marie s'est rendue à Montréal, le village est en ébullition. Les femmes se fabriquent de belles robes pour danser le Charleston, les hommes ont décidé d'élire un nouveau maire (ce qui est surtout un prétexte pour pour des soirées alcoolisées !) et Marie a les sens en éveil... 
Encore un nouvel épisode totalement jubilatoire, drôle et tendre en même temps. Je retrouve à chaque fois avec un immense plaisir ces personnages hauts en couleurs. J'attends le moment propice pour me glisser dans un fauteuil confortable, seule avec ma BD, puis je plonge dans l'histoire. Une fois de plus je suis charmée et je referme l'album le sourire aux lèvres. A l'année prochaine ?!

Casterman, 84 pages, 2011

dimanche 29 novembre 2009

Magasin général T5 ~ Montréal (Régis Loisel - Jean-Louis Tripp)

Cinquième tome de la série et cinquième coup de cœur, décidément cette fresque québécoise est un vrai bijou.
A chaque fois la rencontre est bien trop courte, et depuis l'hiver dernier j'attendais la suite... Elle est à la hauteur de mes espérances et des premiers tomes.
Même qualité dans le travail des expressions des personnages, des teintes, des dialogues aussi, toujours aussi croustillants et drôles.
L'histoire prend un tournant un peu différent dans ce nouveau tome puisqu'une partie se déroule à Montréal. Le talent des auteurs peut alors s'exprimer dans un tout autre univers que celui de la campagne profonde et le résultat est superbe. Le Magasin général c'est vraiment une bande dessinée d'ambiance, quand on la lit on est d'un seul coup happé par les images et la magie opère, on ressent de l'empathie pour les personnages tous plus caustiques les uns que les autres.
La question que je me pose à présent, c'est comment les auteurs vont parvenir à clore la série en un tome (en principe six tomes sont prévus) alors que tellement de pistes sont ouvertes... Affaire à suivre... l'an prochain !

Casterman - 75 pages

Magasin général T4 ~ Confessions (Régis Loisel - Jean-Louis Tripp)

J'avais lu cet album à sa sortie il y a presque un an, mais n'avais pas pris le temps d'en parler ici comme j'étais en plein déménagement.
Avec l'arrivée du cinquième et nouveau tome de la série du Magasin général, j'ai relu Confessions pour me remettre en mémoire l'histoire là où je l'avais laissée.

Après avoir été perçu comme un étranger qui dérange, Serge est maintenant totalement accepté par la communauté et l'on parle même de le marier avec Marie... Mais les choses ne sont pas si simples.

Les personnages sont de plus en plus attachants, ils prennent vie sous les traits de crayon des auteurs et les relations qui se nouent sont à la fois drôles et touchantes. Mention spéciale pour la scène sur le bateau avec Noël, Serge et le curé, tout simplement désopilant.
La fin est terriblement frustrante, on se demande ce qu'il va bien pouvoir se passer à présent dans La paroisse de Notre-Dame-des-lacs.
Mais chut ! Je n'en dis pas davantage, il faut lire cet album comme les précédents, c'est un régal !
Drôle, intelligent, émouvant, je ne m'en lasse pas !

Casterman - 69 pages

vendredi 8 février 2008

Magasin Général T3 ~ Les hommes (Régis Loisel - Jean-Louis Tripp)

La bonne nouvelle, c'est que les auteurs pensent prolonger la série de trois tomes supplémentaires.
La mauvaise, c'est que l'on va devoir attendre encore un an avant le prochain tome !

Dans Les hommes, les personnages s'affinent. Le curé fait une "crise de foi", Gaëtan s'épanouit, Marie retrouve le goût de vivre, Serge expérimente...  Et puis il y a les hommes, ceux qui étaient partis abattre du bois avant l'hiver, et qui sont maintenant de retour.
Après une longue absence et une dure labeur, ils n'apprécient que très moyennement de trouver "un étranger" au village.
La tension monte, c'est l'heure des règlements de comptes. Les femmes d'un côté, les hommes de l'autre, et le curé qui tente de jouer le juge-arbitre.
En toile de fond, toujours ce formidable humour. La scène de la colère de Marie m'a fait littéralement éclater de rire.

Deviendrais-je fan de Loisel et Tripp ?! En tout cas, je suis séduite !

Casterman - 79 pages

mercredi 6 février 2008

Magasin Général T2 ~ Serge (Régis Loisel - Jean-Louis Tripp)

Nous sommes en hiver. Le village de Notre-Dame-des-Lacs est enseveli sous la neige. Un étranger voyageant à motocyclette est tombé en panne aux abords du village ; Marie lui vient en aide.
L'arrivée de Serge Brouillet va bouleverser le quotidien paisible des habitants. Il vient de Montréal, il a de bonnes manières, il lit des livres, il a voyagé en Europe, et par-dessus le marché, il est bel homme !
Cette année-là, le réveillon de Noël aura une saveur particulière...

J'ai retrouvé avec plaisir cette famille de personnages. Toujours autant d'humour dans ce second tome et des dialogues croustillants. Vraiment, j'adore les expressions québécoises, c'est tellement imagé ! D'ailleurs si des lectrices (lecteurs ?) québécois lisent ce billet, je leur soumets l'idée de rédiger un glossaire des expressions québécoises, ça serait très intéressant pour nous autres "français de France" ! ;-)
Par ailleurs je commence à véritablement apprécier les dessins qui nous imprègnent de l'atmosphère si particulière de ce village. Les paysages sous la neige sont superbes, c'est une lecture de saison !
Et je vous parlerai bien vite du troisième et dernier tome en date, puisque le Père-Noël l'a déposé dans les souliers de mon chum (c'est comme ça qu'on dit ?!) !

L'avis de Flo et de Malaurie.

Casterman - 71 pages

lundi 4 février 2008

Magasin Général T1 ~ Marie (Régis Loisel - Jean-Louis Tripp)

Depuis le début de l'année j'éprouve le désir de lire des bandes dessinées.
Mon cher et tendre est fan de Loisel et très attiré par le Québec. C'est donc sur les conseils avisés d'Isabelle que je lui ai offert les deux premiers tomes de la série Magasin Général l'an dernier.
Seulement moi, j'accrochais pas avec les dessins de Loisel, c'est pas ma tasse de thé.
MAIS l'histoire me tentait bien... alors après plusieurs mois, j'ai cédé à la curiosité ! Bien m'en a pris !

L'histoire, donc, se passe dans un petit village de la campagne québécoise, au début du 20ème siècle. Les villageois viennent de perdre l'un des leurs, Félix, le propriétaire du magasin général, sorte de mine d'or pour les habitants. Sa femme, Marie, reprend le flambeau, non sans peine.
Ce premier tome est en quelque sorte la présentation des différents personnages et habitants de la paroisse de Notre-Dame-des-Lacs. Leur vie, leurs habitudes, les liens qu'ils ont tissés entre eux.
J'ai lu au sujet de cet album des critiques de lecteurs fans de Loisel qui n'avaient pas apprécié et se plaignaient d'un manque d'action... Ils sont, à mon sens, à côté de la plaque. Si l'on cherche de l'action, ce n'est certes pas la bande dessinée qu'il fallait choisir, ce n'est pas le propos de Magasin général. Et c'est d'ailleurs peut-être la raison pour laquelle j'ai aimé cette lecture, moi qui, a priori, n'étais pas fan du style des auteurs.
Cet album est presque une œuvre d'ethnologie du milieu rural québécois du siècle passé. On s'y croirait ! Les dessins sont subtils ; des décors superbes, des personnages avec des véritables "tronches" (j'adore celle de Noël Poulin), des couleurs douces et magnifiques. Bref, moi qui ne suis pas touchée habituellement par ce genre de dessins, j'avoue que j'ai été conquise et que je me suis laissée embarquer dans l'histoire. Ce qui me fascine, c'est la capacité des auteurs à nous faire plonger dans ce village, uniquement avec des dessins et un peu de texte. Ca, c'est de la BD ! Certaines planches sont terribles, elles font penser à des scènes filmées avec une caméra qui plonge, zoome, etc.
J'ai parlé des dessins, mais pas du texte, et pourtant il n'est pas en reste. Là aussi un sacré travail de recherche a été fait, et le résultat est plus que concluant ; je me suis surprise à prendre l'accent québécois dans ma tête en lisant les bulles (!), et j'ai retrouvé avec délice de nombreuses expressions que je connaissais...
Vous l'aurez compris, j'ai passé un fort agréable moment  et j'attends impatiemment de découvrir la suite !

L'avis d'Allie et d'Isabelle

Casterman - 79 pages