Mot-clé - M. C. Beaton

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 24 juin 2019

Agatha Raisin enquête : Remède de cheval (M. C. Beaton)

004142837.jpgAgatha Raisin s'est finalement acclimatée à la vie campagnarde et savoure sa nouvelle existence à Carsely dans son cottage en compagnie de ses deux chats. L'arrivée d'un nouveau vétérinaire séduisant dans le village va de surcroît pimenter son quotidien, jusqu'au jour où celui-ci décède dans de bien mystérieuses circonstances.

Si j'ai un peu moins aimé ce deuxième opus des enquêtes d'Agatha Raisin, c'est, je pense, en grande partie parce que j'ai trop étalé sa lecture dans le temps. C'est typiquement le genre de roman "facile" qu'il faut lire d'une traite ou presque, sous peine de se lasser et/ou de décrocher.
Ceci étant, j'ai quand-même passé un bon moment et bien ri de certaines frasques de notre chère héroïne.
Une lecture feel-good, pas prise de tête, qui fait son job.
Et bien entendu, je lirai la suite !

Titre original : The vicious vet
Traduit de l'anglais par  Esther Ménévis
Albin Michel, 270 pages, 1993 pour l'édition originale et 2016 pour l'édition française

Acheter Agatha Raisin enquête : Remède de cheval sur Les Libraires.fr

mercredi 12 juin 2019

Agatha Raisin enquête : La quiche fatale (M. C. Beaton)

9782226317322-475x500-1.jpgAlors qu'elle dirigeait une affaire florissante, Agatha Raisin décide sur un coup de tête de prendre sa retraite anticipée et de quitter Londres pour s'installer à la campagne dans un village tranquille des Costwolds.
Seulement, après avoir mené une vie trépidante à la city, le changement s'avère pour le moins radical et Agatha commence à s'ennuyer sérieusement. Heureusement, le quotidien paisible va se retrouver bouleversé lorsqu'un habitant du village meurt dans d'étranges circonstances...

La série Agatha Raisin est présentée comme une série policière, mais je doute qu'elle plaise aux puristes du genre. C'est en effet plutôt une comédie légère avec un soupçon d'enquête policière en prime.
Pour ma part, je me suis régalée avec ce premier tome et j'ai adoré le personnage d'Agatha, caustique à souhait. Une héroïne qui a beaucoup de défauts mais n'en est que plus attachante. 
C'est une lecture légère et très drôle qui fait un bien fou !

Titre original : The quiche of death
Traduit de l'anglais par  Esther Ménévis
Albin Michel, 324 pages, 1992 pour l'édition originale et 2016 pour l'édition française

Acheter Agatha Raisin enquête : La quiche fatale sur Les Libraires.fr