Mot-clé - Marie-Aude Murail

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 24 novembre 2014

3000 façons de dire je t'aime (Marie-Aude Murail)

9782211212014FS.gif

Les avis concernant ce roman divergent et j'appréhendais sa lecture, craignant d'être déçue. Au tout début, j'ai un peu tiqué, il est vrai, devant les personnages caricaturaux. Chloé, fille de bonne famille, en classe préparatoire, Neville, voleur à l'étalage, élevé par une femme de ménage qui n'arrive pas à joindre les deux bouts et Bastien, fils de commerçants, un peu lourdaud avec ses blagues. J'ai grincé des dents, froncé le nez, déjà prête à me dire que, pour une fois, le charme de la plume de Marie-Aude Murail n'allait pas opérer. Mais j'avais tort, et heureusement ! Bien vite j'ai oublié ces clichés pour me laisser porter par l'histoire. Trois jeunes gens, donc, issus de milieux fort différents, vont se rencontrer lors de cours de théâtre. Va naître, alors, entre eux, une complicité indéfectible. Quelques mois durant, il vont partager des moments uniques, de ceux qui vous donnent l'impression d'être sur le toit du monde, instants précieux dont on gardera le souvenir toute sa vie. Le "nous" de narration revient justement sur ce passé et raconte les émois de ce trio, entre répétitions, vie de famille pas toujours rose, réflexions sur la vie et sur l'avenir tant espéré. 
C'est un roman qui m'a énormément plu, par sa sensibilité, son thème et ses personnages touchants, en fin de compte. Une ode à la jeunesse, à l'amitié, à l'amour et bien sûr au théâtre. Superbe.

Un immense merci à Hérisson qui m'avait offert ce livre !

L'école des loisirs (Médium), 266 pages, 2013

jeudi 30 janvier 2014

Miss Charity (Marie-Aude Murail)

MissCharity.jpg

CoupDeCoeur2014.pngDeuxième coup de coeur de cette nouvelle année, c'est prometteur !
Quel bonheur de retrouver la plume de Marie-Aude Murail, qui, je le sens, est en passe de figurer parmi mes auteurs chouchoux ! 
Avec Miss Charity, elle plonge ses lecteurs dans l'Angleterre victorienne du XIXème siècle avec une fausse biographie inspirée de la vie de la célèbre Beatrix Potter. 

J'ai retrouvé (avec bonheur) mon enfance, lorsque je lisais les histoires de la Comtesse de Ségur, avec ce texte mi-théâtralisé. Miss Charity est une fillette passionnée par les animaux et les expériences scientifiques, amoureuse de Shakespeare dont elle apprend les pièces par coeur. En grandissant, ses centres d'intérêt restent les mêmes, au grand dam de sa mère qui cherche à la marier. Charity continue ainsi de mener une vie tranquille entourée de ses petits protégés, et se découvre peu à peu des talents d’illustratrice.

C'est une histoire délicieuse, qui repose sur pas grand chose et se révèle pourtant passionnante. Miss Charity est un roman magique et unique dont on a du mal à se défaire. On y trouve un humour omniprésent (et parfois grinçant), des personnages étonnants, des moments de tendresse et de poésie, des réflexions sur l'existence...
Miss Charity est par ailleurs un très beau livre illustré avec du papier couleur crème, une couverture à rabats et, surtout, de magnifiques aquarelles de Philippe Dumas.

J'ai passé un moment merveilleux en compagnie de Miss Charity. J'ai ri, j'ai été émue, j'ai retrouvé mon âme d'enfant.

LivreDoudou.jpg

L'école des loisirs (Médium), 562 pages, 2008

samedi 13 octobre 2012

Oh, boy ! (Marie-Aude Murail)

OhBoy.jpg

Oh, boy ! est le premier roman que je lis de Marie-Aude Murail. Pourtant j'ai toujours entendu beaucoup de bien de son oeuvre et j'avais envie de découvrir sa plume depuis longtemps. C'est Cess, qui, en m'offrant ce titre, m'en a donné l'occasion. Première rencontre donc, et je sens déjà que je vais aimer retrouver cette écriture pour de futures lectures.

Oh, boy ! est une histoire dont le thème assez glauque (des enfants orphelins) n'avait rien pour m'attirer de prime abord, mais c'était sans compter avec le talent de l'auteur. Le ton est caustique, on flirte parfois avec l'absurde mais sans jamais sombrer dans le ridicule. A partir d'une situation de départ assez sinistre se développe un récit sans pathos ni mièvrerie, au plus près de l'âme humaine et de la réalité du quotidien. Les personnages sont abîmés, cabossés, originaux, atypiques et terriblement attachants. C'est un texte empreint d'humour et d'émotion. J'ai été très touchée par cette écriture simple mais efficace et je brûle à présent de lire d'autres livres de l'auteur.

Le billet de Cess

L'école des loisirs (Médium), 207 pages, 2000

page 2 de 2 -