Mot-clé - Alex Cousseau

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 7 novembre 2015

La vague des albums #88

CoupDeCoeur2015.png
Une vague à laquelle je tiens particulièrement car je vous présente aujourd'hui des albums coup de cœur, des vrais bijoux.
Et il y en a pour tous les goûts.

716nCu_57VL.jpg

IMG_20151021_123315438_HDR.jpg

Dès la quatrième de couverture, le ton est donné, un encadré rouge met en garde les parents :

IMG_20151021_122303321.jpg

Un album sans images donc, mais qui fait rire petits et grands. Par un jeu subtil de taille, de couleur et de forme, les phrases du texte s'adressent tantôt à l'adulte, tantôt à l'enfant, créant une complicité entre le livre et l'auditoire. Le principe est de faire lire l'adulte à haute voix en lui faisant dire absolument n'importe quoi. Il faut bien évidemment jouer le jeu, mettre le ton, prendre l'air horrifié, le public n'en sera que plus réjoui ! J'adore ce concept, c'est un album désopilant qui plaît beaucoup aux des jeunes lecteurs.

Pour mieux comprendre son succès, je vous invite à regarder une vidéo qui montre l'auteur lisant son album, un pur moment de bonheur.

Le livre sans images
B. J. Novak
L'école des Loisirs, 2015



710s5oL4C8L.jpg

IMG_20151021_123421736.jpg

Autre style avec cet album grand format. La jeune fille au ruban est un conte des pays du nord qui s'inspire des grands maîtres flamands. Marijke est une servante de onze ans qui travaille chez les Van de Velde. Un jour, elle trouve dans les épluchures de légumes une graine étrange qu'elle met en terre. Une plante en sort, qui pousse très vite et se révèle si solide que Marijke peut y grimper pour aller voir se qui se cache derrière un muret.
J'ai été totalement charmée par ce conte, à la fois pour sa poésie et la beauté des ses illustrations. Les dessins sont absolument magnifiques et nous font littéralement voyager.

La jeune fille au ruban
Valère Staraselski, Anne Buguet
Seuil Jeunesse, 2015


51Ms8Ic5CKL.jpg

IMG_20151021_123345521_HDR.jpg

Un album au format italien aux illustrations lumineuses qui ne passe pas inaperçu. Une histoire d'amitié entre le crocodile Winston et l'oiseau George. Ces deux-là passent leurs journées ensemble à pêcher. George guette les poissons qu'il signale à Winston. Tout se passe en parfaite harmonie, sauf que Geroge a un vilain défaut, il est très farceur... Et c'est bien connu, les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures !
Voilà un album qui m'a fait grand effet dès les premières pages. Les dessins sont très colorés, pétillants, j'adore ce style. Et puis il y a l'histoire, drôle et tendre à la fois. Winston & Georges fait partie des ces albums intemporels, que l'on peut ressortir à n'importe quelle époque et qui fonctionneront toujours auprès d'un jeune public. 

Winston & Georges
John Miller, Giuliano Cucco
Seuil Jeunesse, 2015


717ah6BJDwL.jpg

IMG_20151021_123515835.jpg

On ne présente plus Charles, le célèbre dragon... Troisième album qui met en scène ses aventures et une fois encore, je ressors émerveillée de ma lecture. C'est toujours le même grand format qui fait la part belle aux illustrations et dès les premières pages les yeux sont éblouis. J'ai déjà dit plusieurs fois dans ce salon combien j'aime les dessins de Philippe-Henri Turin, mais vraiment, au risque de me répéter, ils sont magnifiques. A chaque page tournée c'est la surprise, des détails, des postures, des décors plus superbes les uns que les autres. Rien que pour les illustrations cet album serait déjà un coup de cœur. Mais quand vous y associez la plume d'Alex Cousseau, subtile, drôle et poétique, ça donne un album juste parfait. 
Si vous ne connaissez pas encore Charles, réparez cette faute de goût au plus vite, et si vous n'aimez pas les albums, faites un(e) heureux(se), offrez celui-ci à un enfant, il sera comblé. Chez nous on aime Charles de 8 à 40 ans ! 

Charles amoureux d'une princesse
Alex Cousseau, Philippe-Henri Turin
Seuil Jeunesse

51ALUfA8wAL.jpg

Et pour terminer cette vague, un album magnifique, mais au sujet difficile. Inspiré d'une histoire vraie, Le dernier voyage raconte le destin tragique du docteur Janucz Korzak, qui, en 1942, refusa la liberté pour rester auprès d'enfants juifs dont il s'occupait.
En choisissant comme narrateur un enfant de l'orphelinat, l'auteur parvient à délivrer ce témoignage bouleversant avec pudeur et justesse. Un récit qui rend hommage à cet homme exceptionnel, bienveillant et respectueux des enfants qu'il considérait comme des adultes en devenir. 
Les dessins quant à eux, subliment le texte et m'ont rappelé un peu le style de Chris Van Allsburg. Je ne suis absolument pas douée pour décrire les techniques utilisées, mais ce que je puis dire de manière intuitive, c'est que ces illustrations dans des tons sépia donnent une impression étrange, à la fois grave et onirique. 
Un très beau livre à faire découvrir autour de soi. Indispensable. 

Le dernier voyage
Irène Cohen-Janca, Maurizio A. C. Quarello
Les éditions des éléphants, 2015

dimanche 21 septembre 2014

La vague des albums #59

9782070658848FS.gif

Emile est de retour !!! Déjà le 9ème tome avec notre petit héros facétieux, et la qualité de cette série ne se dément pas. Cette fois Emile a décidé d'inviter une copine à la maison. Quelle n'est pas la surprise de la maman lorsqu'elle découvre que la copine en question n'est pas Julie, la chérie d'Emile, mais une copine de parc, une vieille dame ! Mais après tout, qu'importe si Emile a décrété que passer l'après-midi à tricoter des pulls, c'était drôlement chouette !
Encore un tome très drôle avec cet humour potache et la chute qui plaît tant aux gamins. Tout est dans l'expression d'Emile, dans son regard... cette série n'est décidément pas comme les autres !

Emile invite une copine
Vincent Cuvellier & Ronan Badel
Gallimard Jeunesse (Giboulées), 2014

9791023502244FS.gif

Autre album pour rire, celui-ci en grand format, il s’agit de l'histoire de Jacques, un petit renne, qui a une amoureuse bien exigeante. Pour un oui ou pour un non, elle change d'amoureux, et à chaque fois Jacques doit trouver une astuce pour la reconquérir. 
La couverture avec la bouille de ce petit renne m'a fait fondre, et les illustrations intérieures sont dans la même veine, jolies et tendres. L'histoire est drôle, la fin surprenante, succès garanti auprès des enfants. 
A noter que cet album est librement inspiré de la nouvelle Comme les autres d'Alphonse Allais.

Pourquoi je ne suis plus ton amoureux ?
Philippe Jalbert
Seuil Jeunesse, 2014

9791023502961FS.gif

Enfin, pour terminer en beauté cette nouvelle vague des albums, une nouveauté chez Seuil Jeunesse qu'il ne faut surtout pas manquer.
Il s'agit d'un ouvrage qui réunit deux histoires déjà parues de Charles le petit dragon (Charles à l'école des dragons et Charles prisonnier du cyclope) avec un "bonus" qui s'intitule Mémoires d'un jeune dragon.
Si vous avez aimé l'univers de Charles, voilà une idée charmante de cadeau. Quel bonheur de découvrir des dessins et des textes inédits ! Le bonus se présente sous la forme d'un album photos/journal intime avec des commentaires de Charles et des lettres qu'il a écrit à ses parents. De quoi replonger dans la magie avant la sortie d'un nouveau tome ?!

Charles apprenti Dragon
Alex Cousseau & Philippe-Henri Turin
Seuil Jeunesse, 2014

samedi 27 octobre 2012

Charles prisonnier du cyclope (Alex Cousseau & Philippe Turin)

Charles1.jpg

coupdecoeur.png

Souvenez-vous de Charles, cet adorable dragonnet qui prenait son envol pour la première fois ? Le voilà de retour pour mon notre plus grand plaisir ! Et là... attention les yeux ! Monsieur Turin a encore fait très fort et nous a sorti de son sac à malices de nouveaux dessins absolument époustouflants.
Jugez par vous-même, lorsque vous ouvrirez cet album, vous tomberez nez à nez (ou plutôt nez à oeil, oserais-je dire) avec :

Chalres2.jpg

Ouvrez grand l'album, demandez à quelqu'un de le tenir délicatement et reculez de quelques pas, observez. Le résultat est saisissant, n'est-ce pas ? Avec mes matelots, on s'est amusés à observer cet oeil à distance et à tour de rôle, c'est impressionnant ! 

Mais, me direz-vous, que devient Charles dans ce nouvel album ? Et bien Charles se porte comme un charme, seulement il manque d'amis pour lui tenir compagnie durant ses promenades aériennes. Il part donc en quête d'amitié mais c'est dans les bras du cyclope qu'il finira prisonnier.

Je peux vous dire que cet album a été attendu dans notre maisonnée avec une espèce d'euphorie qui s'est prolongée lorsque ledit ouvrage est enfin arrivé parmi nous ! Petits et grands on une nouvelle fois été conquis par ce jeune dragon irrésistible. Quel bonheur de retrouver sa moue à la fois drôle et attendrissante, ces dessins sublimes (il n'existe pas de qualificatifs à la hauteur de ceux-ci, croyez, moi !), ce texte jubilatoire mais toujours poétique, cet immense format (idéal pour une lecture en classe, je m'en vais le tester très bientôt).

Un album magnifique, intelligent, qui fait rêver et sourire. Que demander de plus ?
Chapeau bas aux auteurs, merci pour ce superbe voyage.

Charles3.jpg

Le billet d'Emmyne

Seuil jeunesse, 2012

samedi 14 mai 2011

Charles à l'école des dragons (Philippe-Henri Turin et Alex Cousseau)

Spéciale dédicace à Emmyne : j'ai enfin lu ce merveilleux album !
J'avais noté son titre, l'avais souligné, surligné, lu à son sujet des billets plus élogieux les uns que les autres et j'ai enfin cédé à la tentation !

Coup de coeur donc, pour ce magnifique album qui m'a ramenée le temps de quelques pages dans l'enfance. 
Les illustrations d'abord, de toute beauté. Ces couleurs, ces détails, ce monde foisonnant de formes et de textures, c'est juste du grand art et j'ai d'autant plus apprécié ces dessins somptueux que j'ai eu la chance de voir une exposition de Philippe-Henri Turin il y a quelques années qui m'avait fait forte impression (et, cerise sur le gâteau, le monsieur est extrêmement sympathique).
Le texte ensuite, poétique, drôle, intelligent. Au-delà de l'histoire du dragonnet Charles qui se complaît dans la poésie tandis que les enfants dragons de son âge apprennent à voler et cracher du feu, l'adulte peut y lire entre les lignes une délicieuse critique du rapport parents-enfants qui m'a fait sourire plus d'une fois.
Mes matelots ont adoré, ont gloussé plus d'une fois devant l'incapacité du petit dragon à voler ou cracher du feu. Grand matelot était hilare quand il a vu que Charles préférait écrire des poèmes dans son cahier au lieu de chercher à l'enflammer ! Quel drôle de dragonnet !
Un album pour faire briller les yeux et sourire les lèvres, pour les amoureux des dragons et des belles histoires.


Les avis des copines : Emmyne, Clarabel, Faelys et Lael


Seuil jeunesse, 2010