41uIFYesJyL._SL500_.jpgC'est le deuxième roman que je lis de Marie Vareille. Ayant passé un bon moment avec Je peux très bien me passer de toi, et attirée par le titre accrocheur de cette histoire, j'ai eu envie de m'y plonger.

Nous suivons Alice, franco-américaine, fraîchement débarquée à Paris avec l'intention de redémarrer sa vie à zéro. Sans trop savoir ce qui lui est arrivé auparavant, nous découvrons une jeune femme bourrée de TOC et très angoissée. 
Elle accepte sans trop y croire un poste dans une start-up au projet un peu fou, celui de réunir les chaussettes orphelines !

Au début de ma lecture je me suis méprise sur le ton du récit. Je croyais que c'était un livre léger, une comédie, et j'étais loin du compte. Il ne s'agit pas non plus d'un roman dramatique, loin de là, mais disons que l'histoire va plus loin que la simple comédie feel-good.
Petit-à-petit, on découvre des bribes du passé d'Alice, jusqu'à l'ultime révélation qui donne enfin la clé de l'intrigue.
C'est un roman un peu triste mais très doux, agréable à lire. Un joli texte.

Texte intégral lu par Lou Broclain
Durée : 9h21
Audible, 2019

Acheter La vie rêvée des chaussettes orphelines sur Les Libraires.fr

(existe aussi en format ebook ou audio)