Mot-clé - Manu Larcenet

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 10 mai 2009

Le combat ordinaire ( Manu Larcenet)

Je n'avais pas eu de coup de cœur pour Le retour à la terre, série qui avait déjà le mérite de m'avoir fait passer un agréable moment de lecture. J'ai donc entamé Le combat ordinaire sans attente particulière et le premier tome ne m'a pas fait plus d'effet que cela. En revanche, à partir du deuxième tome, j'ai trouvé une nouvelle dimension dans cette histoire dont chaque nouvelle page m'accrochait davantage que la précédente.
Au final je retiendrai cette bande dessinée comme un magnifique regard sur la vie et le quotidien en apparence banal de bien des mortels.
Marco est un photographe indépendant, trentenaire, qui poursuit tant bien que mal son chemin dans les dédales de la vie. A travers le regard de son personnage et les questions existentielles de celui-ci, Manu Larcenet aborde de multiples sujets que l'on retrouve au cœur de la vie... la mort des proches, la paternité, la politique, le racisme, la maladie... les pistes de réflexion sont nombreuses, au lecteur de se laisser guider et de suivre le fil.
Moi qui n'apprécie guère le style graphique de l'auteur, je dois dire que j'ai fini par complètement passer outre mes goûts personnels, trouvant que le dessin épousait parfaitement le texte tout en lui apportant une touche de tendresse. Une histoire tout en subtilité et sensibilité qui navigue entre espoir et mélancolie. J'ai adoré, tout simplement. Incontournable.

L'avis de Tamara, conquise elle aussi.

Le blog de l'auteur

Dargaud

T1 - Le combat ordinaire - 54 pages
T2 - Les quantités négligeables - 62 pages
T3 - Ce qui est précieux - 64 pages
T4 - Planter des clous - 64 pages

vendredi 21 mars 2008

Le retour à la terre (Manu Larcenet - Jean-Yves Ferri)

Depuis le temps que j'en entends parler, j'ai enfin découvert cette fameuse série...

          

Quatre tomes pour suivre la vie de Manu et Mariette, ex-citadins nouvellement installés à la campagne. Ce jeune couple qui vivait à Juvisy en banlieue parisienne, vient d'emménager aux Ravenelles, côté verdure. Entre cartons et rencontres, nous suivons au fil des jours leur adaptation à ce milieu hostile, leurs doutes, leurs interrogations, mais aussi les petits bonheurs du quotidien. Chaque album est construit sur une succession de gags très courts (six vignettes), qui, bien qu'indépendants les uns des autres, se suivent et forment une histoire.
Les dessins sont naïfs, principalement basés sur la représentation des personnages et de leurs expressions. Personnellement, je n'aime guère ce style graphique, mais l'histoire m'ayant touchée et amusée, je suis passée outre, et j'ai même fini par apprécier le dessin de certaines planches. Cette bande dessinée est avant tout comique, mais elle cache une certaine tendresse pour les deux héros au travers desquels la plupart des lecteurs peuvent se retrouver à un moment ou à un autre.
Si le début est assez désopilant, j'ai trouvé que le rythme et l'histoire s'essoufflaient un peu au fil des tomes.
Je n'ai donc pas trouvé la série extraordinaire, mais j'ai passé un agréable moment de lecture.

Les avis de Malaurie, d'Isabelle et de Tamara, nettement plus enthousiastes que moi.

Le blog de Manu Larcenet.

Dargaud (collection Poisson pilote)
T1 - 48 pages /  T2 - 48 pages /  T3 - 48 pages /  T4 - 48 pages