Mot-clé - Aurélie Neyret

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 29 décembre 2017

La vague des BD #8

Une mini vague pour clôturer cette nouvelle année de lecture...

9782505065425FS.gif

Je l'attendais avec impatience, ce dernier tome de la génialissime série des Vieux fourneaux, ma grande découverte BD de l'an passé !
Pas de coup de cœur cette fois-ci, mais un excellent album pour boucler la série.

Antoine a accompagné durant tout l'été Sophie sur la tournée théâtrale du "Loup en slip". A leur retour, ils trouvent le village en pleine effervescence. Un projet d'extension de l'entreprise Garan-Servier est menacé par la "magicienne dentelée", une espèce protégée de sauterelle. 

On retrouve dans ce tome tout ce qui fait le sel de cette histoire au style unique. Des dessins vivants qui croquent à merveille l'expression des personnages, toujours autant de cynisme et d'humour étroitement mêlés, et puis une intrigue qui continue de surprendre le lecteur.

J'ai passé un superbe moment de lecture, un pur régal.

Les vieux fourneaux Tome 4 - La magicienne
Lupano, Cauuet
Dargaud, 2017

9782302064928FS.gif

CoupDeCoeur2016.pngVoilà un autre cycle qui se termine avec ce cinquième opus des Carnets de Cerise, et je dois avouer que j'avais la gorge serrée en tournant la dernière page. 

Dans cet album, on revient aux sources puisque le voile sur le passé de Cerise est enfin levé. Nous apprenons pourquoi elle n'a plus son père, et pourquoi ses rapports avec sa mère sont si tendus.

Je ne pensais pas être encore surprise avec ce dernier tome, et pourtant ce fut un nouveau coup de cœur. Cette série m'aura éblouie du début à la fin, m'émerveillant davantage à chaque tome. Les sublimes dessins, l'atmosphère tout en douceur, l'histoire mystérieuse et l'héroïne font des Carnets de Cerise une série incontournable.

Les carnets de Cerise Tome 5 - Des premières neiges aux perséides
Joris Chamblain, Aurélie Neyret
Soleil (Métamorphose), 2017  

lundi 11 avril 2016

La vague des BD #3

9782369810889FS.gif

Chaque année, Rose et ses parents viennent passer les vacances d'été à Awago Beach dans l'Ontario. C'est l'occasion pour Rose de retrouver Windy, son amie d'enfance.
Cet été-là est différent des autres car la famille de Rose traverse une crise. Ses parents tentent vainement d'avoir un second enfant et l'échec pèse lourdement sur les épaules de sa mère Alice.
En noir et blanc et sur plus de trois cents pages, nous traversons l'été aux côtés de Rose et Windy, deux jeunes filles qui entrent à peine dans l'adolescence. Windy est encore jeune, elle sort à peine de l'enfance et conserve encore un côté "bébé". Rose, quant à elle, connaît les premiers émois amoureux et a définitivement laissé derrière elle la période enfantine.
Ce que j'ai aimé avant tout dans cette BD, c'est l'aspect "sensoriel". On ne fait pas que suivre le quotidien de Rose et Windy, on le ressent aussi de multiples façons. Les goûts, les odeurs, on les perçoit presque en tant que lecteur, on est totalement immergé dans l'histoire. J'ai également apprécié les personnages des deux jeunes filles, admirablement rendus, avec leurs questions, leurs atermoiements, bref un portrait de l'adolescence très réaliste. Enfin, c'est l'univers des deux auteurs qui m'a séduite. A partir d'un récit somme toute assez banal, elles parviennent à nous faire voyager, à nous faire entrer dans la danse. C'est doux et beau, c'est chaleureux avec une pointe d'amertume, c'est un été à la fois ordinaire et mouvementé.
Beaucoup aimé la balade.

Cet été-là
Mariko Tamaki (scénario), Jillian Tamaki (dessin)
Rue de Sèvres, 2014

7307eee3.jpg

CoupDeCoeur2016.pngQuatrième tome de la magique série des Carnets de Cerise, et encore un coup de cœur ! Cerise vient de fêter ses 12 ans et elle part passer une semaine de vacances avec sa maman. Cette dernière lui a offert un un formidable cadeau pour son anniversaire, il s'agit d'une enquête à mener au sein d'un manoir mystérieux.
Changement de décor pour ce nouveau tome, nous retrouvons cette fois notre jeune héroïne au bord de la mer. Pour autant, il ne faut pas s'attendre à une aventure maritime (j'ai espéré, mais non !), l'histoire se déroule essentiellement à terre. Les dessins sont toujours aussi somptueux, j'aime tant les contempler, plonger dans ces images qui dégagent une chaleur incroyable. Lire Les carnets de Cerise, c'est chaque fois s'offrir un moment délicieux et tendre, réconfortant. Dans ce quatrième tome, le récit nous renvoie à des éléments du passé et à des personnages déjà connus, on sent que des liens se tissent entre les différents tomes. La relation entre Cerise et sa mère évolue elle aussi, et je suis curieuse d'en apprendre davantage sur leur famille, en particulier sur le père disparu. 
Une suite superbe, à ne manquer sous aucun prétexte. Et si vous ne connaissez pas encore cette série, il est plus que temps d'y remédier !

Les carnets de Cerise #4 ~ La déesse sans visage
Joris Chamblain (scénario), Aurélie Neyret (dessin)
Soleil (Métamorphose), 2016

jeudi 28 mai 2015

Les carnets de cerise #3 ~ Le dernier des cinq trésors (Joris Chamblain, Aurélie Neyret)

81zcbA4KINL.jpg

CoupDeCoeur2015.pngTroisième opus de cette géniale série BD et dernier sorti pour le moment. 

Cerise et ses deux amies vont apprendre la reliure dans l'atelier de Sandra. Un endroit qui regorge de vieux ouvrages, dont un que Sandra n'a jamais réparé. Voilà un nouveau mystère pour Cerise qui va devoir découvrir cinq trésors avant de connaître la réponse à ses questions. 

Je suis à présent définitivement sous le charme de cette sublime série qui m'a fait voyager au pays de mon enfance et vivre de multiples émotions. Une ambiance hivernale, de l'amitié, des mystères, des retours dans le passé, ce tome-ci est encore plus dense et réussi que les précédents (qui, pourtant, avaient mis la barre très haute !). 
J'aime tout dans cet album. L'histoire passionnante dont on a envie de connaître l'issue, les relations entre les personnages, l'héroïne Cerise qui est une petite fille très attachante, les dessins toujours aussi sublimes, la poésie qui baigne chaque page, l'originalité du scénario... 

C'est une série vraiment géniale dont la force est de séduire petits et grands (ici il a fallu que j'attende que grand matelot ait achevé de lire ce tome pour l'avoir enfin entre les mains, misère ! ).

Soleil (Métamorphose), 2014

lundi 18 mai 2015

Les carnets de cerise #2 ~ Le livre d'Hector (Joris Chamblain, Aurélie Neyret)

81UJ-hhOnCL.jpg

Je vous avais confié au début du mois, combien j'avais été séduite par le premier tome de cette série. Ce que j'ignorais alors, c'est que la suite est encore meilleure !

Franchement, je vais de surprise en surprise avec cette bande-dessinée qui recèle de vrais trésors. 

Dans ce deuxième tome, notre charmante héroïne Cerise s'intéresse cette fois au cas d'Elisabeth Ronsin, une vieille dame qui emprunte depuis vingt ans le même livre à la bibliothèque. Cerise est décidée à percer ce mystère et à aider cette personne qui semble si triste.

Un histoire où il est question de livres, forcément, cela ne pouvait que me plaire ! Le récit est habilement mené, un peu à la façon d'une enquête, mais sans toutefois perdre de sa poésie. Il se dégage vraiment de cet album (davantage encore que dans le précédent) une ambiance douce et feutrée, à la fois chaleureuse et nostalgique. Je ne sais comment exprimer cela, mais en ouvrant le livre, on est plongé dès les premières pages dans une sorte de magie, comme si l'on se retrouvait propulsé dans l'univers de Cerise et que l'on vivait l'histoire à ses côtés.

Vous l'aurez compris, j'ai adoré ce deuxième tome et je me suis jetée sur la suite, je vous en reparle bientôt ! 

Soleil (Métamorphose), 2013

mardi 5 mai 2015

Les carnets de cerise #1 ~ Le zoo pétrifié (Joris Chamblain, Aurélie Neyret)

9782302020092FS.gif

Depuis le temps que j'entends parler de cette série, je me suis enfin décidée à la découvrir !

Au cours des toutes premières pages, j'ai traversé une courte phase de doute, me demandant si j'allais apprécier cette histoire qui me paraissait un peu trop enfantine et naïve pour me plaire. Fort heureusement, cela n'a pas duré, et j'ai bien vite dépassé ce stade pour m'immerger pleinement dans l'histoire.

Ce premier tome croise les genres en mélangeant extraits de journaux intimes et planches de BD (la partie BD étant toutefois bien plus importante). Il est conté par Cerise, jeune héroïne de 10 ans qui aspire à devenir romancière. Accompagnée de ses deux meilleures copines, Line et Erica, elle va souvent jouer dans la forêt. De leur cabane perchée en haut d'un arbre, elles observent les allées et venues d'un vieux monsieur mystérieux et décident d'en savoir davantage.

Je dois dire que moi qui craignais de prime abord une histoire gentillette et enfantine, j'ai été très agréablement surprise en découvrant un récit original et bourré de poésie. Alors, certes, c'est une bande dessinée qui s'adresse avant tout aux enfants, mais elle a également plu à l'adulte que je suis. Il y a une espèce de douce magie qui se dégage de ces pages, au point qu'on se prend au jeu et qu'on ressent une véritable empathie pour les personnages. L'originalité du scénario, associé à la beauté des dessins font de cet album un superbe moment de lecture. 

Soleil (Métamorphose), 2012