51iWgy5AGHL.jpgCoupDeCoeur2016.pngCoup de cœur pour cette dystopie en seulement deux tomes, parce que les séries courtes, c'est bien aussi ! Je l'ai découverte après tout le monde mais sans en savoir grand chose, avec juste l'intuition que j'allais aimer, et c'était vrai !! L'avantage, c'est que j'ai pu enchaîner avec le second tome à peine le premier terminé, ce qui m'a évité une trop grande frustration. J'ai pensé aux lecteurs qui avaient dû attendre la sortie de la suite, ça a dû être terrible !

Dans un monde post-apocalyptique, nous découvrons une société divisée en deux camps, celui du président et celui de ses opposants. Depuis deux générations, chaque année des mariages arrangés ont lieu entre les jeunes gens issus des deux grandes familles, la famille du Président, les Lattimer, et celle des "perdants", les Westfall, dans une tentative de ramener la paix sur ce qu'il reste de la nation. Ivy quant à elle, est une Westfall et doit prochainement épouser le fils du Président, Bishop. Depuis l'enfance, elle a été élevée dans une haine viscérale vis-à-vis de la famille présidentielle, pis, depuis qu'elle est promise à son fils on lui a confié la mission de le tuer. Ce geste, si elle parvient à le faire, permettra de renverser enfin le pouvoir.

Le premier tome débute donc avec le mariage de Ivy et Bishop. Très vite, le jeune couple s'installe dans un pavillon indépendant, pas trop loin des parents de Bishop. Ivy garde de loin en loin des contacts furtifs avec son père et sa sœur51ySeeEbG0L.jpg aînée, Callie, qui ne se soucient que d'une chose, optimiser ses chances de mener à bien la difficile mission qui lui a été confiée. Avant d'assassiner son époux, Ivy doit d'abord obtenir sa confiance et dénicher quelques informations cruciales pour la suite des événements. En attendant le moment fatal, comment s'y prendre pour vivre avec ce jeune homme qu'elle ne connaît pas ?... Elle s'imaginait avoir affaire à une brute, or Bishop semble aussi désemparé qu'elle et au lieu de lui compliquer les choses, il tente d'adoucir son quotidien.
Ivy ne s'attendait pas à ce que Bishop se comporte comme un allié...

Certes, l'idée de départ et le déroulement de l'histoire ne présentent rien qui n'ait déjà été proposé dans ce genre littéraire. Et pourtant, quel page-turner ! J'ai lu les deux tomes d'affilée et d'une traite, avide de découvrir comment tout cela allait se terminer. L'intrigue est bien ficelée, bien pensée, et réserve quelques surprises malgré tout. Mais surtout, ce qui m'a séduite ici dans cette série, c'est le rapport au bien et au mal. Les deux personnages centraux, Ivy et Bishop, se posent de réelles questions, et à travers eux, le lecteur. Quelle est la part de l'acquis et de l'inné ? Sommes-nous le produit formaté de nos parents ? Ne pouvons-nous pas penser par nous mêmes et parfois nous élever contre leurs idées ? Ivy et Bishop grandissent et mûrissent au cours du récit, et c'est cette évolution de leurs caractères qui est passionnante. Sans compter que l'auteur a construit autour d'eux un univers à la fois crédible et mystérieux qui achève de capter totalement l'attention du lecteur.

Une lecture hautement addictive qui vous plonge dans un monde dont on ne ressort pas indemne.

Tome 1 : The book of Ivy
Titre original : The book of Ivy
Traduit de l'anglais par Anaïs Goacolou
Lumen, 342 pages, 2015 pour l'édition française et 2014 pour l'édition originale

Tome 2 : The revolution of Ivy
Titre original : The revolution of Ivy
Traduit de l'anglais par Anaïs Goacolou
Lumen,322 pages, 2015 pour l'édition française et l'édition originale