La vague des BD #5

mercredi 8 février 2017

A l'occasion du salon La baie des livres 2016, je suis allée rencontrer Séverine Vidal pour me faire dédicacer son superbe roman Quelqu'un qu'on aime.
Sur le stand, mon regard a été attirée par ces albums. Il s'agit d'une série qui s'intitule Les petites marées, dont chaque tome est dessiné par un illustrateur différent et se centre sur un personnage en particulier. Les différents tomes peuvent se lire dans l'ordre que l'on souhaite puisqu'ils sont indépendants les uns des autres. Un quatrième et dernier tome devrait clore la série en faisant se rencontrer les trois personnages, Mona, Jules et Rose.

J'ai beaucoup aimé ces histoires qui traitent de l'adolescence au sens large. Prise d'indépendance, rapports à la famille et aux parents en particuliers, transmission ; ce sont autant de thèmes que l'on retrouve d'un tome à l'autre avec, pourtant, des récits bien différents.
J'ai aimé les dessins, ces tons de bleu, cette douceur. J'ai aimé ces récits de vie, pénétrer dans l'intimité de ces personnages. Un ton doux-amer mais pas pessimiste, un moment d'évasion délicat et beau.

couverture-test-site.jpg

Mona, 16 ans, revient à Saint-Malo pour l'enterrement de sa grand-mère Suzanne dont elle était très proche. Ce retour dans la cité des corsaires la fait replonger en enfance, lors des vacances d'été auprès de son ex-amoureux Gaël. Mais il faut aussi composer avec le présent, faire son deuil et soutenir son père dans cette douloureuse épreuve.

Les petites marées #1 - Mona (2014)
Scénario : Séverine Vidal
Dessin : Mathieu Bertrand
Editeur : Les enfants rouges

9782354190903FS.gif

Jules, 15 ans, va passer à contre-cœur ses vacances d’été avec ses parents sur la petite île de Groix, dans le Morbihan. Après quelques jours d'ennuis, il va se rapprocher d'Héloïse, la fille de la propriétaire des chambres d'hôtes.

Les petites marées #2 - Jules (2016)
Scénario : Séverine Vidal
Dessin : Israel Parada
Editeur : Les enfants rouges

9782354190897FS.gif

Rose a une relation forte mais compliquée avec sa mère qui souffre de sévères troubles psychiques. Sa rencontre avec Tristan et ses amis va marquer un tournant dans sa vie, alors qu'elle s'apprête à embarquer avec eux pour un tour du monde.

Ce tome est adapté du roman Lâcher sa main de l'auteur.

Les petites marées #3 -  Rose (2016)
Scénario : Séverine Vidal
Dessin : Victor L. Pinel
Editeur : Les enfants rouges

Pour en savoir plus, la page consacrée à la série sur le site de l'éditeur.

La vague des BD #4

vendredi 9 décembre 2016

9782365778640FS.gif

Dans le précédent tome, Marko et Alana se sont enfin retrouvés mais leur fille Hazel a été kidnappée. Ils ignorent où elle se trouve et quelles sont les intentions de ses ravisseurs, des membres de la Dernière Révolution.
Si j'aime toujours autant les illustrations et l'univers de cette série, j'ai tout de même trouvé ce tome en-dessous des précédents. Le scénario m'a semblé plus prévisible et moins original. Je n'ai pas retrouvé avec la même intensité ce côté décalé et fou qui m'a tant séduite au début de Saga. 
J'espère que le septième tome me prouvera que j'ai tort et saura me surprendre à nouveau.

Saga #6 (2016)
Scénario : Brian K. Vaughan
Dessin : Fiona Staples
Couleurs : Fiona Staples
Editeur : Urban Comics (Urban Indies)

9782803635481FS.gif

Je n'avais pas parlé de ma lecture du précédent tome qui ne m'avait pas franchement convaincue. Cette série que j'aime d'amour et suis avec application quasiment depuis ses débuts a très clairement perdu en qualité depuis déjà quelques tomes et je continue d'acheter les nouveaux par habitude, espérant à chaque fois retrouver l'essence des premiers tomes. Ne parlons pas des (trop) nombreuses séries dérivées dont j'ai testé deux ou trois titres avant de jeter l'éponge. Quand le marketing prend le pas sur le reste, je n'aime pas cela et je le dis.
Bref, reveons-en donc à la série principale. Avec ce 35ème tome, nouveau changement de scénariste, désormais c'est Xavier Dorinson qui est aux commandes. Or, si je dois reconnaître que j'ai haussé les sourcils en découvrant ce changement (rappelons que Yves Sente n'aura écrit le scénario que des tomes 30 à 34), j'ai au final été plutôt agréablement surprise.
Sans aller jusqu'à crier victoire, il faut admettre que ce nouvel opus est agréable à lire et nous promet (peut-être ?) un retour aux sources pour la suite. J'attends donc impatiemment de vérifier si mes impressions se confirmeront dans le prochain tome. 

Thorgal #35  - Le feu écarlate (2016)
Scénario : Xavier Dorison
Dessin : Grzegorz Rosinski
Editeur : Le Lombard

9782954483849_1_75.jpg

Dans un pays d'Orient, Amshet, jeune fille de bonne famille, se voit contrainte d'épouser l'homme qu'elle hait depuis toujours, celui qui l'a humiliée par le passé.
J'ai découvert cette bande dessinée par le plus grand des hasards. Il s'agit d'un tome unique (pour le moment en tout cas) et c'est bien dommage, car lorsque je suis arrivée à la dernière page, j'étais frustrée que l'histoire s'arrête là. Il y avait très clairement matière à poursuivre le récit.
Je retiens de cette lecture une jolie histoire servie par des illustrations de toute beauté. Très clairement, ces dernières sont le point fort de cet album, même si le scénario est plutôt intéressant.
J'espère qu'un jour une suite verra le jour, si c'est le cas, je retrouverai Amshet et Aidan avec grand plaisir.
Pour information, si ce livre vous intéresse et que vous souhaitez vous le procurer, il faut vous rendre sur le site de l'illustratrice car il s'agit d'une auto-édition.

Mon meilleur ennemi (2016)
Scénario : Orpheelin, Zulma
Dessin : Orpheelin
Couleurs : Lowenael
Editeur : Auto-édition

004200989.jpg

Dans un tout autre genre que les autres titres présentés dans cette vague de BD, voici le dernier-né d'Olivier Tallec. Dans la même veine que Bonne journée, un album humoristique composé d'une succession de planches-images. Le style n'a pas changé (pour mon plus grand plaisir) et j'ai adoré ce nouveau tome totalement désopilant. Un humour acéré, une vision du monde loin des paillettes et des bisounours, bref tout ce que j'aime. 
Excellent et jouissif.

Bonne continuation (2016)
Olivier Tallec
Editeur : Rue de Sèvres

La vague des BD #3

lundi 11 avril 2016

9782369810889FS.gif

Chaque année, Rose et ses parents viennent passer les vacances d'été à Awago Beach dans l'Ontario. C'est l'occasion pour Rose de retrouver Windy, son amie d'enfance.
Cet été-là est différent des autres car la famille de Rose traverse une crise. Ses parents tentent vainement d'avoir un second enfant et l'échec pèse lourdement sur les épaules de sa mère Alice.
En noir et blanc et sur plus de trois cents pages, nous traversons l'été aux côtés de Rose et Windy, deux jeunes filles qui entrent à peine dans l'adolescence. Windy est encore jeune, elle sort à peine de l'enfance et conserve encore un côté "bébé". Rose, quant à elle, connaît les premiers émois amoureux et a définitivement laissé derrière elle la période enfantine.
Ce que j'ai aimé avant tout dans cette BD, c'est l'aspect "sensoriel". On ne fait pas que suivre le quotidien de Rose et Windy, on le ressent aussi de multiples façons. Les goûts, les odeurs, on les perçoit presque en tant que lecteur, on est totalement immergé dans l'histoire. J'ai également apprécié les personnages des deux jeunes filles, admirablement rendus, avec leurs questions, leurs atermoiements, bref un portrait de l'adolescence très réaliste. Enfin, c'est l'univers des deux auteurs qui m'a séduite. A partir d'un récit somme toute assez banal, elles parviennent à nous faire voyager, à nous faire entrer dans la danse. C'est doux et beau, c'est chaleureux avec une pointe d'amertume, c'est un été à la fois ordinaire et mouvementé.
Beaucoup aimé la balade.

Cet été-là
Scénario : Mariko Tamaki
Dessin : Jillian Tamaki
Editeur : Rue de Sèvres, 2014

7307eee3.jpg

CoupDeCoeur2016.pngQuatrième tome de la magique série des Carnets de Cerise, et encore un coup de cœur ! Cerise vient de fêter ses 12 ans et elle part passer une semaine de vacances avec sa maman. Cette dernière lui a offert un un formidable cadeau pour son anniversaire, il s'agit d'une enquête à mener au sein d'un manoir mystérieux.
Changement de décor pour ce nouveau tome, nous retrouvons cette fois notre jeune héroïne au bord de la mer. Pour autant, il ne faut pas s'attendre à une aventure maritime (j'ai espéré, mais non !), l'histoire se déroule essentiellement à terre. Les dessins sont toujours aussi somptueux, j'aime tant les contempler, plonger dans ces images qui dégagent une chaleur incroyable. Lire Les carnets de Cerise, c'est chaque fois s'offrir un moment délicieux et tendre, réconfortant. Dans ce quatrième tome, le récit nous renvoie à des éléments du passé et à des personnages déjà connus, on sent que des liens se tissent entre les différents tomes. La relation entre Cerise et sa mère évolue elle aussi, et je suis curieuse d'en apprendre davantage sur leur famille, en particulier sur le père disparu. 
Une suite superbe, à ne manquer sous aucun prétexte. Et si vous ne connaissez pas encore cette série, il est plus que temps d'y remédier !

Les carnets de Cerise #4 ~ La déesse sans visage
Scénario : Joris Chamblain
Dessin : Aurélie Neyret
Editeur : Soleil (Métamorphose), 2016

La vague des BD #2

mercredi 27 janvier 2016

9782203078338FS.gif

Adaptation du roman éponyme de Camilla Läckberg, deuxième volet de la série mettant en scène l'inspecteur Patrik Hedström. Ce nouveau tome est construit de la même manière que le précédent, avec, en préambule, la présentation de l'ensemble des personnages figurant dans l'histoire. Le travail d'adaptation est tout aussi réussi que pour La princesse de glace. Les dessins sont étonnants, pas évident de représenter certaines scènes macabres, et pourtant Léonie Bischoff relève le défi sans problème.
Pas de surprise avec ce tome 2 qui s'inscrit dans la continuité du premier et propose une adaptation réussie du roman. Il semble que le troisième tome devrait sortir dans le courant de l'année, j'ai hâte !

Le prédicateur (2015)
D'après le roman de Camilla Läckberg
Scénario : Olivier Bocquet
Dessin : Léonie Bischoff
Couleurs : SophieDumas
Lettrage : Guy Buhry
Editeur : Casteman

9782365776950FS.gif

Cinquième tome de la série extraordinaire que j'ai découverte l'an dernier, et toujours au top !
Alana et Marko ont été séparés par la force des choses et chacun de son côté doit mener un combat pour sa survie. Leur fille est toujours le narrateur de l'histoire, elle apporte par moment un regard détaché et intéressant sur le monde, s'interrogeant sur l'existence. 
Côté dessin, on en prend encore plein les yeux, j'ai encore une fois été captivée par le style de Fiona Staples.
Encore un excellent tome.

Saga #5 (2015)
Scénario : Brian K. Vaughan
Dessin : Fiona Staples
Couleurs : Fiona Staples
Editeur : Urban Comics (Urban Indies)

9782203062108FS.gif

J'avais totalement oublié de présenter ici ma lecture du dernier tome de cette série géniale qui m'aura fait passer de tellement bons moments... 
Pas vraiment de révélations inattendues, ici il s'agit davantage de boucler l'histoire avec, notamment, la naissance de l'enfant de Marie. On retrouve les personnages que l'on suit depuis le début, finalement si le village a subi un grand changement, ils restent eux-mêmes, c'est rassurant et réconfortant. 
A la fin du livre, des pages "bonus" avec un album photos réalisé par Marie, qui permet de découvrir comment chacun va évoluer après ce tome.
Une jolie fin pour une série qui m'aura enchantée.

Magasin général #9 (2014)
Scénario : Régis Loisel, Jean-Louis Tripp
Dessin : Régis Loisel, Jean-Louis Tripp
Couleurs : François Lapierre
Editeur : Casterman

9782344006993-L.jpg

Troisième tome de la série adaptée de la trilogie La quête d'Ewilan. Au niveau du découpage, je ne sais plus trop où en en est, il s'agit soit du deuxième, soit du troisième roman. 
Le travail de Lylian est formidable, on retrouve encore une fois l'esprit de l'oeuvre de Bottero. La personnalité des personnages et l'intrigue sont totalement fidèles aux romans et cette bande dessinée se présente vraiment comme un complément.
Les dessins sont superbes, l'album se termine sur une double page magnifique. 
Un tome réjouissant à tout point de vue, vivement la suite !
Et pour information, le premier tome de l'adaptation en BD de la trilogie consacrée à Ellana va paraître bientôt, quelle bonne nouvelle !!! 

La quête d'Ewilan #3  - La passe de la goule (2015)
D'après l'oeuvre originale de Pierre Bottero
Scénario : Lylian
Dessin : Laurence Baldetti
Couleurs : Loïc Chevallier
Editeur : Glénat

La vague des BD #1

mardi 5 janvier 2016

F6ukhfPf8JTTX6XNXfb28DXJSZOzP8UV-couv-1200.jpg

Coup De Coeur 2016Coup de cœur pour cette série que j'ai découverte l'an dernier et dont je viens de lire le dernier tome sorti. Pour l'instant, trois tomes ont été publiés, mais il semblerait qu'il y aura une suite, ce dont je me réjouis !

Pour vous présenter cette série, rien de mieux que la présentation de l'éditeur du tome 1 :

Pierrot, Mimile et Antoine, trois septuagénaires, amis d'enfance, ont bien compris que vieillir est le seul moyen connu de ne pas mourir. Quitte à traîner encore un peu ici-bas, ils sont bien déterminés à le faire avec style : un oeil tourné vers un passé qui fout le camp, l'autre qui scrute un avenir de plus en plus incertain, un pied dans la tombe et la main sur le coeur. Une comédie sociale aux parfums de lutte des classes et de choc des générations, qui commence sur les chapeaux de roues par un road-movie vers la Toscane, au cours duquel Antoine va tenter de montrer qu'il n'y a pas d'âge pour commettre un crime passionnel.

C'est une BD très jeune encore, car parue en 2014, mais qui devrait avoir de beaux jours devant elle, du moins je l'espère. Il faut savoir que je lis peu de BD, aussi je n'ai certes pas assez de recul pour vous parler de celle-ci, mais c'est sans conteste l'une des meilleures que j'ai lues à ce jour. Dès les premières pages, j'ai compris que j'allais passer un super moment de lecture, que j'allais me marrer, et c'est ce qui s'est produit. La relation entre ces trois "vieux" est absolument géniale, ils ont construit une véritable amitié qui perdure malgré les différends. Etre amis à 70 piges, c'est aussi se dire les choses en face, être capable de rire de tout, de la vie, de la mort, ne pas se prendre au sérieux mais défendre ses idées, bref, c'est vivre l'instant présent et s'assumer tel que l'on est. Les dialogues sont savoureux et désopilants, j'ai ri de nombreuses fois pendant ces trois tomes. Les trois compères n'ont pas la langue dans leur poche, les répliques fusent, c'est absolument jubilatoire. Le ton est caustique, ils ont la critique facile et la société en prend un coup, mais que c'est bon !

" Plutôt  crever ! Ils ont engraissé les banques toute leur vie comme des esclaves pour se payer leur petit pavillon de merde et leur piscine, qu'ils comptent pas sur moi pour venir leur racler la véranda ! "

Au-delà du style et des personnages, ce qui serait déjà suffisant pour faire de cette série une réussite, il y a aussi de vraies histoires dans chaque tome. Des histoires qui permettent de découvrir petit-à-petit le passé des trois personnages principaux. 
Dans le tome 1 consacré principalement à Antoine, on remonte le temps pour aller à la rencontre de son ancien amour. Le tome 2 est centré sur Pierrot et sa petite-fille marionnettiste. Le troisième tome revient sur le passé de Mimile, lorsqu'il a quitté la région pour aller vivre en Océanie et est devenu un pêcheur de trésors...

En l'espace de trois volumes, je me suis attachée à ces papys révolutionnaires. J'aime les retrouver, les suivre dans leurs délires, leurs colères, leurs idées folles. C'est vraiment une excellente série que je recommande chaudement.

Pour achever de vous convaincre, sur le site de l'éditeur, vous pourrez feuilleter les pages du tome 1, du tome 2 et du tome 3 !

VieuxFourneaux.png

Les vieux fourneaux
Scénario : Wilfrid Lupano
Dessin : Paul Cauuet
Couleurs : Paul Cauuet et Gom
Editeur : Dargaud

Tome 1 (2014) - Ceux qui restent
Tome 2 (2014) - Bonny and Pierrot
Tome 3 (2015) - Celui qui part

Les carnets de cerise #3 ~ Le dernier des cinq trésors (Joris Chamblain, Aurélie Neyret)

jeudi 28 mai 2015

81zcbA4KINL.jpg

CoupDeCoeur2015.pngTroisième opus de cette géniale série BD et dernier sorti pour le moment. 

Cerise et ses deux amies vont apprendre la reliure dans l'atelier de Sandra. Un endroit qui regorge de vieux ouvrages, dont un que Sandra n'a jamais réparé. Voilà un nouveau mystère pour Cerise qui va devoir découvrir cinq trésors avant de connaître la réponse à ses questions. 

Je suis à présent définitivement sous le charme de cette sublime série qui m'a fait voyager au pays de mon enfance et vivre de multiples émotions. Une ambiance hivernale, de l'amitié, des mystères, des retours dans le passé, ce tome-ci est encore plus dense et réussi que les précédents (qui, pourtant, avaient mis la barre très haute !). 
J'aime tout dans cet album. L'histoire passionnante dont on a envie de connaître l'issue, les relations entre les personnages, l'héroïne Cerise qui est une petite fille très attachante, les dessins toujours aussi sublimes, la poésie qui baigne chaque page, l'originalité du scénario... 

C'est une série vraiment géniale dont la force est de séduire petits et grands (ici il a fallu que j'attende que grand matelot ait achevé de lire ce tome pour l'avoir enfin entre les mains, misère ! ).

Soleil (Métamorphose), 2014

Les carnets de cerise #2 ~ Le livre d'Hector (Joris Chamblain, Aurélie Neyret)

lundi 18 mai 2015

81UJ-hhOnCL.jpg

Je vous avais confié au début du mois, combien j'avais été séduite par le premier tome de cette série. Ce que j'ignorais alors, c'est que la suite est encore meilleure !

Franchement, je vais de surprise en surprise avec cette bande-dessinée qui recèle de vrais trésors. 

Dans ce deuxième tome, notre charmante héroïne Cerise s'intéresse cette fois au cas d'Elisabeth Ronsin, une vieille dame qui emprunte depuis vingt ans le même livre à la bibliothèque. Cerise est décidée à percer ce mystère et à aider cette personne qui semble si triste.

Un histoire où il est question de livres, forcément, cela ne pouvait que me plaire ! Le récit est habilement mené, un peu à la façon d'une enquête, mais sans toutefois perdre de sa poésie. Il se dégage vraiment de cet album (davantage encore que dans le précédent) une ambiance douce et feutrée, à la fois chaleureuse et nostalgique. Je ne sais comment exprimer cela, mais en ouvrant le livre, on est plongé dès les premières pages dans une sorte de magie, comme si l'on se retrouvait propulsé dans l'univers de Cerise et que l'on vivait l'histoire à ses côtés.

Vous l'aurez compris, j'ai adoré ce deuxième tome et je me suis jetée sur la suite, je vous en reparle bientôt ! 

Soleil (Métamorphose), 2013

Les carnets de cerise #1 ~ Le zoo pétrifié (Joris Chamblain, Aurélie Neyret)

mardi 5 mai 2015

9782302020092FS.gif

Depuis le temps que j'entends parler de cette série, je me suis enfin décidée à la découvrir !

Au cours des toutes premières pages, j'ai traversé une courte phase de doute, me demandant si j'allais apprécier cette histoire qui me paraissait un peu trop enfantine et naïve pour me plaire. Fort heureusement, cela n'a pas duré, et j'ai bien vite dépassé ce stade pour m'immerger pleinement dans l'histoire.

Ce premier tome croise les genres en mélangeant extraits de journaux intimes et planches de BD (la partie BD étant toutefois bien plus importante). Il est conté par Cerise, jeune héroïne de 10 ans qui aspire à devenir romancière. Accompagnée de ses deux meilleures copines, Line et Erica, elle va souvent jouer dans la forêt. De leur cabane perchée en haut d'un arbre, elles observent les allées et venues d'un vieux monsieur mystérieux et décident d'en savoir davantage.

Je dois dire que moi qui craignais de prime abord une histoire gentillette et enfantine, j'ai été très agréablement surprise en découvrant un récit original et bourré de poésie. Alors, certes, c'est une bande dessinée qui s'adresse avant tout aux enfants, mais elle a également plu à l'adulte que je suis. Il y a une espèce de douce magie qui se dégage de ces pages, au point qu'on se prend au jeu et qu'on ressent une véritable empathie pour les personnages. L'originalité du scénario, associé à la beauté des dessins font de cet album un superbe moment de lecture. 

Soleil (Métamorphose), 2012

Qui veut la peau du Yéti ? (Caroline Hüe, Yves Villette)

samedi 25 avril 2015

9782092551264FS.gif

Repérée chez Clarabel, cette BD me faisait de l’œil. Depuis, elle a été testée et approuvée par petit matelot et par moi-même.
Frangipane est partie en voyage avec son oncle à la recherche du fameux Yéti. Dans le même temps se déroule une émission de TV dont le concept est de cuisiner tout en chantant. Frangipane va tomber par hasard sur le Yéti et tous deux vont découvrir qu'ils ont en commun d'être fans de "Pop chef" !
Avec de nombreuses références compréhensibles par les jeunes lecteurs (à partir de 8 ans selon l'éditeur), cette bande dessinée leur permettra de s'initier aux codes du genre. Ce qui fait surtout le sel de cet album, c'est l'humour omniprésent, à la fois dans les noms des personnages, les dialogues et les illustrations.
Une histoire résolument moderne qui devrait plaire aux enfants. Une jolie découverte.

Nathan, 2015

* * *

La chronique de petit matelot

Qui veut la peau du yéti ?

J’ai beaucoup aimé  parce qu’il y a des bandits et un yéti qui est en colère.

C’est très marrant !

Il y a de la neige partout.

C’est rigolo quand la petite fille rencontre le yéti.

Pop chef est une émission dans laquelle on chante et on cuisine en même temps.

Petit matelot

Saga #4 (Brian K. Vaughan et Fiona Staples)

samedi 11 avril 2015

81B1ldRzI5L.jpg

CoupDeCoeur2015.pngEt voilà, snif, j'arrive au bout des tomes publiés, maintenant va falloir patienter pour avoir la suite. Et vu la façon dont se termine ce quatrième opus, l'attente sera d'autant plus frustrante !
Je vous disais concernant le précédent tome que l'on faisait plus ample connaissance avec les personnages, que certains traits de leur personnalité étaient dévoilés. C'est encore et plus que jamais le cas dans celui-ci. Ce qui est étonnant et amusant d'une certaine manière, c'est que malgré les apparences plus improbables les unes que les autres des personnages, ceux-ci sont confrontés à des problèmes très "humains" et l'on retrouve des thématiques telles que le pouvoir, la vengeance ou encore l'adultère. 
En tout cas je suis toujours aussi enthousiaste concernant cette série.
Scénario et dessins au top, vivement le cinquième tome !!!

Urban Comics (Urban Indies), 145 pages, 2015

- page 1 de 9