Mot-clé - Pierre Lemaitre

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 31 mars 2018

Couleurs de l'incendie

9782367625638-001-T.jpegCouleurs de l'incendie est la suite d'Au revoir là-haut, mais une suite qui peut tout-à-fait se lire indépendamment. Ce roman est centré sur Madeleine, un personnage secondaire du premier tome.

Le récit démarre en 1927, aux obsèques du père de Madeleine, Marcel Péricourt. En tant qu'héritière, elle doit logiquement prendre la tête de l'empire financier qu'il dirigeait, mais le destin va en décider autrement.
Madeleine va voir sa vie bouleversée et tenter de survivre dans un milieu d'hommes où règne la corruption et l'ambition. 

Je me demandais comment l'auteur allait pouvoir écrire une suite à Au revoir là-haut, mais en réalité, il s'agit bien, comme je l'indique en préambule de ce billet, d'une histoire indépendante. Dans ce tome-ci, le récit se déroule dans les années trente, à l'aube de la seconde guerre mondiale, et la petite histoire s'inscrit dans la grande. 
L'écriture de Pierre Lemaître est formidable, c'est un virtuose qui manie l'humour noir avec brio. On sent qu'il s'amuse et se délecte des situations dans lesquelles il place ses personnages. A ce propos - comme pour Au revoir là-haut -, dans la version audio, c'est l'auteur lui-même qui lit son texte et sa lecture met en exergue le ton insolent et cynique du récit. 
L'écouter et le lire est tout bonnement jubilatoire. Les événements se succèdent au fil des chapitres et l'écrivain n'en finit pas de nous surprendre. On se prend à douter, on se dit qu'il ne va tout de même pas oser, et puis l'on se rend à l'évidence, son imagination dépasse largement celle du lecteur ! Dès les premières lignes, le ton est donné,  mordant et effronté. J'ai adoré !
La version audio est, quant à elle, excellente. Le fait que ce soit l'auteur qui lise son propre texte (et le fasse remarquablement bien) apporte indéniablement un plus. Qui plus est, l’enregistrement du roman est suivi d'un entretien avec l'auteur, l'occasion de prolonger encore un peu le plaisir. 

Texte intégral lu par l'auteur
Audiolib, 2018
Durée totale d'écoute : 14h10

Acheter Couleurs de l'incendie sur Les Libraires.fr

vendredi 15 juillet 2016

Trois jours et une vie (Pierre Lemaitre)

9782367621951-001-X.jpegFin décembre 1999, Antoine alors âgé d'une douzaine d'années va commettre l'irréparable en tuant son petit voisin de six ans, Rémi. Un mauvais geste, une colère mal contrôlée, et sans le vouloir, il va donner la mort. 
A partir de là, les jours passent, avec pour Antoine, la peur paralysante d'être arrêté et condamné.

Que doit-on faire quand on est encore enfant et que l'on a tué quelqu'un ? Telle est la question posée au début de l'histoire. Est-ce qu'Antoine doit avouer et se rendre ? Fuir ? Disparaître ? C'est précisément cette partie-là du roman qui m'a beaucoup plu. Le lecteur se retrouve dans la peau d'Antoine et traverse les heures puis les jours avec énormément d'empathie. La tension et le stress sont palpables et l'écriture de Pierre Lemaitre est remarquable.
La seconde partie m'a en revanche moins convaincue, j'ai trouvé que l'intrigue se diluait et que le texte perdait en intensité dramatique. 
L'idée de départ aurait à mon sens suffi pour en faire un livre, pas besoin d'aller si loin dans le récit, au risque de s'éloigner du thème principal.

Un bon roman qui aurait pu être encore meilleur si l'auteur avait gardé le cap du début à la fin.

Texte intégral lu par Philippe Torreton
Audiolib, juin 2016
Durée totale d'écoute : 6h21

mardi 10 février 2015

13 à table ! (Collectif)

9782266254052FS.gif

J'avais envie de vous parler de ce recueil de nouvelles car c'est une belle surprise. Soyons honnêtes, si j'ai acheté ce livre, c'est avant tout pour la cause (1 livre acheté = 3 repas distribués aux restaurants du coeur) et je n'en attendais pas grand chose. Puis je l'ai lu, et je dois dire, moi qui n'aime guère les nouvelles, que c'est un recueil de qualité et que j'ai vraiment apprécié la grande majorité des textes qui s'y trouvent.
La thématique commune est celle du repas et presque tous les auteurs se sont pliés à cette contrainte pour proposer des histoires qui se passent en grande partie à table. Bien entendu, chaque nouvelle envisage le thème sous un angle qui lui est propre, et le résultat est vraiment étonnant. Dans ce livre, il y a de l'humour, du suspense, du fantastique, des émotions... on passe d'une nouvelle à l'autre avec un plaisir toujours renouvelé et au final c'est un excellent moment de lecture. 


Les auteurs de ce recueil : Françoise Bourdin, Maxime Chattam, Alexandra Lapierre, Agnès Ledig, Gilles Legardinier, Pierre Lemaitre, Marc Levy, Guillaume Musso, Jean-Marie Périer, Tatiana de Rosnay, Eric-Emmanuel Schmitt, Frank Thilliez, Bernard Werber

Pocket, 273 pages, 2014

mercredi 7 mai 2014

Au revoir là-haut (Pierre Lemaitre)

 9782356417312-T.jpg

Autre excellente surprise de ce prix Audiolib 2014, Au revoir là-haut m'a fait passer un super moment.
Je ne connaissais pas la plume de l'auteur, et c'est donc vierge de tout a priori que je me suis lancée dans cette lecture.
C'est l'histoire de deux soldats au lendemain de la première guerre mondiale. Deux types qui ont survécu par miracle mais y ont laissé des plumes. On fait leur connaissance vers la fin du conflit puis on les retrouve après l'armistice, et on suit leur nouvelle vie hors des sentiers battus.
C'est un roman surprenant parce qu'il nous raconte l'horreur de la guerre sous un angle différent, celui de l'humour et du cynisme. Nul doute que des hommes se sont comporté comme les protagonistes de cette histoire en temps de guerre, et après. Dans ce récit, ce qui est incroyable, c'est que l'auteur envisage son texte de deux manières qui semblent s'opposer en apparence. D'un côté, on sent une volonté de réalisme, de rendre les scènes de guerre aussi crédibles que possible, de l'autre, on a une vision à la limite du burlesque, exacerbée, comique. Contre toute attente, l'association de ces deux points de vue en fait un roman jubilatoire à l'écriture géniale.
Nous ne sommes donc ni en présence d'un roman sombre ni d'un roman léger, mais bel et bien d'un livre qui joue avec les deux aspects. Au revoir là-haut donne à réfléchir et fait envisager la guerre sous un jour qu'on ne lui connaît pas forcément.
Le jeu de mots est facile, mais voilà un auteur qui porte bien son nom.
Enfin, petite remarque qui a son importance dans le cadre de la version audio, le livre est lu par l'auteur lui-même. Or, autant j'avais été déçue par la lecture de Nue par son propre auteur, autant j'ai trouvé celle-ci réussie. On sent son plaisir de lire à haute voix son oeuvre, une pointe de malice parfois dans la voix, bref c'est une version excellente.

02-02-700x357.jpg

La fiche du livre sur AUDIOLIB

Texte intégral lu par l'auteur
Audiolib, mars 2014
Durée totale d'écoute : 16h57