005443009.jpgPrésentation de l'éditeur :

Lorsque Sarah rencontre Eddie, son monde bascule. Ils sont faits l’un pour l’autre, elle en est certaine. Les jours qu’ils passent ensemble ressemblent à un rêve et Sarah a le sentiment que sa vie débute enfin. Quand Eddie, également fou amoureux, part à contrecœur pour un voyage prévu de longue date, tous deux se quittent en sachant qu’ils se reverront très vite.
Pourtant, quelques jours plus tard, Eddie n’a toujours pas donné de signe de vie. Le portable de Sarah reste désespérément muet. Refusant d’écouter ses amis qui lui conseillent de passer à autre chose, Sarah met tout en œuvre pour comprendre la raison de ce silence.
Elle ne sait pas encore que l'explication qui se dessine peu à peu la bouleversera au plus profond de son être. Une chose qu'elle ne peut maîtriser les sépare irrémédiablement, la seule qu'ils n'ont pas partagée : la vérité.

Lorsque l'on commence ce livre, on ne sait pas trop vers où on s'achemine. On pense à un amour perdu, puis à une disparition, à une intrigue policière, et l'on est très loin de la vérité, de ce qui se cache réellement derrière ce récit.
Finalement, c'est un roman qui repose sur une idée toute simple, mais c'est la façon dont l'autrice tisse son histoire qui est fascinante et captive l'intérêt du lecteur. Le suspense est maintenu quasiment jusqu'à la fin, et durant la lecture, la même question tourne en boucle dans notre tête : pourquoi Eddie ne donne plus signe de vie, que s'est-il passé ?

C'est une histoire émouvante qui prend parfois à la gorge, un livre avec une atmosphère très particulière, dont on a du mal à se défaire.
A découvrir.

Titre original : The man who didn't call
Traduit de l'anglais par Raymond Las Vergnas
Les escales, 392 pages, 2018 pour l'édition française et l'édition originale

Acheter Les jours de ton absence sur Les Libraires.fr