Aujourd'hui, il aurait 132 ans s'il était encore en vie !
J'ai voulu lui rendre hommage car il fait partie de mes écrivains favoris.

Biographie

Jack London voit le jour le 12 janvier 1876 à San Francisco, Californie, sous le nom de John Griffith Chaney.
Il est mort le 22 novembre 1916 à Glen Allen, Californie, à l'âge de 40 ans.

Il est né de Flora Wellman, et, l'on suppose, de William Chaney, un journaliste et astrologue américain.
Alors qu'il est encore bébé, sa mère épouse John London, un ancien soldat de la guerre de sécession. John Griffith Chaney devient alors Jack London (Jack est un diminutif de John, pour le différencier de son beau-père).

Autodidacte, il fait son éducation dans les livres et se découvre une passion pour ceux-ci. Il est également attiré par la mer, symbole de liberté.

Les premières années de sa vie sont dures, entre vie vagabonde et "petits" boulots qui se succèdent. Travail à l'usine, blanchisseur, marin, ou encore chercheur d'or dans le Klondike, période qui lui inspirera de nombreux récits. Il devient militant socialiste.

Il se mariera deux fois au cours de sa vie : en 1900 avec Elizabeth Maddern qui lui  donnera deux filles (Joan et Bess), puis en seconde noce en 1905 avec Charmian Kittredge.
Son premier roman Le fils du loup paraît l'année de son premier mariage.

En 1907, il embarque à bord du Snark, un voilier qu'il s'est fait construire,  pour un tour du monde qui prendra fin en Australie. Sa découverte des mers du sud lui inspirera nouvelles et romans et c'est notamment au cours de ce voyage qu'il écrira son roman autobiographique Martin Eden.

En parallèle de sa vie d'écrivain, il mènera également une carrière de reporter sur différents fronts.

En 1910, il achète un terrain dans le comté de Sonoma et y fait bâtir un ranch dans lequel il investit beaucoup d'argent et d'énergie, et qui est détruit par un incendie trois ans plus tard. A la même période il apprend qu'il est gravement malade, atteint d'urémie.

Les dernières années de sa vie sont bien sombres, entre alcoolisme et dettes. Il meurt en 1916 des suites de sa maladie, laissant derrière lui plus d'une cinquantaine de livres ; essentiellement de la fiction, mais également des essais et des récits autobiographiques.

Amoureux de la mer et des livres, Jack London était aussi un homme engagé. Il a connu une carrière littéraire courte, mais intense, à l'image de sa vie. 

Bibliographie

Je ne proposerai pas ici de bibliographie complète car ce n'est pas mon propos.
Je souhaite simplement illustrer avec quelques titres célèbres la diversité de l'œuvre de Jack London.
Une oeuvre qui s'est construite autour de plusieurs thèmes, chacun inspiré par une facette de la vie du romancier ; voici les principaux :

Le Grand Nord
Les écrits les plus connus de Jack London, inspirés par son expérience de chercheur d'or au Klondike.
- Le fils du loup (1900)
- Les enfants du froid (1902)
- L'appel de la forêt (1903)
- Croc-blanc (1906)

La mer
Des récits inspirés par ses différentes expériences de marin au cours de sa jeunesse, puis ensuite par son voyage à bord du Snark.
- Patrouille de pêche (1905)
- Les contes des mers du sud (1911)
- La croisière sur le Snark (1913)
- Michael, chien de cirques (1917)

La politique
Récits qui montrent son engagement pour le socialisme.
- Le peuple d'en-bas (1903)
- La route (1907)
- Le talon de fer (1908)

Romans autobiographiques
- Martin Eden (1913)
- John Barleycorn (1913)

Souces :

Fluctuat.net
Wikipedia
Jack-London.fr
The world of Jack London
The Jack London online collection