Mot-clé - Béatrice Nicodème

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 21 janvier 2017

L'anneau de Claddagh #3 - Bliss (Béatrice Nicodème)

9782354882761FS.gifDernier tome de cette jolie série que j'ai découverte il y a un peu plus d'un an, Bliss est une fin que j'ai appréciée pleinement. Je craignais la déception ; comme toujours lorsque l'on est attaché à une série, le dernier tome est à la fois attendu et redouté... 
J'avais laissée Keira après sa longue traversée, elle venait tout juste de débarquer à Saint-Jean en compagnie de Galvin. Je l'ai retrouvée exactement au même endroit, dans une situation compliquée et difficile. La jeune irlandaise peine à trouver un emploi et les jours passant, la faim et le besoin de sécurité se font sentir. Le quotidien plus que précaire des deux jeunes gens suscite l'empathie du lecteur qui craint pour ces personnages devenus familiers. L'auteur maintient une tension sur le fil du rasoir à l'instar des deux premiers tomes.
J'ai retrouvé et aimé tout ce que que cette série possède de qualités depuis le début. L'écriture, le contexte historique, l'atmosphère, les personnages, bref, tout cela contribue à rendre la lecture vivante et plaisante.
L'anneau de Claddagh est assurément une très bonne série que je recommande.

Gulf Stream Editeur, 261 pages, 2016

mardi 3 mai 2016

L'anneau de Claddagh #2 - Stoirm (Béatrice Nicodème)

9782354882754FS.gifDeuxième tome de la série L'anneau de Claddagh que j'ai découverte il y a quelques mois. J'avoue qu'en l'entamant, j'ai eu une légère appréhension en constatant que l'intégralité de ce roman était consacré au voyage maritime de Keira vers New-York. Finalement, ce tome deux est une très bonne surprise car il ne souffre ni des défauts que connaissent souvent les deuxièmes tomes de séries, ni du fait que l'histoire se déroule en huis-clos à bord d'un navire.

Keira a donc décidé de quitter l'Irlande pour tenter de retrouver Arthur, parti sans prévenir pour le nouveau monde. Elle laisse derrière elle la famine et le souvenir de moments douloureux dont la perte de sa mère, mais ce qu'elle s'apprête à vivre durant ces longues semaines de traversée ne sera pas de tout repos. A bord, les conditions de vie sont difficiles, les passagers rationnés et traités comme des moins que rien. L'ambiance est électrique et Keira se sent en danger.

Cette suite réussie confirme le bien que je pensais de cette série après lecture du premier tome. L'écriture est soignée, l'histoire rythmée et prenante. On ne s'ennuie pas une seconde et les pages défilent toutes seules. J'aime ce qui a trait à la mer en général, donc je suis toujours contente de retrouver cet univers dans un roman, mais là, c'est vraiment très agréable à lire. 
Vivement le dernier tome !

Gulf Stream Editeur, 253 pages, 2016

mercredi 9 décembre 2015

L'anneau de Claddagh #1 - Seamróg (Béatrice Nicodème)

1eb849f2-5683-4705-a060-b0dd77651e2b.jpgPremier tome d'une trilogie à parution rapprochée (argument imparable en ce qui me concerne, quand je dois choisir ou non de débuter une nouvelle énième série...), Seamróg est l'histoire de Keira.
Irlande, comté de Galway, 1846, Keira travaille au manoir de Ballinrobe où elle est la femme de chambre de la maîtresse de maison, Mrs Winterbottom. Elle fait la connaissance d'Arthur, le fils d'un grand propriétaire anglais. Ils n'auraient jamais dû se rencontrer, et encore moins s'aimer. 

Ce roman se déroule au moment de la grande famine en Irlande, et bien que destiné à de jeunes lecteurs, le contexte politico-historique est intéressant et bien documenté. Ce premier tome se révèle être une bonne surprise. Une belle écriture, des personnages attachants et un peu de suspense, c'est un début prometteur. L'histoire et son intrigue n'ont rien d'extraordinaire, mais le récit de Béatrice Nicodème est prenant et plaisant à lire. C'est un tome maîtrisé qui donne envie de découvrir la suite. 
D'un point de vue purement esthétique, s'il est rare que je parle de l'objet-livre, il faut que je m'y arrête ici pour cette série. Les couvertures des trois tomes ont été pensées de façon à reconstituer un personnage (celui de Keira sans-doute) en pied ; celle de ce premier tome représente le bas du corps. Le papier est de qualité, la mise en page aérée (seul bémol, c'est écrit un peu petit), bref, c'est, en plus d'un bon texte, un beau livre !

Le tome 2, Storm, est prévu pour mars 2016, et le dernier, Bliss, pour Octobre 2016.

Gulf Stream Editeur, 249 pages, 2015