Mot-clé - Olivier Tallec

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 10 octobre 2018

La vague des BD #11

005497452.jpg

Vous l'aurez reconnu à la couverture, cet album est bien l'adaptation du roman de Yves Grevet, premier tome de la géniale série Méto.
Ma lecture de la série remonte à quelques années maintenant et ma mémoire est incertaine, mais il me semble que le scénario est bien fidèle au roman. 
Pour rappel, ou pour information pour lecteurs n'ayant pas lu les romans, il s'agit d'une trilogie d'anticipation. Dans ce premier tome, on découvre un pensionnat d'un genre un peu particulier appelé La maison, et dans lequel vivent 64 garçons. Leur quotidien se déroule entre ces quatre murs, régulé de manière stricte par les Césars, sortes de matons. 

Dans cet album, on retrouve bien l'ambiance oppressante qui règne dans les romans, et ce côté mystérieux. Qu'y a-t-il au-delà des murs de la maison ? Où vont les garçons devenus trop grands ? Dans ce premier volume, on est volontairement plongé dans un univers fermé que l'on observe à travers les yeux des pensionnaires de La maison, sans en connaître davantage qu'eux sur la situation.

Une bonne adaptation.

Méto #1 - La maison
Yves Grevet, Lylian, Nesmo, Lerolle
Glénat, 2018

Acheter Méto #1 - La maison sur Les Libraires.fr

005736546.jpg

Premier tome d'une série de science fiction (plutôt destinée aux ados-adultes, ne vous fiez pas au style des dessins), Le visage des sans-noms se révèle être un début prometteur. Dans un futur indéterminé, la ville de Phoenice (autrefois San Francisco)  est devenue un état divisé en deux zones distinctes. D'un côté la classe dominante, les nantis, de l'autre le reste de la population. Jonas, âgé de 14 ans, n'a qu'un but pour échapper à sa modeste condition, réussir le concours d'entrée pour intégrer les "élus", comme sa sœur auparavant.
Le scénario est bien ficelé, l'entrée en matière pique notre curiosité tout en nous offrant un lot de rebondissements et scènes d'actions. 
Un album qui se lit tout seul et donne envie de découvrir la suite.

Eden #1 - Le visage des sans-noms
Fabrice Colin, Carole Maurel
Rue de Sèvres, 2018

Acheter Eden #1 - Le visage des sans-noms sur Les Libraires.fr

couvt.jpg

CoupDeCoeur2016.pngAprès Bonne journée et Bonne continuation, Olivier Tallec revient avec un nouvel opus toujours aussi drôle et toujours plus fort !
Aussitôt reçu, aussitôt dévoré, je me suis jetée dessus après une journée fatigante et cela m'a fait un bien inouï ! On pourrait croire que la recette est moins bonne après deux tomes, il n'en est rien, bien au contraire. L'auteur a le don des formules et situations ubuesques mais désopilantes.
Un quart d'heure de lecture et quelques rires plus tard, j'étais une lectrice comblée !
N'oubliez pas de le placer sous le sapin cette année !

Je reviens vers vous
Olivier Tallec
Rue de Sèvres, 2018

Acheter Je reviens vers vous sur Les Libraires.fr

005659770.jpg

J'avais noté cette BD depuis un petit moment pour ne pas rater sa sortie... Fan de l'écriture de Sophie Henrionnet et de la douceur des dessins de Mathou, je voulais découvrir ce qui se cachait derrière cette couverture si attrayante.
Et puis Colette, c'est l'histoire d'une trentenaire célibataire qui va voir sa routine bousculée après le décès de sa soeur et son beau-frère. Leur petite Colette se retrouvant orpheline, le testament révèle que c'est la tata qui va devenir sa tutrice.
Mais est-ce qu'Anouk se sent capable d'endosser ce rôle ?
Entre douceur et douleur, une bien jolie histoire qui prend aux tripes. Beaucoup d'émotion dans ces pages.

Et puis Colette
Sophie Henrionnet, Mathou
Delcourt, 2018

Acheter Et puis Colette sur Les Libraires.fr

005377768.jpg

David Smith, un jeune sculpteur qui ne parvient plus à créer se voit proposer un pacte terrible : en échange de sa vie, il pourra sculpter tout ce qu'il souhaite à mains nues.
A travers cet album monumental de plusieurs centaines de pages, l'auteur nous propose une adaptation du mythe de Faust. 
Les dessins sont à couper le souffle et nous plongent littéralement dans l'histoire, par moments on oublie qu'on est à l'extérieur de l'histoire tant c'est prenant ! 
L'histoire est passionnante, anxiogène et étonnante.
A découvrir.

Le sculpteur
Scott McCloud
Rue de Sèvres, 2018

Acheter Le sculpteur sur Les Libraires.fr

vendredi 9 décembre 2016

La vague des BD #4

9782365778640FS.gif

Dans le précédent tome, Marko et Alana se sont enfin retrouvés mais leur fille Hazel a été kidnappée. Ils ignorent où elle se trouve et quelles sont les intentions de ses ravisseurs, des membres de la Dernière Révolution.
Si j'aime toujours autant les illustrations et l'univers de cette série, j'ai tout de même trouvé ce tome en-dessous des précédents. Le scénario m'a semblé plus prévisible et moins original. Je n'ai pas retrouvé avec la même intensité ce côté décalé et fou qui m'a tant séduite au début de Saga. 
J'espère que le septième tome me prouvera que j'ai tort et saura me surprendre à nouveau.

Saga #6 
Brian K. Vaughan (scénario), Fiona Staples (dessin), Fiona Staples (couleurs)
Urban Comics (Urban Indies), 2016

9782803635481FS.gif

Je n'avais pas parlé de ma lecture du précédent tome qui ne m'avait pas franchement convaincue. Cette série que j'aime d'amour et suis avec application quasiment depuis ses débuts a très clairement perdu en qualité depuis déjà quelques tomes et je continue d'acheter les nouveaux par habitude, espérant à chaque fois retrouver l'essence des premiers tomes. Ne parlons pas des (trop) nombreuses séries dérivées dont j'ai testé deux ou trois titres avant de jeter l'éponge. Quand le marketing prend le pas sur le reste, je n'aime pas cela et je le dis.
Bref, reveons-en donc à la série principale. Avec ce 35ème tome, nouveau changement de scénariste, désormais c'est Xavier Dorinson qui est aux commandes. Or, si je dois reconnaître que j'ai haussé les sourcils en découvrant ce changement (rappelons que Yves Sente n'aura écrit le scénario que des tomes 30 à 34), j'ai au final été plutôt agréablement surprise.
Sans aller jusqu'à crier victoire, il faut admettre que ce nouvel opus est agréable à lire et nous promet (peut-être ?) un retour aux sources pour la suite. J'attends donc impatiemment de vérifier si mes impressions se confirmeront dans le prochain tome. 

Thorgal #35  - Le feu écarlate
Xavier Dorison (scénario), Grzegorz Rosinski (dessin)
Le Lombard, 2016

9782954483849_1_75.jpg

Dans un pays d'Orient, Amshet, jeune fille de bonne famille, se voit contrainte d'épouser l'homme qu'elle hait depuis toujours, celui qui l'a humiliée par le passé.
J'ai découvert cette bande dessinée par le plus grand des hasards. Il s'agit d'un tome unique (pour le moment en tout cas) et c'est bien dommage, car lorsque je suis arrivée à la dernière page, j'étais frustrée que l'histoire s'arrête là. Il y avait très clairement matière à poursuivre le récit.
Je retiens de cette lecture une jolie histoire servie par des illustrations de toute beauté. Très clairement, ces dernières sont le point fort de cet album, même si le scénario est plutôt intéressant.
J'espère qu'un jour une suite verra le jour, si c'est le cas, je retrouverai Amshet et Aidan avec grand plaisir.
Pour information, si ce livre vous intéresse et que vous souhaitez vous le procurer, il faut vous rendre sur le site de l'illustratrice car il s'agit d'une auto-édition.

Mon meilleur ennemi 
Orpheelin, Zulma (scénario), Orpheelin (dessin), Lowenael (couleurs)
Auto-édition, 2016

004200989.jpg

Dans un tout autre genre que les autres titres présentés dans cette vague de BD, voici le dernier-né d'Olivier Tallec. Dans la même veine que Bonne journée, un album humoristique composé d'une succession de planches-images. Le style n'a pas changé (pour mon plus grand plaisir) et j'ai adoré ce nouveau tome totalement désopilant. Un humour acéré, une vision du monde loin des paillettes et des bisounours, bref tout ce que j'aime. 
Excellent et jouissif.

Bonne continuation 
Olivier Tallec 
Rue de Sèvres, 2016

lundi 9 février 2015

Bonne journée (Olivier Tallec)

Bonne-journee.jpg

Attention, apparences trompeuses, ceci n'est pas un album pour enfants ! Olivier Tallec signe là un livre humoristique et savoureux. De grandes illustrations et de très courts textes - à chaque fois une ou quelques phrases tout au plus -, voilà la recette pour faire rire et sourire. Chaque dessin obtient l'effet voulu, distillant son message de façon simple et directe. C'est un humour cynique, parfois acide, et en même temps assez fin, pas vulgaire. Personnellement je suis fan, c'est exactement ce type d'humour qui me convient et me fait rire. Cet album m'a fait penser au style de Voutch mais avec un brin de tendresse en plus. 
Voilà un excellent album à ne pas pas mettre entre les mains des enfants mais à offrir sans retenue aux adultes qui aiment rire de tout.

webfarwest.jpg

webbj05.jpg

D'autres planches sur le site de l'auteur

Rue de Sèvres, 2014

samedi 13 décembre 2008

Le Noël de Rita et Machin (Jean-Philippe Arrou-Vignod - Olivier Tallec)

Voilà un album à la fois tendre et drôle, idéal pour aborder le thème de Noël avec les plus jeunes. Les deux personnages de l'histoire (que l'on peut également retrouver dans d'autres aventures) sont une petite fille du nom de Rita, et son compagnon à quatre pattes, ou Machin. Ensemble ils se préparent à fêter Noël. Au programme : rédaction de la lettre de souhaits au Père-Noël, décoration de la maison, cuisine...  Tous ces préparatifs ne se font pas sans peine avec Machin qui ne peut s'empêcher de faire des bêtises, y compris dévorer le casse-croute destiné au Père-Noël en personne !
Le style graphique est très épuré, on dirait des crayonnés, et le résultat est super, les personnages sont très attachants.
Beaucoup de malice dans cette petite histoire, j'ai notamment bien ri lorsque Machin décide de décorer son propre sapin avec des tranches d'andouille et des guirlandes de saucisses !

A-DO-RA-BLE !

Gallimard Jeunesse