004941110.jpgMon grand matelot a eu ce texte à lire en cours de français il y a peu, et j'en ai profité pour le lire juste après lui. Comme depuis quelques temps je m'intéresse aux ouvrages (de fiction ou non) qui traitent de la seconde guerre mondiale, ce titre tombait à pic, si je puis dire.
Une jeunesse au temps de la Shoah est composé d'extraits d'Une vie, autobiographie de Simone Veil.
Ce court texte débute au moment de l'enfance de l'autrice et s'achève quelques années après la fin de la seconde guerre mondiale.
J'ai lu d'une traite ce témoignage bouleversant, témoignage qui nous révèle l'indicible, nous plonge au coeur même de la guerre et des camps de concentration.
Au-delà de sa belle plume, ces pages démontrent quelle grande dame était Simone Veil. Une forte personnalité, quelqu'un d'admirable en touts points. Et même lorsqu'elle nous raconte l'horreur, c'est toujours sans s’appesantir sur ce qu'elle a vécu, sans porter de jugements, sans prendre parti. 
Heureuse d'avoir lu ce texte, et heureuse que mon grand matelot l'ait découvert à 14 ans, parce que je place beaucoup d'espoir en la connaissance et en la génération future. Parce qu'un homme averti en vaut deux, et que, peut-être, ces jeunes qui apprennent très jeunes les horreurs du passé, sauront éviter que l'Histoire ne se répète. 

Le livre de poche, 192 pages, 2010

Acheter Génération K #2 sur Les Libraires.fr