CoupDeCoeur2016.pngCette série qui comporte sept tomes met en scène un adolescent, Emilien Pardini, qui vit seul avec sa mère.
Comme je trouve la présentation de l'éditeur parfaite, je lui cède la parole :

Émilien est tout maigre, il a un grand nez, une scoliose et de la tachycardie, il est romantique et moqueur, cossard et entreprenant, idéaliste et pragmatique, il est fils de fille mère et de chercheur de trésors, neveu d'artiste, frère de prématurée et futur père de quatre enfants, il est fou amoureux de Martine-Marie, il sait parler aux bébés, faire craquer les grandes, rassurer les parents, inquiéter les méchants, il adore dessiner, il fait les pires chaussons aux pommes du monde, vous allez avoir du mal à vous passer de lui.

Vous l'aurez compris, la série des Mésaventures d'Emilien est drôle, même très drôle, mais pas que. Marie-Aude Murail a injecté dans chacun de ces volumes tout son génie d'écrivain. 
Chaque tome est centré sur un épisode de la vie du héros, et les romans de la série sont très courts, ils se lisent en un rien de temps. Ils ont tous été réédités dans la collection Neuf (dédiée aux 9-12 ans) à L'école des loisirs, ce qui, à mon humble avis, est une erreur, car la série n'est pas accessible aux très jeunes lecteurs, il faut la réserver aux adolescents, voire aux adultes.
Le style est hautement addictif, on en apprend davantage sur Emilien au fur et à mesure que l'on progresse dans la découverte de la série et l'on a toujours envie d'y revenir. 
Moralité, si vous êtes passés à côté de cette vraie pépite, n'attendez plus pour faire connaissance avec Emilien.

9782211082600.jpg

Pour se payer le PC de ses rêves, Emilien décide de faire du baby-sitting. Le souci, c'est qu'il n'a aucune expérience en la matière, et que mentir pour se faire passer pour un as n'est pas forcément une bonne idée...
Le ton est donné dès ce premier tome, on fait la connaissance du personnage central de la série, et d'emblée, on s'attache à lui, comment pourrait-il en être autrement ?!
Le style est direct, sans fioritures, le ton est incisif mais avec toujours une pointe de douceur, bref, c'est un premier tome parfait.

T1 - Baby-sitter blues
L'école des loisirs (Neuf), 137 pages, 2016 pour la présente édition

Acheter Baby-sitter blues sur Les Libraires.fr

9782211082631.jpg

Comme la mère d'Emilien pense qu'il lui manque un modèle identificatoire masculin, elle décide d'envoyer ce dernier en vacances chez son oncle. Alors qu'Emilien commence à apprécier Marc, il est rappelé d'urgence à la maison. Son père, dont il ignorait l'existence, vient de mourir.
Avec ce deuxième volet de l'histoire, on creuse un peu dans la vie d'Emilien, et l'on découvre qui est son père, et surtout, quelle relation il entretient avec sa mère. 
Un tome fantaisiste et drôle, à l'image du précédent.

T2 - Le trésor de mon père
L'école des loisirs (Neuf), 165 pages, 2013pour la présente édition

Acheter Le trésor de mon père sur Les Libraires.fr

9782211082679.jpg

Tandis que sa mère fréquente un type qu'il n'aime pas, Emilien, de son côté, se lie d'amitié avec le nouveau de la classe. Jocelyn est un gars bizarre qui vit seul et a parfois des idées noires.
Troisième opus qui introduit des thématiques moins légères dans le récit. L'humour est présent, mais le ton est globalement plus "sérieux".
On s'attache davantage encore à Emilien dans Le clocher d'Abgall, en percevant ses qualités humaines.

T3 - Le clocher d'Abgall
L'école des loisirs (Neuf), 135 pages, 2006 pour la présente édition

Acheter Le clocher d'Abgall sur Les Libraires.fr

9782211082693.jpg

Cet été-là, Emilien est moniteur de colo dans un centre "pittoresque" (selon la directrice).
Les rapports avec les autres jeunes moniteurs sont compliqués, pour ne pas dire mauvais, les enfants sont difficiles... bref, Emilien tente de tirer son épingle du jeu, mais il galère.
Dès les premières pages, c'est rock'n roll, le rythme est plus enlevé encore que dans les tomes précédents, et on passe par toute une palette d'émotions diverses, allant de l'empathie à la tristesse, en passant par l'incrédulité.
L'autrice frappe fort avec Au bonheur des larmes, c'est un roman prenant.

T4- Au bonheur des larmes
L'école des loisirs (Neuf), 114 pages, 2015pour la présente édition

Acheter Au bonheur des larmes sur Les Libraires.fr

000517259.jpg

Dans ce tome des plus rocambolesques, on apprend que Martine-Marie a déménagé à Londres avec ses parents et qu'elle manque cruellement à notre héros. D'un autre côté, la mère d'Emilien semble entretenir une relation avec un type qu'il ne peut déjà pas supporter rien qu'en écoutant les messages que ce dernier laisse quotidiennement sur le répondeur téléphonique...
Emilien peut se montrer machiavélique lorsqu'il a une idée derrière la tête, et se comporte en dictateur avec sa mère. Encore une fois, la relation mère-fils est ultra émouvante et n'en rend Emilien que plus attachant.
Un superbe tome.

T5 - Un séducteur-né
L'école des loisirs (Neuf), 116 pages, 2015 pour la présente édition

Acheter Un séducteur-né sur Les Libraires.fr

000602281.jpg

De toute la série, celui-ci est probablement mon préféré. Il m'a fait passer un moment de lecture intense et vivre un panel complet d'émotions, allant du sourire au rire en passant par la tristesse. Comment l'autrice, en si peu de pages, et dans une langue simple, parvient-elle à emporter le lecteur à ce point ? A chaque nouvelle lecture, son talent me saute aux yeux avec une force toujours renouvelée. 
Dans cet opus, nous retrouvons Emilien dans une une situation peu joyeuse, entre les difficultés financières de sa mère, l'absence de sa petite amie et son désintéressement pour les cours au lycée. Heureusement, une vieille voisine va lui faire découvrir les romances de Barbara Cartland, un baume au coeur en ces temps troublés !
Je le disais en préambule, un tome encore plus riche en émotions que les précédents, et une série qui ne faiblit nullement. 

T6 - Sans sucre, merci
L'école des loisirs (Neuf), 165 pages, 2006 pour la présente édition

Acheter Sans sucre, merci sur Les Libraires.fr

000555711.jpg

Dernier tome, petit pincement au cœur au moment de le refermer. Un tome qui clôt cette saga en douceur, avec, toujours cette même verve dans l'écriture et les paroles d'Emilien.
L'impression d'avoir fait un bout de chemin aux côtés d'un personnage réel et pas seulement de papier, m'être attachée à lui et à son histoire.
Une merveilleuse série, une de mes plus belles découvertes livresques de l'année.

T7 -  Nos amours ne vont pas si mal
L'école des loisirs (Neuf), 137 pages, 2006 pour la présente édition

Acheter Nos amours ne vont pas si mal sur Les Libraires.fr