Mot-clé - Kristan Higgins

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 27 mai 2014

C'est toi que j'attendais (Kristan Higgins)

51nSIAhV8_L._.jpg

Une romance... ça faisait longtemps, n'est-ce pas ?!
C'est toi que j'attendais aura confirmé que la romance contemporaine, à quelques exceptions près, ce n'est pas ma tasse de thé. Enfin, disons que j'en lis trop peu pour pouvoir en juger, mais force est de constater que mes romances préférées sont historiques. Bref. Celle-ci m’aura fait passer un agréable moment, mais c'est bien tout.
Cordelia, ou Poppy pour les intimes, est une jeune femme originale, passionnée de vieilleries, entourée d'animaux domestiques et chérie par sa famille. Le hic, c'est que son petit ami n'est autre que le patron du restaurant concurrent de celui de ses parents. Un beau jour, le sexy Liam - son ancien béguin -, veuf et papa d'une adolescente, resurgit en ville. 

L'histoire est mignonne, c'est sympa et drôle par moments, mais un peu trop caricatural aussi. Le petit ami du frère gay hyper efféminé, les parents ultra protecteurs, la cousine-vedette à gifler... bref l'auteur n'a pas fait dans la demi-mesure. Pour autant, ça se lit bien mais il manque les papillons dans le ventre, la petite étincelle qui fait fléchir les cœurs tout mous. 
Du même auteur, j'ai nettement préféré L'amour et tout ce qui va avec.

Titre original : Until there was you
Traduit de l'américain par Sophie Dalle
J'ai lu (Promesses), 406 pages, 2011 pour l'édition originale, 2013 pour l'édition française 

samedi 5 octobre 2013

L'amour et tout ce qui va avec (Kristan Higgins)

9782280271240.jpg

Cette couverture me donne du peps et elle annonce d'une certaine manière le ton du bouquin : une romance contemporaine aux allures de roman-doudou. Les personnages pourraient faire partie de notre entourage, l’héroïne est une jeune femme drôle et sympathique qu'on aimerait avoir pour amie, bref entrer dans L'amour et tout ce qui va avec, c'est comme prendre un remède contre la déprime. Agréable et pas prise de tête. 

Callie Grey, tout juste trente ans, est amoureuse depuis des années de son patron et meilleur ami Mark. Elle espère qu'un jour, enfin, il se rendra compte qu'ils sont faits l'un pour l'autre. Hélas, ses espoirs sont anéantis lorsque celui-ci lui révèle qu'il a une relation suivie avec une jeune femme détestable.

Le scénario n'a certes rien d'original mais l'écriture est vraiment plaisante et Callie juste irrésistible. Ses pensées intimes, ses réactions et sa manière d'être révèlent son humour désopilant et sa bonté d'âme. Perpétuellement tiraillée entre sa raison et son côté midinette énamourée, elle se retrouve facilement dans des situations des plus cocasses sans pour autant que cela tourne au ridicule. Et puis il y a tous ces détails qui m'ont fait aimer ce livre... le rocking-chair chair de Callie dans lequel on aimerait se balancer, le vieux grand-père bourru , le père qui essaie de reconquérir sa femme après des années de séparation, les petites remarques sur la vie, l'amitié, le temps qui passe... tous ces petits rien qui font qu'on se sent chez soi lorsque l'on lit un roman.

Première rencontre avec l'écriture de cet auteur en vogue, j'ai été conquise et j'en redemande !

Lecture commune avec Mara

Titre original : All I ever wanted
Traduit de l'américain par Jeanne Deschamp
Harlequin (Mosaïc), 464 pages, 2010 pour l'édition originale, 2012 pour l'édition française