Mot-clé - Jean-Yves Ferri

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 19 juin 2019

La vague des BD #14

000627578.jpg

J'ai repéré et lu le sixième tome du Retour à la terre dès sa sortie, et c'est en cours de lecture que je me suis aperçue que je n'avais pas lu le précédent ! Pour une raison obscure, j'avais totalement fait l'impasse sur le tome 5. J'ai donc enchaîné les deux tomes dans le désordre !

Présentation de l'éditeur :

Vive tension aux Ravenelles ! Manu, fragilisé par le départ de Mariette pour la fac, va t-il trouver dans l'opposition au maire Adrien Coquelot une issue à son mal de vivre? Rien de moins sûr quand on sait les pressions que font peser sur lui les hommes en noir du Krachdiscount, et la confirmation inquiétante par l'ermite que les atlantes rentrent la nuit par les chatières... Un tome 5 qui installe définitivement et avec drôlerie, le petit monde poétique et attachant du Retour à la terre.

Dans ce tome désopilant, on retrouve notre héros aux prises avec le quotidien d'homme au foyer. Obsédé par la réalisation d'une chatière pour son chat ou par sa nouvelle tenue vestimentaire (un poncho péruvien !), Manu en oublie parfois sa fillette qui grandit et s'émancipe !
Un très chouette album.

Le retour à la terre #5 - Les révolutions
Jean-Yves Ferri, Manu Larcenet
Dargaud, 2008

Acheter Le retour à la terre #5 sur Les Libraires.fr

006293428.jpg

Présentation de l'éditeur :

Voilà 10 ans que Manu Larssinet, Mariette et tout le petit monde du "Retour à la terre" n'avaient pas donné signe de vie... Mariette attend un deuxième enfant. Madame Mortemont a appris à utiliser un Samsong ® et envoie des emojis énigmatiques. Manu, lui, part à la recherche de son père sur Internet et décide d'arrêter la bande dessinée. Quant à Philippe, l'éditeur-adjoint, il se lance dans un voyage téméraire en direction des Ravenelles... Un 6e tome qui réserve bien des surprises !

J'ignore pourquoi ce dernier opus est sorti une décennie après le précédent, mais ce qui est certain, c'est qu'il est très réussi. J'ai beaucoup ri, en particulier des gags consacrés à Madame Mortemont et à sa découverte des smartphones. C'est une série qui a évolué au fil du temps mais a su conserver son humour et son ambiance bon enfant.
Un pur régal !

Un petit détail soit dit en passant, la couverture réelle de ce tome est de couleur vert clair et non pas bleu comme sur la photo (pourtant celle présentée sur le site de l'éditeur !).

Le retour à la terre #6 - Les métamorphoses
Jean-Yves Ferri, Manu Larcenet
Dargaud, 2019

Acheter Le retour à la terre #6 sur Les Libraires.fr

006260079.jpg

Ma précédente vague de BD était consacrée exclusivement à l'adaptation des série Ewilan et Ellana de Pierre Bottero. Avec la sortie de ce tome 5 d'Ellana, il est déjà temps de vous en reparler.

Présentation de l'éditeur :

Après avoir passés l'épreuve du Rentaï, Ellana et Nillem retrouvent leurs maîtres Marchombres. Alors que les deux apprentis reprennent leur formation, Ellana est en plein doute. Pourquoi le Rentaï lui a offert la greffe et non à Nillem qui est bien meilleur qu'elle dans bien des disciplines ? Menée par son maître sur une nouvelle facette de la Voie des Marchombres, Ellana doit passer de nouvelles épreuves qui mettent à mal son égo et ses certitudes. En apotéhose, Ellana se voit confier une importante mission de surveillance d'un groupe qui menace l'équilibre de l'Empire tout entier. Pendant le voyage qu'elle fait en compagnie de Nillem, la vérité éclate. Le jeune se révèle imbu de lui-même et jaloux d'Ellana.

Ce que j'aime dans cette adaptation en BD, c'est l'humilité des auteurs qui respectent l'oeuvre originale et ne font "que" la transposer au format BD en restant parfaitement fidèles aux romans de Bottero. Et ils le font très bien, en sublimant le récit avec des dessins somptueux et en impulsant une dynamique à l'histoire.
A l'instar des précédents, ce tome est donc un vrai plaisir de lecture. Au niveau de l'intrigue, l'action se situe au moment où les chemins d'Ellana et de Nillem commencent à diverger, un passage que j'aime tout particulièrement et qui marque aussi une nouvelle étape pour Ellana.
Superbe suite, qui plus est facile à lire avec le résumé des tomes précédents en préambule, une attention plutôt sympa pour le lecteur !

Ellana #4 - L'envol
D'après l'oeuvre originale de Pierre Bottero
Lylian, Montse Martin, Nicolas Vial
Glénat, 2019

Acheter Ellana #4 sur Les Libraires.fr

006329349.jpg

Présentation de l'éditeur :

Max, qui vient d’enterrer sa mère, se retrouve avec pour héritage deux photos d’elle et lui enfant quand ils vivaient au Brésil. Sur chacune d’elles, un homme différent. L’un d’eux serait-il son père ? Il plonge sur les traces de son passé, vers un camp forestier en Amazonie. Mais ses rêves d’aventure et d’exotisme buteront vite sur la réalité de cette jungle des années 70.  Il découvre un territoire gangréné par la violence, les réseaux de prostitutions, et la loi du plus fort. Il s’appuiera sur un joyeux trio déluré dont deux infirmières françaises, et surtout sur une jeune brésilienne muette, Baïa, indispensable guide.

Difficile de se prononcer après ce premier tome qui jette les bases de l'histoire, mais j'ai un ressenti plutôt positif au sortir de cette lecture. Les dessins sont chouettes, il y a un vrai travail de "mise en scène" qui m'a plu et qui rend le récit très vivant. L'intrigue est prometteuse, même si dans ce tome 1 elle avance finalement assez peu. 
Ce que j'ai surtout aimé, c'est l'aspect dépaysant et exotique du Brésil des années 70 et le côté "aventure dans la jungle".
Bien curieuse de lire la suite !

Un putain de salopard #1 - Isabel
Régis Loisel, Olivier Pont, François Lapierre
Rue de Sèvres, 2019

Acheter Un putain de salopard #1 - Isabel sur Les Libraires.fr

vendredi 21 mars 2008

Le retour à la terre (Manu Larcenet - Jean-Yves Ferri)

Depuis le temps que j'en entends parler, j'ai enfin découvert cette fameuse série...

          

Quatre tomes pour suivre la vie de Manu et Mariette, ex-citadins nouvellement installés à la campagne. Ce jeune couple qui vivait à Juvisy en banlieue parisienne, vient d'emménager aux Ravenelles, côté verdure. Entre cartons et rencontres, nous suivons au fil des jours leur adaptation à ce milieu hostile, leurs doutes, leurs interrogations, mais aussi les petits bonheurs du quotidien. Chaque album est construit sur une succession de gags très courts (six vignettes), qui, bien qu'indépendants les uns des autres, se suivent et forment une histoire.
Les dessins sont naïfs, principalement basés sur la représentation des personnages et de leurs expressions. Personnellement, je n'aime guère ce style graphique, mais l'histoire m'ayant touchée et amusée, je suis passée outre, et j'ai même fini par apprécier le dessin de certaines planches. Cette bande dessinée est avant tout comique, mais elle cache une certaine tendresse pour les deux héros au travers desquels la plupart des lecteurs peuvent se retrouver à un moment ou à un autre.
Si le début est assez désopilant, j'ai trouvé que le rythme et l'histoire s'essoufflaient un peu au fil des tomes.
Je n'ai donc pas trouvé la série extraordinaire, mais j'ai passé un agréable moment de lecture.

Les avis de Malaurie, d'Isabelle et de Tamara, nettement plus enthousiastes que moi.

Le blog de Manu Larcenet.

Dargaud (collection Poisson pilote)
T1 - 48 pages /  T2 - 48 pages /  T3 - 48 pages /  T4 - 48 pages