Mot-clé - Camilla Läckberg

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 14 juin 2019

La cage dorée (Camilla Läckberg)

006234039.jpg

Présentation de l'éditeur :

Un mari parfait, une fille adorable et un appartement de luxe dans l’un des quartiers les plus chics de Stockholm, Faye semble tout avoir. Mais de sombres souvenirs de son enfance à Fjällbacka la hantent et elle se sent chaque jour un peu plus prisonnière d’une cage dorée. La femme forte et ambitieuse qu’elle était autrefois a tout abandonné pour Jack. Lorsqu’il la trahit, son univers s’effondre. Du jour au lendemain, elle se retrouve sans rien. D’abord complètement anéantie, elle décide de rendre coup pour coup et se met à échafauder une vengeance impitoyable.

Alors oui, ce roman est un peu "facile" et les clichés ne manquent pas. Par ailleurs, l'intrigue n'est pas non plus extraordinaire et on se doute assez rapidement de l'issue du récit.
Cela dit, j'ai pour ma part passé un très bon moment de lecture avec La cage dorée.  J'ai aimé cet univers glauque, détester Jack et ressentir de l'empathie pour Faye, jubiler en découvrant ce qu'elle met sur pied pour se venger.
Une lecture certes légère mais qui m'a divertie, et je n'en demandais pas davantage.

Titre original : En bur av guld
Traduit du suédois par Rémi Cassaigne
Actes Sud (Actes Noirs), 352 pages, 2019 pour l'édition originale et la traduction française

Acheter La cage dorée sur Les Libraires.fr

mercredi 14 décembre 2016

Le dompteur de lions (Camilla Läckberg)

9782367622101-001-X_0.jpegDéjà le neuvième tome de cette série policière que j'aime tant !
Nous sommes en hiver, une jeune fille à demi nue est retrouvée dans la forêt après s'être fait percuter par une voiture. A l'hôpital, on constate qu'elle a été torturée de manière atroce. Patrik Hedström qui est en charge de l’enquête va rapidement faire le lien entre cette affaire et d'autres disparitions de jeunes filles depuis deux ans. De son côté, Erica Falck est plongée dans l'écriture d'un nouveau livre consacré à une vieille affaire. 

Retour sur un sujet récurrent dans l'oeuvre de Camilla Läckberg, la maternité et l'instinct maternel. Sujet qu'elle traite à merveille, flirtant toujours avec les limites et parvenant à faire frissonner le lecteur.
Cette nouvelle enquête est passionnante quoique son dénouement m'a semblé plus prévisible que dans les précédents tomes. Pour une fois, je n'ai pas été bluffée jusqu'à la dernière page.
J'ai le sentiment de redire les mêmes choses d'un tome à l'autre, mais l'auteur possède un véritable talent de narration et son écriture est addictive.
Comme toujours, vivement la suite !

Texte intégral lu par Jean-Christophe Lebert
Durée totale d'écoute : 13h12
Audiolib, 2016

lundi 6 octobre 2014

La faiseuse d'anges (Camilla Läckberg)

9782356417671-T.jpg

Et un nouvel opus de cette chère Camilla !!! Quel bonheur de retrouver cette série dont je suis définitivement devenue addict ! L'attente fut longue mais j'ai enfin retrouvé ma famille suédoise !
L'auteur joue une fois de plus sur différents tableaux. Deux époques, deux histoires indirectement liées. D'un côté, celle de la mystérieuse disparition d'une famille entière (à l'exception d'une fillette âgée de un an) en 1974 sur l'île de de Valö. De l'autre celle du retour à Valö d'Ebba, la fillette abandonnée, trente ans plus tard. 
Comme toujours, l'intrigue est complexe et les liens entre les différentes affaires plus subtils qu'on ne l'imagine au départ. Avec ce huitième tome, l'auteur reprend à nouveau le thème du nazisme mais sous un angle différent. C'est un roman multiple, à l'image des précédents, avec de nombreuses entrées dans l'histoire. Du côté des personnages récurrents il y a également du nouveau dans la vie d'Erika et Patrik et dans celle de leur entourage, même si les changements ne sont pas aussi radicaux que précédemment. Par ailleurs, il semble que le personnage d'Erika prenne de plus en plus d'importance dans la série et dans les enquêtes policières en particulier, c'est en tout cas le ressenti que j'ai eu, reste à voir si la tendance se poursuit à l'avenir.
Un tome réussi avec toutes les qualités que j'ai déjà soulignées auparavant, une série qui garde une constance qui me plaît et me fait y revenir avec un plaisir à chaque fois renouvelé.

Viiiite, la suite !!!!

La fiche du livre sur AUDIOLIB

Texte intégral lu par Jean-Christophe Lebert
Audiolib, 2014
Durée totale d'écoute : 15h30

vendredi 19 septembre 2014

Le gardien de phare (Camilla Läckberg)

9782356416148-T.jpg

Enfin cette suite, il fallait que je sache, que je découvre ce qui s'était passé car je tremblais pour un personnage. Je ne peux en dire plus, simplement que c'est un tome fort en émotions à tout point de vue. Et puis il y a cette incroyable ambiance avec l'histoire qui se déroule en partie sur l'île de Graskar, une île dont on dit qu'elle est hantée. 
Comme à son habitude, Camilla Läckberg alterne les points de vue entre passé et présent, passe d'un personnage à l'autre, distille des indices, en retient d'autres et capte l'attention du lecteur de manière certaine.
En ce qui concerne l'intrigue policière à proprement parler, je l'ai trouvée plus "facile" que dans La sirène, mais j'ai tout de même beaucoup apprécié ce septième tome qui est très réussi. Du côté de la vie d'Erika en revanche, j'ai été une fois de plus très sensible à l'analyse de l'auteur, à sa façon d'écrire la douleur, les tourments de l'âme humaine.

A très vite pour la suite, je suis mordue !!!

Le billet de Clarabel

La fiche du livre sur AUDIOLIB

Texte intégral lu par Jean-Christophe Lebert
Audiolib, 2013
Durée totale d'écoute : 16h14

mardi 9 septembre 2014

La sirène (Camilla Läckberg)

9782356416131-T.jpg

Misère ! Ce sixième tome se termine sur une scène finale qui m'a fait hurler de frustration. Ami lecteur, si tu as l'intention de lire ce tome, assure-toi au préalable d'avoir le suivant à portée de main !

Du temps s'est écoulé depuis L'enfant allemand et Erika et Patrik attendent de nouveau un heureux événement. Erika enceinte jusqu'aux yeux n'hésite cependant pas à jouer les enquêtrices à ses heures et une fois encore son aide va se révéler précieuse dans l'affaire en cours. Christian, son copain bibliothécaire qui vient de publier son premier roman, La sirène, reçoit depuis quelques temps de mystérieuses lettres anonymes.  Dans le même temps, un ami de ce dernier disparaît subitement et la police de Fjällbacka ne parvient pas à le retrouver.  

Camilla Läckberg m'a bluffée avec ce roman que j'ai trouvé encore plus fort et dur que les précédents. L'histoire glace le sang à plusieurs reprises et le suspense est des plus éprouvants. Comme une machine bien huilée, l'intrigue se met en place et les indices arrivent au compte-goutte. Petit-à-petit tout s'imbrique et les liens entre les différents récits deviennent évidents, du grand art. Et puis cette fin totalement improbable qui tombe comme un couperet, bref, il me fallait la suite et vite !

Un changement de lecteur est intervenu avec ce tome, il s'agit à présent de Jean-Christophe Lebert. J'aime beaucoup sa façon de lire, à part quand il change de voix, c'est parfois un peu trop surjoué. Une remarque aussi, concernant l'enregistrement, les temps morts ne sont pas assez longs, on passe d'une scène à l'autre sans transition et c'est un peu perturbant.

Le billet de Clarabel

La fiche du livre sur AUDIOLIB

Texte intégral lu par Jean-Christophe Lebert
Audiolib, 2012
Durée totale d'écoute : 15h53

mardi 22 juillet 2014

L'enfant allemand (Camilla Läckberg)

9782356416124-T.jpg

Erika et Patrik sont à présent mariés et ce dernier a décidé de prendre un congé parental pour s'occuper de leur fille. Cela laisse à Erika le champ libre pour reprendre son travail d'écriture. En réalité, les choses ne se passent pas tout-à-fait comme prévu. Patrik meurt d'envie de se joindre à l'équipe qui enquête sur un nouveau meurtre et a bien du mal à jouer les pères au foyer. De son côté, Erika, en fouillant dans les affaires de sa mère, découvre un passé familial mystérieux. 
Dans ce nouvel opus, l'enquête policière et la vie privée d'Erika vont se rejoindre. Des éléments importants refont surface et la vie d'Erika et de sa soeur vont s'en retrouver bouleversées.
Comme lors des tomes précédents, Camilla Läckberg propose une nouvelle intrigue passionnante et pousse encore plus loin l'analyse de ses personnages. Vraiment, j'aime énormément ce mélange entre roman policier et et roman "familial". 

Le billet de Clarabel

La fiche du livre sur AUDIOLIB

Texte intégral lu par Eric Herson-Macarel
Audiolib, 2011
Durée totale d'écoute : 16h25

dimanche 15 juin 2014

L'oiseau de mauvais augure (Camilla Läckberg)

9782356416117-T.jpg

Ma lecture remonte déjà à quelques semaines, mais je vais tâcher de rassembler mes souvenirs. Une chose est certaine, j'ai beaucoup aimé ce tome, à l'instar des précédents. Je prends chaque fois un plaisir fou à retrouver ces personnages, à suivre l'évolution de leurs vies et aussi à découvrir dans le même temps une nouvelle enquête policière. Camilla Läckberg ne manque pas d'imagination et une fois encore avec ce quatrième tome elle crée un univers bien différent de ceux des précédentes histoires. 
Pour le coup, ce sont deux meurtres qui pèsent sur les épaules du commissariat de police de Fjälbacka. D'un côté nous avons une femme morte au volant de sa voiture après avoir absorbé une grande quantité d'alcool. De l'autre, une jeune femme dont le cadavre est retrouvé dans un conteneur par un éboueur lors de sa tournée.
Dans ce tome, il est question d'une émission de télé-réalité, du mariage imminent de Patrik et Erika, du retour en force de la soeur de cette dernière, Anna, des nouvelles amours du commissaire Mellberg, de l'arrivée d'une nouvelle collègue dans l'équipe de Patrik, Hanna... C'est un tome riche en événements et rebondissements dans lequel on ne s'ennuie pas une seconde.
Plus le temps passe et plus je me régale de cette série qui ne me déçoit pas un instant. 
Vivement la suite !

Le billet de Clarabel

La fiche du livre sur AUDIOLIB

Texte intégral lu par Eric Herson-Macarel
Audiolib, 2010
Durée totale d'écoute : 13h20

mercredi 26 mars 2014

Le tailleur de pierre (Camilla Läckberg)

9782356412201-T.JPG

C'est l'histoire d'une petite Sara, sept ans, retrouvée noyée par un pêcheur de Fjällbacka. 
C'est l'histoire d'une jeune femme qui se retrouve contrainte d'épouser un tailleur de pierre, un homme de basse extraction.
Deux époques, deux histoires qui vont de rejoindre, mais quand et comment ?

Troisième volume des aventures du policier Patrik Hedström, et la sauce prend toujours. J'ai aimé ce roman, retrouver les protagonistes que l'on voit évoluer au fil du temps et aussi ce nouvel univers dans lequel nous invite Camilla Läckberg. Le récit alterne donc entre passé et présent, on est baladé entre l'enquête policière sur le meurtre de la petite Sara d'un côté, et la vie d'Agnès de l'autre. J'ai particulièrement apprécié ces incursions dans le passé, suivre l'existence de cette jeune femme ambitieuse qui manipule son entourage pour parvenir à ses fins. Et puis, bien sûr, en parallèle, nous retrouvons la petite communauté de Fjällbacka. J'ai été notamment impressionnée par la manière dont l'auteur dépeint la relation mère-enfant après la naissance à travers Erica qui souffre de dépression post-partum. Encore une fois, la psychologie des personnages est fouillée et ça sonne juste.

Un tome qui m'a plu comme les précédents, je commence à me sentir chez moi à Fjällbacka !

Le billet de Clarabel

La fiche du livre sur AUDIOLIB

Texte intégral lu par Christine Pâris
Audiolib, 2010
Durée totale d'écoute : 13h50

dimanche 26 janvier 2014

Le prédicateur (Camilla Läckberg)

9782356410900-T.JPG

Deuxième opus de cette série et il faut croire que lentement, mais surement, elle me prend dans ses filets...

Dans les rochers proches du petit port de Fjällbacka, le cadavre d'une jeune femme est découvert. Au même endroit sont également retrouvés les ossements de deux jeunes filles disparues vingt-quatre ans plus tôt. Patrik Hedström est chargé de l'enquête policière. Cette fois, c'est la famille Hult qui est au coeur de l'affaire. Son patriarche était connu comme le "prédicateur" qui magnétisait les foules en compagnie de ses deux jeunes fils dotés de talents de guérisseurs. Depuis ce temps révolu, la famille s'est divisée en deux clans qui se haïssent. Petit-à-petit et comme dans tout bon policier, les morceaux du puzzle se mettent en place les uns après les autres.

J'ai beaucoup aimé ce tome, retrouver ces personnages déjà connus, continuer de suivre l'histoire d'Erica Falck qui attend son premier enfant dans cet été caniculaire, découvrir aussi un nouvel univers avec cette famille étrange.... Comme précédemment, Camilla Läckberg mène avec brio plusieurs histoires en parallèle et parvient à plonger son lecteur au coeur de celles-ci. 
Un roman dans lequel on ne s'ennuie pas une seconde !

A noter pour cette édition audio un changement de lecteur, cette fois c'est Eric Herson-Macarel, autrement connu comme la voix française de Daniel Craig. Excusez du peu !

Le billet de Clarabel

La fiche du livre sur AUDIOLIB

Texte intégral lu par Eric Herson-Macarel
Audiolib, 2009
Durée totale d'écoute : 12h30

jeudi 16 janvier 2014

La princesse des glaces (Camilla Läckberg)

9782356412317.indd

Cela faisait un moment que je voulais découvrir cette série de Camilla Läckberg, envie ravivée depuis que je me suis replongée dans celle de Stieg Larsson.
J'ai été plutôt surprise à vrai dire, avec ce premier tome, car j'y ai découvert un univers totalement différent de ce à quoi je m'attendais... J'imaginais un roman policier très sombre avec une ambiance nordique, or c'est un roman policier plutôt "léger" et le fait que l'histoire se déroule en Suède n'apporte pas grand-chose à l'histoire à part l'exotisme des noms propres. 
Ce constat ne signifie pas que je n'ai pas aimé car j'ai plutôt apprécié cette lecture, mais disons que je n'y pas trouvé ce que je cherchais au départ. 

L'histoire débute en plein hiver. Dans la petite ville balnéaire de Fjällbacka, une jeune femme est retrouvée morte dans sa baignoire. L'autopsie va révéler qu'Alexandra a été assassinée et ne s'est pas suicidée comme on le supposait au départ. Erica, son amie d'enfance tente d'y voir plus clair. Avec Patrick Hedström, un ancien ami retrouvé qui travaille sur l'enquête au commissariat, ils cherchent à retrouver l'auteur de ce meurtre. 

Dans ce premier tome, nous faisons connaissances avec les personnages, qui, semble-t-il, vont revenir par la suite de façon récurrente. Et curieusement, ce qui m'a plu le plus dans La princesse des glaces, ce n'est pas tant l'intrigue policière que les histoires parallèles qui concernent les vies privées de ces personnages. Je me suis prise d'amitié pour Erica et sa soeur, pour Patrick aussi. J'ai aimé suivre leur quotidien, leurs relations... Pour ce qui est de l'aspect policier, le scénario est intéressant mais ne m'a pas bluffée, loin de là. J'ai trouvé cela assez gentillet dans le fond... C'est bel et bien l'association de l'enquête policière et de ce que vivent les personnages en parallèle qui m'a séduite. Rien que pour cela, j'ai envie de découvrir la suite.

Le billet de Clarabel (merci !)

La fiche du livre sur AUDIOLIB

Texte intégral lu par Christine Pâris
Audiolib, mai 2010
Durée totale d'écoute : 14h15