Les visiteurs assidus de ce salon l'auront compris, Daphné Du Maurier fait partie de mes auteurs préférés. C'est pour moi une "valeure sure", je sais que lorsque j'ouvre un de ses romans je vais être immédiatement happée par les mots et que j'en apprécierai la lecture. J'aime l'atmosphère qui se dégage de ses livres, son écriture, ses intrigues...
Il allait donc de soi que je mette à l'honneur cette romancière anglaise en ce 13 mai, jour anniversaire de sa naissance.


Biographie

Daphné Du Maurier est donc née le 13 mai 1907 à Londres, dans une famille qui allait la prédisposer à l'écriture puisque son grand-père George était lui-même écrivain, et son père Gérald, acteur.

Elle débute sa carrière d'écrivain en 1931 avec la parution de son premier roman, La chaîne d'amour (The loving spirit).

En 1932, elle épouse le général de division Sir Frederick Browning, dont elle aura trois enfants.

Elle a principalement écrit des romans, mais également des nouvelles, des pièces de théâtre, un essai consacré à Branwell Brontë (Le monde infernal de Branwell Brontë), et deux ouvrages biographiques consacrés à sa famille (Gérald et Les Du Maurier).

Ce sont ses deux romans L'auberge de la Jamaïque (1936) et Rebecca (1938) qui la rendront célèbre dans le monde entier et seront portés à l'écran par Alfred Hitchcock. C'est d'ailleurs grâce à ce dernier que de nombreuses personnes connaissent, sans le savoir, la nouvelle fantastique Les oiseaux, également adaptée au cinéma.

On retrouve dans ses livres une atmosphère semblable à celle rencontrée dans les romans des soeurs Brontë, que Daphné Du Maurier affectionnait particulièrement.
Son oeuvre est également largement inspirée par la Cornouailles, région dont elle tombe amoureuse dès l'enfance alors qu'elle y passe des vacances avec sa famille, et ou elle vivra par la suite.

Elle est décédée le 19 avril 1989 à Par, en Cornouailles.


Bibliographie (non exhaustive)

- La chaîne d'amour (1931)
- Jeunesse perdue (1932)
- Gérald (1934)
- L'auberge de la Jamaïque (1936)
- Les Du Maurier (1937)
- Rebecca (1938)
- La crique du français (1941)
- Le général du roi (1946)
- Ma cousine Rachel (1951)
- Les oiseaux et autres nouvelles (1952)
- Le monde infernal de Branwell Brontë (1960)
- Les soufffleurs de verre (1963)
- Mad (1972)

Si vous voulez en savoir davantage, je vous invite à consulter une interview fort intéressante de l'auteur réalisée en 1977, ainsi que le billet de Karine qui met également Daphné Du Maurier à l'honneur en ce jour.

Sources

- Wikipedia
- http://www.dumaurier.org/